The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]   Lun 10 Déc - 23:45

L'interview venait de toucher à sa fin. Je sortais de là sous un tonnerre d'applaudissements, un sourire splendide accroché à mon visage. J'appréciais la scène. Principalement parce que je pouvais à ma guise y modeler mon image. Et ces gens qui se laissaient berner par mes beaux discours et mon masque de petite fille malheureuse mais courageuse... Pathétique. J'avais presque eu envie d'exploser de rire sur place. Le fait d'avoir deux sœurs était bien la seule chose de vraie dans tout ce que j'avais sorti ce soir. Bref. Du moment que personne n'en savait rien, je pouvais me permettre de dire bien des sottises. Et puis, avec ces débiles qui gobaient la moindre de mes paroles, la chose était juste trop tentante. Dans les coulisses, je baillais bruyamment, écoutant tour à tour mes futurs adverses pour mieux les cerner. Au fur et à mesure, je discernais deux catégories de tributs : les tas de muscles, et les bisounours. C'était soit tout noir, soit tout blanc. Il n'y avait rien entre les deux, pas un qui semblait avoir une personnalité plus marquée ou plus étrange. Inintéressant pour la grande joueuse que j'étais, donc.

Sauf peut-être le cas de la fille du huit. Elle semblait... Superficielle. Un peu comme moi quoi. Bien sûr, entre trompeurs, on se reconnaissait, étant donné qu'on se servait à peu près des mêmes techniques. D'ailleurs, j'avais un véritable don pour dénicher mes congénères menteurs... Et également pour me cacher d'eux. En fait, mentir était devenu une seconde nature pour moi. C'était comme si le procédé était naturel. Une partie de moi. En gros, faire passer un mensonge pour la vérité m'étais d'une facilité déconcertante. Les plus doués réussissaient quand même à déceler des choses louches, sans pour autant réussir à me cerner complètement. J'aimais ça. Cet épais nuage de mystères qui planait sans réellement planer. Et puis, je ne dis rien. Je me contentais de tourner tranquillement sur ma chaise, coincée dans mes pensées alors que les interviews venaient bercer ce sommeil éveillé.

Fin de ces entrevues. Enfin. Je commençais sérieusement à me faire chier, tellement il y avait de clichés parmi les tributs. Que faire maintenant ? Je me le demandais bien. Je jouais distraitement avec mon dé doré de la main gauche, tout en pensant à six probabilités pour mon prochain lancer. Un, je passe un petit coup en cuisine ; deux, je rentre à ma chambre ; trois je fais un tour dans la salle d'entraînement ; quatre, je vais planer sur le toit ; cinq, je copine avec le premier tribut qui me tombe sous la main ; six, je reste là à ne rien faire. Je lançais le dé et le rattrapais d'une main experte, laissant ainsi apparaître la face sur laquelle j'étais tombée. Deux. Apparemment, le destin me voulait dans mon canapé. Je me levais nonchalamment et je me dirigeais vers mes appartements d'un pas élégant.

Assise dans un canapé géant aussi coûteux que ma maison (j'en étais persuadée !), je regardais la télé d'un œil totalement absent. J'aimais flâner en baggy et en débardeur toute la journée, vissée devant des programmes inintéressants. Wesh, depuis que j'étais arrivée au Capitole, la procrastination avait fait de moi sa reine. Autant bien se reposer et se remplir le ventre avant les jeux... Et puis, rien de tel que de visionner inutilement les images des Hunger Games de l'année précédente (qui au passage, étaient les premiers) avec un bon paquet de cochonneries à ingurgiter sous la main. P*tain, si mes sœurs me voyaient là, tout de suite, à glander comme pas deux entourée d'un luxe pareil, j'aurais eu le droit à une de ces engueulades. Je rigolais un peu. Jaune. Ouais, je riais jaune. Mon chez moi me manquait, malgré tout ce que le Capitole avait à m'offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Swan Kae

