The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alone. Again. [Jour 5]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyr M. Lonlyn

+ District 5 +

avatar


Messages : 596
Date d'inscription : 24/11/2012
Age : 19
Localisation : Panem...

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 16 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Alone. Again. [Jour 5]   Dim 17 Mar - 22:24


Dans le ciel noir, l'hymne de Panem retentit. Je me mordille la joue, en attendant de voir le visage de la personne qui est morte aujourd'hui. Lorsque le visage de Ace illumine la nuit, mon cœur s'arrête un instant. Ace? Elle... est morte? Mon cerveau n'arrive pas à retenir l'information. Je la revois encore en train de me rassurer à propos de Shandris, de prendre un biscuit, de me dire de dormir en premier. Et elle est morte. Comme ça. Comme si sa vie était insignifiante. Comme si elle n'était rien. Je me revois encore en train de commencer à courir, sans l'attendre. Si je l'avais attendue, elle serait encore en vie? Peut-être... Mais, avec sa mort, je suis encore plus proche de la victoire. Une autre personne morte, pour que quelqu'un gagne. Je ferme les yeux, et je peux voir les visages de tous les tributs morts. Le garçon du 3, Abigaëlle, le garçon du 11 et le petit tribut du 12. Elijah. Edgar et Shandris. Et maintenant, Ace. Demain, ça va probablement finir. D'une manière ou de l'autre, je serais plus dans l'arène. Soit je vais être mort, soit je vais être de retour au Capitole. Même si la deuxième option est la plus préférable. Je noue le morceau de tissu près de la bande en soie de Mikhael, avant de m'allonger sur une banche, et de sombrer dans un sommeil rempli de cauchemars.

Quand je me réveille, je suis trempé de sueur. L'aube se lève gentiment dans l'arène. C'est... magnifique. Ironique, si on pense que trois personnes vont probablement mourir aujourd'hui. Trois personnes. Oz, Swan, Ayleen et Kyr. Quatre tributs. Un seul gagnant. Au Capitole, les paris doivent se faire importants. Ils doivent frémir d'excitation, impatients de voir qui sera le grand gagnant des deuxièmes Hunger Games. Districts 2, 8, 4 et 5. Là-bas, ils sont probablement en train de applaudir pour nous. D'espérer de nous voir retourner chez nous. Avant cette nuit, les espoirs de trois familles serons détruits. Tout ça pourquoi? Pour nous prouver qu'on est faibles. Comme si on le savait pas déjà...

Je n'ai pas peur de la mort. J'ai peur de la suite. Il y a une autre vie, après la mort? Où on rejoint les autres personnes déjà décédées? On retourne sous un autre corps? Ou bien, c'est la vraie fin? Une fin continue, noire, sans rien. Tant de questions... et si peu de réponses, que j'ignore. Mais Mikhael le sait. Et Nat aussi. Et Shandris. Et Elijah. Et Ace. Et ma grand-mère. Moi, je n'en sait absolument rien. Et je n'ai pas envie de le savoir avant longtemps. Je n'ai que 16 ans. J'ai encore la vie devant moi. Mais... cet argument est invalide. Swan aussi, elle a 16 ans. Ayleen, elle en a 12. Nat en avait 13. Mikhael 15. Et encore, et encore... Je regarde mes poignets. Les cicatrices y sont toujours. Lorsque mon père l'a su, j'ai eu droit à une des pires punitions de ma vie et à une tonne d'insultes. Ma mère, elle a rien fait de tout ça. Elle... est une femme extraordinaire. Elle a essayé de nous faire grandir du mieux qu'elle pouvait. En nous préservant de la cruauté de la vie. Bref, comme je disais, sa réaction a été complètement différente de celle de mon père. Elle est venue me consoler, avant de me demander pourquoi je l'avais fait. Et je lui ai tout expliqué. Du mal-être qui me possède depuis la mort de Mikhael. Du fait que j'avais dans l'automutilation un moyen pour m'échapper de ce monde horrible.

