The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tributs ! Attention, les Carrières arrivent ! (Eycko, Mary & Chandleur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lysander Drayon

+ District 1 +

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 25
Localisation : Dans l'Arène

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Tributs ! Attention, les Carrières arrivent ! (Eycko, Mary & Chandleur)   Ven 15 Fév - 17:16

J'avais une lape torche, je ne l'avais pas vu au début, m'ais en faites elle était tout au fond de mon gros sac. Je décidais d'appuyer sur le bouton pour la mettre en marche, je m'enfonçais dans la grotte avec ma lampe torche, je marchais tranquillement, bien que j'avais le pas rapide, je volais me dépêcher d'affronter d'autres tributs. Je voulais les voir souffrir et je voulais surtout gagner face aux autres ! Je voulais remporter les Hunger Games et je serais ainsi quelqu'un de reconnu. Je m'avançais tranquillement avec ma lampe torche dans l'obscurité profonde. Je n'avais pas peur, j'avais toujours mon épée derrière mon sac, je n'avais qu'a la prendre et après je pourrais l'utiliser. De plus je ne crois pas que beaucoup de monde est une épée bien que j'aurais bien aimé avoir des couteaux, mais quelqu'un avait réussit à les prendre avant moi. J'avais alors poussé un juron, car j'étais hors de moi, j'aurais été très fort avec mes couteaux. Je suis habile et agile, j'arrivais à grimper sur les murs avec facilité, je courrais très vite et j'étais plutôt souple. Je savais que j'avais toute mes chances dans l'arène, mais je n'étais pas trop fort et l'épée n'est pas très légère non plus. Je me débrouille plutôt bien avec elle je trouve, car ce n'est pas tellement différent des couteaux, bien sur avec les couteaux j'ai une précision plus accrue et je suis plus habile. Souvent ils ne ratent pas leur cible et j'arrivais à toucher les poumons, la nuque ou le coeur avec une bonne concentration bien sur. Je regardais derrière moi, il était en train de me suivre, mais il n'allait pas très vite je décidais d'un peu les motiver.

-Bon il faut accélérer, car il faut tuer des Tributs, si on arrive à tuer quelques tributs avant la première journée je serais content, car comme ça nous évitera de rester longtemps dans cette arène pour l'un d'entre nous.

Je fis alors un sourire, c'était rare que je fasse un sourire, ais là je voulais détendre l'atmosphère. J'avais un peu peur, car je savais que mes alliés pouvaient me trahir, mais de toute façon j'avais quand même mon épée donc je pourrais répliquer si ils essayent de me faire un coup bas ! Je marchais et je marchais encore pendant de longues minutes, j'essayais d'accélérer le pas, mais je ne voulais pas non plus que mes alliés prennent du retard. J'étais peut-être trop enthousiaste, car je voulais tuer, je ne voulais pas tuer par plaisir, car j'avais quand même un coeur, mais je tuerais avec aucun remord. Je savais que les Carrières de devaient avoir aucune pitié, car le Capitole aimait les Carrières sanguinaires, bien que je ne sois pas comme ça il fallait que je montre une fausse image de moi. Je regardais derrière moi c'est bon il me suivait, j'arrivais alors à la fin du tunnel, j'étais fier de moi bien que j'étais exténué j'avais quand même fait une très bonne marche et je devais un peu me reposer. De plus Eycko et Marie avait de petites jambes donc ce n'était pas l'idéale, mais bon elles étaient de petites gamines robustes et elles allaient surement me surprendre.

-Bon je propose de faire une courte pause, car on fait une très bonne marche je trouve. Il y a un peu de végétation dans cette zone là, mais je vous conseille de ne rien toucher, car je suis sur qu'il y a beaucoup de pièges donc il ne faut pas s'éparpiller. Après c'est votre problème si vous mourrez et ce n'est pas à moi de vous surveillez.