+ District 8 +

avatar


Messages : 253
Date d'inscription : 09/12/2012
Age : 22
Localisation : District Huit

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]   Mar 11 Déc - 5:20




SwanKae


Les interviews étaient passés, en ce moment même je suivais une fille que j'avais remarquée, justement lors des interviews ! J'avais cerner sa moralité. J'avais tout cerner. Je savais quelle genre de personne elle était. Dans le style ultra-mystérieuse qui ne s'ouvre à personne. Elle m'intriguait et je voulais tout savoir sur elle. Elle était très belle. Elle avait une peau blanche sublime presque laiteuse. Ses grands yeux noisettes me faisaient un de ses effets. Elle avait surtout l'air sûre d'elle et un grand caractère. D'après-moi elle pourrait être une merveilleuse alliée lors des jeux. C'était les principales raisons pourquoi je l'avais suivie. Elle prit l'acsenceur. Je ne voulais pas me faire prendre, mais je ne pouvais pas non plus aller avec elle dans l'ascenseur. J'ai donc pris les marches, et les ais montées 5 par 5 pour finalement arrivée quelques secondes après que l'ascenseur ai débarqué notre chère demoiselle. Je la voyais, traînant ses cheveux rouges en arrière d'elle avec sa robe qui lui allait à merveille, ouvrir son appartement de tribut et y entrer. Moi, ni vue ni connue, je m'infiltra par la même porte dans son appartement. Je la vis faire virevolter un dé en or, puis ensuite se diriger vers sa chambre. C'était parfait. Pendant qu'elle glandait dans sa chambre, moi, je fis déguerpir les muets, encore ces stupides muets, et je nous servis ensuite deux bons verres de chardonnet parisien. Les bulles se masturbaient bien dans le liquide jaunâtre du somptueux quasi-spiritueux (oui,oui, je viens de dire de la merde). Je pris donc mon sac à main et y trouva des cigarettes, je m'en allumai une. Je recherchai et trouvai finalement la petite capsule bleue qui va m'aider à faire de ce coup, le coup parfait. J'étais fin prête.

Quelques secondes après, pour je ne savais quoi, elle sortit de sa chambre et me regarda. Je ne pris même pas le temps de regarder son expression que je la salua instantannément.

« Bonjour... Tu dois surement te demander ce que je fais ici, beh, je vais te répondre maintenant, je t'ai suivie, et j'ai violé l'intimité de t-ton appartement. »

Ah bah voilà. Je viens de tout gâcher! Pourquoi ce bégaiement ? Je crois que c'est parce que la pillule commence à faire effet. Malgré, je trouve, que j'avais mon air assuré, certain et désinvolte à la jemenfoutisme. Peut-être n'a t'elle pas remarquée mon bégaiement ? Je ne parierai pas ma vie là-dessus, mais bon, rien n'est encore perdu. Sinon ma tête commençait à goûter au souffle du néant. J'étais bien et relaxée, quoi de mieux pour affronter une aussi belle jolie fille ? Avec du caractère en plus !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]   Mar 11 Déc - 8:06

Plus de chips. Il était temps de se lever... Et d'aller en chercher d'autres ! Je me baladais donc tranquillement dans les couloirs. Toujours mon dé doré en main, je baillais pas de manière très esthétique, pour finalement déboucher sur le salon. Alors que je m'apprêtais à me diriger vers les placards, mon regard tomba sur une tête blonde. Intéressant, maintenant on pouvait s'incruster dans les appartements des autres tributs ? Pensais-je sarcastiquement. N'étant ni très présentable, ni très branchée causette à ce moment précis de la journée, je pris un temps d'adaptation relativement long avant de revêtir mon fameux sourire parfait. Ouais bon, en baggy et en débardeur, c'était bof, mais en même temps, je n'avais pas prévu de recevoir du monde. Qu'importait, désormais, elle était là. La fille du huit. Swan Kae d'après ce que j'avais pu glaner des interviews. Elle m'avoua d'elle même être rentrée clandestinement. Je décelais une légère hésitation sur la fin de la phrase, mais ne tiquais pas plus que ça. Je me sentais de trop bonne humeur pour venir polluer l'atmosphère de mes sarcasmes. D'ailleurs, les milliers de sous-entendus qui découlaient de sa phrase me faisaient bien rire. Note à moi-même cependant : toujours vérifier que la porte est correctement fermée lorsque je rentre. Je décidais finalement de m'en remettre à la chance. Chiffres paires, elle restait ; chiffres impaires, je la faisais partir. Et je lançais discrètement ce dé, régent de mon destin. Deux. Paire.

