The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kelly Kross

+ District 6 +

avatar


Messages : 182
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.   Ven 12 Avr - 7:31

Spoiler:
 

Je passe un temps fou à marcher dans ce tunnel étroit mais je n'ai pas le choix, si l'éboulement n'avait pas eu lieu j'aurais encore d'autres moyens de m'éclairer mais maintenant ce n'est plus qu'une question de temps.Heureusement pour moi, ce que je pensais du tunnel et confirmé, pas d'obstacles alors je n'ai pas de mauvaises surprises.Soudain je me fige, des coups de canons.Trois exactement.J'ai la mauvaise impression que c'est dût aux boules de feu.J'ai de la chance, aucune ne m'a vraiment menacée.

Le tunnel débouche enfin sur une nouvelle zone.Immédiatement je re allume mon bâtonnet de lumière et découvre les yeux.Les nombreuses roches me font penser à la zone dans laquelle j'ai débarquée à la suite du Bain de Sang.C'était le premier jour.C'est déjà loin tout ça, on en est au quatrième maintenant.Je sens que la fin approche.Je ne saurais pas l'expliquer mais je le sens au fond de moi, c'est comme une sensation qui parcours mes membres.Si c'est la fin il faut que je tue.Je ne peux pas gagner sans avoir tuer au moins une personne ou deux même.Histoire d'affirmer mon mérite.

Je connais bien la zone pour l'avoir analyser au possible lors de notre arrivée à Elliot et à moi.Enfin si c'est bien elle et qui n'en a pas deux semblables dans l'arène.Toutes les cachettes que peuvent fournir cette grotte sont nombreuses.Il faut être extrèmement prudent.Je ne peux me balader sans risquer de me prendre une arme à chaque instant.Je dois trouver une cachette mais une bonne.Automatiquement ma recherche aboutit à des roches juste devant une paroi, je me faufile entre et attends.Ma lumière vacille légèrement, elle va bientôt s'éteindre pour de bon.Je l'éteinds.C'est nul car si je devrais la rallumer après elle ne me servirai pas à grand chose mais tant pis.Je m'appuie contre les roches et fait silence.Plus aucun son ne résonne mais je patiente, comme la veille au festin.De ma main droite je tiens ma dague que j'ai sortie et qui est prête à sortir, de l'autre je tiens mon glowstick.Je scrute ainsi à droite et à gauche à la recherche d'une quelconque lumière.Je suis en sécurité moi, je suis dans le noir donc invisible à l'oeil des gens.Et mes roches m'offre quelques appuis sur lequel je peux facilement m'élevé et fuir si jamais j'en ai besoin.Si quelqu'un doit me repérer ça sera à l'aide d'une lumière mais ça fait que je verrais aussi qui approchera.Je m'étonne pour être devenue aussi prudente et astucieuse, l'arène fait changer et ça c'est un point très utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Parker

+ District 5 +

avatar


Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.   Lun 15 Avr - 23:37

Je marchais vers l'endroit d'où provenait le bruit ainsi que de la lumière. Ce tribut est cuit. J'essuyais rapidement mes larmes et je laissais place à un sentiment de rage, de haine en repensant à la mort d'Elenei. On doit gagner pour elle. Et je ne laisserais personne s'approcher de mon second allié non plus. Je lui avais gentillement demandé de rester dans son coin et de ne surtout pas bouger. Mais je le connais, il va en faire qu'à sa tête mais il avait l'air si fatigué qu'à mon avis cette fois ci, il écoutera mon conseil sans broncher. Je brandissais mon arc, prête à tirer ma flèche sur le tribut en question. J'ai plus de pitié, je suis assez dégoûtée comme ça. J'ai envie d'en finir avec tout ça, les jeux ne m'amuse plus mais alors plus du tout. J'ai envie de retrouver ma maison et mon père, reprendre une vie plus tranquille. J'ai perdu une amie, j'ai rien fais pour la sauver. La lumière venait de s'éteindre, il va falloir que j'arrive à le repérer dans le noir, super. C'est pas gagner. Habituellement, mes flèches atteignent toujours leur cible, j'ai pas le droit de me rater car c'est ma vie et celle de Milo que je mets en jeu.

