The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Freakshow (Cérémonie Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddie Lightwood

+ District 2 +

avatar


Messages : 72
Date d'inscription : 09/01/2013

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Freakshow (Cérémonie Libre)   Mer 10 Avr - 14:07

Eddie Lightwood

District two

« Freakshow »

Hmmm… qui frappe à ma porte et ose me déranger pendant que je dors ? J’entends des coups de furie à ma porte et une voix stridente qui me crie que c’est la cérémonie et que je dois être prêt dans 20 minutes. Ah cette femme, ou devrais-je dire cette chose, m’énerve au plus haut point. J’allais me lever… je vous jure !

-EDDIE! POUR LA DERNI…

-FERME TA GUEULE !

Oups ça m’a échappé. Non mais elle est chiante c’est pas ma faute. Et voilà elle recommence à me gueuler dessus… non mais sérieux ma fille va te faire soigner, tu vas ameuter tout le Capitole si ça continue. Je me lève et me dirige vers la douche en ignorant la barbe à papa qui frappe à ma porte. Je n’ai que le temps de rentrer sous le jet que la porte de la salle de bain s’ouvre à la volé, laissant l’autre folle pénétrer dans la pièce.

-Eddie Lightwood je te pris de…

Elle s’arrête net… ben oui ma grosse je suis nu… comme tout être normal qui prend sa douche. Je pousse un soupir et continue ma douche sans me soucier d’elle. Elle finit par partir au bout de deux minutes en me disant que mon habit pour la cérémonie de ce soir est posé sur mon lit. Je finis rapidement de me doucher et je vais voir à quoi ressemble. Je le regarde et je me fige… Non c’est pas vrai ! C’est une blague ? UN HABIT DE BRICOLEUR ? Qui est le con qui s’occupe des costumes de mon district ? Non mais il a fumé quoi lui ? Je serais dans un chandail blanc avec une salopette et une casquette… Ils ont rien trouvé de mieux ? Non mais sérieux c’est eux qu’on devrait envoyer dans l’arène et les faire crever. Ils devraient avoir honte d’oser nous envoyer avec des costumes de merde comme ça.

Je me retrouve dans l’écurie avec Sheeba à mes côtés. Elle n’a pas l’air plus enchantée que moi par l’accoutrement que nous devons porter… mais bon ça ne durera que 15 minutes. Je vois les tributs du 1 devant nous, eux au moins leur costume à l’air mieux que le nôtre. Nous entendons le décompte et les chariots se mettent en marches… Celui du un est le premier à sortir sous les cris stridents de la foule. C’est notre tour, je reste de marbre et je laisse paraitre dans mon visage et mes yeux ma volonté de gagner. Lorsque le présentateur annonce mon nom, la foule rugit de plus belle et j’entends des gens scander mon nom. Bon au moins la tenue ne semble pas trop les traumatiser. J’affiche désormais un rictus sur mon visage, ce qui semble plaire aux gens du Capitole. Parfait, je sens déjà les sponsors qui arrivent.

Notre chariot arrive à la fin de la course et nous arrivons devant la tribune du président. Il va encore faire le même discours que les années précédentes. Je l’aime bien lors des banquets, mais sérieux il devrait voir à modifier son discours. L’hymne de Panem commence à retentir, j’en déduis donc que tous les autres sont arrivés eux aussi. Le président s’approche de l’estrade et commence son discours.

-Bonsoir peuple de Panem, bonsoir chers tributs. Vous êtes des êtres courageux et d’ici une semaine vous serez dans l’arène et vous ferez tout pour survire. Vous allez représenter fièrement votre district dans cette aventure. Sur ce, je déclare les 5ième Hunger Games ouvert ! Puisse le sort vous être favorable. Faites une longue ovation à nos tributs !


Une dernière acclamation de la foule et nos chariots se remettent en branle vers le hangar. Une fois rendu, je descends rapidement et je m’éclipse vers mes appartements sans attendre personne. Je veux seulement aller enlever cet accoutrement de mes deux et évitez de mourir de peur en voyant la tronche de mon hôtesse.

Je suis complètement changé, lorsque j’entends la porte de l’appartement s’ouvrir et mon hôtesse qui parle d’une voix puissante. Sans attendre son accord je sors de ma chambre et me dirige vers la porte. Sans dire un mot je sors et me dirige d’un pas rapide vers l’ascenseur.
@Eques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathias M. Eriksen

+ District 5 +

avatar


Messages : 222
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 19
Localisation : Quelque part.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Freakshow (Cérémonie Libre)   Mer 10 Avr - 18:26


L'eau chaude coule le long de mon corps nu. Elle passe sur mon visage, glisse sur le cou, les épaules, et s'insinue dans chaque partie de moi. Je gratte les croûtes sur mes avant bras, ce qui fait couler le sang, qui est aussitôt emporté par l'eau. Les blessures me font souffrir, lorsque l'eau mêlée au savon y entrent, mais la douleur s'efface rapidement. Et de toute façon, la douleur est presque relaxante, pour moi. Enfin, ça n'efface pas les blessures, mais... Bref. On est pas ici pour parler de ce que représente la douleur pour moi.