En plus d'entrer comme ça, elle ne s'était apparemment pas gênée pour se servir dans mes réserves de bouffe. Enfin, plutôt de boissons. Je me sentais mitigée entre le fait que quelqu'un puisse rentrer si facilement, et celui que les évènements semblaient ENFIN prendre une tournure assez intéressante. Je me demandais pourquoi elle se trouvait là. Ouais c'est vrai quoi, elle aurait tout aussi bien pu venir me voir autre part. Genre, pas quand j'étais entrain d'exprimer toute ma non élégance parce que je pensais être seule... Peut-être avait-elle une idée précise derrière la tête. N'ayant aucun don de télépathie à ce jour, je décidais tout de même de ne pas rester les lèvres liées. « Bonjour. Swan n'est-ce pas ? » Et je commençais à me rapprocher dangereusement de celle qui avait osé pénétrer mes quartiers. D'un pas félin et serein, je me plaçais près du bar et me saisis d'une des coupes.

Son air rebelle et assuré me rappelait vaguement le mien. Bon, certes, pas dans l'immédiat, où je jouais plutôt à la petite fille parfaite pour plaire au Capitole, mais tout de même. Je l'observais fumer de son air désinvolte. Et je la fixais. Avec ce regard perçant dont j'avais le secret. Elle semblait planer légèrement. Finalement, je ne pus résister longtemps. Il fallait que je joue sur le bégaiement de tout à l'heure. Ça me brûlait littéralement les lèvres. « Suis-je intrigante au point de réussir à t'en faire perdre tes moyens ? » Dis-je donc tout en goûtant lascivement au liquide présent dans ma coupe. Par la même occasion, je crus bon de lui adresser un sourire. Pas comme ceux que j'avais montré jusqu'à présent sous les feux des projecteurs. Un sourire carnassier. Dangereux. Elle croyait m'avoir cerné ? Tout restait encore à prouver. Je plaçais néanmoins beaucoup d'espoirs en cette personne. J'avais la conviction qu'elle allait m'étonner, me surprendre. Quoi qu'il en fut, j'étais prête à jouer ce face à face... Et surtout à le gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Swan Kae

+ District 8 +

avatar


Messages : 253
Date d'inscription : 09/12/2012
Age : 22
Localisation : District Huit

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]   Mer 12 Déc - 3:27




SwanKae


« Bonjour. Swan n'est-ce pas ? »

Elle savait donc mon nom. C'est très bien ça, elle m'avait déjà remarquée avant. Un point pour moi. Elle commenca à s'approcher énormément de moi, encore là, elle me donnait de l'avance la petite. En fait, la grande. Je la regardait, malgré son air bête et ses airs endormis, elle gardait quand même toujours sa beauté.

« Oui, je suis Swan. Quel est ton nom ? Je ne l'ai pas retenu.. »

Bien sûr je connais très bien son nom. C'est Ace Engharad. Comment ne pas se souvenir du nom d'une fille qui est en fait un nom de garçon ? Je l'ai regardée tout le long des interviews. J'accrochai à chaque paroles que ses belle lèvre m'offraient. Mais je ne voulais pas qu'elle le sache ça. Non, non, ce serait lui donner de l'avance si elle savait que je m'intéressai à elle au point de savoir son nom par coeur. Après sa brève réponse, elle enchaîna avec une belle petite piqûre d'abeille à mes oreilles.

