The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Bain de Sang [Jour 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oscar Swide

+ Admin +

avatar


Messages : 60
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 23
Localisation : Derrière-toi MOUHAHA

Feuille de personnage
Âge du Tribut :
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 20:15

La corne est en suspension sur une plateforme en dessus du volcan. Autour de cette plateforme est situé les cercles de départ des tributs, relié à celle si par une passerelle assez large pour laisser les deux tributs se rendre jusqu’à la corne. Le tribut devra faire preuve de prudence, un seul faut pas dans la course peut s’avérer des plus mortelles. De plus, il vaut mieux ne pas s’attarder trop longtemps à la corne, rester au-dessus d’un volcan actif n’est certainement pas le choix le plus sécuritaire.

60...
59...
58...

Les sacs :
Eycko : Grand sac plus Arc.
Milo : Sac Moyen.
Théo : Grand sac plus Hache.
Lysander : Grand sac plus Epée.
Mattys : Grand sac plus Couteaux.
Farron : Petit Sac.
Chandler : Sac Moyen.
Mary-Alice: Sac Moyen.
Kelly: Sac Moyen + Sac Petit (Pour Elliot).
Elenei: Sac Moyen.
Alannah : Sac Moyen.
Elina : Sac Moyen

Inventaire des sacs restant:

Gros : 0/4
Moyen :1/8
Petit : 8/10



Dernière édition par Oscar Swide le Jeu 24 Jan - 20:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Dawnstar

+ District 12 +

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 13 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 20:25

Le noir. Le noir. Le noir complet. Là, autour de moi. Noir. Noir. Noir. Il fait tout noir. Encore du noir. Encore. Toujours. Alors je ferme les yeux. Voilà, comme ça ; là je me sens mieux. Je ferme les yeux et je m’évade un instant, loin de ce tube immonde et clos. Je ferme les yeux pour voguer une dernière fois au-dessus des vagues bleutées que j’aime tant. Je sens le vent lécher mon visage dans un souffle lent mais intense. J’imagine l’odeur du monde marin jusqu’à ce qu’elle s’empare totalement de moi. J’ouvre à nouveau les yeux. Du noir, encore et encore. Mais je ne panique plus. Au contraire. A présent, je ne peux plus reculer, mon destin est entre mes mains. Je sais pourquoi je suis là. Je sais ce qu’il faut que je fasse. Tout est clair dans ma tête ; je suis prête.

Et là, comme par magie, le tube s’élève, laissant apparaître l’arène ; il reste… 60 secondes.

Il fait chaud. Horriblement chaud. j'ai horreur de la chaleur. Je me retourne. Je tourne sur moi même... De la lave... Punaise... De la lave. des flots et des flots de laves. Une laves orange et jaune. Une lave menaçante. Les couloirs sont étroits. Le passage vers la corne peu facile. Si on tombe, on meurt... Merde. Il n'y a pas de mer... Merde. Et cette chaleur... Maudite chaleur !

40 secondes. Plus que 40 secondes.

Il me faut une lame, une belle lame. Une épée serait l’idéale ; oh ! bien sur, s’il y a un trident ce serait bien aussi. Néanmoins, si je vois un arc, je préfère le prendre, quitte à n’avoir que cela. Les archers sont dangereux ; à l’entraînement, j’ai vu certaine personne ce débrouiller à l’arc ; il faut le leur enlever. Mais nous verrons cela plus tard, l’essentiel, c’est d’assiéger la corne. Je ne dois en tout cas pas oublier une chose ; je suis ici pour étudier le comportement humain, j’espère être satisfaite. Je ne suis pas non plus une barbare, je ne fais pas parti de ce que l’on pourrait nommer les « vrais Carrières », tuer un être humain m’embêterai, mon cœur serait pareil à un puzzle dans une boîte ; en morceau. Mais je suis également ici de mon plein grès, si quelqu’un en veut à ma vie, je serais dans l’obligation de l’éliminer, et dans ce cas, je ne serais pas tendre, j’irais même jusqu’à dire que je me montrerai… sans pitié. Cette personne, oui, cette personne, la sentira passer… ma haine.

30 secondes. Plus que 30 secondes.

Chandler est à côté de moi... C'est rassurant, car je ne vois ni Mary-Alice, ni son compagnon de district. Cette atmosphère est pesante... Quel horrible arène !

20 secondes. Plus que 20 secondes.

Une respiration. Deux respirations. Trois respirations. Voilà, prépare toi en douceur, comme ça. Prépare toi à courir aussi vite que tu le fais d’habitude. Tu as la chance d’être petite et rapide, tu seras dans les premiers arrivés, tu le sais. Une respiration. Deux respirations. Trois respirations. Je n’aurais jamais imaginé, même dans mes rêves les plus fous, les plus irréalistes, qu’une poignée de secondes s’écoulerait aussi lentement. Mais il faut tenir le coup. La tension est palpable je le sens dans mon corps entier ; il tremble. Je sens cette peur autour de moi ; ils sont nombreux à appréhender la fin du temps impartis. Couraient, couraient, petites souris ! Couraient avant de vous faire attraper, car cette année les jeux s’annoncent haut en couleurs et en sang…

5 secondes.

Un dernier souffle. Un dernier souffle et je m’immobilise, attentive à chaque geste, à chaque mouvement de mes adversaires. Car même avec des alliés, je reste et demeurai seule. Seule jusqu’à la fin des jeux. Ou seule, jusqu’à la toute fin.

4 secondes. Je cligne des yeux.

3 secondes. De la sueur coule sur mon visage encore propre.

2 secondes. Le moment est venu de suivre ma destinée.

1 secondes. Je m’appelle Eycko Evening. J’ai un but. Comprendre la psychologie humaine. Pour cela, j’ai choisi, malgré mon jeune âge, de participer à un jeu dans lequel un seul des 24 participants reviendra vivant ; j’ai même obtenu un 11 sur 12 à l’entraînement. Je ne suis pas un monstre, papa, maman. Je veux juste comprendre, oui, comprendre ! Pardonnez moi. Car à présent, je vais changer. Changer à Jamais.

0 secondes. C’est fini. Le gong retentit.

Comme si le chronomètre et moi ne faisions qu’un, je bondis de mon socle pile au bon moment. Et je cours, cours, cours, s’en m’arrêter. Je veux être la première arriver. Je cours sans regarder en bas, je cours sans imaginer la lave en-dessous de moi. Car je suis dans un... volcan !

C’est bon, je suis dans les temps. Un regard autour de moi. Devant. Derrière. Droite. Gauche. Je grimpe sur la plateforme, et fonce directement vers les sacs. Sans réfléchir, j’attrape le sac avec un arc à côté. Je m'en saisie.... Dix flèches...
La lave bouillonne. Je la sens... Il fait si chaud....

Et cette tenue qui est si moche ! je ne me sens pas à l'aise dans ce volcan...

J’aperçois mes alliés temporaires. Rapidement, je fuse telle une ombre, dos à la corne, mon arc bandé. Je suis, non, nous sommes prêts à combattre ; Alice-Mary, peut-être son partenaire de District, Chandler et moi. Ensemble, nous arriverons à faire fuir ou à tuer les autres, pour récolter tout le butin.

Je scrute les environs. Un grand maigre au visage terne trébuche. Ses traits me rappellent vaguement ceux de numéro 12... Il traîne la patte, semble subjugué par le paysage quelque peu... étouffant. Il a l'air perdu, ne sait pas ce qu'il doit faire. Il tourne sur lui même, et... quelqu'un, je ne sais qui, le pousse vers le précipice. Dans un sursaut, mon doigt glisse et la flèche part.
Je ne voulais pas tirer... je ne voulais pas... L'arc est loin d'être mon arme de prédilection.
Numéro douze se rattrape de justesse... juste avant d'être transpercer par une flèche et de perdre l’équilibre.

Il disparaît dans le vide.

Cette flèche... c'était la mienne.

Je l'ai tué. Je l'ai tué. je l'ai tué. Je ne voulais pas ! Je ne voulais pas ! C'était un accident. un accident. J'ai tué quelqu'un... Déjà. Déjà. Pourquoi ?

Au fond de mes entrailles, une peur sans nom me ronge à cet instant. Pourtant, je me détourne comme s'y de rien était... Il ne faut pas que je montre de la faiblesse... pas encore... Mais il n'empêche que j'ai tué quelqu'un qui ne me voulait aucun mal... Merde.

Les jeux de la faim… ont d’hors et déjà commencés.