Lorsque je me suis essuyé, je vais dans ma chambre, et je découvre le costume que je vais devoir porter pour la Parade. D'abord, j'en reste épaté, avant de pressentir que je vais probablement être ridicule. Et ensuite, je ressens de la peine pour notre styliste. Probablement, il a simplement essayé de nous faire plaisir, ou il a choisi un costume qu'il aimait beaucoup ou qu'il pense que va être aimé par le Capitole... Bon, tant pis. De toute façon, je suis obligé de le mettre.

Je suis dans le char du District 5. Avec mon costume-ridicule-de-la-mort-qui-tue. La seule chose qui me rassure, c'est qu'Eden aussi, va avoir un costume ridicule, étant donné que nous allons avoir les mêmes habits. J'occupe mon temps en câlinant les chevaux. Lorsque je vois les tenues des tributs du Deux, je me rends compte qu'on est pas les seuls qui vont être ridicules. Et le costume du garçon du Sept est carrément projeté pour essayer d'impressionner les femmes du Capitole. Certes, on est pas dans un concours de beauté, mais les tributs beaux impressionnent plus le public que les autres. Et son styliste a réussi à trouver ses points forts. Alors que moi, dans un fade costume d'éolienne, on peut pas vraiment dire que ça me valorise. Au contraire, ça me fait sembler encore plus maigre qu'en réalité.

Lorsque la musique commence, le char du Un sort. Les cris de la foule sont assourdissants. Ensuite, c'est au tour du char du Deux, du Trois, du Quatre... et après, nous. J'agite fadement la main, alors que mes lèvres sont courbées dans ce qui voudrait être un sourire. Mais intérieurement, je crie. Je sens les regardes se fixer sur moi. Ma vision me joue de tours, en sur-illuminant la scène ou, au contraire, en la rendant plus obscure. Je sens les bruits de la foule, ce qui ne m'empêche pas d'entendre quelqu'un tomber. Ouch... De plus, comme on est en directe nationale, tout le monde l'a sûrement vu ou vue. Bref. Ce n'est pas mes oignons.

Notre char s'arrête, comme les autres, lorsque ils arrivent. Nous y voilà. Maintenant, c'est au tout du Président.

-Bonsoir peuple de Panem, bonsoir chers tributs. Vous êtes des êtres courageux et d’ici une semaine vous serez dans l’arène et vous ferez tout pour survire. Vous allez représenter fièrement votre district dans cette aventure. Sur ce, je déclare les 5ième Hunger Games ouvert ! Puisse le sort vous être favorable. Faites une longue ovation à nos tributs !

Nous retournons dans la Tour d'Entraînement. Je descends du char, alors que mes jambes tremblent toujours. Mon costume colle à ma peau. Le stress m'a fait transpirer, et c'était chaud, du coup, maintenant, les habits sont collés à ma peau. Je fonce droit vers un ascenseur, avant d' appuyer mon dos contre une des parois, en attendant que l'ascenseur commence sa route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew T. Smith

+ District 8 +

avatar


Messages : 161
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 20
Localisation : Somewhere far away.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Freakshow (Cérémonie Libre)   Jeu 11 Avr - 1:08

Matthew T. Smith
Feat. All the tributes.



« Let’s show off. »

Aujourd’hui, jour de la cérémonie, je me devais de faire bonne impression. Je m’en devais. Mais naturellement, je gafferais, Je gaffe toujours. Ça ne changera pas pour un seul évènement. En plus, le stress est plus que présent. Je l’aime pas lui, il me fait faire les pires des gaffes. Je vais encore faire rire de moi. Par contre, cette fois ci ce ne sera pas juste dans mon district, mais à travers tout Panem. Je le sais d’avance, c’est que trop évident. Le temps de penser intérieurement, le déjeuner était déjà finit et il était temps de découvrir nos merveilleux – ou affreux – habits pour la cérémonie. J’espère que ce que notre styliste nous a concoctés. Il était assez sympa, malgré les 2 tonnes de maquillage qui ornait son visage rose bonbon. J’entrai alors dans ma chambre et découvrir la tenue assez simple qui représente bien le district du textile. Un joli petit pantalon et un chandail qui s’accordait merveilleusement bien ensemble. Enfin, je trouve qu’ils vont bien, mais faut dire que je dois être le gars avec les plus mauvais goûts de Panem tout entier. Bon, je vais devoir mettre ça devant Panem. Je n’en reviens toujours pas d’être ici, pourquoi ce destin si tragique m’attend-il? Si je gagne, ça serait littéralement un miracle. J’espère, il y a toujours place à l’espoir. Je décidai donc d’aller prendre une petite douche rapide comme ça on ne pourra pas dire que j’étais encore en retard. Le temps de finir de me préparer il fallait partir. Au moins j’étais juste, pas en retard.