J'avais été direct et je ne voulais pas rester deux heures ici, car j'étais sur qu'il devait y avoir un petit tribut sans défense qui se balade dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Dawnstar

+ District 12 +

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 13 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Tributs ! Attention, les Carrières arrivent ! (Eycko, Mary & Chandleur)   Ven 15 Fév - 19:06

Nous marchons dans le noir. Nos pas nous emmènent loin sous la terre, bientôt, le bouillonnement rythmé de la lave ne se fait plus entendre, il ne reste plus que le son inaudible du silence. Le son inaudible du silence, et, parfois, quelques soupires et infimes bruits de déplacement. L'obscurité me tend les bras, danse autour de moi. Ce noir intense m'encercle, se resserre petit à petit sur mon corps de petite fille. J'ai l'impression de ne plus exister, d'être une âme égarée marchant tout droit s'en savoir où aller, pour enfin sortir de la lumière sombre et atteindre le paradis. Mais je ne suis pas une âme. Non, je ne suis pas une âme, et je n'ai pas disparu. Je n'ai pas disparu car je vis. Je vis. Oui, je vis. J'entends mon coeur battre. Boum. Boum. Boum. Il résonne et résonne à l'intérieur de moi. Mais ce n'est pas tout. Il saigne. Il saigne, et crie, aussi.

Mon coeur est en pleur, mon coeur est meurtri.

Nous marchons dans le noir. Nos pas nous emmènent loin sous la terre, à présent, la chanson chaude et claire du volcan n'est plus qu'un rêve encré dans la mémoire de chacun. Je me trouve dans un trou noir. Un amas de rideaux sans couleurs me voilent les yeux. Je suis aveugle. Je suis aveugle dans ce souterrains si terne, si morne. Je n'ai plus de poumons, je ne respire plus. Cet obscurité, cette mer de ténèbres jais, s'engouffre dans mes yeux, s'engouffre dans ma bouche. Transperce ma cage thoracique, transperce ma trachée. Je suis fantôme errant dans le brouillard. Je suis corps mort désorientée. Toute seule en fin de file, j'avance sans me poser de questions. J'avance tel un funambule, ne déviant jamais de cette ligne invisible que j'ai tracée.

Mon coeur se noie dans le malheur, mon coeur s'est endormi.

Nous marchons dans le noir. Nos pas nous emmènent loin sous la terre, loin de toute vie, loin de toute lumière. Il pleut dans mon coeur comme il pleut sans doute ailleurs. Je suis prisonnière aux mains menottées. Le noir est ma prison, le noir étreint mes membres. Je navigue dans ce tunnel, une fois je pars à bâbord, la seconde fois à tribord. Ne me demandez pas pourquoi. Ne me demandez pas pourquoi, car moi je suis. Je suis la seule source de lumière, je suis cette auréole enluminée provenant de devant. Quand je baisse les yeux, un instant, un bref instant, je vois ce tube fluorescent glissé dans ma ceinture de corde improvisé. Mais rien y fait. Je suis enfermée. Enfermée dans mon enveloppe de corps, enfermée dans cet esprit qui réfléchit. Qui réfléchit trop. Eycko ne craint pas le noir. Non, Eycko c'est emprisonnée toute seule. Son coeur saigne et son coeur cri. Son coeur pleure son coeur est meurtri. Son coeur se noie dans le malheur, son coeur s'est endormi.

Elle a pris deux vies.

Mon coeur est noirceur, mon coeur est folie.

Mes tympans vibres. Des voix me parviennent. Lysander ? peut-être. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Dans le noir je suis aveugle. Dans le noir je deviens sourde. Comme une taupe quand elle voit le soleil, je suis aveuglée. Lumière noire qui m'avale, lumière noire qui me fissure. Je respire. Respirer. Respirer. Visiblement, je n'ai pas oublié de respirer. Alors, comme dans un rêve je me mets à courir. Courir sans pouvoir voir. Mon esprit est vide, mon cerveau est puis sans fond. Mais je cours. Je cours, car je dois courir. Je cours, car, je le sais, ses gens devant, tout devant, veulent que je cours. Alors je cours. J'ai des ailes je vole rapidement. Je suis l'ange des ténèbres qui volent sous terre. Je suis la petite souris qui se déplace sans bruit mais vivement.

Nous sommes sortis du tunnel. Nous sommes dans un lieu étrange.
Et soudain, je retrouve mes esprits, mes oreilles fonctionnent. Lysander à raison, il ne faut rien, mais vraiment rien toucher.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoire Edens

+ District 1 +

avatar


Messages : 56
Date d'inscription : 10/01/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Tributs ! Attention, les Carrières arrivent ! (Eycko, Mary & Chandleur)   Sam 16 Fév - 7:56

    Mary avançait dans le noir, suivant la lumière émise pa la lambe torche de Lysander. Le noir lui avait toujours fait peur et elle ressentait une énorme boule d'angoisse au ventre. Elle pouvait aussi entendre les pas de ses camarades, et la voix de Lysander, qui les priait de se dépêcher. Mais, elle, elle ne voulait pas se dépêcher. Elle n'avait qu'une envie : retrouver la lumière du soleil et enfin pouvoir se reposer un peu, avant que les autres tributs ne les attaquent.