« Où te caches-tu petit tribut ? N'est pas peur. » Murmurais-je tout doucement.

Je continuais d'avancer entre les rochers, presque à l'aveugle. Il fait beaucoup trop sombre pour que je puisse me repérer facilement dans cette grotte pourrie. Je repensais aux batons lumineux qu'on avait dans notre sac et sans faire de bruit j'en sortis un avant de l'allumer, prenant conscience que je serais vue par tout le monde. Je le plaçais dans ma poche, de manière a pouvoir utiliser mes deux mains pour tenir mon arc. Je vérifiais également si ma dague était toujours accrochée à ma ceinture, au cas où. J'arrivais tout de suite mieux à me repérer. Je tournais à un rocher et le tribut était la, Kelly ! Ma respiration s'accéléra, il a fallu que je tombe sur elle.
Tout de suite je brandis mon arc et tirai une flèche au niveau de sa jambe pour l'handicaper. Je me reculais tout de suite après, me cachant derrière le rocher qui se trouvait juste à coté d'elle, tout en eteignant le baton qui me sert de lampe et le temps de remettre mes idées en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelly Kross

+ District 6 +

avatar


Messages : 182
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.   Mar 16 Avr - 12:38

L'attente de l'action se fait ennuyeuse à en mourir, enfin ce n'est qu'une expression. Il y avait eu un moment ou je pensais qu'il allait se passer quelque chose car j'avais entendue une voix lointaine mais plus rien après. Pourtant de temps en temps j'entendais quelques cailloux roulés sur le sol mais rien de bien menaçant, comme si les Juges s'amusaient à me jouer des fausses frayeurs.

Et puis les bruits cessèrent d'être irréguliers et je commença à discerner des martèlements d'une semelle de chaussure contre le sol de l'arène. Instinctivement, je referma un peu plus ma prise sur la dague et attentit. Pas bien longtemps puisqu'un murmure semblable à un appel au piège résonna doucement en écho jusqu'à moi. Déformés par les répercutions des ondes sur les obstacles, la voix était impossible à associer avec un quelconque tribut. Ce n'était pas trop grave après tout, de toute façon, d'après mes informations les deux seules personnes que je pourrais reconnaître pour leur avoir parler au moins une fois c'est mon allié d'une nuit, Lysander et la gamine écoeurante du Cinq, Elina. Mais au vu de la situation, cela ne devrait pas trop changer les choses, ou du moins pas vraiment. Une lumière éclaire soudainement le lieu et limite ma vue légèrement.Je me baisse un peu pour ne pas que ma tête soit visible entre les deux rochers qui constituent ma recherche et constate que le halo de lumière s'approche dangereusement de ma cachette. Du mieux que je peux je prends appui sur une roche avec mes mains mais trop tard, la lumière est juste devant moi ainsi que le tribut en sa possession. C'est une réelle surprise de voir débarquer Elina devant moi, elle a l'air aussi surprise que moi mais quand je la vois bouger ses mains pour utiliser son arme, je dépasse ma surprise et me recule automatiquement de quelques pas. Aussitôt après, la lumière s'éloigne légèrement pour finalement disparaître. Mon coeur bat à la chamade et je ressens une faible douleur au niveau de l'une de mes jambes, avec mes mains je tâte pour voir si ce n'est pas trop grave; la douleur ne se fait déjà presque plus sentir et mes doigts distinguent une petite égratinure de rien du tout. Je soupire intérieurement avant de reprendre mon calme, Elina a reculé et éteint sa source de lumière mais elle ne s'est pas pour autant enfuie, sinon je l'aurais forcément entendue puisque ses pieds auraient touchés le sol plus rapidement et avec plus de force. Elle doit être tout prêt, peut-être juste derrière même. Je boue un peu de m'être fait avoir, si seulement elle n'avait pas allumer juste avant. J'ai eu quand même de la chance, ma blessure n'est pas très grave et au moins j'ai l'opportunité d'enfin tuer quelqu'un et je me sens prête. J'affiche un de mes sourires cruel et me place de façon à que je sois de l'autre côté de ma cachette. Elle doit être tout prêt de la roche d'ou elle m'a surprise. Parfait, je n'ai plus qu'a la tuer mais comment savoir ou elle se trouve exactement ? J'ai une idée soudaine. Je regarde mon glowstick dans ma main gauche et le lance en l'air, direction de l'autre côté des roches ou j'étais cachée. Avec des petits bruits l'objet rebondit sur des roches avant de tomber au sol et de s'allumer quelques instants avant de s'éteindre pour de bon. Voilà, j'ai usée mon dernier moyen de lumière mais c'est pas grave, grâce à ce geste rapide j'ai vu rapidement la silhouette d'Elina apparaître. Je sais maintenant à peu près ou elle se trouve mais elle n'a aucun moyen de savoir pour moi. J'exulte silencieusement puis m'élance à pas feutré en sa direction. Je me saisi alors des pointes de lance en ma possession et en lance deux. Une en direction de la ou je l'ai aperçue en lançant mon bâtonnet et l'autre pointe est lancée un peu plus sur le côté au cas ou elle se serait décalée légèrement. Je n'attends pas de savoir si j'ai réussie ou non puisque je continue de m'approcher à pas de loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Parker

