The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoire Edens

+ District 1 +

avatar


Messages : 56
Date d'inscription : 10/01/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]   Dim 27 Jan - 10:25

RP précédent
Spoiler:
 




“A la conquête de la corne”

Le bain de sang était terminé. Le canon avait déjà retentit 4 fois et Mary-Alice ne savait pas du tout qui était encore vivant. Du moins, elle, elle y état encore et elle défendait avec ardeur la corne d'abondance avec ses alliés, à savoir Eycko, Lysander et Chandler. Tout les autres tributs déguerpissaient ici et là et Mary savait déjà que ses trois camarades avaient déjà tué un autre tribut chacun. Ne sachant trop que faire et avec la chaleur de la lave qui bouillonait plus bas, la petite tribut du un saisit la dague qui dépassait de son sac pour la pointer vers les autres tributs qui approchait trop près de la corne. Elle nh'ésiterait pas à tuer quelqu'un d'autre. D'ailleurs...
La gamine venait de voir la fille du 11 s'approcher du dernier moyen sac encore restant près de la corne. Ni une ni deux, Alice s'élançant donc vers la tribut et enfonça sa dague dans son dos. Le sang commença à gicler et Mary retira sa dague, poussant au passage la tribut du 11 dans la lave. Un nouveau coup de canon retentit. Les tributs n'étaient plus que 19...
Une fois que le calme revint donc près de la corne et qu'il ne restait plus que ses alliés, Mary essuya sa lame grâce au haut de sa tenue. Elle avait les mains pleines de sang mais s'en fichait. Au moins, elle venait de prouver à ses camarades qu'elle pouvait leur être utile. Elle posa donc son sac à terre, près de la corne, commençant à l'ouvrir, en disant :
-J'ai plein de trucs utiles, on devrait partager le reste des sacs entre nous et voir ce qu'il reste comme arme...
En disant cela, elle lanca un regard plein d'envie à l'arc que tenait Eycko. Oui, elle avait brillé en obtenant un 10 à l'entrainement avec un arc.
Ne tenant plus, la gamine observa donc la lave en dessous d'elle et continua de parler, à ses camarades :
-C'est trop simple... J'ai un mauvais pressentiment...
Oui, car après tout, qui disait que les juges n'aller pas provoquer une éruption du volcan s'ils ne se dépêchaient pas de prendre les sacs et de partir ailleurs, pour combattre les autres ?
-Vous pensez que le volcan peut exploser ?
(c) Myuu.BANG!


[HJ/ Alors, j'ai tué la fille du 11. Milo dis qu'on a quartier libre pour tuer les PNJ donc il vous reste le garçon du 11 et la fille du 10 si vous voulez. Et il reste 1 sac moyan et 7 petits sacs pour ceux qui veulent xD. Fin on se partage tout xD Et vous poster chacun votre tour et on garde notre tour ^^]


Dernière édition par Mary-Alice Andrews le Dim 27 Jan - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]   Dim 27 Jan - 12:02

Spoiler:
 

