The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Mère nature, sera probablement notre pire ennemie. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité





MessageSujet: « Mère nature, sera probablement notre pire ennemie. »    Mar 5 Mar - 19:35


Elle n'avait point compté combien de minutes elle courait. Elle se contentait simplement d'avancer, sans regarder derrière elle. Gabrielle ne savait guère dans quel endroit elle avait atterri ; elle s'en fichait. Survivre. Ce mot lui paraissait bien lointain, après ce qu'elle venait de voir. L'espoir. Ce mot lui paraissait bien dénué de sens désormais, tant elle avait été spectatrice de la cruauté. Tuer. Désormais elle doutait. Gabrielle doutait d'être capable de se soumettre à de telles immondices. Qui était-elle pour décider de la vie ou de la mort ? Elle se rappelait désormais des paroles de son père. Paroles qu'elle n'avait point comprises jusqu'à aujourd'hui, mais qui désormais prenait tout son sens. Ne pense pas à qui tu dois tuer. Pense surtout, à qui tu dois laisser vivre. Mais dans le fond, ils étaient tous là dans un seul but : gagner. Certains pour la gloire, d'autres pour revoir leur famille. De toute évidence, Gabrielle ne voulait pas se résigner ; elle se le refusait. Il ne s'agissait pas que d'elle, mais aussi de son petit frère ; il avait besoin d'elle. Après le deuil d'une mère, elle se refusait de mourir sous ses yeux. Elle se refusait de mourir, sans s'être battue de toutes ses forces ; jusqu'à la fin. Mais pour cela, Gabrielle ne pourrait pas faire de sentiment. Elle se devrait de mettre ses valeurs au placard. Elle se devrait d'oublier ce que lui avait dit son père. Décevoir sa mère, qui allait probablement se retourner dans sa tombe, en voyant ce qu'elle allait devenir ; un être vil et dénué d'émotion. À bout de souffle, Gabrielle se permit une pause en s'adossant à l'arbre le plus proche. Elle avait une profonde envie de vomir. Elle avait une profonde envie de mourir.

Le paysage ne lui était en aucun cas familier. Jamais elle ne s'était aventurée dans ce genre d'endroit. Il fallait avouer que le district 5 n'était point réputé par ses vastes forêts, mais surtout par son énergie nucléaire. D'ailleurs, elle se demandait même si cela pourrait lui être favorable, lors de ces jeux. Mais pour le moment, la question demeurait : comment allait-elle procéder pour sa survie. La blonde espérait trouver un cours d'eau, dans lequel elle pourrait s'abreuver. De toute évidence, cela demeurait le plus important. Son océan détailla en profondeur le paysage. Qui disait forêt, disait animaux sauvages. Qui disait animaux, disait nourritures potentielles. Tout compte fait, peut-être n'était-elle pas si mal tombée ? Gabrielle ne voulait en aucun parler trop vite. Elle posa sa tête sur le tronc d'arbre, fermant un instant les yeux, réfléchissant à toute vitesse. La panique commençait à la gagner. La peur commençait à avoir raison d'elle. Ses mains et ses jambes tremblaient, mais elle se décida à se calmer. « Imagine-toi ailleurs. » Murmura Gabrielle, pour elle-même. « Imagine-toi chez toi, avec ta famille. » Continua-t-elle, sur le même ton. Une larme coula le long de sa joue, l'unique qu'elle verserait dans cette arène. L'unique, jusqu'à sa mort et cette fois, elle ne faillirait point à sa promesse. « Tu sens cette odeur de pain grillé ? C'est maman qui prépare le petit déjeuner. » Sa voix s'étouffa légèrement, mais elle se refusait de craquer. Cela eut pourtant l'effet escompté ; toute peur s'était à présent envolée de son esprit.