Dernière édition par Eycko Evening le Jeu 24 Jan - 21:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Oracle

+ District 5 +

avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 20:25

L’hovercraft décolle dans un vacarme assourdissant. A mes côtés, les autres Tributs semblent perdus dans leurs pensées, tentant sans doute d’élaborer d’éventuelles stratégies ou d’invoquer quelques dieux. Je vois Elina, à plusieurs mètres de moi. Bizarrement, elle sourit, ce qui rentre en totale opposition avec sa voisine de droite qui paraît être sur le point de tomber en syncope. Pour ma part, je dois avouer que je ne suis plus très confiant. Il y a quelques jours, l’arène me semblait si loin, si irréelle. Comme une menace éloignée qu’on ne prend au sérieux que lorsqu’elle se trouve sur le seuil de notre porte. Mais là, j’y serai dans une heure à peine et ça m’effraie. Peut-être que dans une heure et deux minutes, je serai allongé sur le sol, mort. Franchement, ça me ferait chier de mourir direct. J’ai tant de choses à prouver, tant de choses à voir. Je ne peux pas mourir durant les premières minutes. Ça serait vraiment injuste, et pas fair-play du tout. Pour un coup qu’on passe à la télé, autant en profiter. Moi aussi je veux découvrir l’arène ! Moi aussi je veux avoir ma chance ! Cette pensée me décoche un sourire. Moi, avoir ma chance ? On sait tous que c’est impossible. De toute façon, je ne rentrerai pas vivant. Si je rentre, ma maladie m’emportera dans quelques mois, donc ça serait un peu idiot. Certes, on pourrait me soigner au Capitole, mais je m’y refuse. Cette tumeur fait partie de moi. Elle est moi et je suis elle. Elle fait partie de ma vie, de mon être, et je ne pourrais pas m’en séparer. Cela fait des années que je me suis habitué à l’idée de ne pas dépasser la quinzaine. Ca bouleverserait tous mes repères de devoir revoir mes plans. Non, non et non ! Et puis, vivre avec tous ces souvenirs, sans Elina pour jouer avec moi, ça me serait tout juste insupportable. Je préfère largement mourir en héros dans cette arène, plutôt que de l’emporter et d’être mort à l’intérieur de moi-même. Une femme me tire de mes réflexions en me demandant de tendre le bras. Aïe ! Nan mais faut pas se gêner, ça fait mal votre truc ! On nous explique qu’il s’agit là de notre traceur (enfin, un truc du genre quoi, elle a mâchonné ses mots). J’ai un peu l’impression d’être un animal que l’on piste. Non, en fait, ce n’est pas qu’une impression. C’est exactement le cas. Nous sommes des bêtes, livrées à nous-mêmes, dans une arène où l’on doit s’exterminer. C’est tout.

Après un trajet dont il m’est impossible d’en déduire la durée, notre Hovercraft finit par se poser. Il était temps. On nous emmène dans des salles, chacun de notre côté. Là, mon styliste me fait un grand sourire, vérifie que je suis bien habillé, puis me pousse vers un énorme tube transparent. On dirait un suppositoire géant, ce machin. J’y entre, un peu inquiet de ce qui m’attend. Un compte à rebours retentit, accélérant par la même occasion les battements de mon cœur. Non, non, ne bats pas trop fort ! J’inspire, j’expire. En fait, j’ai envie de sortir de là ! J'en profite pour regarder ma tenue. J'ai la classe, dedans, en fait. Je pose mes mains sur le tube, lorsque celui-ci s’élève dans le noir. Je panique un peu. J’espère qu’on ne va pas devoir se battre dans l’obscurité. Enfin, après des secondes qui m’ont été bien trop courtes, j’aperçois la lumière. Je cligne des yeux. C’est un peu flou. Où suis-je ? Tiens, Elina est juste à côté de moi. Ça, c’est une bonne chose. En tout cas, il fait chaud par ici. Un peu trop, même. J’ai comme l’impression d’entendre quelque chose bouillonner. Je risque un coup d’œil autour de moi. Ah, un volcan. Derrière moi, la montagne, avec en contrebas, des sortes de galeries, et face à moi, la corne. Avec, pour y accéder, des passerelles assez fragiles. J’aperçois les autres tributs, à mes côtés. Euh, ils me semblent un peu trop près de moi, en fait. Eh, toi là-bas, tu peux pas courir maintenant ? Comme ça, t’exploses et hop, un de moins. Non ? Vraiment pas ? Bon, tant pis. Je tourne la tête de tous les côtés, cherchant rapidement une solution. Voilà, tous les tributs sont en vue, et un compte à rebours se lance. Bon, faut pas angoisser. Je fais le vide dans ma tête et tente d’élaborer un plan. Il est nécessaire que je rejoigne Elina au plus vite. Je prends mon sac et je me casse dans les galeries que j’ai vu. Je suis plutôt agile, donc je devrais arriver à la corne assez rapidement. Faut que je fasse gaffe à pas dégringoler, sinon je crois que je suis cuit (dans tous les sens du terme, ah ah xD). Je crois que je ne vais pas m’y attarder : je prendrai le premier sac qui se présentera à moi, tout en priant pour ne pas recevoir un couteau entre les omoplates. Une fois loin de ce bain de sang, je pourrais me mettre à l’abri et attendre mon ami. Le tout étant de parvenir à fuir cette première étape. Et ça, c’est pas gagné. Oula, le temps déroule vite. Plus que 20 secondes ! Je me mets en position, prêt à m’élancer lorsque j’en aurai l’occasion. A moins que je ne fasse demi-tour directement ? Non, je dois arrêter de tergiverser.

10 secondes. Je ferme les yeux, puis je les ré-ouvre. Je sais ce que je dois faire. Je croise le regard d’Elina, à qui j’adresse un léger sourire. Un sourire qui en fait n’en est pas vraiment un. Ça ressemble plus à une grimace qu’autre chose. 5 secondes. Je regarde devant moi. 3 secondes. 2. Maman ! 1.Go ! Je m’élance. Sans réfléchir. Mon cœur se remet à battre la chamade, mais je n’y prête pas attention. Je joue ma vie. J’en ai conscience. Ce n’est plus l’une de mes parties de cache-cache. Cette fois-ci, tout est bien réel et un moindre faux m’emmène directement au cimetière – en admettant qu’il reste quelque chose à enterrer une fois notre édition terminée. Mais je veux profiter un maximum avant. Je cours comme jamais je n’ai couru auparavant. Toujours plus vite, toujours plus loin, toujours plus fort ! La passerelle ne m’a pas l’air très solide. Je vais tomber, je le sens. Je ralentis par moment, notamment lorsque je commence à perdre l'équilibre. Elina est à mes côtés, voire un peu derrière. J’entends son souffle, son cœur battre en fanfare. Comme le mien, d’ailleurs. Il me faut un peu de temps pour franchir ce qui nous sépare de la Corne. J’y arrive, tout doucement. Là, des sacs. Des petits, des gros, des moyens. J’en vois un plutôt moyen, posé prés de la Conque. Je ne sais même pas s’il contient une arme ou quoi que ce soit qui puisse servir à me défendre. Je l’ouvrirai plus tard. Je m’abaisse furtivement, sans m’arrêter de bouger, puis je le saisis. Une fois en main, je fais de suite demi-tour. Je contourne une jeune fille aux allures de furie. Celle-ci tente de me frapper, mais je parviens à l’éviter de justesse. Milo, fais attention ! T’as failli mourir comme un clampin au bout de même pas 5 minutes ! Des cris de rage, de peur et d’excitation retentissent autour de moi. Je ne veux pas voir. Je ne veux pas savoir qui est mort, je ne veux pas savoir qui a tué qui. Je ne veux même pas savoir si on a besoin de mon aide. Je veux seulement m’enfuir loin de ce carnage. Je zigzague entre des tributs, me baissant ici et là pour éviter de me faire cogner. Une fois ma percée terminée, je fonce droit devant moi, tenant le sac au niveau de mon cou – on ne sait jamais. J’ai peur. Bien sûr que j’ai peur. Qui n’aurait pas peur ? Même ces carrières, qui semblent si fiers et si forts, ont peur. Ils se donnent juste un air pour ne pas paraître faibles. Au fond d’eux, ils sont comme nous, terrifiés à l’idée de trépasser. Bref. Je penserai à ça lorsque je serai en sécurité. C’est-à-dire jamais. Les éclats de voix commencent à baisser de volume. Je crois que je suis assez loin d’eux, mais je continue de dégringoler la montagne. Je me retourne, pour être sûr, puis, une fois rassuré, je m’enfonce dans une caverne, la première qui me passe sous la dent. C’est parti.



Dernière édition par Milo Oracle le Jeu 24 Jan - 20:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo Valius

+ District 7 +

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 08/01/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 20:26

La fin est proche. Dans quelques minutes seulement, l'arène s'ouvrira devant mes yeux, et les jeux commenceront. 23 tributs mourront, 1 seul survivra. Mais qui... ? Serait-je vraiment prêt à gagner... ?
Quelqu'un toque à la porte de ma chambre de lancement. On m'a amené dans cette pièce afin que je me prépare à rentrer dans l'arène, à rentrer dans ce qui sera sûrement la dernière chose que je verrais de ma misérable vie. Mon styliste entre, et arbore un léger sourire. Un mélange de tristesse, et de détermination se lit dans ses yeux. Gloria s'approche lentement vers moi en faisant claquer ses talons hauts au sol, qui en fait toujours une personne de petite taille. Elle me pose doucement ses mains sur mon visage.