Voilà le calme était revenu comme avant le lancement des Hunger Games. Un calme trop inapproprié à ces jeux de la faim au gout du carrière du 4. Le regard du blond heurta Mary-Alice cette petite demoiselle tribut du un plein de sang sur les mains pour finalement revenir aux alentours. Il n'y avait plus personne si ce n'était eux. -J'ai plein de trucs utiles, on devrait partager le reste des sacs entre nous et voir ce qu'il reste comme arme...- Chandler laisse tomber son sac au sol dans un bruit sourd avant de l'ouvrir à son tour. Par ce signe mais l'absence de mot il acquiessait néanmoins les paroles de Mary-Alice. Une dague- Une gourde de 250ml d’eau- Un paquet de biscuits secs (20) – 2 boîtes de sardines – 3 bâtons fluorescent (glowsticks) – 10m de fil à pêche- un petit paquet d’hameçons – Un duvet de plume 1 place – 3 pointes de lance en métal, voilà la composition exacte de son sac. Très vites les pensées du jeune homme vrillaient vers l'épée de Lysander... Ce sac aurait dut lui revenir lui qui était excellent épéiste. Il réprimait un grimace en refermant son sac et le reblancer sur son épaule.
-J'ai des truc interressants aussi- se contentait-il. -C'est trop simple... J'ai un mauvais pressentiment...Vous pensez que le volcan peut exploser ? - Chandler esquissait alors un léger sourire qui a première vue paraissait incompréhensible lorsque l'on ne le connaissait pas mais qui reflétait simplement le plaisir d'être confronté au risque. -Je pense, c'est même certain que si l'on s'attarde trop longtemps ici à leurs goûts ils feront en sorte de nous faire bouger.- Il croisait les bras impassible. -Je vais faire le tour de l'arène pour être sûr qu'il ne reste personne et voir si il n'y aurait pas des sacs restés sur des dépouilles- disait-il serein et posé bien que distant dans le fond alors qu'il commencait à s'léoigner. 5 coups de canon ! Seulement 5?! C'est pas possible, comment avait-il put faire uniquement 5 misérables morts ? Chandler aurait enragé dans d'autre conditions, il aurait peut-être vociférer quelques paroles haineuses mais ici il avait une image à tenir et des sponsors à séduire. Il se contentait de prendre sur lui alors que dans son regard bleuté se lisait à merveille l'insatisfaction et l'envie de sang. Il laissait retomber son bras le long de son corps et se retournait sur la conque et son contenu. Des petits sacs restaient majoritairement et un sac moyen. Ce n'était pas si mal après tout se disait-il en essayant de se consoler. Il se retournait de nouveau avant de faire quelques pas vers le centre de la "passerelle" sur laquelle reposait la corne, ses yeux observaient chaque recoin de cet espace vide malheureusement. Il voulait voir un tribut, un seul histoire qu'il prenne un peu d'avance sur ces coéquipiers en tuant un tribut de plus. Saleté d'orgueil ! Il fait quelques pas las sur sa droite s'approchant des passages initialement destiné au district cinq. Le grand blond décide finalement de faire le tour de la corne pur arriver près du point de fuite des tributs du onze. Il faillit ne pas le voir ! Le carrière allait passer son chemin mais heureusement il tendait l'ouïe et l'individu manifestement avait été trop bryant dans ses pas occasionant un bruit de pierre dans laquelle on aurait shooté. Il se retournait alors vivement un sourire carnassier aux lèvres et un regard raviver, sa main refermait fermement sur sa dague. - J-je ... - Le blond s'approchait alors d'une allure sereine. - Tu ?- Le garçon du district onze un grand brun à la cheveulure bouclé et au regard noisette faisait un mouvement de recul brusque. - Laisse moi partir, ok ?- demanda-t-il soudainnement décidé enfin faussement. Ce dernier avait une attitude des plus contradictoire. Chandler se délectait de ce fabuleux spectacle. Un homme entre crainte et le désir de vouloir être noble. A mesure qu'il se rapprochait le carrière serrer davantage sa dague comme réunissant toute sa hargne en celle-ci. -Je crains que ça ne soi aps possible, et entre nous il faut mieux que tu meurs maintenant. Ton corps n'a pas encore été altéré par la crainte, les longues heures à vouloir survivre, tu es en quelque sorte présentable non ?- Son sourire croit encore un peu face à l'incompréhension du garçon. [color=olive]- Je pense que dans ta boîte de bois ta famille préféra te voire ainsi que ... lacéré, brûlé ou encore transpercé.- disait-il d'une voix penaude alors que le tribut du onze bouillonait. Cette colère ou cette intolérance au point du vue de Chandler le fit se propulser sur le blond qui bascula en arière. Chandler sentait les mains épaisses et rugeuses du pauvre garçon sur son coup. Son souflle lui échappait ce type avait bonne poigne cela allait-il l'impressioner ? Non, ce gars avait fait une grossière erreur car les mains du grand blond était aprfaitement libre donc l'étreinte chaleureuse qu'ils s'échangaient aller prendre fin rapidement. La main gauche du carrière du quatre agrippa le poignet de son assaillant. La pression qu'il exercait été douloureuse au vue du visage crispé de l'autre et des petits grognements qui l'accompagnait. -Sombre abrutis-cracha Chandler en guise de dernier adieux. Sa main droite serrant la dague venait se planter dans le ventre de ce pauvre garçon qui aussitôt le lacha dans un cri singlant pour venir déposer ses mains sur son abdomen. Le sang s'écoulait à rythme rapide car ces mains étaient déjà d'une autre teinte et des larmes commencait à perler sur les joues du garçon. Chandlerse saisissait de la cheveulure bouclé pour la tirer vers l'arrière approchant son visage de celui de sa proie. Il lisait la crainte mais aussi un sentiment de rancune, de haine dans le regard noisette de celui-ci. Qu'elle tristesse. Il n'attendait pas plus longtemps et lâchant les cheveux du garçon lui trancha la gorge dans un large jet de sang qui éclaboussait le visage de notre poséidon ainsi que ces vêtements. Quelques bruits de suffocation, d'étouffement le grand blond l'observait se trotiller au sol le regard plein de fierté. Le coup de canon retentissait alors que le carrière délaissait la dépouille pour revenir avec ses coéquipiers. - Pas de sac mais juste le gars du onze, je m'en suis occupé.- dit-il comme ci cela n'avait été qu'une mésaventure comme une autre. Tuer pour l'instant ne lui avait rien fait ressentir de particulier. Il s'approchait des sacs les lorgnant du regard et empoignait un petit sac qu'il ouvrait avec hâte. Il complétait assez bien son propre sac et décidait de le prendre en l'enfilant par devant. -Je prend un petit sac en plus et je pense que si l'on n'arrivera pas à tout prendre sans nous ecombrer, nous ne devrions rien laisser au cas où quelques tributs voudraient venir récupérer du matériel ou des vivres.- disait-il en indiquant l'immense étendue rouge fumante.