Gabrielle respira un grand coup, avant d'ouvrir de nouveau les yeux, l'air dur. Elle enleva son sac de son dos, pour voir ce qu'il s'y cachait ; peut-être la vie. Cependant, une chose imposante tomba sur le sol, lorsque la jeune femme bougea son sac à dos ; une épée. Une épée ? Gabrielle ne se souvenait en aucun cas l'avoir récupérée et elle doutait fortement que celle-ci puisse tenir dans son sac. La blonde réfléchit un instant et soudainement, comprit l'objet de la bizarrerie. Elle chercha les tampons dans son sac ; ils n'y étaient plus. « Ne jamais négliger l'importance des tampons. » Souffla-t-elle pour elle-même, un sourire aux lèvres. Elle s'empara de son épée et scruta l'objet. De toute évidence, cela lui donnait une avance considérable, sachant s'en servir à la perfection. Gardant toujours le présent dans sa main, en cas d'éventuelle attaque, Gabrielle se décida à prendre connaissance du contenu de son sac. L'adolescente remercia le ciel, lorsqu'elle aperçut une gourde pleine. Elle prit une petite gorgée d'eau, pour se dessécher le corps, mais en garda le plein pour les jours de grande soif, ne sachant point encore si elle réussirait à trouver de l'eau dans l'arène. Dix biscuits secs, qu'elle se décida à garder pour plus tard, n'ayant pas très faim. Deux allumettes, qui pourraient toujours lui servir, mais pour le moment, elle n'en voyait pas l'utilité, sachant faire un feu toute seule. Un petit récipient, un sac de dix pommes de terre et un chauffe plat ; cela la ferait sûrement vivre pendant plusieurs jours. Et pour finir une couverture. De toute évidence, tout lui serait utile, mais ne tenait qu'à elle à utiliser tout cela à bon escient. Jugeant que la pause avait assez durée, la jeune femme se décida à rebrousser chemin, s'enfonçant davantage dans la forêt. Son épée en main, elle se sentait désormais un peu plus en sécurité, prête à attaquer au périple de sa vie.


Revenir en haut Aller en bas
Tyler P. Degna

+ District 3 +

avatar


Messages : 38
Date d'inscription : 16/02/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 16 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: « Mère nature, sera probablement notre pire ennemie. »    Sam 9 Mar - 16:50

Je courrais encore & encore, j'avais peur de ce qui pouvait m'arriver, pendant que je courrais j'entendis deux coups de canons. Cela veut dire que le bain de sang avait fait cinq morts, j'étais contente, car cela veut dire que nous n'étions plus que 7 & c'est bien pour moi, mais maintenant il fallait que je retrouve mon alliée Gabrielle. Il fallait que je lui parle & qu'on se retrouve à deux, c'était la seule en qui je faisais confiance, la seule en qui je pouvais compter, je me sentais déprimée, je devrais être heureuse, mais j'étais déprimée. Je décidais de marcher d'un pas lent, les larmes montèrent & je commençais à pleurer, je frappais contre un arbre en pleurant, je ne sais pas pourquoi je pleurais, mais j'étais triste & en colère. Les larmes tombaient sur le sol de la forêt, j'avais peur de déclencher un piège, donc je décidais d'essuyer rapidement mes larmes, j'inspirais & j'expirais, je faisais cela pendant plusieurs minutes. Grâce à ça je pus reprendre mon souffle, car j'avais quand même bien courus. Je regardais derrière moi, je vis alors que le chemin que j'avais emprunté avait disparu. Je crois que l'illusion était le thème de cette arène, donc il faut que je fasse très attention, je marchais lentement, mais surement. Je vis alors une silhouette qui m'était familière, c'était Gabrielle. Elle avait une épée à la main, les sponsors avaient vraiment été vite ! Elle avait de la chance, car moi je n'avais eus qu'un pauvre 4 lors de l'entraînement & les sponsors préféraient les bonnes notes. Je m'avançais vers elle, je touchais son épaule, elle sursauta, j'eus peur qu'elle m'enfonce son épée, mais non elle ne le fit pas. Je la regardais, je lui fis un large sourire, tout à coup je me sentis bien, j'avais envie de bouger de sauter, j'avais envie de rigoler. Je regardais alors dans mon sac, je n'avais pas envie de lui parler, elle devait surement me prendre pour une folle, mais de toute façon c'est ce que je suis non ? Je vis alors ce qu'il y avait, une gourde d'eau pleine, dix biscuits secs, deux allumettes, un récipient de 25cl, un sac avec des pommes de terres, un chauffe plat & une couverture. A mon grand étonnement à la place de ma bûche je trouvais une hachette. Bien sur ce n'était pas un arc avec des flèches, mais c'était quand même quelque chose de très bien.

-Gabrielle si tu veux toujours être mon alliée tu me le dis ou alors on engage un combat & on s'entre tue. Ce qui serait dommage, car tu as une magnifique épée & j'ai une hachette. En plus à deux on a plus de chances de s'en sortir dis-je gaîment.