    Mary accéléra alors, puisque les autres sétaient mis à courir. Elle posa une main sur sa dague, qu'elle avait accrochée à sa ceinture, prête à la dégainer dans le cas où des tributs viendrait les trouver pour combattre. Mais il y'avait peu de chance qu'il ne tombe sur les autres, puisque tous avaient pris la fuite.

    Le petit groupe de carrières débarqua enfin dans une nouvelle zone, où Lysanderleur dit de se reposer mais de ne rien toucher. Mary acquiesça d'un signe de tête et observa donc les alentours. Il y'avait un peu de verdure, ce qui était bien idéal pour pouvoir se cacher et se mettre à l'abri des autres éventuels tributs. Si tant est qu'ils ne daignent se montrer, bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysander Drayon

+ District 1 +

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 25
Localisation : Dans l'Arène

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Tributs ! Attention, les Carrières arrivent ! (Eycko, Mary & Chandleur)   Sam 16 Fév - 10:51

On était là tout le monde était là, il hochait la tête, Eycko semblait bizarre elle devait-être choquée de ce qu'elle avait fait. J'irais la voir plus tard pour voir si elle va bien, car je ne veux pas qu'elle meurt de déprime. Pour l'instant tout le monde a besoin d'elle, je suis sur qu'on peut réussir à aller en final à 4 si on reste solidaire et qu'on n'essaye pas de se tailler. Je devais partir pour explorer la zone, mais j'entendis un coup de canon. Quelqu'un était mort, quelqu'un de moins dans l'arène étai une chance de plus pour moi de gagner. Je regardais les autres qui ne disaient rien, c'est moi qui depuis tout à l'heure tenait la conversation.

-Bon je vais un peu explorer les environs d'accord ? Après si vous voulez on pourra se remettre en route. Eycko je te conseille de bien te reposer, car ta mine m'inquiète un petit peu. Marie reste avec elle au cas où quelqu'un vous attaquerez. Chandler fait ce que tu veux je m'en fou.

Je n'éprouvais aucune empathie envers Chandler, car je savais pas vraiment s'il pouvait nous trahir, mais je me montrais très protecteur envers Eycko et Marie, car elles me faisaient penser à ma petite soeur et mon petit frère. Chandleur lui n'était un allié que Eycko m'avait imposé, mais pour l'instant il était utile, car quand on était quatre on était plus fort. Je commençais à partir un peu dans la zone, puis tout à coup j'entendis des bruits de pas, quelqu'un essayait de me tuer, il arrivait avec une grosse pierre, je décidais de sortir mon épée, je lui plantais dans le ventre et je la retirais, elle tomba sur les genoux. Je pris mon épée et de toute mes forces je tapais contre son coup, sa tête s'arracha de son corps. Il y avait du sang partout sa tête avait percutée le mur. C'est bon j'avais fini ma petite visite, un coup de canon retentit. Un tribut de plus est mort et je me rapprochais petit à petit de la victoire. Je revenais sur mes pas, ils étaient toujours là.

-J'ai tué une fille, je ne sais pas qui elle était, mais en tout cas ça fait une personne en moins. Donc si vous voulez on pourra repartir quand vous vous serrez bien reposer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Tributs ! Attention, les Carrières arrivent ! (Eycko, Mary & Chandleur)   Sam 16 Fév - 13:45