HRP: j'ai tué le agrs du 11 et je rpends un petit sac en plus de mon moyen.


Dernière édition par Chandler Murrey le Mer 30 Jan - 8:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Echo Dawnstar

+ District 12 +

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 13 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]   Dim 27 Jan - 12:21

Un. Deux. Trois. Quatre.

Quatre coups de canons au total. Seulement quatre coups. Quatre coups au bain de sang... Ouah, cette année les carrières pourraient être sous-estimés grandement, surtout si l'on prend en compte qu'ils n'ont pas faits d'alliances avec les tributs du district deux. Néanmoins, ce n'est qu'un détail, qui ne me touche absolument pas. Aussi étrange que cela puisse paraître, je ne suis pas venue ici pour devenir un assassin. Que vingt personnes vivent encore ne peut que me rassurer. Après tout, à quoi mènerait mon étude si tout le monde disparaissait d'un seul coup ? pas à grand chose, nous sommes d'accord.

BOUM

Un dernier coup vient de retentir ; il s'estompe peu à peu, se perdant dans les bouillonnements incessants de la lave. Dans un sursaut je me retourne ; apeurée, effrayée. J'ignore de quoi, il n'y a eu qu'un décès de plus, tout simplement... Pourtant, je sens dans mon coeur que quelque-chose ne va plus chez moi, un fil invisible c'est brisé en moi, me laissant hésitante, me laissant troublée. Au fond, j'en connais la raison. Je revois en boucle le visage du grand garçon frêle qui à connu une mort certaine en tombant de sa plateforme... poussé par ma flèche.

J'ai l'impression que je ne m'en remettrais jamais entièrement. J'imagine la tristesse de sa famille en ce moment. J'imagine leur désarroi lorsqu'ils ont vu ma flèche accidentelle partir en direction de ce garçon dont j'ignore le nom. J'imagine leurs larmes, j'imagine leurs pleurs ; leurs gémissement et leurs sanglots, leurs yeux bouffis et leurs joues rouges. Je ressens ce sentiment amer qui les envahis sans doute, dans ma poitrine, dans mes jambes et dans mon dos. Je ressens leur haine commune pour la petite gamine du district quatre, cette petite pseudo-carrière d'opérette ; je la partage. Je la partage, et je l'approuve.