Je vis alors qu'il y avait une petite fille, elle était seule on pourrait l'attaquer. Je savais qu'elle s'appelait Coco & qu'elle était du district 10, si on réussit à la tuer on pourra avoir une chance de plus de gagner, tout à coup j'étais énervée. Je voulais frapper, je voulais me défouler, heureusement qu'il y avait Coco, j'étais vraiment en colère, j'étais devenue en un instant toute rouge je regardais Gabrielle tout en essayant de me calmer.

-On va tuer la fille là-bas, si tu ne veux pas j'irais toute seule, mais si tu viens j'aurais plus de chance ! En plus tu auras une chance de plus de remporter les Hungers Games ! On est plus que 7 si elle meurt nous ne serons plus que 6. Tu te rends compte cela va faire 20 minutes que les jeux ont commencés & il y a déjà 5 morts dis-je en tremblant de colère.

Je devais me reprendre sinon je vais perdre mes moyens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: « Mère nature, sera probablement notre pire ennemie. »    Dim 10 Mar - 19:39

Vous avez un nouveau message :

• Tribut : Gabrielle C. Evinghton
• Objet donné : une peluche grenouille
• Par qui ? Parker Elina
• Petit mot ? : Elle te réconfortera dans les moments les plus durs! I kiss you!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du Jeu

+ Admin +

avatar


Messages : 134
Date d'inscription : 12/11/2012

MessageSujet: Re: « Mère nature, sera probablement notre pire ennemie. »    Dim 17 Mar - 20:47

Piège :

Le Capitole s'ennuie terriblement devant cette quatrième édition, aussi, les créateurs ont-ils décidé de faire bouger les chose en mettent en place de nouveaux pièges.
Des rares fleurs présentes en cette forêt se dégage du pollen toxique. Si les Tributs présent dans cette zone restent sans agir, la mort viendra les chercher.
vous avez une semaine IRL pour répondre et vous dégager de ce pétrin, soit un jour dans l'arène, sans quoi la Mort ne sera plus une option.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-cornucopia.forumactif.org
Tyler P. Degna

+ District 3 +

avatar


Messages : 38
Date d'inscription : 16/02/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 16 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: « Mère nature, sera probablement notre pire ennemie. »    Mer 20 Mar - 13:47

J'étais avec Gabrielle qui était à côté de moi, tout à coup je sentis une vague d'adrénaline m'envahir, j'étais en colère, j'étais énervée, j'essayais de contenir ma colère, mais je n'y arriverais pas, je frappais avec ma hache sur les murs. Gaby essayait de me retenir, mais je continuais, elle essayait de me calmer, mais je la vis tomber. Tout alla très vite, je lui donnais des violents coups de haches, plusieurs fois. Je vis alors un corps déformés par le sang, je ne voyais plus rien. La magnifique Gabrielle n'était plus, je poussais un cri de rage, ma bipolarité m'avait emportée. Je ne pouvais rien faire d'autre à part prendre les affaires, je pris son épée qui pourrait surement m'être utile. J'étais triste, je pleurais, pourquoi ça ! POurquoi j'avais fais ça à mon alliée, peut-être que j'étais folle. Peut-être que le capitole avait raison. Beaucoup de questions se bousculaient de ma tête. Je ne savais plus quoi penser. Je mangeais ses dix biscuits secs, je pris une de ses allumettes & je brûlais son sac, je ne voulais que personne réussisse à avoir son sac à part moi. Je regardais derrière moi, je vis alors COco & Thomas partir en courant. Je regardais derrière moi pour voir ce qui faisait fuir les deux tributs. C'était des gaz toxiques je suppose, je décidais de courir, je me fichais de tout, j'étais un félin qui essayait d'esquiver tout les arbres qu'il y avait devant lui. Sauf que j'étais le félin, je courrais & je vis une porte je pris celle qui était en face de moi, car je ne voulais pas perdre mon temps. Je poussais la porte qui était au nombre de six & désormais de nombreuses aventures allaient s'ouvrir à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: « Mère nature, sera probablement notre pire ennemie. »    

Revenir en haut Aller en bas
 

« Mère nature, sera probablement notre pire ennemie. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand Mère Nature vous offre des surprises... pas toujours bonnes. | Adrian & Willy
» Notre pire ennemi ne nous quitte jamais, car c'est nous mêmes (With Rebecca)
» L'alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche. [Zoey]
» Erendir Ygmendël ◑ Air, terre et mer nous devons protéger Car Dame Nature, c'est notre liberté !
» Les péripéties de mère Nature.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Lux in Tenebris [4ème] :: Zone Cinq-