Il quittait la corne d'abondance suivant ces co-équipiers prenant soin de fermer la marche des carrières. Son enthousiasme était simplement passé et maintenant Chandler n'était plus que dans une sorte d'animosité envers Lysander. Les raisons étaient assez simples et en soi critiquable. Il était épéiste il voulait cette épée point barre. A part ça il n'y avait rien qui justifiait sa position face au tribut du un. Le grand blond pourrait vous trouver tout un tas de raison qui sonneraient faux, tel que je le sens pas ou encore il me prend de haut... Bref en soi rien de vraiment fondé et intéressant. Plus ils avancaient plus l'ombre pospérait. Les environs n'avaient plus rien à voir avec la lave bouillonnante à part la chaleur étouffante qui envahissait chaque parcelle de l'arène. Lysander tribut du un allumé une lampe de son propre chef bonne chose puisque autant qu'il use sa lampe plutôt que la sienne. Chandler nonchalant et distant se contentait donc de la faible lueur qui lui parvenait prenant garde à ne pas faire de mauvaise chute avec prudence. Tout le long de elurs chemins le blond du quatre avait simplement oubliés la présence de ses équipiers plongé dans ses pensées et autre stratégies nébuleuses. -Bon je propose de faire une courte pause, car on fait une très bonne marche je trouve. Il y a un peu de végétation dans cette zone là, mais je vous conseille de ne rien toucher, car je suis sur qu'il y a beaucoup de pièges donc il ne faut pas s'éparpiller. Après c'est votre problème si vous mourrez et ce n'est pas à moi de vous surveillez.- Chandler souffle las sans se gêner. Il n'avait pas besoin d'un père surtout qu'il était plus vieux que ce garçon. Le grand blond jetait un oeil aux environs avant tatoner le sol avec son pied méfiant et de s'assoire. -Bon je vais un peu explorer les environs d'accord ? Après si vous voulez on pourra se remettre en route. Eycko je te conseille de bien te reposer, car ta mine m'inquiète un petit peu. Marie reste avec elle au cas où quelqu'un vous attaquerez. Chandler fait ce que tu veux je m'en fou.- Il laissait échapper un rire nerveux. Quel crétin pensait-il silencieux laissant ses pupilles se ballader sur les environs. Il ne faisait pas attention aux minutes qui passaient Chandler se contentait d'attendre. Le grand chef avait dit de rien toucher alors autant le faire n'est-ce pas. Le blond avait horreur de plusieurs choses dans la vie, les Monsieur je sais tout, les faux leaders, les prétencieux et les crétins tout ce que l'autre était. Bouillonant en silence un air serein sur le visage..il attendait jusqu'à ce qu'il entende de nouveau la voix du "chef". -J'ai tué une fille, je ne sais pas qui elle était, mais en tout cas ça fait une personne en moins. Donc si vous voulez on pourra repartir quand vous vous serrez bien reposer.- Il restait de marbre en se levant rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Echo Dawnstar

+ District 12 +

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 13 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Tributs ! Attention, les Carrières arrivent ! (Eycko, Mary & Chandleur)   Sam 16 Fév - 15:15

La zone n'est pas bien grande. Elle n'a rien d'attirant. Sa banalité me laisse sans voix. Quelques plantes si et là, quelques rochers. Ni trop grande, ni trop petite. Ce n'est pas ici que nous trouverons grand monde j'en suis certaine. Tout est calme, comme si nous nous étions reculés du monde tels des moines à la recherche de sérénité. Je tends l'oreille. Non, il n'y a pas de rivière souterraine, il n'y a pas de point d'eau. Nous nous situons sous terre, englobés par une chaleur incommensurable, et ici, il n'y a pas d'eau. Y en a-t-il au moins quelque part ? Je me le demande grandement.

Dans quelques jours, la guerre apparaîtra sans crier gare. J'imagine déjà la scène. Des enfants aux joues sales, aux visages creusés par la faim suants comme personne n'a sué avant. Des enfants aux yeux injectés de sang, des enfants rendus fous. Rendus fous par la chaleur, rendu fous par la faim. Rendus fous par le noir, rendus fous par l'idée de disparaître à tout jamais.

Je vois Lysander s'éloigner dans le but de d'explorer un peu les environs. Il me conseille de me reposer... Je crois qu'il a remarqué que quelque chose cloche chez moi. Il a lu en moi. Il a remarqué... Il a remarqué ce malaise cyclopéen qui m'a envahi, qui ne cesse de grandir au fond de mes entrailles. Mais j’acquiesce. J’acquiesce sans dire mots, je ne peux rien faire d'autre. Je m'assois alors dans l'herbe rare qui pousse sous mes pieds, et bois quelque gorgée d'eau. DONG ! Un coup de canon retentit, et un Lysander calme et tranquille revient à nous. Il a tué une fille... Au moins, ce n'est pas moi qui est fait le sale boulot.

J'ignore qu'elle heure il est, mais je sors mon duvet de plume, et m'endors aussi tôt. Oui, je suis crevée. Au moins, si je dors maintenant, je pourrais monter la garde plus tard, quand les autres auront envie de se reposer eux aussi.