« Tu dois gagner, Théo.  Me dit-elle d'une voix douce.

-Je... je vais essayer... je bafouille

-Non, tu ne vas pas essayer, tu vas le faire. »

Elle hoche la tête d'un coup sec, tout en me regardant droit dans les yeux. Elle pointe du doigt une armoire dans un coin de la petite pièce.

« Tes habits sont dedans... »

Je m'avance vers le meuble, et l'ouvre. Il n'y a qu'une tenue, et des chaussures. Je les regarde dubitatif, et finit par les enfiler. Gloria me fait signe de venir.

« J'ai un peu hésité pour la taille... mais elle te va parfaitement ! »

Une sorte de veston beige avec des gants de cuir, un pantalon noir et roue et des chaussures elles aussi en cuir, une tenue assez légère...
C'est sur que ce n'est pas Gloria qui a fait cette tenue... elle serait plus belle sinon. Elle semble elle aussi compatir avec moi. Elle a tout de même fait de moi une star à la cérémonie d'ouverture des jeux, et m'a permis d'obtenir mon surnom, Feuille de givre.

« Oh ! J'ai failli oublié mon chou ! »

Elle sort de sa poche un petit médaillon en forme de feuille couleur émeraude, on croirait voir une forêt où passeraient quelque doux rayons de soleils. Le collier que m'a donné Dalia. Elle me le met autour du cou, et me sourit de ces belles dents blanches. C'est sûrement une des personnes que je respecte le plus ici, car au milieu des monstres du Capitole, elle est sûrement la plus humaine, voir la seule.

« 2 minutes, veuillez entrer dans les capsules de lancement. »

Mon cœur se met à battre, j'ai peur, je sue, que va-t-il m'arriver ? Les larmes vont monter je le sens, mais je ne peux pas pleurer devant les caméras ? Je ne veux plus jamais pleurer.

« C'est l'heure, n'est ce pas Gloria. 

De quoi ?
Des... adieux.
Non, c'est l'heure de ce dire au revoir.

Elle m'enlace, puis me susurre à l'oreille.

-Dans l'arène, sait différencier tes ennemis de tes amis, c'est le seul conseil que je peux te donner, mon chou.
Je hoche la tête, lui fait un dernier sourire. Puis je pose le pied dans la capsule, qui se referme sur moi. Elle s'ébranle et commence à monter doucement... je lance un dernier regard à Gloria, elle me fait en retour un cœur sur la vitre avec de la buée.

60 secondes.
C'est l'heure, mais que voulait dire Gloria ? Mes ennemis ? Mes amis ? Je sais qui ils sont, mes alliés, Kelly, Mathys et Charlotte, sont mes amis. Les carrières eux, sont mes ennemis. Après, il y a les autre tributs, mais, je verrais bien ce qu'il feront contre moi... ou mes alliés. Je touche du doigt mon collier, je respire trois fois de suite en soufflant après. Charlotte juste à côté de moi...

30 secondes.
C'est bientôt le début, mais il faut que j'aille à la corne, pour trouver au moins un arc et des flèches, c'est tout ce que je demande. L'arène ne présente que... un trou... avec... de la lave ?!
Un volcan, comment ceci est-il possible ?! Maudit juges. La corne est au dessus du magma bouillonnant, et une passerelle permet de la relier. Non, ce n'est pas ça qui va m'arrêter.

10 secondes.
L'heure approche.

9 secondes.
Reste calme...

8 secondes.
Il faut que je court, droit vers la corne, et ne pas me retourner.

7 secondes.
Puis après... retrouver mes alliés... au mieux tous.

6 secondes.
Mes ennemis sont les carrières.

5 secondes.
Mes alliés, sont Kelly, Mathys et Charlotte.

4.
Respire, l'air souillé par la fumée.

3.
Compte jusqu'à trois.

2.
Prépare-toi à courir.

1.
C'est le moment.

0.
Elance-toi.

Un coup de canon retentit, et je suis déjà partit vers la corne, il me semble que j'ai déjà pris une sacrée avance sur les autres tributs. Mais où en est Charlotte ? Non, je ne dois pas me retourner.
J'arrive finalement à la corne, et dans le chaos, j'attrape un gros sac qui semble contenir ce que je recherche. Hum, je trouve juste une hache, mais j'appercois la petite du 4 avec mon arc tant désiré... on se retrouvera, tu es la première sur ma liste, Eycko Evening. Je ne perds pas mon temps, et par loin de cette dernière en direction, car les carrières seront bientôt là.
Je fait un rapide demi-tour vers ce qui semble être une grotte... et plonge dans les ténèbres.


Dernière édition par Théo Valius le Jeu 24 Jan - 20:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysander Drayon

+ District 1 +

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 25
Localisation : Dans l'Arène

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 20:28



Je restais sur mon siège, je ne devais pas bouger, car je pourrais mourir, je fixais les autres tributs et j'attendais et je ne disais rien. Je me préparais à courir, les secondes défliés, mais elles paraissaient des heures, je restais sur place et là un boum retentit. C'est bon je devais absolument faire ce que j'avais à faire les 60 secondes étaient terminés et je devais absolument sauver ma peau, bien que je devais défendre la personne de mon discrict je me dépêchais vers le plus gros des sac, je devais absolument le prendre, c'est lui que je voulais, je me dirigeais vers lui et en même temps je regardais que tout le monde avait peur, c'était les troisièmes Hunger Games et j'allais les remporter, je courrais, mais je ne voyais pas vraiment où j'allais aller, je regardais Marie qui était en train de courir ainsi que Chad et Eycko. Je ne disais rien et je courais vers le sac, mais qu'est ce que je pouvais faire d'autre. Je ne voulais absolument pas mourir, je voulais rentrer en plus je crois que je pourrais tuer et faire souffrir les autres, je m'en fiche celui qui m'oppose mourra sur le champ. Je me dirigeais vers les 4 gros sacs, je ne savais pas qui était à côté moi et je m'en fichais royalement, je ne savais pas du tout ce que j'allais faire avec et ce qu'il y avait dedans. Je ne savais pas où était mes alliés, je devais absolument les trouver, mais je n'avais pas du tout le temps, mais il fallait les trouver si je ne voulais pas mourir, j'avais très peur, j'avais oublier comment l'arène pouvait-être aussi impitoyable, j'avais peur très peur, je ne faisais pas paraître facilement mes émotions et heureusement. Je voulais sortir vainqueur bien sur, mais je voulais aussi ne pas mourir directement, car je veux faire honneur à mon district. Une petite fille essaya de me prendre la sac, je brandis l'épée, je ne savais pas vraiment m'en servir, mais je lui portais un grand coup sur le crâne, elle s'écroula sur le sol morte. Je regardais sans pitié son visage et je crevais ses yeux avec mon épée pour faire voir aux autres que je pouvais faire des choses. Je me rétractais, car j'avais oublié qu'en faites nous devons rester à la Corne un petit moment. Je n'avais pas eu mes couteaux, mais j'allais vite les retrouver.
Spoiler:
 


Dernière édition par Lysander Drayon le Jeu 24 Jan - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathias M. Eriksen

+ District 5 +

avatar


Messages : 222
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 19
Localisation : Quelque part.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 20:33


Mon styliste m'aide à mettre ma tenue pour l'arène, à laquelle je ne prête pas attention. Je me mordille l'intérieur de ma joue, en pensant que dans dix minutes, je vais être probablement mort. Ils vont prélever mon corps avec un hovercraft, nettoyer mon corps, et m'envoyer dans le District 9 dans une caisse en bois. Granum ne parle pas, ce qui me va très bien. Je n'ai pas envie d'entendre sa voix horrible et son accent du Capitole. Je n'ai pas envie de parler de perruques, de rubans, ou de ses «problèmes» de citadin du Capitole, comme l'absence de peinture violette dans son appartement. J'appuie sur l'emplacement du localisateur, même si ça fait mal. La douleur m'aide à me concentrer. Ironique, dit par un tribut dans les Hunger Games... On reste en silence, attendant le moment où je vais devoir entrer dans mon tube. Une voix métallique me fait frissonner.

-Quarante secondes.

Je vais dans la tube, mais comme mes pieds ne semblent pas vouloir avancer, je suis lent. Quand je rentre dans mon tube, le verre derrière moi me bloque dedans. Je sens mon pouls s'accélérer. Le tube s’élève, m'amenant dans le noir plus complet. La seule chose que je sens est mon cœur battre très fort. Puis, le tube sors, et je rentre dans l'arène.