+ District 5 +

avatar


Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.   Mar 16 Avr - 16:29

Je l'ai eu ? Je ne l'ai pas eu ? Je ne l'ai pas entendu crier donc je pense que ma flèche ne l'a pas touché, ou peut être un peu, je ne sais pas. Je savais que j'aurais du être plus rapide. Le seul moyen de le savoir est de regarder mais je ne peux pas. J'aurais du me cacher derrière un autre rocher, un peu plus loin. Maintenant elle sait que je me trouve juste à coté d'elle, bon tant pis. Mon cœur bat tellement vite qu'on pourrait presque croire qu'il va sortir de ma poitrine. Il a fallu que tombe sur elle, Kelly Kross. Rien que de repenser à notre altercation aux entraînements, me parler d'un ton supérieur, j'ai envie de l'étriper. Je me demande comment elle a fait pour survivre jusque là déjà, quel exploit ! Il faut que je la tue, et vite. Elle représente un trop gros danger pour Milo, il est hors de question que je la laisse en vie. Et puis elle serait une gagnante super nulle, elle nous ferait honte.
Je m'accroupis tout doucement en faisant le moins de bruit possible en restant bien collée contre le rocher. J'ai mal aux jambes à force de rester là à l'attendre, elle a même pas le courage de venir me voir. J'ai bien envie de la provoquer un peu, pour m'amuser et la faire rager mais ça lui donnerait l'endroit où je suis cachée.
Je repose mon arc sur mon épaule et je sers d'une main une flèche et ma dague de l'autre. Ma respiration était de plus en plus saccadée par le stress. Oui je stress, cette fille me fait peur. On dirait une psychopathe assoiffée de sang, en plus elle ne sait même pas s'amuser, elle prend toujours tout au sérieux. Heureusement qu'on a pas fait d'alliance avec elle sinon on se serait bien ennuyé.