On arriva dans le hangar et j’ai vu tout les autres tributs. Les habits du 2 et du 5 était relativement douteux. Pas mal même. Les autres, ça passait. Mais bien sûr, chaque tribut devait trouver son habit affreux, comme un ado normal. Je me demande ce que c’est d’être un ado normal… Tout se passa tellement vite. Le char du 1 s’élança et on entendait la foule surexcitée à l’idée de voir les futures victimes des cinquièmes Hunger Games. Les chars avancaient pendant que moi, j’attendais. Lorsque ce fût mon tour, à peine entré dans l’enceinte, je trébucha de mon chariot. Je l’avais dit, je l’avais dit! Je savais que je ferai une gaffe monumentale. Je pouvais bien appeler les sponsors, mais ça ne servirait à rien. Swan aurait bien du travail pour me rattraper, pauvre elle. Je ne veux pas être pour elle un boulet de plus à faire survivre dans l’arène. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas. Je l’espère de tout cœur. Je remontai donc sur mon chariot, après les rires stridents des Capitoliens à mon égard. J’ai fait comme si de rien était pour le reste de la cérémonie. Lorsqu’on fut arrivé proche de la résidence du Président, celui-ci nous attendait avec le même message qu’a chaque années. Comme d’habitude, je n’y prêta aucune attention car… c’était qu’un connard ce mec. J’aurais bien aimé voir les enfants du Capitole se battre à mort dans une arène.


Lorsque la cérémonie se termina enfin, nous retournons aux hangars, débarquons des chariots et m’attira le regard de plusieurs des tributs. Les autres devaient se dire que je serai un boulet en plus à éliminer dans l’arène. Mais il ne faudra pas me sous-estimer. Regardez moi.
@Eques

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierce D. Black

+ District 1 +

avatar


Messages : 618
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 22
Localisation : Arène Spéciale.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Freakshow (Cérémonie Libre)   Jeu 11 Avr - 1:29

« Funny Circus ♫ »

feat. Tributes of the fifth hunger games ♪
Pierce D. Black

Le styliste du district de la luxure, Deji, finissait de coudre les imperfections sur la tenue de Pierce pour la cérémonie. Raja, elle, s'occupait de Victoire. Pour parler sérieusement, les deux tributs présents avaient probablement les plus belles tenues de tous les districts. Du velour rouge, de l'or, des plaques d'argent et pleins de trucs qui fait que leurs habits étaient magnifique. Enfin, aux yeux du capitole. Avec ça, les sponsors vont couler à flots. Pierce était fier des deux stylistes qui avaient eu l'idée de leur créer ces tenues. Il était aussi curieux de savoir si ce sont eux qui avaient concoctés la tenue de son frère. Elle était tellement horribler que même la mère Black n'en revenait toujours pas. Elle qui trouvait toujours le moyen de trouver quelque chose d'affeux, absolument magnifique.

«Allez, hop! Vous êtes fins prêts et ça va bientôt commencer!», s'écria Raja.

Les deux jeunes s'avançèrent donc vers le char qui parti aussitôt, vu qu'ils étaient premiers. Même pas encore complètement à découvert que le public criait de tout ses poumons. Quelque uns applaudissaient d'autres gueulaient leur vie entière en voyant les tributs du district premier. Pierce se foutait de ce que Victoire faisait, lui, il ne faisait que regarder devant lui, l'air impitoyable et sombre. Il n'aimait pas tout ce charabia qui, d'après-lui, ne menait à rien. Il aurait beaucoup mieux aimé arrivé directement dans l'arène et en finir au plus vite.