En me retournant, j'aperçoit Mary, tout sourire, les mains couvertes d'un liquide poisseux et écarlate. Elle à l'air contente d'elle, fière même. Je déglutit. Elle ne ressent ni remords ni regrets. Elle est en pleine extase, et se réjouie de son acte. Douze ans. Douze ans et capable déjà d'ôter la vie sans sourciller. Est-ce humain, ou l'acte d'un monstre ? Reprenant mes esprits, je le note dans un petit coin de ma tête. C'est une bonne question à étudier et à méditer lorsque je le pourrais. Les sentiments sont-ils facteurs de nos actes ou de simples pantins articulés qui n'ont aucunes utilités ? Hmm, oui, je me pencherais sur la question.

Mary plonge son regard dans le mien, il se fixe un bref instant sur la hampe de mon arc et sur le carquois, avant de se détourner vers la masse gluante et glougloutante d'en-dessous. Je m'aperçois alors de ma blancheur, en tombant sur mes petites mains d'enfant. De la sueur coule sur mon visage poupin. J'ai la sinistre impression d'avoir l'air maladif. J'ai froid, très froid alors que la température ambiante doit tourner autour des cinquante degrés.

Une silhouette se déplace. Elle court furtivement vers l'entrée de l'un des nombreux tunnels environnants. Pardon personne inconnue, pardon, mais pour rester de ce monde encore un moment et pour ne pas que mon côté faible moralement soit démasqué, je vais devoir le faire. Excuse-moi d'avance, j'aurais aimé ne pas t'apercevoir. Adieu. Adieu, puisses-tu atterrir dans un lieu meilleur, frais et fleuris, dénué de la terreur pesante qui se trouve ici. Adieu. Adieu, petite ombre discrète.

Une image de parents inquiets.

Mes membres se crispent. Je pivote. Vise. Et d'un mouvement rapide, lâche mon doigt. Une flèche fuse en un souffle rapide et un bruit aigu, avant de se nicher en plein dans la nuque de ma "proie" qui commençait à s'enfoncer dans les profondeurs du cratère.

Une image d'un flot de larmes salés.

Un sixième coup de canon. S'est fini pour cette personne. Je souris à mes alliés qui se retournent vers moi, leur expliquant que j'étais devenu pâle comme un flocon de neige et muette comme une carpe, à cause de ma profonde concentration de chasseuse. D'ailleurs, je n'avais pas visé la nuque mais le coeur. J'ai à nouveau eu de la chance visiblement... Les arcs ne sont pas mes meilleurs amis...

Aisément, je jette mon carquois sur mon épaule, resserre les sangles de mon sac à dos, et me dirige en direction de ma victime, pour récupérer ma flèche. J'en ai déjà perdu une tout à l'heure, inutile de les gaspiller. Je me penche, retire précautionneusement ce que je suis venu chercher de son épiderme, et... contemple le visage figé de la fille qui me fait face.

"Tu ne peux m'entendre numéro dix, tu ne peux m'entendre, mais sache que je suis désolée. Repose en paix. Repose en paix dans un monde dénué de violence et de douleur. Pardon. Pardon. Pardon."

Mon chuchotement inaudible pour mes camarades prend fin, et je me retourne, l'expression impassible, l'air sur de moi. Oh, en moi il pleut averse, c'est même un orage intérieur qui fait rage ; mais extérieurement, je semble plutôt joyeuse et motivée. Il le faut.

" Aucune idée Mary. Probablement. Mais pas maintenant. Il explosera dans quelques jours je supposes. Enfin, s'il s'agit d'un volcan explosif... J'espère plutôt que ce soit un volcan effusif..."


Septième coups de canon. Ok, Chandler vient d’assassiner un garçon.

Sans sursauter, cette fois, je m'approche des sacs et attrape le dernier d'une taille moyenne. Je laisse tous les petits aux autres. Enfin, s'ils veulent le moyen, ils n'auront cas me le dire et j'échangerais ; ça ne me dérange pas. Je n'ai simplement pas la fois de fouiller ces petits sacs...

Je m'assois et commence à faire l'inventaire. Mais mes pensées sont ailleurs.

Lave qui bouillonne,
Pensées qui tourbillonnent,
Coeur blessé,
Âme désorientée.

Petite fille dans un volcan,
Perdue autour d'une mare de sang.
Petite fille dans un volcan,
Le coeur frissonnant.