« Suis-je intrigante au point de réussir à t'en faire perdre tes moyens ? »

Intrigante ? Certainement. Au point de me faire perdre mes moyens ? Non. C'est ta beauté qui me fait perdre mes moyens, grande. Mais encore là je ne dois pas lui laisser de l'avance. Je veux gagner cette course. Je veux être la gagnante. Puis par la suite entraîner Ace dans am victoire.

« Je te l'accorde, tu es énormément intrigante. Mais je ne perdrai jamais mes moyens à cause de ça, ni à cause de rien. Je n'ai simplement pas de moyens comme je n'ai pas de manière. »

Je la fixais ardemment, espérant un belle réponse du genre « Viens dans ma chambre », mais ça serait trop facile. Il faut que ce soit difficile, il me faut du challenge et elle a l'air d'être le genre de fille qu'on a pas facilement pour soi.

« Assied-toi et prend un verre, accompagne moi, allez. »

J'avais essayé de l'inciter avec un de mes beaux grands sourires gênés. Replaçant une mèches de cheveux, clignant un peu des yeux, et tournant légèrement la tête dans l'autre direction.

« Je n'arrive pas a croire que je sois si perspicace »

Je la regardai maintenant dans les yeux. Ses yeux étaient si profonds que je me voyais flotter dedans.. comme un poisson dans l'océan. C'était aussi peut-être juste l'ecstasy qui faisait trop effet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]   Dim 30 Déc - 6:48

« Oui, je suis Swan. Quel est ton nom ? Je ne l'ai pas retenu.. » Je haussais les épaules machinalement. Bizarrement, j'avais la conviction qu'elle me mentait, sans pour autant en être sûre. « Tant pis. » Soufflais-je donc faussement attristée, avant de reprendre d'un ton plus joueur. « Les noms n'ont pas beaucoup d'importance de toutes manières. N'est-ce pas ? » Je me déplaçais alors près d'elle, d'un pas félin, presque aérien. Près du bar, près de Swan surtout, je saisis habilement l'une des coupes entre les doigts, entendant vaguement une invitation à boire ledit verre, faisant couler lascivement le liquide entre mes lèvres entrouvertes.

Le silence s'installa finalement. Un silence de plomb. Un silence perturbant. Perturbant mais pas assez pour me déstabiliser. Pas assez pour la déstabiliser elle non plus, visiblement. Bien. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle plie si vite, de toutes façons. Je continuais de sourire, imperturbable dans mes moindres recoins. Swan semblait avoir ingurgité des choses pas très saines, puisque son regard dansait au gré du mien, vacillant par moment et se perdant un peu trop facilement à mon goût. Personnellement, je n'avais goûté à ce genres de trucs qu'une fois dans ma vie. Et j'avais ramassé une correction monumentale de la part de mes sœurs. D'autant plus que je n'avais pris aucun plaisir lors de l'expérience.

« Tu n'es pas très bavarde comme fille. » Lui fis-je alors remarquer tout en dégustant une nouvelle gorgée de la liqueur qui planait dans mon verre. « Alors dis-moi, quelle est la réelle raison de ta venue ici ? » Pour tout avouer, malgré mon penchant pour la victoire et les jeux en tous genres, je n'étais pas particulièrement d'humeur à me lancer totalement dans une nouvelle partie. Surtout presque à la veille des Hunger Games. Mais peut-être était-ce là une occasion de se faire une alliée de fortune. Néanmoins, il faudrait qu'elle donne un peu plus de sa personne si elle souhaitait réellement que je m'investisse dans son petit manège. Parce que bon, fallait quand même dépenser pas mal d'énergie pour mentir et sourire faussement.