J'ai tout de suite chaud. On est dans un volcan. La lave chaude bouillonne. Je me retourne, et je vois à côté de moi les tributs du 5. Milo et Eline, je crois. Théo et Charlotte sont dans une plateforme pas très loin de la mienne, mais 6 tributs nous séparent. Kelly, au contraire, est dans la plateforme devant à la mienne, de l'autre côté de la Corne. Enfin, c'est pas le moment d'y penser. Je regarde devant moi. Il y a 4 gros sacs. Or, la question est: J'arriverais à en prendre un sans me faire tuer? Peut-être. Ou peut-être pas. Le temps continue inexorablement, comme s'il se moquait de nous, les tributs. Il y a une espèce de passerelle devant moi, qui mène à la Corne. J'inspire et j'expire lentement pour me calmer. Je vois les secondes se suivre sur le minuteur. Je dois choisir, et vite. Prendre un sac ou s'enfuir? Je ne sais pas quoi choisir. Si je prends un sac, un carrière va peut-être me tuer. Mais si j'en prends pas, je vais peut-être rater la seule chance que j'ai de prendre de la nourriture ou de l'eau. Lorsque le gong du début sonne, je cours vers la Corne, comme la plupart des tributs. La passerelle est assez grande pour deux personne, mais ma partenaire de District pourrait me pousser dans la lave et me tuer. Je cours le plus vite possible, jusqu'à en avoir mal aux pieds. J'arrive aux grands sacs, je prends celui avec les couteaux, et je me retourne, avant de recommencer à courir. Un carrière pourrait toujours prendre son arme et me tuer maintenant. Mais peut-être qu'ils vont rester à la Corne à prendre tout ce qu'ils peuvent... Derrière moi, des sons menaçants résonnent, comme les cris de certains tributs. Je rentre dans uns des trous, où j'ai vu Théo aller, espérant que les carrières n'y aillent pas.

Spoiler:
 



Dernière édition par Mattys M. Hyvittae le Mer 13 Fév - 20:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelly Kross

+ District 6 +

avatar


Messages : 182
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 20:44

Voilà presque venu le moment fatidique qui me mènera à une pauvre mort ou alors à une gloire certaine.J'espère que la deuxième solution sera ma destinée.Mes pensées tournent et se retournent sans cesse dans ma tête durant l'attente d'un signe qui me dise que je peux monter dans le tube transparent à mes côtés.Peris est resté à mes côtés pour si jamais je voulais lui dire quelque chose.Un repenti pour ce que je lui avait fait un peu vivre avec mes caprices ? Hors de question puis de toute façon mes pensées ne cessent de divaguer vers d'autres moments de mon séjour et je repense sans cesse à mon début de journée.

J'avais été une des premières à être lever dans mon étage mais je n'étais pas sortie de suite de ma chambre.Non, j'avais passé un peu de temps à positiver sur mon sort car malgré que ça avait été ma dernière nuit au Capitole avant l'arène j'avais très bien dormi ce qui ne devait sûrement pas être le cas pour tout les autres tributs.Je pense qu'ils appréhendent à cause du double des tributs, pas moi, je suis simplement dégoûtée par plus de meurtres.Lavé ces pensées de sang de suite ont été ma deuxième priorité, je ne voulais pas y penser avant l'heure alors je m'étais jetée sous la douche en pressant des boutons simples dont j'avais compris à quoi il servait.Ma douche fût simple mais très revigorante, une eau chaude et des bulles de savon qui volait et se collait à ma peau pour ensuite la frotter en toute douceur.A ma sortie, j'enfila un grand tee-shirt blanc, un jean et une paire de ballerines noires puis je décida enfin de sortir de ma chambre.A mon grand étonnement, tous étaient sortis durant le temps que je me lavais et il semblait me prendre pour la dernière levée malgré que je sois déjà habillée.De toute façon leur avis m'importait peu alors j'ai fait ce qu'il semblait logique : je me suis assise à la table en face d'Elliot et j'ai commencé à grignoter ce que je pouvais avaler.Adieu bon chocolat et croissant, j'avala avec peine une barre chocolatée.Je voulais profiter d'un dernier instant avec mon allié pour finaliser les derniers détails du début de notre alliance mais son styliste l'emporta avant que j'ai le temps de parler alors j'ai patienté quelques temps à jouer avec de la nourriture jusqu'à temps que Peris m'appelle pour me préparer.Il soupirait par mon manque de style mais j'y étais pour quelque chose si je n'étais pas née au Capitole ? Bref de toute façon, il revit entièrement mon look.

La suite il est facile de la connaître, tout droit envolé dans l'hovercraft avec une moyen de localisation dans notre bras puis direction sous l'arène afin de nos derniers moments de répits.Voilà ou j'en suis.Je caresse doucement la tresse que mon styliste m'a faîtes, elle n'est pas aussi soignée que pour mes apparitions publiques au Capitole mais on voit qu'elle est bien faîtes.En fait Peris m'a expliqué qu'elle était d'apparence soignée mais que elle avait été peignée dans le but d'être joliment décoiffé, il ne fallait pas oubliée la beauté même dans l'arène avait-il précisé.Je n'avais redit à son choix mais là, de suite je pensais qu'il n'avait peut-être pas si tord, après tout il connait les Capitoliens mieux que moi.

Alors qu'une voix retentit intimant l'ordre aux 24 tributs de la troisième édition de prendre place j'agrippe la veste de Peris qui s'apprêtait à me laisser.« C'est peu mais merci...On verra bien si tous les efforts pour me rendre belle et attirante ont été efficace.» Même si mes dernières paroles ressemblait plus à une menace j'essayais de sourire pour faire oublier cette impression complètement fausse.Puis, me pressant, je rentre dans le tube qui se referme aussitôt.Plus moyen de fuir.Je me retourne pour ne plus être face au mur et je vois Peris qui me parle.Je n'entends rien et je suis trop serré pour lui faire signe que je n'entends pas.De plus la plaque s'élève rapidement alors dans un dernier espoir je cri pour qu'il comprenne que le son ne passe pas.Au dernier moment je le vois comprendre car il me sourit et me fait un signe des pouces.C'est un peu encourageant, merci encore à lui.

Le changement de luminosité blesse mes yeux que je suis obligé de fermer jusqu'à que la plaque s'arrête et que le 60 résonne.J'en ai des frissons mais je ré ouvre automatiquement mes yeux et je prépare mentalement mes muscles à bondir tel un animal sauvage.

Le compte à rebours atteint les 50 secondes et quand nous sommes là, elles peuvent passer rapidement ou très lentement.C'est le cas pour moi alors je tourne et retourne ma tête pour essayer de voir Elliot.J'espère qu'il n'est pas trop loin du point de rendez vous.

40...Je l'ai vu en fait à ma grande surprise il est juste à mes côtés.C'est étonnant mais je ne m'attarde pas sur ça.Je regarde aussi les armes et je repère celles qui pourraient m'être utile.L'idéal ? Deux sacs.Gros si possible, un pour moi et un pour mon allié mais au moins deux.J'espère que ça ne me vaudra pas les carrières à mes trousses.Peu de chance, je suis une rapide, je prends ce qu'il y a sur mon chemin et puis basta.

20...Je regarde le terrain qui s'offre à moi.Je n'avais pas fait attention mais c'est un volcan ou du moins c'est ce qu'il y a en dessous de la Corne.Le reste ? Des soutterrains, je sens la pression me compresser toute entière et je me demande si ma tenue ferra l'affaire.Elle est moche, ne met pas en valeur et elle couvre le corps entièrement alors qu'il fait chaud.Fille ou Garçon nous partons avec ça qui est pareil mais reste à voir si la suite sera aussi d'égalité.Certainement pas entre alliances et entraînements depuis longtemps, les personnes seules devront s'accrocher et c'est maintenant que je réalise que mon alliance sera plus précieuse que je ne l'imaginais.

5 secondes...Mon coeur s'emballe mais mes muscles sont là, bien prêts à me propulser.1...0...

Sa y'est voilà je m'envole comme une furie en traversant le pont.Je fais bien attention tout en regardant droit devant moi.Déjà des personnes sont à ma hauteur, presque à la Corne.Je ne les regarde pas.Je me concentre sur la direction que prend Elliot puis je m'empare d'un sac moyen car les plus gros ont déjà disparus, j'ai pris celui avec une dague.Je ne suis pas seule il faut pas que je m'attarde.Je rebrousse rapidement chez moi pour prendre la direction qu'Elliot à pris.Il à déjà fuis mais je sais par ou.Près de la passerelle, je reprends un sac, un petit, deux j'ai promis puis je traverse.Une grotte m'attend, je m'y engouffre sans manière pressé de partir.