Que viens-tu faire
Dans ce cratère ?
Toi, petite enfant,
Au coeur pur et innocent ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysander Drayon

+ District 1 +

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 25
Localisation : Dans l'Arène

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]   Mar 29 Jan - 14:10

J'avais tué un petit enfant, j'avais tué quelqu'un, la sensation de tuer n'était pas désagréable, justement elle était plutôt jouissive. Bien sur je n'allais pas le dire à mes alliés, ils pourraient prendre peur et me tuer. J'avais de grand doute envers Chandleur je ne lui faisais pas confiance, de toute façon je n'étais peut-être pas un tribut sanguinaire, mais je pourrais tuer sans aucune pitié. La pitié est pour les faibles et moi je ne suis pas un faible, je suis quelqu'un de fort et je vais arracher la victoire aux districts 1. J'arrivais vers mes alliés, on devait récupérer tout ce qu'il pouvait avoir d'intéressant encore dans les environs de la Corne, mais il fallait faire vite, partir et ne pas s'attarder trop ici. Je n'écoutais qu'a moitié les paroles de mes coéquipiers, mais je fis un bon lorsque je t'entendis un coup de canon puis un deuxième. Voilà Eycko et Chandleur avaient tués deux petits Tributs faibles. Eycko prit un sac moyen et Chandleur un petit sac, à mon tour de prendre encore un petit sac pour venir le compléter à mon grand sac. Mon épée était près de moi au cas où je devais me défendre, je savais qu'ici il y avait des fourbes, dans l'arène on pouvait s'attendre à tout et mes alliés peuvent devenir mes ennemis, j'étais vraiment méfiant, car dans les précédentes édition les alliances étaient rompus. Je regardais les autres d'un air neutre, je ne parlais pas pour rien, je faisais ça dans un but précis.

-Bon maintenant que vous avez tous pris un autre sacs, on s'en va je ne veux pas rester ici plus longtemps, car je ne veux pas finir ébouillanter dans la lave. Bon si vous êtes d'accord on y va, en cette direction.

Je prenais mon sac, de toute façon j'avais envie de partir et je ne voulais pas rester là, je fis signe pour que les autres me suivent, j'avais peut-être l'air autoritaire, mais il fallait bien qu'on prenne des décisions, je ne veux pas paraître comme un gentil bisounours. Je ne faisais aucun sourire, bon il fallait absolument que je me reprenne, car si je parais trop autoritaire je serais surement vite éliminé. Je marchais d'un pas lent, pour l'instant je ne me sentais pas vraiment danger, on était quatre carrières et je ne crois pas que beaucoup de personnes voulaient se frotter à des carrières. Mon envie de tuer était forte, mais j'arrivais à me contenir, la seule chose que je pouvais dire c'est que je ne trahirais pas mes alliés, je ne ferais jamais ça, car j'ai donné une parole. Par contre si eux me trahissent, je jure qu'ils mourront dans d'atroces souffrances !!!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoire Edens

+ District 1 +

avatar


Messages : 56
Date d'inscription : 10/01/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]   Mar 29 Jan - 17:31




“A la conquête de la corne”

Les questions étaient nombreuses dans la tête de Mary-Alice. Elle allait oouvrir la bouche pour les poser lorsqu'un coup de canon retentit, la sortant de ses pensées. Eycko venait de revenir vers elle, une flèche pleine de sang. Elle venait de commettre son deuxième meurtre et n'en semblait pas le moins du monde s'en soucier. Puis ce fut un nouveau coup de canon, qui annonçait que Chandler venait aussi d'ôter la vie une nouvelle fois. Seul Lysander était resté en retrait et n'avait tué personne d'autre. Mary sauta donc sur l'occasion pour aller se saisir d'un autre petit sac, comme ses camarades, alors qu'elle posait la question qui lui brîulait les lèvres : le volcan allait-il exploser. Les autres n'en savait rien mais Lysander proposa de fuir et d'aller ailleurs. De toute manière, ils n'allaient pas rester indéfiniment à en attendant que les autres s'entretuent. Il ne restait plus qu'à espérer qu'ils tombent tout d'abord sur les tributs les plus faibles.
Mary approuva donc d'un geste de la tête les paroles de son compagnon de district. Dague à la main, elle le rejoignit donc tout en lançant :
-Il faudrait penser à trouver d'autres armes. Ou du moins tomber sur des tributs plus armés que certains d'entre nous pour les récupérer...
Attendant l'avis de ses camarades, la gamine espérait finir la première journée saine et sauve.
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]   Jeu 31 Jan - 9:59

