The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La noirceur du Cauchemar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coco L. Whost

+ District 10 +

avatar


Messages : 30
Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 13 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: La noirceur du Cauchemar.   Dim 24 Mar - 12:02

Spoiler:
 

A peine ai-je posé les pieds derrière la porte qu'elle se referme silencieusement, plongeant les lieux dans une obscurité quasi totale.Je ne me sens pas bien ici, j'ai un très mauvais présentiment, il faut quitter cet endroit au plus vite.Mais comment pouvons nous guider alors que nous n'avons aucune source de lumière avec nous.Je sens mon coeur se serré lentement et j'ai l'impression d'étouffé.Jr n'ai pas peur du noir, je suis une grande fille mais ici ce n'est pas pareil, c'est l'arène des quatrième Hunger Games, rien n'est normal ici, cet obscurité cache sûrement quelques mauvais tours des Juges.

Instinctivement je me rapproche de l'endroit ou semble se trouver Thomas et j'accroche sa manche.Je ne veux pas qu'on se retrouve séparer, pas en ces lieux, nous serions plus vulnérable que nous le sommes déjà.Avec l'arc, mon allié ne peut rien faire, nous en voyons pas très loin devant nous, pareil pour mon lance-pierre.Tous membres de mon corps commencent à trembler et je tente de tout mon possible de me calmer.Il faut qu'on avance et pas qu'on reste planté là.

Je prend les commandes des opérations.« Ce lieu me plaît encore moins que le précédent, il faut qu'on quitte les lieux au plus vite.De plus j'ai un mauvais présentiment. »Ma phrase se termine en un murmure.J'ai l'impression qu'on m'écoute, qu'on nous écoutent et qu'on nous observe.Je n'aime pas ça mais nous ne pouvons y échapper.Tout Panem nous regarde depuis hier et même un peu avant mais là c'est différent.Je ne supporte déjà plus cet endroit.Serran fort la manche de mon équipier je m'avance en silence dans la noirceur de la zone.Dans ma tête je prie pour qu'une porte ne soit pas loin et que nous la trouvions vite.Un bruit se fait entendre mais je suis la seule à me retourner, je ne sens aucune différence dans les mouvements de Thomas.Suis-je la seule à avoir entendu ? Ou je me suis fait une idée ? Les illusions de l'arène m'atteignent personnellement ? Je vais devenir folle si je reste ici, je le sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Bloodcurse

+ District 6 +

avatar


Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 16
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: La noirceur du Cauchemar.   Dim 24 Mar - 14:50

Noir. Je ne peux pas décrire autrement cet endroit. Le silence est maître de ces lieux, et seules nos respirations à Coco et moi me parviennent à l’oreille. Quel est cette zone ? Qu’est ce qui se cache dans les ténèbres de ces lieux ? Je préfère ne pas le savoir. Mes pas sont précis, je fais attention où je marche, les mains en avant. Même après plusieurs minutes, mes yeux ne sont pas habitués à l’obscurité.
Je touche des murs, quelques fois, puis juste après mes mains ne font que battre dans l’air. Coco m’attrape brusquement la manche. Elle a peur, j’en ai bien l’impression. C’est encore une enfant, et comme presque tous les enfants, elle doit avoir peur du noir. Je lui attrape la main pour la rassurer, pendant que je continue à trouver une porte, au moins une pour sortir de ce cauchemar.

Quelques choses semble me murmurer à l’oreille, me frôle, laisse passer une main glaciale dans mon dos. Je me retourne plusieurs fois, par réflexe, mais bien entendu, je ne peux rien voir. Toujours rien…
Noir comme le néant.
Silencieux comme la mort.
Glacial comme une tombe.

-Ce lieu me plaît encore moins que le précédent, il faut qu’on quitte les lieux au plus vite. De plus j’ai un mauvais pressentiment.

La voix de Coco me rassure, elle est toujours prêt de moi à me serrer la manche comme elle s’accrocherait à la vie. On est allé bien loin, on ne doit plus être beaucoup.

-Oui, faut qu’on se casse, cet endroit me fous la chair de poule, essayons de trouver une porte, d’accord.