Bon alors qu'est ce qu'elle fiche là ? Elle attend le dégèle c'est ça ? C'est sûrement pas moi qui vais me montrer pour qu'elle ait une occasion de me tuer. Puis elle aurait du mal, je peux pas mourir moi. Je suis la gagnante de cette édition avec Milo, c'est déjà prévu. Et on gagnera pour Elenei, je tuerais Kelly pour elle. En attendant je dois protéger Milo.
Alors que je ne m'y attendais pas du tout, un glowstick roula sur la sol pour m'éclairer d'un coup. Je me levais aussitôt prête à attaquer Kelly mais la lumière s’éteigne tout de suite après et aucune Kelly en vue, super. Je serrais encore plus ma flèche et ma dague dans mes mains moites, prête à l’embrocher à ton moment. Elle a sûrement fait ça pour me faire peur et le pure c'est que ça a marché. Puf. Tous mes sens sont en éveil, prête à agir si j'entends le moindre bruit, elle ne m'aura pas si facilement. J'ai beau être qu'une gamine comme elle dit, mais j'en ai dans le ventre et on verra qui rira la dernière. Alors que je réfléchissais à un quelconque moyen d'attaquer, une pointe de lance passa sur à coté de mon rocher pour s'écraser sur le sol. Puis même pas une seconde après, une secondes pointe de lance passa de l'autre coté du rocher cette fois. Elle joue à quoi ? Aux fléchettes avec le rocher ? Elle est pas très intelligente car elle m'a donné l'endroit de sa cachette, elle est juste derrière mon rocher et je le sais maintenant.
Faut que j'attaque, maintenant. D'abord je récupère rapidement ses pointes de lance puis je tiens bien ma flèche en main et je sors de ma cachette en courant tout droit vers Kelly qui ne s'y attend sûrement pas et je lui plante ma flèche au niveau de son flanc tout en rigolant et en espérant avoir réussi mon coup et je pars directement me cacher derrière un autre rocher tout en reprenant mon souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelly Kross

+ District 6 +

avatar


Messages : 182
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.   Mar 16 Avr - 20:47

Aucun cri, aucune plainte, rien de la part d'Elina. Je commence à penser que je me suis trompée. J'hésite à avancer mais je finie par décider de continuer. Je sens l'adrénaline couler dans toutes les parties de mon corps, je vais l'achever cette gamine. Le mot 'Jeu' est un faux ami dans les Jeux de la Faim et elle l'apprendra à ses dépends. J'entends des bruits de pas quelque part dans la grotte. Je sais bien que c'est elle mais comment la contrer dans l'obscurité des lieux. Sans trop savoir pourquoi je me baisse avec l'espoir de la duper et de pouvoir attraper une de ses jambes. Alors que je bruit se rapproche, je tends mes deux bras vers sa direction en espérant qu'elle ne l'est pas changée depuis tout à l'heure.

Une autre douleur mais cette fois plus intense. Je lâche un petit cri. Alors que je sens les bruits se reculés je n'arrive plus à me concentrer sur mon adversaire car j'ai mal à mon bras.Tout comme pour ma jambe, je tâte avec mes mains et saisi à l'endroit qui me fait mal, la branche fine qui sert de flèche. Petite fille s'amuse avec un arc et se débrouille plutôt pas mal, qui aurait cru que l'enfant inconsciente du Cinq savait se servir d'au moins une arme. Cette gamine m'a blessée à plusieurs reprises et m'a fait exprimer ma douleur, cette fois, elle va voir ce que je vais lui faire. Elle m'a dit que je prendrais plaisir à tuer dans l'arène et j'avais répondu que non mais la seule exception qui peut avoir c'est elle. Je veux qu'elle souffre et qu'elle voit à quel point elle est pitoyable. Cette fois elle m'a cherché et elle va le regretter. Elle dois exulter en silence pour m'avoir fait lâcher un cri, elle qui disait que je suis un monstre, je crois que dans cette catégorie elle me dépasse largement. Je suis maintenant très énervée mais aussi blesser, et du coup je me vois dans l'obligation de mettre à terme au combat, de toute façon je ne saurais la repérer maintenant sans lumière. Sur mes gardes et à tâton, je me trouve un endroit ou me réfugier quelques instants le temps de me servir de ma pommade. Si elle allumé la lumière maintenant je serais foutue, mais je continue de me soigner et rien ne viens. Je range rapidement le fond de ma pommade dans ma poche et me dépêche de me relever en serrant les dents pour ne pas laisser échapper un autre cri. Je me vengerais de cette petite peste, et dans mes coups je mettrais toute la rage que m'ont procuré la perte d'Elliot et de Liam, elle regretta d'avoir voulu jouer en terrain inconnu avec comme partenaires, plus ses petits amis de son District.

