The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Partons, vite (career's)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierce D. Black

+ District 1 +

avatar


Messages : 618
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 21
Localisation : Arène Spéciale.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Partons, vite (career's)   Dim 3 Mar - 3:32

PARTONS, VITE.
FEAT. CAREER'S
Quand les trois coups de canons furent tombés. Je me dirigeai vers la corne. Il ne fallait pas perdre de temps. J'avais déjà vu les autres édition, où les carrières restaient des jours et des jours à la corne d'abandance. Ce qui est la pire chose à faire. Les tribut, au début, son nombreux, apeurés et près. C'est le meilleur moment pour allez les prendres et les tuer.

Je rassemblai donc vite fait tout ce qui se trouvait dans la corne, soit 4 sac - où était attaché respectivement sur chacun, une bille, une règle, une banane et une boîte de pailles -. Je pris tous les objets dans mes mains, le temps qu'elles se transforment comme les autres armes, avec l'aide des deux autres, on se départissait tout ce que nous avions de besoin. Il fallait partir le plus vite possible.

«Prenez vos choses, on doit aller tuer, vous êtes prêt ?»

J'attendis leur réponse, probablement positive. Même s'ils avaient refusé de partir tout de suite, j'y aurais été seul.

Je sais que Shawn déteste une fille, veut la tuer. Celle du 5 je crois.«C'est là-bas qu'il y a eu le plus de tributs qui fuyaient», dis-je en pointant la porte gravée d'un gros 25. «Allez venez il faut partir!»

Je pointai donc mes pieds vers la porte 25 en débutant la marche gravitationnelle.


[HRP: Je commence avec le sac , on va se le donner à tour de rôle, comme dans la un, dans le fond., z'êtes d'accord ?]

Inventaire:
 


Dernière édition par Lucca Z. Kane le Dim 3 Mar - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Partons, vite (career's)   Dim 3 Mar - 10:04

WALK AWAY

J'étais quelques marches au dessus du tribut que j'ai sauvagement assassiné dont le sang s'écoule dans les profondeurs terrifiantes de l'arène. Légèrement accroupit en reprenant mon souffle et mes esprits. Quel déception que le bain de sang soit déjà terminé ! J'aurais bien aimer pouvoir tuer un ou deux autres tributs avant de commencer cette partie de chasse. Ce n'est pas grave ils ont très certainement vu Jax exploser le crane de ce petit merdeux avec son balais ou même le corps sans vie du miens. Mon sac sur le dos je m'assit sur les marches pour en observer le contenu quand le premier coup de canon retentit dans mes oreilles. Je lève la tête vers mes deux acolytes affichant un sourire satisfait sur mon visage. Un second puis un dernier coup retentissent dans l'arène. Oh ma petite Gaby comme tu dois espérer que l'un de ses coups soit annonciateur de ma mort. Je referme mon sac et le replace sur mes épaules me relevant m'approchant de la corne et des sacs restant. Oh tien le troisième coup de canon est pour ce petit tribut. Mes yeux se perdent sur son corps et son visage qui n'en ai plus un avant de les poser sur Lucca et ses rangers tachés de sang alors qu'il pose une question assez stupide. Si je suis prêt a tuer ? Je m’appuie un peu sur ma lance en souriant

" Mec regarde ces trois morveux... "

Mon visage taché de sang affiche un sourire diabolique alors que nous nous repartissons les objets restants. Une lame ! Il me faut une lame n'importe quel type de lame mais il m'en faut une ! La fille du 5 ? Il parle de Gaby. Mon visage se crispa dans une expression indéfinissable. Cette petite conne. Je vais tellement m'amuser a l'etouffer.

" Hey hey hey hey "

Je prend conscience de ce qu'il est entrain de me raconter là.

" Elle est a moi on est bien d'accord ? ! "

Je leur lance un regard interrogateur alors que je suis machinalement Lucca dans les marches. J'ai pas vraiment envie de rester près de ce vide très très longtemps. Le moindre faux pas et c'est la mort. De toute façon ma curiosité me pousse a gravir et descendre moi aussi ces marches. Je veux voir ce qu'il y a derrières ces portes mais soudain une idée me frappe a l'esprit.