Je la dévisageais de bas en haut, sans me soucier de ce qu'elle pouvait penser de moi. Je haussais de nouveau les épaules et repris une gorgée de l'alcool qui flottait dans mon verre. Ma langue passa alors sensuellement sur mes lèvres pour en récupérer les dernières gouttes. J'avais appris au fil des années à ne pas trop me soucier des mœurs d'autrui. Et mes sœurs m'avaient toujours dit et répété de ne me préoccuper que des sentiments des personnes chères à mon cœur. C'est-à-dire pas grand monde en fait. Le reste de la société n'était qu'une grande partie d'échec sur laquelle il fallait savoir manipuler ses pions avec brio.
Revenir en haut Aller en bas
Swan Kae

+ District 8 +

avatar


Messages : 253
Date d'inscription : 09/12/2012
Age : 22
Localisation : District Huit

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]   Dim 30 Déc - 20:05



SwanKae


«Tant pis.»

Tant pis ? Oh mais elle est forte cette Ace. surtout son petit haussement d'épaule et son air, ma foi, hautain, elle est juste et seulement irrésistible. Elle faussait aussi ses tristesses dans ses expressions. Elle était forte, très forte.

«Les noms n'ont pas beaucoup d'importance de toutes manières. N'est-ce pas ?»

Elle a entièrement raison. Je la regardais se faufiler près de moi. Elle prit une coupe au bar, m'accompagnant dans la buverie que j'ai débuté. Ma tête tournait, j'en avait vraiment pris du bon cette fois. Les produis du Capitole sont vraiment meilleurs, de A à Z en passant clairement par la drogue comme j'ai pu constater. Ace faisait jouer ces lèvres sur le verres en buvant chacunes des parcelles du vin, délicatement, presque sensuellement attendant que je dise quelque chose.

«C'est vrai, les noms ne sont qu'une étiquette à chacun. Ils ne servent qu'à nous identifier. On pourrait avoir des chiffres comme noms, que ça ne ferait aucune différence. C'est sûr que ça ferait moins estétique, mais que vaut l'estéthique dans l'univers?»

J'aurais tellement voulu répondre ce que j'avais en tête, ce que je pensais avoir dite. Mais rien de ce qu'y ai citer plus haut ne sortit de ma bouche rien. Ma tête était dans les nuages profonds. J'avais l'air faible, mais merde ! Je ne voulais pas ressembler à ça. Non, pas maintenant. Finalement elle essaya de reprendre la conversation en main, me laissant une chance de me ratrapper.

«Tu n'es pas très bavarde comme fille, alors dis-moi, quelle est la réelle raison de ta venue ici ?»

Maintenant je devais répondre, ces mots simplets.

«Toi, ma simple venue ici est toi. Seulement parce que je t'ai remarquée aujourd'hui. Non parce que tu es jolie, mais j'ai trouver quelque chose de spécial en toi. Quelque chose qui me rapelle moi.»

Je la regardait intensément. Calant mon verre d'un trait. Maintenant, je ne tenais plus vraiment, rien ne le laissait paraître, mais ça tournait.

«Tu veux allez t'assoeir? Ces escarpins me font horriblement mal.»

Je l'invitai à venir s'asseoir sur le canapé. Lorsque la première parcelle de ma peau toucha enfin ce canapé moelleux, le bonheur était à son comble. Puis, d'un coup, l'effet de la drogue s'estompa. Je n'étais plus dans mon "buzz". Enfin.

«Certes, tu serais une magnifique alliée. Mais je veux apprendre à te connaître avant tout.»

Je buvai un dernière gorgée de mon verre vide. Ayant sérieusement l'aire d'une conne, je le déposa sur la table basse du salon, en face du canapé, plia mes jambes complètement sur le canapé, aucun bout de peau en dépassait. Je la regardai et passai une main dans mes cheveux blonds, et commencai à les caresser. J'avais envie, très envie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]   Sam 12 Jan - 4:28