« Voici Pierce D. Black et Victoire Edens, du District 1! », cria le présentateur dans son microphone argenté, « Veuillez les applaudir eux, et leurs styliste qui ont fait un merveilleux travail »

Pierce détestait tous ces regards sur lui. Il avait l'impression d'être scruté. Il avait l'impression de perdre toute son intimité. Pourquoi ils les mettaient à nu comme ça ? Ça, Pierce se le demandait bien. Finalement, toute la cérémonie passa très vite. Le 2 passa, avec le petit Eddie. Ensuite le trois, le quatre, le cinq.. jusqu'au douze, ensuite le Président qui récita ses paroles, ce qui clôturait enfin la cérémonie. En moins de deux, Pierce était débarrassé de cette tenue, et était couché dans un lit douillet qui lui fit entrer dans un sommeil profond en un rien de temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Whertheimer

+ District 7 +

avatar


Messages : 20
Date d'inscription : 23/02/2013

MessageSujet: Re: Freakshow (Cérémonie Libre)   Dim 21 Avr - 9:09


Freakshow
Enfin. C'était enfin SON jour, celui qu'il avait tant attendu depuis la mort de son meilleur ami à ces stupides jeux. Tout à cause d'une saleté de couard, un traitre et pourtant un carrière, qui avait lâchement assassiné son ami par un coup d'épée dans le dos. Son ami s'était retrouvé avec le bras ne tenant plus que par l'os et quelques nerfs, et il s'était vidé de son sang en quelques minutes, il n'avait aucune chance d'y survivre. Et après, il y avait eu l'humiliation. Rien que d'y repenser et les muscles dorsaux d'Edward s'étaient violemment contracté malgré l'eau chaude de la douche. Il aura sa vengeance, les carrières ne l'emporteraient pas au paradis. Les douches chaudes, c'était bien mai bon pour les riches, et pour se rafraichir les idées et se rappelait un peu son ancien chez lui, Edward tourna brusquement le bouton de douche, l'eau devenant glaciale en quelques instants. Sa peau réagit instantanément, ses poils se hérissèrent et le frisson ne fut pas long à arriver. Les idées un peu plus claires, Edward sortit de la salle de bain en marbre d'un rose douteux et aux robinets un peu trop nets à son goût simplement vêtu d'une serviette de douche en éponge de couleur blanche. Pudique ? Non il ne l'était pas. De toute façon dans peu de temps tout Panem allait pouvoir le voir nu quand il sera en train de se laver, et le verra dans sa plus stricte intimité, le Capitole ayant peu de respect pour l'intimité des tributs.

Arrivé dans la salle principale, il tomba sur sa compagne de district, une grande fille maigre qui semblait plus bâtie comme un bout de bois fragile que comme un bûcheronne. Pathétique, Edward ne donnait pas cher de sa peau. Fidèle à son caractère solitaire et un peu colérique, il ne put s'empêcher de lui dire devant ses yeux ébahis :

- Bah alors la Brindille ? T'as jamais vu un corps d'homme ou quoi ? Quoique ça ne m'étonne pas, il faut être intéressante pour intéresser un mec... ou alors tomber sur un désespéré qui veut calmer ses pulsions, mais même dans cet état je crains que le garçon ne préfère ronger son frein.

Furieuse, la jeune fille allait partir après avoir donné un nom d'oiseau bien dosé quand leur "nounou" fit son entrée - non - spectaculaire. Elle était affreuse, les rides cachées par un pot entier de fond de teint, les lèvres plus rouges qu'une cerise, et une perruque vert pomme, comme le reste de sa tenue bien entendu. Du plus mauvais goût, comme à chaque fois avec les membres du capitole. Mai elle n'était pas seul, elle était accompagné du jeune homme aux cheveux blonds platines et aux yeux bleus turquoise, avec un peu de far à paupière de la même couleur. C'était leur styliste, un gay sans aucun doute. Edward espérait vraiment que la tenue qu'il leur apportait ne serait pas trop ridicule. Les deux individus ouvrirent de grands yeux face à sa tenue asse légère, le faisant lever les yeux du jeune bûcheron. Tellement superficiel ces riches du Capitole, c'était affligeant.

- Bon, on peut passer l'étape de l'ébahissement devant ma tenue ? Merci. On voit que vous ne venez pas de mon district... Je suppose que si Svyr est là c'est pour les costumes de la Cérémonie ? J'espère qu'ils ne sont pas horribles, déjà que je trouve cet exhibitionnisme pompant.
- C'est exactement ça, je suis venu avec vos tenues. Tu verras, tu feras du plus bel effet, j'ai spécialement imaginé une création pour mettre tes atouts en valeur et gommer un peu ton regard noir et ton air grognon.
- Hmpffff

Le styliste avait vraiment intérêt à ne pas avoir donné de tenue ridicule à Edward. Le jeune homme savait très bien que chaque année des tributs se retrouver affublés tel des épouvantails, et il avait horreur de ça, comme par exemple l'année où son meilleur ami avait été tué : une tenue tyrolienne, grosses chaussettes blanches bordées de couture rouge jusqu'aux genoux, sabot en bois et chemise blanc à jabots avec des clochettes aux manches. Pathétique.

