The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avancer...Mais sans toi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kelly Kross

+ District 6 +

avatar


Messages : 182
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Avancer...Mais sans toi...   Sam 2 Mar - 0:24

Spoiler:
 

J'ai toute la peine du monde à me rendre aux différents endroits ou j'ai lancé mes sacs mais j'arrive toute de même à m'y rendre et à m'en emparer.J'ai eu de la chance que personne ne les trouve, beaucoup mais je ne dois pas tarder.Le tribut ayant tuer Elliot ne doit pas être très loin, j'ai eu de la chance qu'il ne me trouve pas ni mes sacs.En parlant d'eux il faut que je m'occupe enfin du tri, toute seule je ne pourrais pas tout transporter.Je suis assez forte pour porter le gros bien rempli, je vais le charger au maximum que je le peux.A ma ceinture je garde ma dague et je rajoute la gourde qui était remplie au départ - au passage je bois environ 20 ml -, je garde les pointes de lances dans ma poche, fourre quelques biscuits secs dans l'autre poche et écrase les autres pour que personne ne puisse les manger derrière moi.Ensuite, je garde un glowstick avec moi et laisse l'autre dans le sac, je laisse aussi les deux boites de sardines, la pommade pour Elliot et le matériel de pêche et me sépare du duvet de plume - qui prenait pas mal de place, je mets la gourde vide de côté car je suis indécise à son sujet, et je place le reste du petit sac dans le gros en abandonnant une chandelle au passage.Avec chance il me reste un peu de place dans le sac donc je choisis de garder la gourde vide et de la mettre à l'intérieur.

Maintenant repartie avec moins de poids je suis satisfaite mais je regrette amèrement la mort de mon allié.Il n'était pas un boulet mais il n'a pas pu tellement le prouver, je tiendrais ma promesse et le vengerais, un tribut paiera et avec un peu de chance ça sera le bon.La haine encore présente en moi, je marche d'un pas déterminé.Le chemin n'a pas été tellement long car j'aperçois un tunnel qui me donne envie de me réfugier.Je me trompe peut-être mais je veux le tenter, je sens au fond de moi que la voie peut me mener loin de ce malaise que je ressens depuis la récente disparition de mon camarade.Je m'y engage alors avec un espoir, celui de pouvoir retrouver le courage de me battre pour ce dont je suis venue.J'étais venue pour la gloire et l'honneur, j'étais arrogante et confiante mais je ce que je suis à présent et très loin de ce que j'imaginais...

Je marche longtemps en repensant à beaucoup de choses auxquelles je n'aurais jamais pensé avant aujourd'hui.Je me sens mal, comme si il me manquait quelque chose, j'ai besoin de quelque chose qui me redonne de la force sinon je ne retournerai jamais chez moi, je n'accomplirai ceux à quoi je me suis préparée dès le début des Jeux.Mes pas ralentissent, mes jambes deviennent de nouveau très lourdes et ne me porte quasiment plus.Au loin je vois une certaine lumière reconnaissable entre tous, celle du volcan, le début des jeux...M'y revoilà déjà ? Difficile à croire.Devrais-je continuer ? J'en ai envie, très envie, de toute façon je crois bien que plus aucun espoir de se trouver à l'air libre n'est possible.Les carrières ont du partir chasser et doivent être loin de la Corne à présent.Je me pose à terre, j'irais là-bas plus tard, je peux rester ici pour l'instant grâce à la lumière qui éclaire un peu mes pas.Mon ventre crie famine, je suis habituée à ne pas manger mais je peux me fier à mon ventre, il ne me fait pas autant mal qu'après quasiment un jour sans manger.J'ai louper la fin de la première journée et le lots de morts qui étaient avec.Je perds le nombre de tributs qui restent dans l'arène et c'est un repère en moins.Je ne peux me fier qu'a un vague souvenir...Je m'empare du sac et ouvre la première chose qui me tombe sous la main : la salade de fruit en conserve.Ma dague me permet de l'ouvrir mais je regrette amèrement le canif d'Elliot.Je mange alors en évitant de penser à ce que mon camarade m'aurait dit dans cette situation, peut-être un truc avec le fait de manger avec les doigts mais ça je n'y peux rien.Je finis fruits et jus et range la conserve pour qu'on ne soupçonne pas un passage ici, je la jetterais dans la lave.


Spoiler:
 
http://the-cornucopia.forumactif.org/t326-really-alone#3538
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Avancer...Mais sans toi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Vesuva [3ème] :: Zone Deux-