D'accord. Seulement moi donc. Beh... Ça ne m'avançait pas du tout en fait. Mais soit, ce qu'elle disait était plutôt flatteur. J'avais quelque chose... D'attirant. Je le savais déjà, néanmoins, l'entendre de la bouche d'une autre personne ne faisait pas de mal de temps en temps. Je continuais de sourire. Je lui rappelais elle ? Désolée, le facteur drogue était déjà suffisant pour nous dissocier totalement. Je tenais trop à mes sœurs pour leur faire subir une telle chose. Mais je n'avais pas de leçon de morale à donner. Je ne jugeais généralement pas les gens pour leurs actes. Chacun faisait ce qu'il souhaitait de son existence et personne n'avait le droit de prendre le libre arbitre d'un autre. Du moins, c'était ma vision des choses. Au fond, j'étais assez ouverte d'esprit comme fille. Ouaip.

Je triturais toujours mon dé doré de mes doigts. Et lorsqu'elle proposa d'aller se poser sur le canapé, je fus relativement contente. On pourrait discuter plus calmement. Je la suivais, et m'asseyais sur le divan qui faisait face au sien de sorte à ce qu'on se voit clairement. Je l'observais toujours, à l'affût de la moindre parole douteuse ou d'une faille exploitable quelconque. Elle reprit la parole. Apparemment, cette Swan voulait faire de moi son alliée... Une fois que nous aurions fait connaissance plus en profondeur. Dans sa bouche, cette phrase semblait dire tout autre chose que ce qu'elle voulait bien laisser penser. Un double-sens pervers dont je préférais omettre l'existence pour le moment. « Je ne suis pas plus douée qu'un autre. Si tu cherches de puissants alliés, tu as frappé à la mauvaise porte. Tu devrais plutôt te diriger vers les garçons du district un et deux si tu veux mon avis. »

J'essayais de la tester. Oui, je voulais tester ses nerfs, sa répartie... Sa force pourquoi pas. Si elle devait devenir une alliée, autant qu'elle serve à quelque chose. Autrement, tout ce que j'avais dit était vrai. Les gars du un et du deux auraient été utiles. Mais ils étaient trop... Imprévisibles à mon goût. Je préférais rester sur mes acquis et être sûre de mes alliés. Malgré mon rapport assez étrange avec la chance, j'estimais devoir parfois lui donner un petit coup de pouce. Et puis, des boucliers humains sous la main, c'étaient toujours utiles ! Histoire d'avoir une roue de secours. Je trouvais toujours une utilité même à la plus inutile des choses. Ou des personnes. C'était ça voir la vie positivement... Plus ou moins.

« Alors, qu'aimerais-tu connaître Swan ? » Je me décidais enfin à reprendre la conversation après quelques minutes de fixation mutuelle. Je souriais toujours. « Tu sais, je ne suis qu'une simple adolescente sans histoire venue du district sept. » Je lâchais presque à la suite. Ouais. Une adolescente sans problème dont les parents sont juste morts en fait. Je ne jugeais pas important de lui balancer ma vie en long et en large. Après tout, je ne lui faisais pas confiance. Et elle non plus probablement. Je la regardais se tortiller sur le canapé mais je ne bronchais pas. « Tu devrais peut-être rentrer. Tu m'as l'air épuisée. » J'avais dit ça juste pour entendre sa réponse. Peut-être qu'elle serait plus convaincante que jusqu'à présent, maintenant qu'elle semblait enfin revenue sur "terre". J'aimais observer les gens sobres dans leurs derniers retranchements. Parce que oui. Je comptais la pousser à bout.
Revenir en haut Aller en bas
Swan Kae

+ District 8 +

avatar


Messages : 253
Date d'inscription : 09/12/2012
Age : 22
Localisation : District Huit

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]   Sam 12 Jan - 5:31

[quote="Swan Kae"]


SwanKae
«Je ne suis pas plus douée qu'un autre. Si tu cherches de puissants alliés, tu as frappé à la mauvaise porte. Tu devrais plutôt te diriger vers les garçons du district un et deux si tu veux mon avis.»