Je continue à m'éloigner de la direction par laquelle Elina m'a attaquée et je sens pour la première fois mes muscles tremblés. Mais pas de peur, de colère plutôt et je sais que je ne devrais pas la laisser me contrôler. Je tente le tout pour le tout afin de me calmer, et je respire profondément tout en continuant de m'éloigner. Je trouve finalement appui sur un gros bloc rocheux dont je fais rapidement le tour en ignorant les risques que je pourrais craindre. Je me retrouve comme ma précédente cachette, coincée entre deux roches, sauf que dans mes mains je ne tiens plus que ma dague, j'ai eu de la chance que mon bras touché soit l'autre, ainsi je peux encore me défendre et tuer. Et puis en fait non, la situation n'est pas exactement la même car de ce côté de la roche je sens diverses possibles prises pour mes mains et mes pieds tandis que l'autre côté n'en avait pas. Rien n'est perdu, je le sens. Ma victoire se rapproche, j'offrirais honneur, gloire et richesse à ma patrie et je tiendrais ma promesse qui me tient tant à coeur. Je laisse un sourire sur mes lèvres et recommence à scruter les horizons pour voir de potentielles futures victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Oracle

+ District 5 +

avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.   Mer 17 Avr - 16:48

Spoiler:
 

BOOM, BOOM, BOOM. Je sursaute violemment. Trois coups de canons. Trois tributs viennent de mourir. Elina ? Elenei ? J’ai envie de me lever et de courir à leur rencontre. Je dois m’assurer qu’elles vont bien, qu’elles l’emportent sur leurs adversaires. Je n’aime pas être maintenu dans l’ignorance, surtout lorsqu’il s’agit d’une question de vie ou de mort. Mes yeux s’humidifient, mes mains tremblent. Elles ne peuvent pas être mortes, ce n’est pas possible. Il faut que je sache ! Il le faut ! Pourquoi mes jambes refusent-elles de bouger ? Pourquoi ne puis-je pas me lever ? J’ai peur de ce que je pourrais découvrir au détour de ce sentier. Si je dois tomber sur le corps sans vie de mes amies, je crois que ce serait pire que tout. Cette vision me fait frémir. Il ne faut pas que j’aille voir. Mais il le faut que je sache ! Non, vraiment, je ne dois pas y aller. J’attends donc entre mes deux rochers, me rongeant les ongles d’un air nerveux. Que dois-je faire ? Si seulement je le savais. Soudain, un léger bip retentit au-dessus de ma tête. Intrigué, je lève les yeux et laisse échapper un hoquet de surprise. Un petit parapluie argenté ! Un sponsor ! D’une main tremblotante, je m’empare du petit cadeau que l’on m’offre. Une gourde ! Ô apothéose ! Sans lire le mot qui m’est adressé, je bois plusieurs gorgées. Cette eau, si fraiche, si pure. Une eau qui me redonne de l’énergie. Et du courage, surtout. Puis, je range ma bouteille au fond de mon sac et livre une petite prière de remerciement aux personnes qui ont décidé de croire en moi. L’obscurité m’empêche de lire le petit mot. Pas grave, je le lirai plus tard. Je le fourre au fond de mon sac, comme un présent qu’il m’est impossible de perdre. Un mot qui me raccroche à un petit espoir. Ça fait deux fois. Deux fois que des gens misent sur moi. Est-ce-que je peux vraiment gagner ?

Tout à coup, un bruit de pas se fait entendre. Infime, mais bel et bien présent. Quelqu’un approche. Un murmure, aussi. Je ne sais pas. J’ignore qui c’est et, franchement, je m’en fiche. Qu’il vienne me tuer, qu’on en finisse. Les yeux perdus dans le vide, je vois une masse sombre s’approcher de moi. Mon cœur bat à cent à l’heure. Je suis conscient que je vais mourir dans quelques secondes. Je ferme les yeux, prêt à recevoir mon juste châtiment. J’ai peur. Bien sûr que j’ai peur. Mais je ne peux pas lutter. Je ne peux rien faire pour échapper à mon destin. Je le sais depuis que je suis rentré dans cette arène, de toute façon.