Je continue de toucher les murs à la recherche d'une porte, mais une question me taraude l’esprit.

-Qu’est ce que tu feras si on arrive en finale…?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco L. Whost

+ District 10 +

avatar


Messages : 30
Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 13 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: La noirceur du Cauchemar.   Lun 25 Mar - 17:33

« Oui, faut qu'on se casse, cet endroit me fous la chair de poule, essayons de trouver une porte, d'accord. » Sa réponse me réconforte dans mes idées mais très vite l'atmosphère des lieux m'oppresse.Des cris, des pleurs, des sourires figés sur des pauvres enfants allongés sur des planches en bois.Mon coeur bat plus vite, les tremblements de mon corps sont incontrôlable et j'ai terriblement peur.Je vois et entend toutes ces horreurs dans ma tête et ça me glace le sang.Toutes ces choses représentent les faiblesses et les peurs de chacun, et je réalise petit à petit que j'ai peur de la mort.De cette fatalité à laquelle je m'étais préparée et résignée en choisissant Thomas comme allié et vainqueur de ces quatrièmes Hunger Games.J'ai peur de rendre mon dernier souffle...« Qu'est ce que tu feras si on arrive en finale... ? » C'est la question auxquelle j'aurais sans doute répondu avec un sourire : « Je t'offre la victoire pour laquelle tu t'es battu, l'avenir que tu mérites, la richesse pour tes proches. » Mais là, cette phrase ne peut sortir, car depuis que je suis entrée ici mes idées ont été chamboulées.Je n'ai pas dit que je voulais la victoire.Non, je ne veux pas vivre avec tous les visages dans ma tête jour et nuit, je ne veux pas vivre en compagnie de ses esprits brisés, je veux toujours faire de Thomas l'ultime survivant, je ne peux tout simplement pas affirmer ma décision avec la même détermination qu'avant.Car maintenant je ressens la peur de voir mes yeux se fermés à tout jamais.Mon silence se fait inquiétant, troublant, étrange.Je prends une grande inspiration et fixe mon allié ou du moins là ou mes yeux semblent difficilement décelé sa silhouette.« On arrivera en finale. » C'est une affirmation certaine mais un peu fausse.Lui c'est sûr, moi un peu moins.« C'est simple le plus fort vaincra.Tu vivras. » J'ai fait de mon mieux pour éviter que les tremblements de tous mes membres se ressentent dans ma voix.

Plus nous avançons et plus j'ai l'impression que notre aventure ressemble à celle de deux enfants de la toute première édition.La petite Nat Curtis avait le même âge que moi et James Ferrari Lane doit avoir environ celui de Thomas.Pas tout à fait mais presque.Ils s'étaient épris l'un pour l'autre mais pas comme deux amoureux, comme deux frères et soeurs de sang et la petite s'est sacrifié, suicidé pour son grand-frère de coeur.Sauf qu'elle à tuer et moi je me refuse à commettre un tel acte et puis nous n'avons pas les mêmes raisons de vouloir dire adieu à ce monde.A cette pensée mon coeur se remet à battre à tout rompre et je dois batailler pour qu'il se calme enfin.J'ignore si Thomas a remarqué que j'étais un peu agité mais je n'espère pas.Il est gentil, je ne le considère pas comme un grand-frère mais je veux qu'il gagne.Je me demande si à un moment si proche de la mort, Nat et moi pensions à la même chose.Comment voyait-elle la mort lui tendre à chaque seconde passé, un peu plus les bras.Moi mes jambes voudraient fuir mais je reste campé sur mes positions.Je resterai moi même, je ne veux pas me transformer un peu plus en pion des Juges.Je vais mourir certes, mais pour ma famille, je glisserai à l'oreille de mon allié qu'il me tue, qu'il fasse comme si je n'avais rien dit, comme s'il la fin de notre alliance prenait fin subitement.Voilà ce qu'il se passera si nous atteignons tout les deux la finale.Je ne peux savoir quel sort à été réserver à toute les familles qui ont vu leurs enfants se suicider pour échapper à l'emprise des Jeux mais je ne veux pas prendre de risque.La Capitole est dangereux, trop pour que prenne trop de risques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Bloodcurse

+ District 6 +

avatar


Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 16
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: La noirceur du Cauchemar.   Lun 1 Avr - 12:09

-On arrivera en finale.