Je trouve ça bien marrant qu'elle pense que je vais lâcher aussi facilement. Si elle pense qu'un jour je vais lâcher une aussi belle fille qu'elle pour aller voir des garçons en chaleur, cinglés comme Edgar. Non, jamais. Certes, j'étais allée voir Oz' mais ça c'était différent. Je n'avais pas encore remarqué Ace.

«En fait, je ne suis pas interressée par eux. Ils vont probablement se faire tuer, ou simplement s'entre-tuer un à un, comme l'an passé, mais ça n'empêche pas que, tout le monde a des défauts, comme tout le monde a des qualités. Tu dois probablement en avoir beaucoup. Vraiment beaucoup.»

Bon, mes pulsions commencent à sortir. Calme toi Swan, calme toi. Elle me fixait depuis un moment, et je fis la même chose, au même moment. Ça a l'air que nous, on aime ça se fixer. Mais elle est jolie donc ça ne me dérange pas, en même temps ça me donne le temps de me calmer. Puis de reprendre le contrôle. Bien sûr rien n'y parut.

«Alors, qu'aimerais-tu connaître Swan ? Tu sais, je ne suis qu'une simple adolescente sans histoire venue du district sept.»

Mais quel beau sourire irrésistible. Je m'en mordais la lèvre tellement la pression était forte. Mais mon 'mordage' de lèvres paraissait comme surement, un geste sensuel. Cool, c'est ça que je veux.

«J'aimerais savoir premièrement... tu as des soeurs des frères ? Un copain ? Ou bien une copine ?»

Je terminais sur ce dernier mot en rajoutant un petit rire gêné. Elle me répondit pusi nous continuâmes la conversation, elle entama la suite la première.

«Tu devrais peut-être rentrer. Tu m'as l'air épuisée.»

Moi épuisée ? Non, très loin de là. Je pourrais rester toute la nuit éveillée.

«Épuisée, moi ? Non pas du tout ! Je pourrais passer une nuit blanche si je voulais!»

Bon, j'en ai peut-être un peu trop dit. Mais je ne pense pas que ça doit la déranger. Je ne peux pas dire que je la cerne complètement. Mais assez pour que ces genres de propos ne lui dérange pas. Dans le fond, je l'aimais bien cette Ace.

Je décidai de reprendre un verre de vin, en remplissant son verre d'abord et ensuite le mien. J'avais une forte tolérance à l'alcool. Je ne sais pas si elle en a aussi. Je ne veux pas paraître d'une profiteuse. Je suis loin de ça.

«Dit-le moi si tu n'en veux plus. Ne te gêne pas. Desfois, les gens ne disent pas que ils en ont assez!»

J'accompagnais cette phrase d'un mini rire joyeux, très bref. Mais qui donnait souvent de l'ampleur à mes phrases. Je me suis réassise, mais plus près de Ace.

«En passant, tu as de très beau cheveux.»

Je passais mes mains dans ses cheveux. Je trouvais la texture impressionante. Surtout que, maintenant très près, très peu peut m'impressioner... Surtout d'elle. Elle est comme un déesse. Ahhhhhh que j'aime les femmes. Elles sont si délicates et belles. Elle sont sensuelles et tellement moins connes que les garçons. Bien sûr j'aime quand même la virilité des hommes. Mais les femmes sont.. différentes.

«Devine ce que j'ai envie ?»

Voilà, je me lance. Le vrai jeu commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]   Sam 12 Jan - 6:38

Swan n'était donc pas intéressée par les compétences exceptionnelles des carrières. Un bon point pour elle. La force brute, sans un bon cerveau ou un minimum de recul, ne servait pas à grand chose. Et puis, comme je l'avais déjà dit, les garçons sont trop... Imprévisibles. Les filles étaient plus... Disons réfléchies. Oui, c'était le mot. Elles savaient cerner les subtilités, les sens cachés. Et surtout là où se trouvaient leurs intérêts. C'était là tout le talent des filles. Elles comprenaient plus rapidement. Je l'observais toujours, ne notant rien d'anormal en dehors de son comportement de nymphomane droguée évident. Je me demandais soudainement ce qui avait bien pu la pousser à prendre un tel tournant dans sa vie. Simplement une question de curiosité.