Et là, contre toute attente, j’entends la voix d’Elina. Je rouvre aussitôt les yeux et la vois retirer mon piège, comme s’il n’avait jamais existé. Un minuscule obstacle. Quelle belle métaphore pour renvoyer à ma propre existence. Je suis soulagé de la voir en vie, si bien que j’ai envie de lui sauter dans les bras. Cette nuit sans elle fut horriblement effrayante. Et dire que j’envisageais de partir sans elle. Je me serais inquiété encore plus. Je vais pour me lever lorsque je m’aperçois que quelque chose cloche. Il n’y a plus la même assurance dans la voix de mon amie, plus la même détermination. Et là, je comprends. Elle n’a même pas besoin de me le dire. Elenei est morte. Sinon, elle serait avec elle et il n’y aurait pas cet air triste sur son visage. Cette révélation me dégringole sur la figure, implacable et sans appel. J’ai envie de pleurer, mais je ne pense pas que mon cerveau réalise ce qu’il se passe. Il ne prend pas encore conscience de la gravité de la situation. Pas encore. Lorsque ce sera le cas, je ne serai plus le même. Une part de mon enfance vient de mourir avec Elenei. L’insouciance. L’innocence, aussi, peut-être. Elina me caresse le visage, comme on touche les malades en phase terminale. Non, non, je ne vais pas mourir dans la minute, mon mal de tête est encore supportable. Les yeux perdus dans le vide, j’écoute distraitement ce que me raconte Elina. Bizarrement, je ne parviens pas à saisir le sens de ses paroles. Ses mots se mélangent dans ma tête, incapables de reformer des phrases correctes et authentiques.

Elenei morte. C’est tout ce qu’il y a à retenir. Tout ce qu’il y a à garder en mémoire. Une fille forte, une combattante. Une fille qui aurait dû gagner cette édition, au même titre qu’Elina. Je ne comprends pas pourquoi elle est morte. Ce n’est pas juste ! La mort n’est pas juste. Une boule de feu ? Triche des organisateurs ! J’ai envie d’hurler ma colère, de tuer quiconque se trouvera en travers de mon chemin. J’ai envie de m’effondrer sur le sol et de pleurer toutes les larmes de mon corps. Je ne peux pas supporter ça. Ce n’est pas juste. Ce n’est pas juste. Elle devait gagner ! Je me souviens de ses dernières paroles. Elle disait vouloir me porter loin, mais qu’elle n’avait plus de raison de rester si moi-même je ne voulais pas me battre. Je ne voulais pas. En ai-je envie désormais ? Pour elle ? Je suis condamné, alors pourquoi me battre ? J’ai toujours pensé que je mourrai dans cette arène. Et si je gagnais ? Est-ce que ça changerait quelque chose ? Est-ce que le Capitole me soignerait ? Non. C’est vain. Tout ceci est illusoire. Elina doit rentrer. Moi, je suis déjà mort. Elina doit gagner, point. Et je ferai tout pour.


« Ce n’est pas ta faute », lui murmuré-je à voix basse. « Tu as fait ce que tu as pu, j’en suis sûr. Ce n’est pas ta faute… »