Elle est sérieuse… ? A-t-elle à ce point confiance en notre alliance ? Elle n’a pas tort après tout. Nous ne sommes plus beaucoup à présent, je dirais à peu près 5, l’heure approche, la fin approche. Elle décidera de qui gagnera, et qui perdra. Elle décidera de qui sortira vivant de cet enfer.

-C’est simple, le plus fort vaincra, tu vivras.

Je me tourne vers Coco. Je ne peux pas discerner l’émotion qui parcourt son visage dans l’obscurité, mais je pense qu’elle est sérieuse. Elle n’a pas tort après tout … c’est le plus fort qui gagne dans ces jeux, c’est la base des Hunger Games. Une des lois fondamentales de la nature, le prédateur tue la proie.
Mais Coco… je ne peux pas la tuer, en tout cas pas tout de suite. Je me suis attaché à cette petite, je ne sais pas pourquoi, son caractère peut-être ? Non. Elle est forte, mais dans sa tête, c’est l’impression que j’ai en tout cas.

-Coco…

Je soupire. Je ne sais pas quoi lui répondre. Non. Je ne peux pas lui répondre.
Une idée me vient en tête. J’attrape mon tuba, et en tire le manche, qui s’allonge. Je commence alors à toucher les lieux autour de moi. Comme un aveugle, je marche et me dirige à l’aide d’une canne. Je m’avance lentement, tenant toujours Coco près de moi comme si je ne voulais pas la perdre. Le son de ma canne sur les murs résonne étrangement dans la zone, ce qui parfois me fait sursauter. Parfois un son de papier déchiré se fait entendre, mêlé au craquement du plancher.
Et il y a toujours ces murmures, comparables au sifflement d’un serpent, me susurrant des mots creux, sans sens, vides.

Des pas s’approchent. De tout côté, des pas, le son s’amplifie. Je me recroqueville en me bouchant les oreilles, les murmures se font plus intenses, des mains me frôlent, me glacent le sang, je frappe le sol dans l’espoir de faire partir cette vision. Mes oreilles bourdonnent horriblement, je hurle. J’ai mal.
La douleur.

Je me relève. Tout c’est arrêté. Ma respiration est haletante, mon cœur bat la chamade. Je ne fais aucun bruit.
Je cherche Coco, puis finit par la trouver, je lui reprends la main. Saletés de juges, encore un de leur stratagèmes horrible.
Je continue de taper avec ma canne.

Toc.

Le bruit est différent, comme si on tapait du bois, comme quand on toque à une porte… une porte !

-Coco ! Une porte, enfin !

Je me lance vers le portail, l’ouvre puis m’engouffre dedans.
Je vais enfin sortir de ce cauchemar.
(Porte 15)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco L. Whost

+ District 10 +

avatar


Messages : 30
Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 13 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: La noirceur du Cauchemar.   Lun 1 Avr - 13:41

Je n'ai même pas pensé à prendre en compte l'avis de mon allié mais je n'est pas jugé cela nécessaire.Tout le monde ici ou presque veut gagner, lui y compris, et moi je vais lui offrir sa victoire.Je ne vois pas pourquoi les choses se passeraient autrement..« Coco... » J'attends mais Thomas ne finit pas sa phrase, elle reste dans le suspend et les échos de mon prénom se perdent dans cette zone me faisant frissonner à chaque fois, ça ressemble tellement à des voix qui s'approcheraient en prononçant mon prénom d'une voix douce mais menaçante.Je veux en finir au plus vite de cet endroit !

Quelque chose m'interrompt pour me faire oublier mes peurs quelques instants.J'entends un léger bruit et je discerne que mon camarade est maître des opérations.Nous marchons en silence avec un moyen de plus pour nous guider, j'ignore ce que c'est mais ça nous évite pas mal de problèmes, comme se prendre un mur en pleine face.Le problème est que les échos sont à nouveau là, de plus en plus fréquent, de plus en plus effrayant, ce sont le bruit de l'objet que tiens Thomas qui se répète et à chaque fois je ne peux m'empêcher de me retourner même en sachant que c'est chose vaine.