Elle aborda par la suite le sujet sensible. La famille. Je n'aimais pas parler de la mienne. Absolument pas. Mais je ferai une exception pour cette fois. Je ne voulais pas qu'on voit ouvertement mes faiblesses, surtout lorsque je me retrouvais à disputer un tel "combat". Je continuais donc de sourire le plus naturellement du monde. « J'ai deux sœurs qui m'ont quasiment élevée. Tess et Kali. » Et c'était tout ce que j'allais lui dire concernant ma généalogie. Elle n'avait pas besoin des menus détails. « J'ai bien eu quelques amourettes. Jamais rien de très sérieux. Je ne crois pas en la longévité. Surtout pour un couple. » Je ne croyais pas en l'amour. Je me contentais de croquer dedans et de recracher. Ça avait toujours un goût amer en bouche. Et ayant tout de même un cœur, je préférais maintenant les histoires d'une nuit plutôt que de jouer le bourreau des cœurs. L'amitié améliorée m'allait à merveilles d'ailleurs au district sept. « Et toi ? » Elle répondit sans broncher. Ça n'avait pas l'air de particulièrement la gêner.

« Épuisée, moi ? Non pas du tout ! Je pourrais passer une nuit blanche si je voulais ! » Nuit blanche ? J'avais très bien compris l'allusion. Mais je décidais de faire comme si je n'avais pas capté le truc. Jouons encore l'innocente encore un petit peu, tant qu'à faire. Je me contentais donc de sourire à sa remarque. Swan se resservit finalement du vin. Et en fit de même avec ma coupe. Assez ? Nan. Je tenais plutôt correctement l'alcool. Je n'allais pas arrêter si mon interlocutrice continuait. « Ne t'inquiètes pas. Si j'en avais assez, tu aurais déjà été mise à la porte. » C'était la parole la moins hypocrite que j'avais sorti de toute la soirée. J'essayais maintenant de l'intimider. Il fallait tout tester pour être sûre de sa fiabilité.

Elle se rapprocha soudainement de moi, venant s'assoir juste à côté. Elle complimenta au passage mes cheveux. Belle attention. Pas assez pour que ça me toucher, mais belle attention quand même. Elle passa sa main dans mes boucles écarlates. La proximité avec les gens ne m'avait jamais réellement dérangée. J'étais dans le genre sociable et très ouverte, alors évidemment. A sa dernière question, je fis mine de réfléchir. C'était surjoué, pour qu'elle s'en rende bien compte. « Je ne sais pas... Tu peux peut-être m'aiguiller ? » Je continuais de sourire. Je n'attendais pas de réponse en fait. Je rapprochais dangereusement mes lèvres des siennes. Lorsque celles-ci commencèrent à se frôler, je me retirais soudainement et me levais. « Je ne suis pas ce genre de filles faciles qui tombent dans le panneau. Désolée. » Dis-je avec un sourire trop innocent pour l'être réellement. Je fis mine de bâiller.

D'ailleurs, j'avais promis à mes sœurs de ne pas faire trop de bêtises. Ce qui incluait l'alcool à trop forte dose et le cul à droite à gauche, entre autres. En même temps, si je me choppais le sida, c'était mon problème et pas le leur. Je rigolais intérieurement à ma dernière remarque. « Ça n'aurait pas été drôle si ça avait le cas, non ? » Je me tenais dos à elle et continuais à progresser vers le bar. J'avais besoin de m'enfiler des chips là, puis ça ne ferait pas de mal à son égo, de prendre quelques coups en lui faisant croire qu'elle ne m'intéressait absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Face à face entre deux menteuses pathologiques. [Ace & Swan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Après l'effort, le réconfort ! :: Rp's Libres :: Flash-Back :: Edition Deux :: Capitole-