Spoiler:
 


Dernière édition par Kelly Kross le Ven 25 Jan - 17:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farron Marthaine

+ District 8 +

avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 23/01/2013

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 20:45

Il fait chaud et mon cœur bat a une vitesse effroyable . Dans quelques instants ma vie va basculer , dans quelques instant je vais peut être mourir . Mais désormais il ne faut plus y penser . Le but est de courir , courir , prendre une arme et de quoi survivre . Prendre le minimum . Je monte dans l'unique capsule qui vat me conduire a la mort . Survivre dans cet enfer s'est trop demandé pour un jeune fille comme moi . Plus l'arène approche plus je transpire . Je ferme les yeux , sa aident , je ne les ouvrirait que quand tout aura commencer

60....
Allez s'est parti , j'ouvre les yeux et voie le trou béant rempli de lave . Mourir comme cela je ne voulais pas . Jes me prépare , je fais ma stratégie . Plus le choix je ne compter que sur moi même . Les secondes passa comme des heures . Je le sais et je le sens . 60 Secondes pour repenser a tout sa vie , 60 secondes pour dire adieux a ses amis , ses proches , sa famille , 60 secondes pour oublier tout et ne penser qu'a une choses : Survire !

50
Seulement 10 secondes se sont écoulée je regardent mon tombeau , ma chance de survivre est infime mais je ne baisserais pas lez bras . Je prends une dague et je court , tu cours sans te stopper sinon s'est la mort , la fin pour toi .

30...
Tous commence a aller plus vite . Je fixe au loin la corne d'abondance . Je dois réussir . Réussir a attraper cette fichu dague et a obtenir la vie sauve . Je repèrent de quoi me cacher , s'est l'essentiel . Tout défile devant moi , j'en ai la tête qui tourne mais je ne peut plus baisser les bras , disons que je ne peut pas!

3...
Tu court , le plus vite possible !

2.....
Tout vas bien se passer tu prends le couteau et tu t'en vas ....

1.....
Allez Farron..... ?

0 !
Go !!

Je fonce comme une flèche un direction de la corne d'abondance . Ma vitesse et rythmé par les battements de mon cœur . La corne d'abondance est devant moi . Je prends un petit sac et je cours , je cours , j'ai peur mais je cours et je cherche ou me cacher . Un petite faille dans la roche . Un endroit sur au loin . Je me vais par las bas . Pas le choix . Soi la mort , soi le risque de la cachette . Choix vite fait je cours me mettre a l'abris dans un coin sur . Les jeux on commencé .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddie Lightwood

+ District 2 +

avatar


Messages : 72
Date d'inscription : 09/01/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 20:51


Je sens mon cœur qui bat à tout rompre. Je montais dans une espèce de cylindre et plus je montais plus j’avais chaud. Je compris que mon ascension était terminée lorsque je vis le soleil et que je sentais une chaleur suffocante.

60 secondes.

Je fis un bref tour d’horizon, je vis Kelly à mes côtés. Nous échangions un bref regard avant que mon regard se pose devant nous. Je vis la corne d’abondance entourée de passerelles qui surplombait ce qui me semblait être de la lave.

50 secondes

Et merde. Ils nous ont foutus dans un volcan… je sens que cela sera très sanglant cette année… je commence à manquer d’air je fais une crise de panique. Je sens toute la confiance qui me quitte et je regarde à l’entour de moi pour voir si je peux m’accrocher à une lueur d’espoir.

40 secondes

Je croise de nouveau le regard de Kelly et cela me suffit pour me remettre en confiance, j’irais jusqu’au bout pour retourner au district 6. Je lui fais un signe de tête pour lui dire que tout va bien.

30 secondes.

Je me tiens prêt, Kelly compte sur moi comme je compte sur elle… si je me retrouve seul et sans arme je serais foutu.
20 secondes.

10 secondes
9
8
7
6
5
4
3
2
1

Le gong retentit et je sautais de ma passerelle et me dirigeai vers la base du volcan. Je vois d’autres tributs mais je les ignore et me dirige vers l’entrée d’un tunnel.

Je continuais ma course dans l’obscurité. Je m’arrête lorsque je vois une grosse grotte remplie de roches… parfaites pour se cacher. Je décide donc d’attendre Kelly ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 20:54

L'hovercraft, sa première étape vers ce qu'il attendait avec tant d'impatience depuis maintenant trois longues années. L'arène des Hunger games ce jeux, cette tuerie ou survivre est la seule règle. C'est sa règle. Chandler Murrey le brave garçon du quatre est près à beaucoup. Il pourrait y perdre la vie mais il s'en fou il sait qu'il gagnera, il voulait gagner ces jeux. Il s'en été fait la promesse. Une victoire dans le sang et les larmes, la douleur et peut-être la fourberie mais elle sera sa victoire à lui et il n'était pas un garçon partageur. Il avait tendu son bras comme beaucoup avant lui pour qu'on lui injecte son mouchard. Il avait été fasciné par cette petite boule qui faisait partie de lui et suite à cela le grand blond du qautre attendait dans un état d'euphorie malsaine. On ne pouvait plus le contennir tant l'excitation était à son comble alors que d'autre angoisse lui s'exalte. C'est une qualité de ce massif gaillard, il avait confiance en lui. Il avait toujours eut confiance en lui, toujours certain de ces acquis et maître de lui même. Son dix en témoignait. Mais le plus long a été les tube sans aucun doute. Vêtu d'une tenue qu'il trouvait particulièrement inconfortable le grand carière du quatre s'était avec le plus grand entrain précipité dans son tube avec cette même aura de fierté, de certitude et de puissance qu'il dégageait. Il y avait aussi ce relan de malice dans ses yeux bleus qui pouvait faire craindre aux pièges les plus douteux. Plongé dans le noir enfermé dans cette prison de verre il n'avait sut que réprimer son impatience. Les idées fusaient dans sa tête alors qu'il s'imaginait une arène en pleine air, luxuriante... Pleine de verdure. Il a esquissé un demi-sourire carnassier quand sa cheveulure fut fouettée par le vent agressif et fort. Il parcourrait du regard l'arène sentant une chaleur étouffante. Il faisait chaud, très chaud... C'était un volcan. La lave rouge sang à l'instar de ces jeux qui seront sanglant car 23 mourront cette année encore. Chandler observait son pied d'estal confiant et carnassier, fière et décidé. Il avait un objectif a atteindre point. Il accorda un regard à Eycko sa partenaire de district cette petite en avait dans le cuir. Le compte a rebours commençait déjà.
45 secondes....Cette édition était la sienne, il n'y aurait aucune autre alternative. Il remarquait que les tributs le splus proches étaient ceux du sept, qu'elle joie sans pareille.
25 secondes... Pas de trident dans cette arène de lave c'est évident.
10 secondes...Chandler prend de profondes inspirations sentant perler sur son front la sueur et monter l'adrénaline qu'elle esquise sensation;
5 secondes ? Il prenait une position légèrement vers l'avant, le corps en ébulition chacun de ses muscles voulant foncer vers la corne que son regard ne pouvait pas quitter.
3
2
1
Il s'élançait. Il sautait habilement de son pied d'estale et fonçait tout simplement. Sa grande taille lui permettait d'acquérrir une bonne vitesse il sera surement dans les cinq premier à la conque et son endurance lui procurait un solide atout avec cette chaleur épouvantable. Il voyait la petite silouhette d'Eycko prendre les devants alors qu'il s'élançait sur la passerelle tout juste assez grande pour deux. A bon rythme il voyait la corne s'approcher de lui. Les cris naissaient alors qu'il débarquaient voyant les sacs. Il s'approchait vers les plus gros voulant se saisir de celui avec l'épée mais Lysander lui avait pris et s'était le dernier. Il pesta se jurant que cette épée lui reviendra à un moment du moins il le voulait et attrapa un sac de taille moyenne qu'il jetait immédiatement sur son épaule droite et parcourrait du regard les alentours. Il repérait déjà plusieurs tributs fuyant de part et d'autre dans les cris. Il faisait quelques mouvements rapides de la tête pour appercevoir Lysander, Alice-Mary et Eycko ses équipiers alors qu'il se préparait à parer toute menace ou a attaquer toute proie passant à proximiter. Pas loupé un garçon, celui du dix lui semblait-il foncer non loin de lui. Pas le temps de dire ouf pour se pauvre gars que Chandler l'avait pris en chasse et sans de mal il le rattrapait en le plaquant au sol. De sa grande taille ce n'était pas un problème d'immobiliser ce gamin d'à peine quinze ans si ses souvenirs étaient bons. -la ferme !- Une gueulante, des cris en tous sens rien de concluant pour ainsi dire. DU bruit ce que détestait notre blondinet ! Il posait avec soin une main au creux du cou du jeune homme qui tentait en vain de se débattre puis la seconde sur sa machoire. Un bruit morne retentit il lui avait cassé la nuque alors qu'il prenait appuit sur la dépouille pour se relever paisiblement. L'excitation montante il revenait face à la conques prêt à la défendre sa dague à la main.