" Si on les laisse croire qu'on est mort ? J'veux dire on reste la une petite heure. Trois coups de canons... Trois carrières..."
Revenir en haut Aller en bas
Jax Cartwright

+ District 1 +

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 25
Localisation : Perdu **

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Partons, vite (career's)   Lun 4 Mar - 2:16


This is war !


Et de un ! Je venais de tuer mon premier tribut à l'aide d'un balais. J'aurai jamais pus imaginer tomber dans une arène pareille et avoir une telle arme, un balais quoi ! Ils se foutent vraiment de nous. Ils pensent vraiment que je vais avoir l'utilité d'un balais ici ? Ils pensent vraiment que je vais faire le ménage ? Sales cons ! Je regarde au tour de moi et vois que tout les tributs ont tous pris la fuite en empruntant une des portes. Nous étions plus que trois, Shawn le nain narcissique et Lucca le gnome intrépide, mes deux alliés dans cette arène. Alors que je me dirigeais vers eux mon balais à la main et mon sac sur le dos, le balais vibra légèrement et se transforma sous mes eux en Katana. Un katana, cette arme me fit sourire, j'avais enfin une arme avec laquelle je pouvais tuer dans les règles de l'art et non taper à coup de bâton sur la tête de quelqu'un. Vous avez vue ça ?! Je lève ma main et leur montre le Katana. Mon ballais s'est transformé. Il restait les trois sacs des tributs qu'on venait de tuer, au moins on aura plus à manger. une gourde de ½ litre pleine, 10 biscuits sec, 2 allumettes, un petit récipient de 25 cl, sac de 10 Pommes de terre de taille standard, un chauffe-plat, des lunettes infra-rouge et une couverture. Voilà ce qu'il se trouvait dans mon sac, dans le second se trouvait exactement la mêmes chose avec 4 couteaux en plus.
Lucca disait clairement qu'il fallait qu'on parte rapidement et qu'on tue les tributs qui venait de partir, j'étais pas vraiment contre son idée, mais pourquoi se presser ? on les aura un jour ou l'autre de toute façon. Il proposait d'aller où le plus de tributs étaient aller, ce n'est pas vraiment une bonne idée. Il suffit qu'ils ait tous des bonnes armes pour nous avoir. Avant que je pus en placer une ils avait déjà commencé à partir en direction de la porte 25. J'arrive à leur hauteur et entend Shawn proposer autre chose, se faire passer pour mort. Je ne pense pas qu'ils vont nous croire morts et je pense bien qu'ils nous ont vue achever ces trois là. Je me retourna en les montrant du regard. Et le fait d'aller où il y a le plus de tributs je trouve ça con, au tant aller où il y en a qu'un et bien le faire flipper. Un sourire sadique s'installe sur mon visage, je voulais les traumatiser avant de les tuer. Je veux voir la peur dans leurs yeux quand ils vont me voir arriver, je veux les entendre crier.

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Partons, vite (career's)   Lun 4 Mar - 22:14

Vous avez un nouveau message :

• Tribut : Lucca Z. Kane
• Objet donné : Une licorne en peluche
• Par qui ? Eden E. Milroch
• Petit mot ? : Prends-en soin mon chou. Et bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierce D. Black

+ District 1 +

avatar


Messages : 618
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 21
Localisation : Arène Spéciale.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Partons, vite (career's)   Jeu 7 Mar - 0:09


Lors de l'inventaire, quand tous les armes furent transformée, nous nous les séparèrent également. Je pris donc la Lance et le Lasso. Shawn, lui, a prit la dague et le boomerang édenté. Quand finalement Alannah pris le Jax et les couteaux.

«Je ne pense pas qu'ils vont nous croire morts et je pense bien qu'ils nous ont vue achever ces trois là et le fait d'aller où il y a le plus de tributs je trouve ça con, au tant aller où il y en a qu'un et bien le faire flipper.»