Tout est silencieux. Tout est silencieux et je me perds peu à peu dans une farandole de rêves. De beaux rêves mes rêves... Des rêves bleus, des rêves de mer... J'entends le doux ronron des vagues, je sens l'odeur piquante et irritante du sel, j'écoute la musique des goélands au-dessus des flots. J'admire les bateaux des pêcheurs, je contemple les petites filles et les petits garçons qui se roulent dans le sable chaud. Le soleil danse avec les nuages. Ceci défilent au grès du vent. Le ciel est d'un bleu incroyable. Il fait bon, il fait doux.

Depuis quelques heures, c'est la première fois, oui la première fois, que je me trouve dans un endroit agréable.

Tout est silencieux. Tout est silencieux et je me perds dans une farandole de rêves. De beaux rêves, mes rêves... Des rêves bleus, des rêves de mer... Je me laisse porter par les ondulations régulières de cette étendue d'eau d'écume. Le vent me caresse la peau de son souffle tiède et maternelle. Je ferme les yeux. Je ferme les yeux et disparaît de la surface. Le silence enivrant du fond de l'eau s’infiltre peu à peu en moi. Je souris. Je souris et nage un peu plus profondément ; je suis bercée par la magie de l'océan.

Depuis quelques heures, c'est la première fois, oui la première fois, que je me perds dans une douce quiétude.

Bientôt, Eycko sera à nouveau en pleine forme.

Je le sais. Enfin... je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysander Drayon

+ District 1 +

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 25
Localisation : Dans l'Arène

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Tributs ! Attention, les Carrières arrivent ! (Eycko, Mary & Chandleur)   Mar 19 Fév - 14:18

*Flash back*
Je regardais Eyco s'endormir, j'étais content pour elle et je décidais de m'endormir, car on avait bien besoin d'une nuit de sommeil, de toute façon tout les tributs devront eux aussi s'arrêter pour dormir. On mangera demain, car pour l'instant moi je n'avais ni soif, ni faim. j'avais juste une envie de tuer, pendant mon rêve j'étais près de la mer, je courais à côté de moi il y avait une fille. On rigolait, on s'amusait, nous faisions n'importe quoi, j'étais heureux, mais tout à coup quelqu'un arriva et tua la jolie jeune fille. J'étais fou de rage j'arrivais vers eux pour es tuer, puis tout à coup je me réveillais en transe. Cela devait faire des heures que je dormais, j'étais dans mon sac de couchage très confortablement installé. Je regardais les autres et je décidais de les réveiller. Il fallait désormais partir !

-On se réveille allez vite il faut partir !

Fin du flash back*

Ca c'était tout à l'heure là j'étais en train de marcher dans cette zone, j'avais vite envie de partir, car je ne voulais pas traîner ici. je voulais surtout trouver le garçon aux couteaux et lui piquer pour avoir enfin mon arme préféré. J'étais très fort et très précis dans le lancer de couteaux. Ensuite je pourrais donner l'épée à Eycko qui la voulait et Mary pourrait avoir son arc, quand à Chandler lui aura ce qu'il aura, de toute façon je le tuerais quand j'en aurais l'occasion. Je savais que c'était un adversaire potentiel, donc il ne fallait pas qu'il soit trop armé. Je continuais d'avancer d'un pas rapide, puis j'arrivais dans les tunnels. J'avançais encore et encore dans ses tunnels sombres, j'étais toujours devants non pas que je voulais faire mon chef, mais je voulais surtout avancer et tuer les autres. je n'allais pas rester planter là à ne rien faire. Le Capitole voulait du spectacle et bien j'allais lui en donner. J'allais faire souffrir ceux que je croiserais et je tuerais les tributs sans défenses ! Ici ce n'est pas le monde des bisounours, mais c'est bien un arène où les gens doivent se tuer. Je pense que des gens n'ont pas compris le principe, mais ceux qui pensent qu'ils arrivent à s'en sortir à deux, ils se trompent. Jamais cela n'est arrivé, car le Capitole veut voir les gens souffrir, ils sont tellement sadiques, ils me donnent envies de vomir tellement qu'ils sont horripilent ! Je marchais et je marchais je ne regardais même pas où j'allais, j'étais complètement fou et hors de moi. Puis j'arrivais à la fin de ce tunnel qui avait été long et éprouvant. Je regardais les autres, nous avions besoin d'une petite pause.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Tributs ! Attention, les Carrières arrivent ! (Eycko, Mary & Chandleur)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tributs ! Attention, les Carrières arrivent ! (Eycko, Mary & Chandleur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les ONG arrivent au pouvoir en Haïti
» [RT] Les Carrières
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Hail Mary Pass !
» Attention, araignées qui tuent ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Vesuva [3ème] :: Zone Six-