Flashbacks

Je veux vomir. Je veux m'évanouir. Je veux sentir les crampes au ventre. Je veux les gouttes de sang sur mon bras. Je veux tout ce qui me méprise. Je veux tout ce qui me blesse. Je peux sombrer dans la folie, je m'en fiche. Fou, je suis déjà fou. Je veux seulement en finir avec tout ça. Je veux grandir. Je veux me frapper à la tête, pour l'oublier. Je voudrais ne l'avoir jamais rencontré. Je voudrais n'avoir jamais croisé ses yeux. Je veux tout. Tout ce qui est fou. Parce qu'au fond, c'est dans tout ce que les autres trouvent fou que je trouve du réconfort. Donc, qu'importent les autres. Je suis fou.

Quand tout finit, quand tout s'en va, rien reste avec nous, sauf un grume de paroles que avec le temps, tu oublie, mélange, invente, efface et remplace. Quand tout finit, tu reste seul autant que t'as aimé. Mais comment ça peut finir? Comment peut disparaître tout ça? Comment tes mains ne peuvent plus réchauffer les miennes? Quand tout finit, je ne veux pas que ça finisse. Je ne veux pas que l'amour finisse. Je ne veux pas que la rage finisse. Je ne veux pas que la peur de rester sans toi finisse. Je ne veux pas que les doutes finissent, ceux tellement forts que parfois je me demande si t'existes vraiment. Mais t'existes. Et t'est magnifique. Ou du moins, tu l'étais. Je ne veux pas que ça finisse. Ils me resteraient des mots magnifiques, ils me resteraient les frissons au souvenir de toi qui me touche, ils me resteraient les photos. Mais tu ne restes pas. Et t'es la seule chose dont j'ai envie.

Je m'étais juré d'arrêter avec ça, en me disant que si j'avais été à sa place, il n'aurait pas réagit comme ça. Mais à chaque fois, je retombe dans la mutilation. C'est quelque chose d'obscur. De méchant. Mais ça permet de se sentir bien. La douleur apaise la souffrance mentale. La mutilation t'aide à passer une nuit tranquille, sans que les cauchemars arrivent. Étrange comme quelque chose de si mauvais puisse permettre de se sentir si bien...

Fin Flashbacks

Je range mes affaires, avant de descendre de mon arbre. Enfin, «descendre». C'est plutôt tomber avec grâce (ou pas) sans me faire trop de mal. Je garde ma dague avec la main droite, et je me mets les deux sacs sur le dos. Ce n'est pas très confortable, mais tant que je combats pas, ça devrait aller. Maintenant, où je peux aller? Les îlots, c'est une mauvaise idée. Comme je ne sais pas nager, ce serait une façon de proclamer haut et fort «Venez me chercher!». Ceci-dit, le lac n'est pas non plus une bonne idée. Quelqu'un pourrait s'y cacher, et c'est proche de la jungle, qui peut-être est toujours remplie de serpents. Mais c'est toujours mieux que les îlots, ou les marécages. Donc, je vais y aller. Puis, peut-être que je vais trouver Ayleen ou Swan, et ensuite faire une alliance avec une des deux. Deux têtes, c'est toujours mieux qu'une, non? De plus, je crois qu'elles soient assez intelligentes pour comprendre qu'on arriverait pas à battre Oz si on est seuls. Si on veut avoir une chance de retourner chez nous, il faut qu'on s'allie. Alors que ce genre de pensées occupe mon esprit, je marche en direction -ou du moins, je crois- du lac.

RP Suivant: http://the-cornucopia.forumactif.org/t320-last-second-chance-ace-ayleen#3961


Dernière édition par Kyr M. Lonlyn le Mer 20 Mar - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du Jeu

+ Admin +

avatar


Messages : 134
Date d'inscription : 12/11/2012

MessageSujet: Re: Alone. Again. [Jour 5]   Mar 19 Mar - 19:55

Vous avez un nouveau message :

• Tribut : Kyr M. Lonlyn
• Objet donné : Arc et 5 flèches
• Par qui ? Johanne Anderson
• Petit mot ? : A bientot la victoire mais reste sur tes gardes ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-cornucopia.forumactif.org
 

Alone. Again. [Jour 5]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Vitae [2ème] :: Zone Cinq-