Je ne suis pas la seule à être tourmentée car je sens mon allié qui s'agite près de moi.Je voudrais le rassurer mais comment alors que mes propres peur me pétrifie ? J'ai si peur, j'en tremble toujours et je voudrais me recroqueviller et poser mon regard sur une source de lumière jusqu'à m'éblouir.Lumière que je voudrais qu'elle chasse mes peurs, nos peurs et nous montre la voix à suivre, à prendre pour sortir et se terrer dans un endroit plus sûr.L'obscurité de ces lieux est une fausse amie, car même si les autres ne peuvent nous voir, les moindres bruits se répercutent dans toute la zone et les illusions que l'arène procure nous fais voir et entendre des choses qui ne sont pas réelles, tel est le but initial et cruel de l'illusion.

Un bruit plus puissant me fait sursauter puis j'entend un cri qui se transforme en hurlement.Mon cour bat plus vite jusqu'à que je sente mon camarade s'affaissé à mes côtés.Si lui faiblit, je ne pourrais plus tenir longtemps.Alors qu'il continue pour se soulager, je m'immobilise comme paralysée, son cri éloigne mes peurs à moi mais je suis incapable de profiter de ce répit.Mes larmes coulent en silence sur mes joues de petite fille et je n'arrive plus à les arrêter.

Le premier à arrêter se céder à la folie de l'arène c'est bien Thomas.S'étant relevé, il est venu me chercher, me récupérer à ses côtés et son contact avec moi m'a sorti à mon tour de la folie à laquelle je succombait lentement.Je ne sais pas si il en est conscient - bien que je ne pense pas vu que j'ai pleuré en silence - mais il vient de me sauver.Je ne peux que ressentir un immense soulagement mais pour l'instant je suis incapable de prononcer mes remerciements, j'ai beau bougé mes lèvres aucun son ne les franchit.Je me contente de baisser la tête et de reprendre mes esprits peu à peu.

Un bruit différent parvient et aussitôt de nouveaux échos se font entendre, ce qui a pour effet de me faire immédiatement lever la tête.Mon camarade semble avoir entendu lui aussi mais il n'a pas l'air aussi inquiet que moi. « Coco ! Une porte, enfin ! » Mais oui ! Il a raison, ce bruit correspond parfaitement à un objet tambourrinant contre la matière qui constitue les portes de l'arène.A nouveau, je ne peux qu'être reconnaissante car je n'avais pas percuté avec mon esprit encore embrumé par la peine que j'ai laissé échappé.Thomas s'avance à grand pas et je le suis avec un immense sourire qui se dessine sur mes lèvres en pensant à la lumière.Oui, je veux sentir les rayons lumineux éclairait ma peau et je veux pouvoir à nouveau savoir ou je mets les pieds.J'ai réellement bien choisi le vainqueur de cette année.

Spoiler:
 


Dernière édition par Coco L. Whost le Lun 1 Avr - 20:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: La noirceur du Cauchemar.   Lun 1 Avr - 16:55

Vous avez un nouveau message :

• Tribut : Thomas Bloodcurse
• Objet donné : Épée dorée. (une vraie **)
• Par qui ? Pierce D. Black
• Petit mot ? Tu es beau. Tu es la personne que j'aime.. gagne, pour moi ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Dark

+ District 10 +

avatar


Messages : 366
Date d'inscription : 25/11/2012

Feuille de personnage
Âge du Tribut :
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: La noirceur du Cauchemar.   Lun 1 Avr - 18:48

Attention chers tributs. Vous voilà maintenant arrivés à l'étape de la finale. L'arène s'effrite sous vos pieds et vous tomber dans un trou noir qui ne semble pas avoir de fond. Ce trou vous ramène à la zone 1. Vous ne pouvez pas y échapper. Bienvenue en final et puisse le sort vous être favorable.


2 roses de Kelly I love you
1 rose de Kyr I love you
1 rose de Swan I love you
1 rose de Pierce I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La noirceur du Cauchemar.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La noirceur du Cauchemar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]
» Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]
» J'ai fait un cauchemar... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Lux in Tenebris [4ème] :: Zone Trois-