Mes yeux s’embuent de larmes. Au moment où elles allaient couler et montrer au Capitole une autre de mes faiblesses, Elina se stoppe nette dans ses explications. Elle se lève, l’arc à la main. Tiens, elle a un arc maintenant ? Je me demande où elle a bien pu le trouver. Un sponsor aurait-il misé sur elle ? Si c’est le cas, cela signifie que des gens croient en elle et pensent qu’elle peut gagner. Et elle gagnera ! Je la regarde s’éloigner, soucieux de savoir sur quoi elle va tomber. Ou, sur qui ? Et si un tribut se trouvait tout près, à quelques pas même de nous ? Elina ne peut pas perdre maintenant ! Je ne peux pas rester là à ne rien faire, il faut que j’aille lui porter secours. C’est le seul moyen pour qu’elle rentre en vie dans le district Cinq. Je me lève discrètement. Je saisis ma dague dans ma main gauche. Puis, j’ouvre mon sac et y récupère trois gros cailloux, cailloux que j’ai ramassés il y a quelques jours. Je suis sûr qu’ils me seront utiles en temps voulu. J’en mets deux dans mes poches. Le dernier, je le garde en main. Je planque ensuite mon sac entre deux rochers, là où personne ne pourra tomber dessus. Il m’encombrerait. J’espère juste pouvoir le retrouver en temps voulu. A pas feutrés, je m’avance dans l’obscurité, tâtant les rochers qui m’entourent. Je vois où je mets les pieds, mais j’ai peur. Peur de faire une mauvaise rencontre. J’entends de l’agitation, pas très loin. Je ne peux pas rester là. Je décide donc de monter en hauteur, sur les rochers, de sorte que personne ne puisse me foncer dessus. Je range mon caillou dans une poche intérieure et glisse ma dague à la ceinture. Je monte d’abord sur ce qui semble être un petit rocher, puis j’accède à un autre. Voilà, j’ai dû grimper de deux petits mètres, ce qui est amplement suffisant. Les déplacements sont un peu plus compliqués. Je cherche Elina. Où est-elle ? Je me déplace lentement, cherchant appuis sur tout ce qu’il m’est possible d’atteindre. Je m’arrête ensuite. Je ne peux plus avancer. Je prends le temps de respirer.

Soudain, une masse informe se glisse en contrebas, juste à l’intérieur du creux qu’il m’était impossible de franchir. Hum, ce n’est pas Elina, elle n’aurait pas besoin de se cacher. Obligé que ce soit le tribut que mon alliée recherchait. En plus, il s’est coincé tout seule dans un creux. Si je veux qu’elle gagne, il me faut éliminer celui-là. Ça doit être une fille, mais impossible d’en être tout à fait sûr. De ma hauteur, je peux l’atteindre. Une fois sonnée, Elina n’aura plus qu’à venir la planter et hop, une de moins. Par contre, elle, à moins de faire le tour et de monter sur le rocher, elle ne peut pas venir vers moi. Je prends une bonne inspiration. Je tire délicatement deux gros cailloux de mes poches. En fait, on dirait plutôt des galets, bien lisses. Ah, en plus, Elina n'est pas loin, puisque je vois une autre masse à quelques mètres, une masse armée d’un arc, apparemment. Je dresse mes armes improvisées, puis d’un geste vif et rapide, je les balance sur la tête de la jeune fille. Même si l’obscurité reste bel et bien présente, je sais encore tirer et au moins l’un des deux se fracassera sur son crâne, ce qui sera largement suffisant. A cette hauteur et avec une telle violence, le coup sera rude. Ce serait une SuperWoman si elle ne ressentait rien. Ne s’y attendant pas, elle ne pourra qu’en être sonnée quelques secondes. Quelques secondes qui nous seront utiles à l’achever :


« Elina, ici ! »

J’en profite pour reculer vivement. Hors de portée.


Dernière édition par Milo Oracle le Mer 17 Avr - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Parker