Dernière édition par Chandler Murrey le Jeu 24 Jan - 21:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Edens

+ District 1 +

avatar


Messages : 56
Date d'inscription : 10/01/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 21:07

Mary-Alice tremblait de peur, mais aussi d'excitation. Elle avait hate de savoir à quoi s'en tenir dans cette maudite arène. Alors qu'elle disait au revoir à son styliste, le tube s'élança alors dans le noir, laissant la petite carrière seule et sans défense.
Puis, alors qu'elle s'attendait à être éblouit par le soleil... Il n'en fut rien. Au bord des larmes à cause de la nuit noire et de sa peur immense du noir, la gamine allait avancer, avant de se souvenir du décompte. Se rappelant que Lysander et elle formaient une équipe, la gamine s'arrêta net, reprenant son soufflen en décomptant mentalement, comme les autres, cherchant Eycko du regard.

60 secondes...
La corne d'abondance lui faisait face mais la lave en dessous l'empêcherait sûrement de courir. Car si elle tombait, il était évident qu'elle allait mourir.

50 secondes...
Mary-Alice remarqua le gros sac dans lequel trônait un arc. C'était lui qu'elle allait prendre, si elle survivrait...

30 secondes...
Et si jamais elle se faisait tuer au bout de quelques secondes...

20 secondes...
Et Eycko, à quoi pensait-elle ? Où était-elle...

0 secondes...
Mary s'élanca en même temps que le gong, rapide comme l'éclair. Elle arriva à la corne au moment où quelqu'un lui subtilisait son arc. Rageant, elle reconnut Eycko et eut une minute de déconcentration. Une minute qui aurait pû lui être fatale d'aillers. Elle remarqua alors que les gros sacs étaient tous pris et elle se rabattit sur un sac moyen, Dos à la corne, près de la petite tribut du 4, prête à se battre à main nue pour défendre le reste du butin de la corne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenei Sword

+ District 12 +

avatar


Messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Jeu 24 Jan - 23:19

Blood Bath

Aujourd’hui, c’était le grand jour. J’allais enfin pouvoir me venger un peu. Tuer du pion. Faire des échec et mat. Décapiter des rois. Je n’avais pas beaucoup dormi, cette nuit là. Mon esprit était ailleurs, plus occupé à réfléchir à comment je pourrais tendre des pièges aux carrières dans l’arène. Ou quelle arène ce sera. J’étais dans un état froid, sec et placide, qui organisait le peu de renseignement que j’avais et qui fichait les personnes à tuer. La colère rouge ne m’avait pas encore envahi. J’avais passé la nuit en tailleur sur mon couvre lit. Je n’avais pas dormi, mais cette position était reposante, calmante et amenait facilement à la réflexion. Ma respiration était rythmée et posée. Mais quand le soleil matinal traversa la baie vitrée, mais haine reprit le dessus. Je soufflais plus fort avec le nez, vidant mes poumons au maximum. Au petit déjeuné, j’ai dévalisé la table. Le petit garçon qui était avec moi ne toucha même pas à son assiette. J’ai bien essayé de le faire manger mais il refusait. J’avais toujours essayé d’entamer une conversation avec lui mais il était muet comme une carpe, le ventre sûrement noué par la peur. Je n’arrivais pas à le débloquer. Et pourtant, j’aurais pu l’aider à survivre un peu dans l’arène. À chaque fois que je lui proposais de me suivre et de faire une alliance, il refusait. Il se voyait peut-être déjà mort. Mais j’avais laissé tomber son cas, maintenant. Une personne qui accepte la fatalité de la vie comme ça, autant mourir. Tu te ne bats pas, tu ne peux rien faire. Il faut se bouger un peu dans la vie.


Après le dernier petit-déjeuner, on nous a tous réunis pour nous faire monter dans l’hovercraft. Un moment tendu. J’avais envie de tuer avant le début de l’arène tous les carrières. J’étais loin de ma sérénité de cette nuit. Je voyais rouge, de la couleur du sang. Ma vision était trouble. Puis on nous a fait monter dedans. J’avais déjà vu des hovercrafts de loin mais jamais l’intérieur. C’était moche. Très Capitolien. Une femme terne en blouse blanche est passée dans les rangs nous faire une injection dans le bras. Un mouchard. Je voulais refuser, refuser tout ce qui venait du Capitole, mais c’était dur. Là, je ne pouvais pas. J’aurais toujours préféré.


L’hovercraft s’est posé et on nous amené dans un souterrain qui menait à plein de pièces différentes. J’ai pu en compter 14. Une pour chaque tribut ? Le garçonnet tout pâle est rentré dans la pièce adjacente à la mienne. Mon styliste m’y attendait. Comme d’habitude, je l’envoyais bouler, enfilant juste la combinaison : une tunique assez décolletée et un pantalon noir. C’était assez léger. L’homme du Capitole me fit un signe de la tête vers le gros tube en vert. Ce geste était simple et peu autoritaire. Rien de méchant. Je lui fis un sourire carnassier, et il eût un mouvement de recul. Il avait compris qu’il devait s’éloigner de moi, et ce, depuis cette crise pour la cérémonie d’ouverture. Je suis placée docilement dans le tube. Il se referma sur moi et commença à s’élever dans les airs.


Et puis le noir. Et cette voix qui résonnait à l’oreille de tous. Un compte à rebours. Comme si une bombe allait exploser dans 60 secondes. Je fermais les yeux et les rouvris presque instantanément. Un rougeoiement attira mon regard. Et puis une vague de chaleur m’atteint. La pénombre. La température. La lueur rouge. Je fis vite le rapprochement : j’étais dans un volcan. Ils étaient imaginatifs, cette année. Tout pour plaire au public. Les bains de lave sont très bons pour la peau, à ce qu’il paraît. J’inviterais à un moment ou un autre Liam par exemple à essayer. Je suis sûre qu’il va adorer. Et moi, je vais beaucoup aimer sentir l’odeur de sa chair brûlée. Un sourire démoniaque s’étira sur mes lèvres fines.


30 secondes. Ah. La voix est posée, calme, presque heureuse, joyeuse, sans aucun doute. Son propriétaire a sûrement hâte de voir des innocents s’entretuer. Grand bien lui fasse, je n’en suis pas une. Et je vais tout faire pour ne pas que ces jeunes meurent trop vite. J’en avais repéré quelques-uns aux entraînements, mais à chaque fois, ils avaient déjà une petite alliance prévue. Le temps filait vite. Tout comme mes pensées. Mais cette colère ne bougeait pas. Elle, était fixe et indéfinie dans le temps. Disparaissait de temps en temps, mais revenait toujours. Elle était à sa place.


20 secondes. Le petit garçon tremblait de peur. Je voyais la corne, maintenant : pour y accéder, je devais passer par une mini passerelle assez fine. En bas, rougeoyait la lave, il ne fallait surtout pas tomber. J’étais entourée par les deux du 2. A eux aussi, je leur adressait un sourire carnassier. A côté, le 8. Le garçon faisait fantôme, mais la fille étincelait d’une lumière qui signifiait qu’elle voulait vivre. Elle allait vivre un peu, elle. Pas le garçon. Il ne s’accrochait pas à la vie, autant le libérer d’avance.


10 secondes. Les dix dernières secondes de paix dans cette arène. Savoure, Elenei, Savoure. Pense à tous tes camarades morts.


5. J’étais dans les startings–blocks. J’allais décoller à un moment ou à un autre.


4. Mes bras se reculèrent. Ma jambe gauche, le plus forte, était prête à me propulser.


3. Un rapide coup d’œil repéra mon premier objectif ; un sac moyen. Il n’y avait pas de katanas.


2. Je verrouille mon objectif.


1. J’inspire, j’expire.


0. Je saute. CAL !


Le vent chaud souffle à mes oreilles. Mon objectif est atteint. Le sac est sur mon épaule. Tous les autres en on déjà un, ou presque. J’attrape la dague qui était avec le paquet. Je vais faire un peu le ménage de ceux qui ne veulent plus vivre. Je ne voulais pas tuer mon compagnon de district, aussi je me dirige vers le garçon du 8. A la fille, je lui dit de tracer, et de survivre. L’autre se prend un coup de pied et tombe dans la lave. Je murmure un maigre désolé. Il aurait fallut qu’il s’accroche plus à la vie… Un coup de canon retentit. Puis un deuxième, puis un troisième, puis un quatrième.