Sans même un merci, Edward prit le paquet aux couleurs vives des mains du tailleur et regarda directement de quoi il s'agissait. Il n'y avait "que" ça ? En effet, la tenue était assez maigre... Une paire de bottes montantes avec des lacets, montant jusqu'au mollet et un pantalon de toile grossière mais étrangement serrant à première vue. Il n'y avait même pas de haut, juste un pot de graisse un peu noirâtre et une paire de poignet en cuir beige usé. Et après le couturier faisait de grands yeux quand il voyait Edward en simple serviette de bain ?

Il fallait dire qu'il n'avait pas trop le choix, mais c'était non sans réticence qu'Edward s'était rendu à la séance de préparation corporelle pour la Cérémonie, avec une coupe de cheveux un peu plus militaire sur les côtés, et une légère épilation des sourcils, pour bien les séparer au niveau du nez. Pour le reste, ils lui avaient laissé sa virilité et sa pilosité. Il était vraiment fringué étrangement, à croire que l'intention était de donner des chaleurs aux vieilles ménopausées couvertes sous leur tonne de maquillage. Mais après tout, si cela pouvait l'aider dans la compétition, il ne disait pas non. Et puis finalement, après avoir vu les tenues des autres tributs, Edward n'était pas mécontent, il pouvait même voir les lueurs de jalousie de certains autres tributs sur sa tenue, ce qui que lui faire gonfler le torse encore plus. Pendant l'attente avant la Cérémonie, Edward dévisagea ses futurs adversaires. Tout d'abord, les districts carrière, ceux du 1 étaient comme d'ordinaire vêtus richement, de pourpre et d'or à la manière d'anciens empereurs romains. La tenue était si parfaite que tout la prétention de leurs tissus se reflétait sur leur visage. Le 2 par contre était bien plus mal loti, et ça se sentait à voir son visage rouge de honte. Chandail, salopette et casquette : "allo Bob le bricoleur ? Oui bonjour ?" Ridicule. Edward n'avait de sympathie particulière pour personne, ni d'antipathie, mais il savait très bien qu'il allait devoir en tuer pas mal dans cette pièce. Sauf si quelqu'un parvenait à ouvrir sa carapace mais pour y arriver, souhaitons lui bon courage. Pareil pour la tenue du tribut du 5 : très douteux. Finalement, Edward n'avait pas à se plaindre de Svyr, et s'il gagnait des sponsors grâce à lui, il le remercierait comme il se doit. Ma compagne de District ne devait pas être du même avis qu'Edward : on aurait dit un épouvantail, voir même un épeut'nard. Que dit le proverbe déjà ? Ce qui est beau l'est encore plus à côté du moche. C'était donc voulu... tant mieux pour Whertheimer. Les autres tributs étaient tous plus ou moins bien vêtus.

Ca y est, c'était parti, les chars commençaient leur entrée sous les acclamations de la foule, aussi bigarrée que les tributs. D'abord placide, Edward se plut vite aux applaudissements et se prit au jeu, ne serait-ce que pour attirer le regard et il fallait bien dire que son torse et ses bras ainsi mis en avant par la graisse luisante remplissaient parfaitement leur rôle. Plaire aux femmes, une méthode comme une autre, et apparemment ça marchait. Il fit quelques signes vers le public, regard de conquérant, terriblement séducteur, jouant des muscles sous les hourras de la foule.

Une fois le discours du président terminés, les chars reprirent du mouvement et Edward adressa un dernier signe aux individus femelles de la foule avant que son char ne soit plus visible. Une fois à l'intérieur, certains se pressaient de déguerpir enlever la monstruosité qu'ils avaient sur le dos - comme la fille du 7, Philippine - et d'autres pavanaient comme les tributs du 1. Edward lui restait sérieux en écoutant d'une oreille distraite les compliments de la vieille enfarinée qui s'occupait d'eux, bien conscient que certaines filles le regardaient d'une tentative qu'elles croyaient discrètes. Si ça les perturbait autant, il lui suffirait de se mettre nu pour les déconcentrer et mieux les tuer...



codes par shyvana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Freakshow (Cérémonie Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Freakshow (Cérémonie Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sa première souris et sa première cérémonie du partage [Libre] (FINI)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Après l'effort, le réconfort ! :: Rp's Libres :: Flash-Back :: Edition Cinq [Spéciale] :: Capitole-