+ District 5 +

avatar


Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.   Mer 17 Avr - 16:49

Suite à mon attaque, j'entendis un cri venant de Kelly. Cette fois je l'ai eu. Je ne peux m'empêcher d'être vraiment fière de mon coup. Un sourire presque sadique reste accroché sur mes lèvres. Elle fait moins la maligne la. Elle qui disait que je n'allais pas faire long feu dans cette arène et bien je crois bien qu'elle s'est trompée et c'est tant mieux. Elle va bientôt mourir dans son propre sang pendant que moi je retrouverais mon chez moi et mon père. Je ferais la tournée de la victoire comme les gagnants précédents et on fera la fête tous les jours. Pour son bien, elle devrait abandonner et se rendre, c'est peine perdue pour cette garce maintenant.
Quand est-il de ma prochaine attaque ? Arc ou dague ? Je compte le nombre de flèches qu'il me reste : quatre. Normalement, ça devrait me suffire. Elle doit s'en mordre les doigts d'avoir osé me défier et j'en suis bien contente. Je me posais deux minutes à terre et je mangeais mes derniers gâteaux pour reprendre des forces. Plus d'eau, plus de nourriture. De toute manière on en a plus pour longtemps, finissons en maintenant. Cette fois je vais l'attaquer avec ma dague. Ou une flèche en pleine tête ça peut être pas mal non plus. Je tiens fermement ma dague dans ma main. J'ai aucune idée d'où elle se cache.
Je commençais à m'adapter à la faible luminosité de la grotte, je peux désormais apercevoir vaguement les rochers qui m'entoure et donc sûrement les silhouettes. Allons y à l'aveugle, de toute façon elle est dans les mêmes conditions que moi.

Je décide enfin de bouger de mon rocher. je tâtonne les rochers qui m'entoure, pour essayer de mieux me repérer. Je peux toujours l'éblouir avec un glowstick et attaquer tout de suite après mais je trouve ça trop risqué. J'aurais peut être du emmener Milo avec moi, lui au moins il a de bonnes idées. J'espère qu'il va mieux. Il avait mal supporter la mort d'Elenei. Aucun de nous deux ne s'y attendait en plus, on y était pas vraiment préparé.
J'avançais sur la pointe des pieds pour faire le moins de bruit possible tout en tenant bien ma dague pour la planter des que je la croise. Je plissais les yeux pour espérer voir un peu mieux mais c'est sans succès. Vigilante, reste vigilante surtout. Elle doit être sûrement en train de pleurer comme un bébé dans son coin pour qu'elle ne se montre pas. L'idée de la provoquer un peu me revint encore une fois en tête, c'est trop tentant mais imprudent. Alors que je continuais d'avancer sans bruits, j'entendis quelque chose venant de ma droite, je me retournais d'un coup, personne. J'aime pas les cache-cache dans ces moments là. Mon cœur s'emballe, elle va m'attaquer par surprise, j'en suis sure. Je tourne dans tous les sens pour espérer la voir quand quelqu'un, une voix familière, m'appela.

«  Elina, ici ! »

On dirait la voix de Milo ! Mais qu'est ce qu'il fout là ? Sans attendre plus longtemps, je partais en sa direction en me repérant au son de sa voix. Je débouchais entre deux rochers et avec en prime, Kelly complètement sonnée. Dague, attaque, tuer, vite ! En plus elle saigne à la jambe et au bras, finissons en maintenant. Tuer Kelly, c'est mon objectif. Je tiens fermement ma dague et saute littéralement sur elle de tout mon poids pour qu'elle tombe à la renverse en lui criant dessus : «  C'est qui la gamine alors ? On verra qui de nous deux rigolera la dernière, sale nulle !» Je prends un caillou qui se trouve à coté et l'étouffe avec puis je lui plante ma dague au niveau de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du Jeu

+ Admin +

avatar


Messages : 134
Date d'inscription : 12/11/2012

MessageSujet: Re: En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.   Sam 20 Avr - 14:20

Sans justificatif d'absences depuis trois jours, Kelly n'a plus la possibilité de répliquer (même si, de toute façon, la mort était prévisible). Nous déclarons donc Kelly Kross décédée, tuée par Elina Parker d'un coup de dague en plein coeur.

Vous n'êtes plus que trois, puisse le sort vous être favorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-cornucopia.forumactif.org
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

En pleine solitude, je ne fais qu'attendre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un soir de pleine lune
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Éternelle solitude | Lumi |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Vesuva [3ème] :: Zone Cinq-