Je ne pouvais pas. Je devais en rester au plan. Il ne fallait pas partir par là. Il fallait que je continue le plan. Que ça continue et que ça n'arrête pas. Je devais m'en débarrasser le plus vite possible.

J'étais inconscient des actes que je faisais, inconscient de tout ce qui m'entourais. "au tant aller où il y en a qu'un et bien le faire flipper". J'avais tuer. Je ne voulais plus tuer. Je m'en rendais comtpe à ce moment que c'était si facile. Seulement écraser ma botte contre son crâne.. c'était si injuste... si cruel... J'étais un monstre. Accompagné de deux autres. Je.. je..

Un objet tombai alors du ciel, miroitant en s'installant devant moi. Je l'ouvris, il s'y tenait un petit mot que je ne pris même pas la peine de lire, parce qu'il était accompagné d'une peluche. La peluche qui s'était transformée. Celle que j'avais donnée au petit garçon avant de mourrir.

Mon coeur ne fit qu'un bond. Mon esprit pensait et bougeait seul. Je me surpris à voir ma main enfoncer la lance dans le corp de mon allié. Il fallait que les jeunes survivent. Surtout l'alliance d'Amanda avec qui j'avais fait un pact, sous le nez des carrières. Si je en survivrai pas, je ne leur rendrai pas la tâche faciles, aux carrière. Donc, après avoir traversé le corps complet de mon allié avec ma lance, je reculai de plusieurs pas. J'observai mon allié qui ne comprenais pas ce qui se passait. Personne ne s'y était attendu. C'est la surprise mon ami, voici l'arme secrète. Au moins, même si je passe pour un traître. Je vais mourrir pour sauver des plus faibles. Et non ses carrières maudits.

J'observai une dernière fois mon ancien allié, souffir. Peut-être l'avait-il reçu dans le coeur, peut-être dans le ventre. Ce que je sais, c'est qu'elle est passée bord-en-bord. Qu'il ne survivrait pas, sinon, pas très longtemps. Je le regardais, avec la souffrance dans ses yeux. La rage aussi.. Je suis désolé, Shawn.

Je me retournai maintenant, pour fuir, lasso à la main. Je voulais attendre la porte 25.


Dernière édition par Lucca Z. Kane le Jeu 7 Mar - 21:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Partons, vite (career's)   Jeu 7 Mar - 12:00

Lucca, ton attaque est OK. La prochaine fois, il n'y aura pas de "on en a parlé sur la CB", etc. Pour que ça soit officiel, il faudra que ça soit écrit et validé par les autres rpgistes présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jax Cartwright

+ District 1 +

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 25
Localisation : Perdu **

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Partons, vite (career's)   Ven 8 Mar - 3:54


This is war !