Il faut que je file maintenant. Je n’ai pas peur, loin de là, mais ils vont se réunir et je n’aurais aucune chance d’en abattre un. J’avais repéré des trouées qui devaient mener à la suite de l’arène. On devait rentrer à l’intérieur du volcan ? Soit. J’allais jouer le jeu, encore une fois. Une fois un peu éloignée de la corne, je ralentis l’allure. Puis je saute dans une crevasse. Il fait encore plus noir.



Une magnifique rose d'Olympe :3
Une autre de Nathouniniou <3 Like a Star @ heaven
Encore une de Swanouninounette Amour
Et puis une autre de Pipiiii ! Banane
Et encore une d'Ozzynouninet ! Bizarre
Pis en v'la une autre Jojo ** Shandris
~ San a ressuscité !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alannah Straus

+ District 2 +

avatar


Messages : 352
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 25
Localisation : Au Pays des bisounours pardi !

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Ven 25 Jan - 14:19


IL FAUDRA QUE JE COURS ...
Le bain de sang


L'heure est arrivé, ce moment aurait pu ne jamais arriver, mais il était là m'ouvrant grand les bras. En découvrant l’arène je m'attendais à tout sauf à ça, un volcan. Les juges ont décidé de nous tuer rapidement car si ont doit se battre ici un seul faux pas et on finira dans la lave. Il allait aussi falloir que je déguerpisse rapidement car la plateforme où se trouve la corne d'abondance et entourée de vide, il manquerai juste qu'un autre tribut me pousse pour que je tombe. Mon poids plume ne me sera pas d'un grand secours dans cette arène. En regardant autour de moi je ne vis pas grand chose, nous étions au sommet d'un volcan en fusion, mais en regardant bien j'aperçu derrière moi des entrés de souterrain. Le combat se déroulera donc sous terre, heureusement pour moi je ne suis pas claustrophobe. Liam l'autre tribut du district deux était à côté de moi, attendant que les 60 secondes finissent. Je me place face à la passerelle prête à partir au moment venu, je repense à tous ce que m'a dit mon père avant de partir. Il fallait que je sois maline et que je ne me fasse pas tuer bêtement, donc je n'allais surement pas rester longtemps à la corne. Je vais prendre un sac et filer rapidement, c'est la meilleure solution je pense car me battre contre 23 tributs sans arme je ne pense pas que ça me soit bénéfique. Je vais donc les laisser s'entre tuer et filer rapidement. Les secondes défilaient doucement, fixant la corne j'attendais que les dernières secondes arrivent. Trois, deux, un, la course est lancé. Je cours le plus vite que je le pouvais, faisant attention de ne pas glisser et finir carbonisé. La corne n'était plus très loin, il me fallait juste un sac et je filerai en sens inverse. Arrivée au milieu, certain commençait déjà le combat, d'autre courait, ça partait dans tout les sens. J'empoigne un sac, le met sur mon dos et cours, je ne voulais pas mourir comme ça. J'empreinte à nouveau la passerelle et commence à descendre le dénivelé pour finir par entrer dans un tunnel. J'ai échappé à la première bataille, mais je ne suis pas à l'abris pour au temps.

© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Parker

+ District 5 +

avatar


Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Sam 26 Jan - 14:02


Voilà, le moment tant attendu est arrivé. Celui que j'attends depuis trois ans avec impatience. Je règle les derniers détails de ma tenue - que je trouvais vraiment super au passage - avec mon styliste personnel, Kye. J'avais bien rigolé ces derniers jours avec lui, il m'a même dit que j'avais toutes mes chances de gagner les jeux et je sais qu'il a raison car oui, c'est vrai, je serais la gagnante de la troisième édition des Hunger Games. J'ai vraiment hâte de rentrer à la maison pour retrouver mon père. J'ai eu le temps de lui faire mes adieux mais lui aussi il dit que je rentrerais en vie à la maison. Puis il y a Milo qui est ici, avec moi. Il s'est aussi porté volontaire mais je n'avais pas envie... Un seul de nous deux pourra rentrer chez nous, au District cinq mais dans tous les cas il est condamné, je crois que c'est pour ça qu'il a voulu voulu participer aux jeux. Quand on est arrivé au Capitole, il m'a expliqué qu'il avait une tumeur et que ses crises étaient dues à ça et qu'il avait aucune chance de s'en sortir, qu'il était déjà trop tard. J'avais eu envie de pleurer à ce moment là. C'est trop triste parce que Shaé va perdre son petit frère et moi, je n'aurais plus personne avec qui je pourrais faire un caches-cache ou même pour jouer au loup glacé. Je soupirais de tristesse.

«  Allez 'Lina, il est l'heure. Tu dois y aller. » Lâcha Kye en me sortant de mes pensées.

Le compte à rebours avait déjà commencé, je prenais rapidement mon styliste dans mes bras en lui faisant mon plus beau sourire et je lui dis au revoir, de toute façon on se reverra dans quelques jours, j'y crois. Je montais dans le tube en verre qui se refermait sur moi puis je fis un dernier signe en rigolant à Kye avant que celui ci monte à la surface, vers l'arène. Je sautillais d'impatience mais je me suis souvenue qu'il fallait limiter mes faits et gestes si je ne voulais pas mourir explosée sur le piédestal, je me calmais direct.
Trop de lumières arrivait d'un coup que j'ai du fermer mes yeux tellement j'étais éblouie. Je sentais direct la chaleur, étais-ce encore un désert cette année ? Comment pour la première édition ? Ça serait vraiment trop génial ! J'avais adoré cette édition en plus. Ça serait vraiment trop trop trop cool, un désert comme arène encore une fois. Je ne pus m'empêcher de sourire, heureuse d'être ici. C'est comme un rêve qui se réalise. En plus je partagerais cette expérience inoubliable avec mon ami Milo. Je me frottais les yeux et je les ouvrais rapidement, pressée de découvrir ce qui m'entoure.

Ah bah non, c'est pas du tout un désert. C'est un volcan qui crache tout plein de lave. C'est original. Je regardais partout autour de moi et je fus surprise de voir à mes cotés mon ami. Nos regards se croisèrent et il me fis un petit sourire et moi je lui montrais toutes mes dents. Mais pour lui ça n'avait rien d'un sourire, il avait l'air un peu stressé. Puis je regardais devant moi, des sacs, pleins de sacs. Il fallait que j'en prenne un même si Kye me l'avait déconseillé.

30 secondes...

Allez plus vite, accélérez le compte à rebours, j'ai envie de que ça commence. C'est ce que j'avais envie d'hurler. J'en ai déjà marre de rester coincée sur ce piédestal sans pouvoir bouger. En attendant je fixais le sac que j'allais prendre et je regardais la sortie que je prendrais direct après avoir choppé le sac. Puis je voyais un sac avec un arc. Il me fait cet arc, c'est mon arme de prédilection. J'ai la chance de courir vite et d'avoir beaucoup d'endurance, je devrais pouvoir l'attraper en première.

20 secondes...

Vous pensez que je pourrais faire un cache-cache dans l'arène avec Milo ? Ça serait vraiment drôle et amusant. Ou un loup glacé et si on est proche de la lave du volcan on est pas glacé car la chaleur qu'il dégage nous empêcherait d'être un glaçon. On pourrait inventer toutes sortes de règles ici. Je me retournais encore une fois vers Milo pour lui faire part de ma brillante idée mais il était trop fixé par ce qu'il se passait devant lui pour qu'il puisse me prêter de l'attention. Tant pis, on verra ça plus tard.

10 secondes...

Plus que dix petites secondes. Un sourire s'accrocha sur mon visage. Tout le Capitole doit être excité derrière leur écran. Ils doivent être aussi pressés que moi que les jeux commencent.
Trois, deux, un... C'est parti. Je saute de mon piédestal et je cours aussi vite que je peux vers le sac et l'arc que je m'étais fixé en faisant attention de ne pas tomber dans la lave, ça me coûterait la vie. Mais je n'ai pas était assez rapide, une autre fille a attrapé le sac avant moi.

« Ah non ! C'était mon sac et mon arc... » Me murmurais-je

Puf, c'est qu'une égoïste. Elle aurait au moins pu laisser l'arc et partager. Je pris alors un autre sac de taille moyenne en vitesse puis je me dirigeais en courant le plus vite que je pouvais vers une sortie. Je continuais à courir, sans m’arrêter. On sait jamais si quelqu'un me suit. Puis je fonçais dans quelqu'un. Rah puis en plus on y voit rien la dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
July Smith

+ District 11 +

avatar


Messages : 75
Date d'inscription : 29/12/2012
Age : 19
Localisation : Dans ton armoooiiire :3 !