Il était comme aspiré par l'étendue rouge sang qui bouillonait sous ses pieds. Mourrir ainsi, sentir son squelette se consummait cela devait être la manière la plus horrible de quitter le monde. D'un ce n'étais pas glorieux, s'était soit de la faiblesse soit une maladresse et puis en plus à l'image toute sa beauté s'envolerait au profit de grimaces torudes de souffrance. Ses yeux bleues revenaient sur ses cooéquipiers. Personne ne semblaient relever son idée pourtant elle lui paraissait des plus judicieuses. Dans le fond ça ne lui plaisait pas mais il préférait laisser faire pour à l'instant propice dire qu'il avait raison.
-Bon maintenant que vous avez tous pris un autre sacs, on s'en va je ne veux pas rester ici plus longtemps, car je ne veux pas finir ébouillanter dans la lave. Bon si vous êtes d'accord on y va, en cette direction. Ebouillanté ? Plutôt fondu oui ! Enfin bon Chandler passait ses deux mains dans sa crinière blonde en soupirant et observant du coin de l'oeil le garçon du un d'hors et déjà prendre la direction qu'il indique. Chandler n'avait pas l'intention de protester même si il pensait rageur qu'une conversation au préalable aurait été plus judicieux. Après tous ils étaient une équipe non ? Le grand blond hausse les épaules remarquant que Mary-Alice acquiessait d'un signe de tête. -Il faudrait penser à trouver d'autres armes. Ou du moins tomber sur des tributs plus armés que certains d'entre nous pour les récupérer... Ni une, ni deux il répond d'une traite plus autoritaire. -Il faudrait d'abrod attaquer les tributs isolés selon moi. Plutôt que s'épuiser à combattre les tribut qui sont suceptible d'être mieux armés. Autant qu'ils s'épuisent dans l'arène pour nous rendre la tâche plus simple et en attendant tuons les véritables faibles. Il resserait les ances de ses sacs respectif en amboitant le pas à la petite tribut du un.
Revenir en haut Aller en bas
Echo Dawnstar

+ District 12 +

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 13 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]   Jeu 31 Jan - 20:55

Lysander, ce garçon solitaire et à l’air intelligent, ainsi que Mary-Alice se dirigent vers les petits sacs. Essayant de me concentrer, j’attrape la corde de mon grand sac, en coupe vingt centimètres et enroule le reste autour de ma taille. Je ne compte pas tout me trimbaler sur le dos. Avec les vingt centimètres soustraits, j’attache ma lampe torche sur mon avant bras gauche ; histoire de pouvoir viser et ainsi tirer dans le noir. Après avoir exécuté un long et complexe nœud de marin, je pose mon regard sur le sac de taille moyenne. Inutile de s'encombrer d'un sac supplémentaire. Je glisse dans ma ceinture de corde improvisée la dague, deux pointes de lances et un tube fluorescent. Avec cette chaleur étouffante, l’eau se révélera indispensable et la nourriture également. Il me faut pouvoir les caser dans le grand sac.

Réfléchissant à une solution, je m’aperçois alors de la place que prends mon matelas de sol. Un confort comme celui-ci n’est pas primordial ; de plus, j’ai un duvet à plumes… Je suppose que la meilleur solution est de l’abandonner pour conserver le duvet. Je range donc les hameçons, un glowstick, l’eau et la nourriture dans mes affaires et échange la paillasse contre le duvet. Rassemblant ce que je ne souhaite pas garder dans le deuxième sac, je l’ajoute ensuite à la pile qui reste.