Je ne voulais pas en tuer quatre d'un coup, je voulais les tuer un par un, je veux les voir courir dans tout les sens, les voir avoir peur, crier. Je veux avoir leurs vies entre les mains et leurs retirer quand je l'aurais ordonner, je veux me sentir puissant. A trois on peut largement les terrasser et avec le Katana que je viens de recevoir je me sens encore mieux, je ne me voyais pas vraiment me battre avec un balais quoi que ça aurait pu être drôle. J'attendais avec impatience que mes alliés écoute ce que je leur avais dis, je fais toujours ce que je veux donc on va se diriger vers une autre porte, mêmes si je dois les traîner la bas je le ferai. En l'espace de quelques secondes les choses ont tourné à la catastrophe, je vois la lance que Lucca avait dans les mains traverser le ventre de Shawn, le traître ! Il s'est bien fichu de nous avec ses belles paroles de "carrière", ce garçon n'a donc aucune loyauté ? Aucun amour propre ? Shawn n'avait pas vraiment confiance en lui, comme je n'avais confiance en aucun des deux carrières, mais là c'est du délire, du total n'importe quoi. Et il comptait gagner maintenant ? Alors ça non je ne le permettrai pas, jamais il ne sortira de cette arène mêmes si je dois y laisser ma vie, il ne sortira pas d'ici vivant ! En l'espace de quelques secondes j'ai sorti le Katana de son fourreau, j'ai ensuite coupé la tête de Lucca d'un coup net, violent et après avoir attrapé la lance j'ai poussé son corps dans le vide d'un coup de pied. Et de deux, à qui le tour ? Je lève les bras et regarde autour de moi, j'étais maintenant seul avec le corps de Shawn, il n'était pas encore mort, mais ça n'allais pas tarder. Je m’accroupis à côté de lui, du sang coulait abondamment de son ventre, il se vidait littéralement de tout son sang, je ne pouvais rien faire pour lui. Ce n'était pas ton heure, tu peux partir en paix j'ai tué l'autre traître. Ne pas se fier au district quatre, voilà la seule chose que j'allais retenir de ce sale traître. Je pris un des couteau que j'avais à la ceinture et je le planta en plein dans le coeur de Shawn. Et de trois, mais ce dernier n'était pas légitime, j'avais planté cette lame pour abréger ses souffrances. J'étais maintenant seul, seul avec moi mêmes, qu'est-ce que je vais faire maintenant ? Je me relève et entend un deuxième coup de canon en l'espace d'une minutes, mes deux alliés, mes deux aides dans cette arène. Je prend la lance en main et l'essuie à la suite de mon couteau et de mon Katana. J'ai jeté l'autre traître avec son sac, je ne peux donc pas le récupérer, je prend celui de Shawn ainsi que ses armes. deux gourdes de ½ litre pleine, 20 biscuits sec, 4 allumettes, deux petit récipient de 25 cl, sac de 20 Pommes de terre de taille standard, deux chauffe-plat et deux couvertures. Je m'assoie quelques instants pour faire le trie, je ne garde pas les couvertures bien trop encombrante j'en ai bien asses, je garde l'eau et la nourriture que je regroupe dans mon sac. les chauffes plats ne me serviront pas non plus, un seul c'est bien asses et les allumettes je les gardes toutes. Les armes me serviront bien aussi, une dague et un boomerang édenté.
Je suis maintenant prés pour le combat, la solitude ne m'a jamais fait peur c'est mêmes un bon avantage pour surprendre les petits tributs et se cacher. Avant de partir je jette dans le vide toute les choses dont je n'ai pas besoin, je ne veux pas que quelqu'un passe derrière moi et récupère ces choses. Je profite de quelques minutes pour boire un peu de l'eau que j'avais en main, je ne comptais pas mourir de déshydratation ce serai trop bête, j'en profite aussi pour manger deux biscuits secs. Après quelques minutes de pose je me dirige vers la porte 23, où est partit une petite fille. A ton tour!

J'ai donc dans mon sac :: trois gourdes de ½ litre pleine, une gourde de ½ litre - 3 gorgés ( 10 cl ), 38 biscuits sec, 8 allumettes, quatre petits récipients de 25 cl, sac de 40 Pommes de terre de taille standard, un chauffe-plat, deux couvertures et des lunettes infra-rouge.

Au niveau des armes j'ai mon katana accroché à ma taille, un couteau à ma ceinture ( les trois autres dans le sacs ), la lance dans le dos et le boomerang édenté sur le haut de mon sac prés à l'emploi.


fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite



PS :: J'ai mis dans mon rp que Lucca mourait avant Shawn j’espère que ça posera pas de problème Very Happy Mêmes pas une semaine et déjà 5 morts ** je pense que les morts dans cette arène vont être rapide ^^


Dernière édition par Jax Cartwright le Sam 9 Mar - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