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans.
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   Dim 27 Jan - 20:36

Je suis dans l'Arène, j'ai tué un garçon, il est grand, imposant, fort, je sais pas ce qu'il se passe jusqu'à ce que j'entends une annonce « Mesdames et Messieurs voici le grand gagnant des Troisièmes Hunger Games !! » Je souris, j'ai gagné, la victoire m'est revenue, c'est moi qui est gravé dans les mémoires de gens, j'ai toué tout ce qu'il y avait à tuer, c'est fini, maintenant, c'est la gloire, l'argent et le bonheur. Autrement dis, le paradis. Je suis le vainqueur des Hunger Games, je suis le meilleur, je suis le plus fort, le plus beau, le plus parfait, je peut le prouver : J'ai gagné.
Ma vie à partir de maintenant ne va plus être pareille, tout va changer, maintenant je vais pouvoir me choper toutes les filles que je veut qu'en fesant un clin d'oeil. Je peut m'acheter ce que je veut, quand je veut. C'est juste, parfait. Oui c'est le cas de le dire, parfait... Même... Trop parfait ? Mais non, c'est la réalité, je ne rêve pas, je ne rêve p...




Mes yeux s'ouvrent, je suis dans le lit, au capitole. Non, non dites moi que c'est pas vrai, c'était un rêve ! Qu'un simple rêve... Qu'un magnifique rêve... C'est pas juste, pourquoi... Pourquoi ce n'était qu'un rêve, je veut pas, c'est pas possible, je vais gagner, quel que soit le prix, d'ailleurs j'ai failli oublier mais... C'est le grand jour aujourd'hui. Aujourd'hui je vais aller dans l'Arène, je vais tuer, je vais m'avancer de la victoire, ça va être parfait, comme dans le rêve.
L'hôte de mon district frappe à la porte « C'est le grand jour alors prépare toi et soit à l'heure surtout !! » Je rigole, toujours la ponctualité chez elle. Je me lève lentement, je vais savourer toutes les secondes de cette journée, tout les moments... Je me demande ce que les créateurs nous ont bien dégotés comme Arène cette année.

Après avoir pris une bonne douche tiède avec de la mousse, je me dirige vers la salle à manger ou se situe Alannah ma magnifique partenaire de District, mon hôte et le mentor. Je souris, ils sont tous toujours accueillant, c'est motivant de voir qu'ils savent tous qu'on va sûrement gagner. La table est remplie de pot de confiture, de miel, de tartines de pain... Il a vraiment de tout, je vais en profiter et bien manger beaucoup pour ne pas être affamé dès le début de l'Arène ! Bon maintenant je suis plein, j'ai mangé tout ce que je pouvais, et je me sens vraiment bien, je suis prêt pour l'Arène, je me dirige lentement avec mon mentor vers l'hovercraft... C'est le premier pas vers l'Arène, il me tarde de savoir à quoi ressemble notre Arène, en fait c'est ce que j’attends le plus, enfin après si oui j'adore le sang, ça aussi il me tarde de voir du sang de partout... En fait il me tarde juste l'Arène... L'hovercraft décolle, je vois tout autour de moi les autres tributs assis, j'en imagine quelque unes dans mon lit, d'autres morts, d'autres dans un bain de sang, c'est rigolo de voir qui aurait une chance de survivre ou pas !

Nous sommes arrivés dans l'Arène, enfin là je suis dans le sous-sol avec mon styliste, mais là il y a le tube et si je monte, Pouf ! J'arrive dans l'Arène, mon styliste me donne ma veste, elle est très légère, ça ne va sûrement pas être un trou glacial. Une voix m'annonce que je dois aller dans le tube, mon styliste me souhaite de bons jeux et me dit cette phrase si ironique « Puisse le sort t'être favorable ». Je n'ai pas besoin de sort, je suis le meilleur.
Le tube c'est arrêter, je comte jusqu'à trois et ouvre les yeux... Il fait très chaud, j'espère que ce n'est pas un désert.. Un, Deux, trois. Mes yeux s'ouvrent et je vois de la... Lave, nous sommes sur un volcan, un seul faux pas et je me retrouve cramé. Ça craint. J'ai pas envie de finir cramé ridiculement... En plus je suis pas le meilleur coureur, bon je vais m'appliquer pour la course pour une fois.

60 secondes.

La voix nous annonce que dans une minutes ça commence, oh oui il me tarde tellement, à côté de moi je vois Alannah dans ça tenue de tribut. Et de l'autre côté le tribut du Un. Cette année il me semble bien qu'il y a de bons carrières. La corne d'abondance est remplie de sacs et d'armes... Je vois une épée de loin. L'épée, il me la faut, quoi qu'il le soit je vais l'avoir, obligé ! Cette épée est mienne, je ne veut rien d'autre que ça, vraiment.

50 secondes.

Aller faites plus vite c'est trop long, j'en ai marre, on pourrait passer ce comte à rebours ou au moins le raccourcir à 20 secondes juste le temps de voir ce qu'il y à autour quoi, mais sinon ça sert à rien.

40 secondes.

Plus que 40 secondes puis je pourrais m'élancer vers mon épée chérie... Elle brille de mille feu et reflète la lave... C'est trop beau...

30 secondes.

Presque fini, c'est presque le moment, le stress commence a s'installer. Que dis-je ? Le stress ? Non du tout, l'envie, le désir de sang, c'est ça... C'est l'impatience. Au loin je vois Elina avec un sourire jusqu'au oreilles, ça ne m'étonne pas d'elle vraiment. Kelly aussi je la vois, cette fille m'a offerte une nuit parfaite, mais malgré ça, je saurais la tuer s'il le faut. Je souris, c'est bientôt mon moments de gloire, je vais y arriver, je vais gagner.

20 secondes.

Je tourne ma tête vers Alannah et lui offre un beau sourire, tiens c'est étrange elle je n'ai encore jamais essayer de la charmer, ils serait quand même temps... Maintenant c'est trop tard, dommage, quoi que dans l'Arène ça pourrait être rigolo, enfin bref. Elle, elle à plutôt l'air stressée, c'est étrange vu son physique avantageux, à rapport à d'autres tributs qui sont plus que maigrichons.

10 secondes.

Je prends mon souffle, dans 10 secondes le gong retentira et j'irais chercher mon épée et je tuerai jusqu'au dernier souffle. Je ferme les yeux, il faut que je me concentre, j'irai pas trop vite, avec un peut de chance j'aurais un gros sac et une épée, sinon j'essaie d'avoir une hache ou un truc de ce genre là... Et bien sûr un sac moyen avec un peut de chance y'auras un couteaux dedans.

9 secondes.

J'expire, c'est mon grand moment, il faut pas que je me rate.

8 secondes.

Je ne suis plus loin du départ, maintenant je ne suis plus là pour charmer, mais pour combattre, quoi que mon parfait visage peut me faire une bonne arme.

7 secondes.

Je rouvre les yeux, les tributs se mettent en place, je fait de même lentement et je prends mon temps.

6 secondes.

Je suis en place, là maintenant je suis prêt à partir.
5 secondes.

Maintenant je suis dans mon monde, c'est partit, je vais tous les tuer.

4 secondes.

J'inspire encore profondément et passe d'un tribut à l'autre, qui sera ma première proie ? Il me tarde de savoir...

3 secondes.

J'expire lentement, il ne faut pas que je stresse, je dois me concentrer...

2 secondes.

Là, je vais partir, c'est plus très loin, le 0 va arriver...

1 seconde.

Une seule seconde, et ça démarre.

0 !

Le gong retentit et je m'élance vers la corne, beaucoup de tributs sont plus rapides que moi, il y en à qui ont déjà attraper un sac et qui s'enfuient. Il faut que je me dépêche. Tout à coup je trébuche. Merde ! Voilà, mon épée à été prise par Lysander du 1. Je voudrais l'égorger, c'est mon épée. Je rage, ça commence mal, je viens de trébuché et je recommence à peine à courir. Presque tout les sacs sont pris, punaise je crois que je vais péter les plombs... Il n'y a plus d'armes, plus de gros sacs et Elina viens de prendre le dernier sac moyen. Je vais devoir prendre un petit sac. Je n'aurais pas d'armes, pas d'alliance. Alors là, sérieux, c'est pas juste, tout ça à cause de ce puta** de faux pas !
Je suis enfin arrivé à destination et me prends un petit sac qui à l'air bien rempli -ce qui me rassure fortement-. Je me dirige maintenant loin de la corne et cours le plus vite possible, ça sert à rien que je reste là bas, à l'inverse c'est pas trop cool si je reste trop près de la corne car il y a la lave et ça craint. Je m'enfonce lentement dans une caverne. C'est bon je vais bientôt pouvoir me poser et inspecter mon sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Le Bain de Sang [Jour 1]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Bain de Sang [Jour 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un bain de sang etait necessaire...
» [Sugg d'extension] Skardheim
» J1 (10h) — bain de sang (commun)
» Vidéo : Une bataille se termine en véritable bain de sang
» J1 (10h) — bain de sang (commun)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Vesuva [3ème] :: Zone Une-