J'entends vaguement ce que les autres profèrent, bien trop plongée dans mes pensées. Levant les yeux, je m'aperçois alors qu'ils ont bougés, se dirigeant vers un tunnel choisi au hasard. Mais... Mais... Mais... Que font-ils donc ? Partir ? Maintenant ? Sans détruire les sacs restants ? Sans se demander quoi faire une fois immergé dans la mer aveugle que sont les souterrains ? Sans se demander comment se déplacer dans le noir complet sans attirer l'attention avec une quelconque lumière à même de gâcher "l'effet de surprise" ?

Lentement, je me relève. Je contemple une bonne minute les vagues orangées mêlées de rouge, qui tourbillonnent avec grâce et ardeur, qui avancent et reculent en un pas de danse fumant. Mes yeux semblent hypnotisés par tant de splendeur, tant de beauté et de danger à la fois. Mon coeur vibre. Mon univers était la mer, je voyais de la lave pour la première fois. Cette dernière m'attire, telle une marionnette de bois, j'ai l'irrésistible et folle envie de me jeter dans ce bain plus que chaud, sans pouvoir l'expliquer. Je demeure paralysée par ce spectacle que je ne reverrais sans doute jamais.

Détournant la tête, je rejoins mes camarades sans me presser et explique d'une voix claire :

"Quitter la corne est sans doute la meilleur des solutions, oui. Quitter la corne en laissant des affaires derrières nous, là, je désapprouve. Après, dites moi si je suis dans le tord, mais je pense qu'une fois dans les tunnels, il faudra élaborer une stratégie, j'ignore laquelle, pour se déplacer sans trop de bruits, et en évitant d'attirer l'attention avec des rayons de lumières. Mais bon, je vous fais confiance. Ensemble nous trouverons les réponses à nos problèmes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysander Drayon

+ District 1 +

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 25
Localisation : Dans l'Arène

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]   Ven 1 Fév - 15:26

Je n'écoutais pas vraiment les autres, Marie approuvait ce que je disais, et Chandleur également. Il fallait sans doute tuer les petits tributs sans défense, j'allais les tuer et ensuite je tuerais les plus forts, je tuerais ceux qui sont faibles, j'allais me mettre en marche quand Eycko disait qu'il fallait jeter les sacs qu'il restait. J'approuvais, oui il fallait tout jeter, il ne fallait que personne d'autre ne profite de ses sacs restants, je savais que c'était mal, mais c'était les lois de l'arène. Je pris alors les sacs restant sur moi, j'avais déjà une grande charge sur moi, je me dirigeais vers la lave et je jetais tout les petits sacs à part le miens dans la lave. Voilà comme ça c'était fait ! Je regardais mes alliés avec pour la première fois un sourire, ça ne servait à rien d'être désagréable de toute façon il fallait que je passe du temps avec eux, bien que je n'aime pas la compagnie je savais qu'avoir des alliés c'était un sérieux avantage et un désavantage. Je décidais alors de prendre la parole pour dire à tout le monde ce que je pensais, oui c'est vrai ce que j'allais dire n'était peut-être pas juste, mais je ne voulais pas rester ici.

-Bon j'ai supprimé les sacs, pour les tributs on verra bien de toute façon on va devoir tous les tuer autant que nous tuons les plus forts avant ! Puis je dis qu'on verra ensuite Eycko j'ai vérifié dans mon sac je n'ai pas de lampe torche, donc on va devoir avancer dans le noir, mais ne t'inquiète pas ce c'est pas si lugubre ! Bon alors après ce que je viens de dire on y va ?

Je ne voulais plus m'attarder ici, je ne voulais pas être carbonisé moi ! Tranquillement je m'avançais vers une galerie, je ne savais même pas où elle allait mener, c'est peut-être foncer tête baissé sans analyser la situation, mais dans l'arène nous n'avons pas vraiment le choix. Je crois que si des Tributs sont sur ce chemin ils mourront sur notre passage où sous les coups de mon épée et de l'arc de Eycko.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la conquête de la corne [CHANDLER, EYCKO, LYSANDER][DAY 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Corne du Diable = Psycopathe
» Jeu Le Seigneur Des Anneaux:L'Age des Conquêtes
» Gigantus Corne, défenses des plaines.
» La mort de Coeur d'ombre ( pv Corne du diable )
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Vesuva [3ème] :: Zone Une-