MessageSujet: Re: Partons, vite (career's)   Ven 8 Mar - 16:01

DEATH IS JUST THE BEGINNING


Un bruit caractéristique des jeux fait son apparition dans l'arène. Cette arène si étrange qui réserve encore autant de mystère. Shawn observe l'arène avec précision. Chaque petit détails pourras lui servir plus tard. Le moindre petit détail est un avantage certain dans ces jeux. Le sponsor il n'en a que faire. Qui peut être aussi simplet d'esprit pour envoyer un sponsor aussi rapidement dans ces jeux ? De toute façon tant qu'ils ne lui sont pas destinés il ne s'en soucieras pas. Soudain tout bascule en l'espace d'une fraction de seconde. La douleur qui lui traverse le ventre lui coupe le souffle. La semelle de ses rangers s’élève de quelques centimètres l'espace d'une fraction de seconde. Sa bouche s'ouvre grand laissant s'échapper un jet de sang dans un grognement sourd. Il lui faut sans doute quelques instants avant de comprendre ce qui c'est passer. Les bras lourd qu'il porte instinctivement sur sa blessure. Non ! L'arme vient de lui traverser le corps alors que sa tête se met a tourner. Le menton et le cou recouvert de son propre sang mais aussi ses mains ainsi que ses avants bras qui rougissent entièrement en l'espace d'un dixième de seconde. Ce liquide si chaud qui lui recouvre les bras, le menton et le cou. Il vomit une nouvelle fois du sang posant ses yeux remplit d'une expression étrange sur Lucca. De la haine principalement mélanger a de la souffrance. Ce genre de souffrance que l'on ne voit que rarement dans les yeux d'un homme. Ce type de souffrance visible a l'article de la mort...

Oui Shawn le sait a présent... Les cloches ont sonner. Les portes de l'enfer s'ouvrent dans un fracas terrifiant. Les cliquetis métallique suivit d'une explosion sonore lorsqu'elles viennent fracasser un peu plus la roche. Les aboiement de cerbère qui s'en échappe et se rapproche actuellement lui montent dans les oreilles. Ces aboiements terrifiants qui lui résonne en écho dans la tête alors que les cris terrifiants des âmes torturés lui serrent un peu plus fort le cœur a chaque battement qu'il lui reste. Le rire diabolique et terrifiant d'Hadès lui perce les tympans. Du sang invisible et brulant comme des flammes s'en écoulerais presque. Oui une nouvelle fois Charon le nocher des enfers amèneras l'un de ses passagers. Son embarcation sur le styx qui mèneras Shawn Lothander couvert de sang et de honte dans un aller simple vers ces terrifiantes portes. Ces même portes qui se refermerons dans ce grand fracas dans son dos soulevant la poussière dans son nez et ses yeux. Ces portes qui lui ferons voler une dernière fois un courant d'air dans les cheveux. Ce dernier courant d'air frais qui lui glaceras pour la dernière fois le sang et lui dresseras les poils sur le corps.

Ses jambes se mettent a trembler et perdre de leurs forces. Ces forces qui lui permettais jusqu’à maintenant de tenir debout sur ses jambes. Ces forces si précieuses qui lui ont permis de faire face a son agresseur. Il ouvre la bouche en essayant de murmurer quelques paroles mais tout ce qui en sort est une nouvelle fois du sang. Cette substance rougeâtre qui lui coule une nouvelle fois sur le menton. Il ne cèderas pas a genoux devant personne. Que les démons viennent le chercher si ils le veulent mais il ne lâcheras pas si facilement. Shawn lutte avec ses dernières force pour essayer de murmurer des paroles mais aucun bruit ne sort de a bouche a l’exception d'un nouveau grognement mêler a de faibles gémissements de douleurs. Chaque tentative de respirer est une véritable torture alors que ses jambes finissent par céder sous son poids. Il a déjà perdu trop de sang pour tenir debout. Le jeune carrière s'effondre sur ses deux genoux les yeux perdu dans les vide. Ils semblent même commencer a rouler dans leurs orbites alors que le monde tourne. Tout devient flou et clair a la fois alors qu'il ouvre et ferme les yeux avec puissance. Oui il le sait son heure est venue... Mais il ne quitteras pas ce monde sans l'affronter. Shawn relève les yeux pour fixer les orbites vide de la faucheuse. Cette silhouette encapuchonner souriant de toute ces dents blanches. Des contours si effrayant et qui finirais par rompre le dernier battement de son cœur. Cœur qui semble bien décider a s'accrocher autant qu'il le pourras. Chaque battement résonne comme un coup de canon dans sa poitrine. Les mêmes que celui qui seras tiré pour annoncer sa mort lorsque ses yeux se seront fermés pour la dernière fois. Le même que lorsque la vie auras disparut a tout jamais de son corps. Lorsque son entité se seras envolé au dessus de lui et de cette arène. Lorsque les doigts charnues et décrépis de ce squelette se seront refermer une ultime fois sur sa main. Si seulement... Si seulement cette dernière pression sur sa main pouvais être de quelqu'un d'autre. Cette faucheuse dans ses plus beaux habits noirs venu le provoquer. Oui cette dame charnue venu lui tendre une bout de papier annoté d'une simple croix. Cette ultime provocation de ce monde avec ce petit bout de papier blanc au bout de ses doigts d'un blanc cassé. Cette croix qu'il doit signer de son sang. Shawn pourrait presque sentir ce papier invisible et la présence invisible de cette faucheuse. Il sentirais presque ces longs et fins doigts se poser sur son épaule dans un dernier geste de tendresse. Ce papier se poser sous sa bouche alors qu'il retient une nouvelle fois de cracher le sang qui lui monte a la bouche. Non il ne semble pas décider a se laisser emporter aussi facilement. A genou il finit pourtant par s'effondrer sur le sol les yeux perdu dans le vide. Le sang lui coulant une nouvelle fois au coin des lèvres mais aussi de ses tripes. Son corps tombe lourdement alors que des images lui apparaissent une nouvelle fois devant les yeux.

Shawn vient d'être grand frère. Il revoit pour la première fois ses yeux se poser sur son petit frère. Ce petit être nu et recroquevillé sur lui même en pleur. Ce petit frère avec qui il n'auras pourtant jamais de relation fusionnel. Ce petit frère qu'il a même oublier de mentionner. Le petit pour qui il n'auras pourtant aucune marque de tendresse ou d'affection. Cette petite tête brune qui lui demandais inlassablement chaque jour de l'aider, de le divertir, de l'aimer... Oui ces pensées se tournent vers lui alors que le monde semble s’arrêter. C'est donc vrai ? A l'article de la mort notre vie défile devant nos yeux ? Nos regrets les plus profonds nous serrent une dernière fois le cœur plus fort que les cris des âmes de l'enfer ? Plus fort que les doigts charnus de la faucheuse ? Ces pensées sont donc tournés vers ce même petit frère qui a l'instant doit avoir les yeux rougit. Non le siens ne sont pas rougit par le sang mais par les larmes. Ce même petit frère qui doit sentir ses tripes se retourner et la bille lui monter dans la bouche. Ce même petit frère qui doit le voir agoniser allonger dans son propre sang. Cette petite canaille qui ne demander qu'a aimer son grand frère et passer du temps avec Shawn. Les larmes qui doivent lui couler a l'instant présent sur ses joues alors que leur mère doit avoir quitter la pièce en pleur elle aussi. Les larmes qu'il tente surement de retenir en hurlant de rage. Ce cri terrifiant venu du plus profond de son être et qui retournerais n'importe quel personne. Peut être que son grand frère a qui il avait promis un peu d'amusement devant la télé doit se marrer ? Oui c'est certains. Lui et son père doivent hurler de rire devant ce minable petit spectacle. Shawn Lothander, la honte du district 2.

Un tas de souvenir revient a l'esprit de Shawn. Une chose alors incroyable se produit. Une larme coule le long de sa joue venant dessiner une trainée dans le sang présent sur son visage. Puis une seconde vient l’agrandir. Oui des larmes coulent. Non la perspective de la mort ne le fais pas pleurer. Ce qui le fait lâcher ces larmes lui portant le gout de sel dans la bouche est une tout autre raison. Une toute autre raison que personne ne sauras jamais. Personne dans ce monde n'en sauras la raison. Il lui semble s'être écouler des heures depuis que la lance lui a transpercer le corps. Des heures interminable lui déformant le visage dans d’atroce grimaces. Des heures interminable de souffrance alors qu'il est au sol couvert de son propre sang. Baignant dans une marre de son propre sang. Shawn lâche une dernière larme avant de voir la tête de Lucca virevolter dans les airs. Ce traitre est mort ? Non encore une fois son esprit doit lui jouer des tours. Oui c'est certain son esprit lui joue des tours.

Pourtant quelques instants plus tard Jax s’accroupit a coté de lui. Combien de temps dureras encore son agonie ? Jax va-t-il laisser le mérite de sa mort a un traitre ? Où est Lucca ? Toutes ces questions doivent se lire dans ses yeux rougit par la mort approchante. Son teint pale doit avoir l'air horrible alors que Shawn presse un peu plus les mains sur son abdomen perforer. Il essaye toujours de murmurer des mots. L'approche de la mort lui donne beaucoup plus de force et c'est avec une très grande faiblesse qu'il finis pourtant par dire un simple " Jax... " . Ses membres étaient trop lourd pour qu'il arrive a les soulever mais au pire d'un effort incroyable il finis par poser sa main pleine de sang sur le poignet de son camarade. Un geste désespérer qui en disait gros : Achève moi. Jax devait avoir cette idée en tête depuis qu'il a vu la lance le transpercer a lors que ces dernières paroles sonnent dans les oreilles de Shawn qui affiche péniblement un sourire. La lame du couteau qu'il vit apparaitre sous ses yeux avait quelque-chose de réconfortant. Il est impossible de dire que la vie reprendrais presque un peu possession de son corps mais l'idée est ici. Il se contentât de lâcher son poignet pour laisser tomber lourdement sa main.

Il en avait conscience. C'est la dernière fois que l'air remplissait ses poumons. Conscience que bientôt les images disparaitrons définitivement de ses yeux. Conscience qu'il entameras alors un long voyage semer d'embuche et n'ayant aucun retour possible. Conscience que la vie n'est qu'une chose fragile avec lequel on peu jouer a sa guise. Les derniers battements de son cœur sont intense. Intense au sens ou chaque battement semble etre comme un coup de poing dans le torse. Les explosions qui lui frappent le crane ne sont pas des explosions non. Ce sont simplement les derniers battements de son coeur alors que l'air s'insère une dernière mais pénible fois dans ses poumons. Le couteau finis par s'abattre sur le torse de Shawn les yeux fixer dans le vide. La lame qui lui pénètre la chair et lui brise les os ne le fais presque pas souffrir alors qu'il sent la lame s'enfoncer dans son cœur. La lame qui le pénètre et le fait s’arrêter de battre définitivement. Shawn ouvre une dernière fois la bouche pour lâcher un son et cracher une dernière fois du sang. Un dernier regard alors que ses yeux posé dans le vide au dessus de sa tête se vide eux aussi de toute vie. Shawn Lothander expire une dernière fois dans une sorte de plainte douloureuse avant de s’éteindre. Son cœur ne repart pas. La vie a disparut de son corps, de ses yeux... Il n'est plus qu'un corps sans vie. Un vulgaire pantin et une victime de plus de la traitrise des hommes... La vie n'est qu'une étape. Poussière tu redeviendras poussière. Shawn vient d’ardemment son dernier voyage. Ses proches sont surement déchirer contrairement a ce qu'il pensait avant de rendre l'âme. Les pleurs et la tristesse font surement parti intégrante de la vie des Lothander a présent. Ironique de se dire qu'il est mort en se portant volontaire non ? Mais que reste t il d'un homme après sa mort ? Un simple cadavre dans une boite en bois ? Un pot de cendre ? Non il ne reste rien. Mais Shawn n'est pas réellement mort. Si physiquement il n'est plus présent, Shawn vivras toujours dans le cœur de ces proches. Un homme ne meurt vraiment que lorsqu'il n'y a plus personne pour le pleurer ou le regretter...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Partons, vite (career's)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Partons, vite (career's)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partons à l'aventure !
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» COnversion ork gros truk rouge qui va vite!
» Le temps est passé tellement vite, il fait déjà nuit ! [PV : Akihiko]
» Si c'est peint en rouge ça va plus vite !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Lux in Tenebris [4ème] :: Zone Une-