The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Allons-y let's go, c'est parti les amis ♫ [Avec Saralyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milo Kyte

+ District 4 +

avatar


Messages : 20
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Allons-y let's go, c'est parti les amis ♫ [Avec Saralyn]   Mer 24 Avr - 8:51

« Rah, mais lâchez-moi, je peux marcher tout seul ! »

Je me dégage vivement de l’emprise que deux pacificateurs ont sur mes bras. Leur lançant un regard empli de mépris et de haine, je m’avance d’une démarche rapide le long d’un couloir mal éclairé. J’ai comme l’impression de parcourir le couloir de la mort et qu’à son terme, une chaise électrique viendra m’ôter le peu de vie qu’il me reste. Dans un sens, c’est presque ça. La tête haute, le dos bien droit. Toujours garder la tête haute dans ce genre de situation. Je ne suis pas soumis. Je ne suis pas non plus un pantin qu’on manipule à sa guise. Les manipulations, ici, c’est moi qui les réalise. Point. Après plusieurs minutes de marches, je pénètre dans une petite salle, où m’attend ma combinaison pour l’arène. Hum, vais pas avoir bien chaud dans ce truc-là. Ça va attirer tous les pervers du Capitole, à coup sûr. J’enfile rapidement ma maigre tenue, puis je m’assis sur la couchette, mes pieds virevoltant dans le vide. J’imagine que mon styliste va venir à ma rencontre, histoire de me promulguer les derniers conseils (vestimentaires, bien-sûr). Je repense à ces derniers jours, ceux qui ont provoqué un énorme changement dans ma vie. Il y a encore une semaine, j’étais tranquillement chez moi, entouré de ma très « chère » famille. Puis, sans que je ne puisse m’y préparer psychologiquement, mon nom a été tiré au sort. La foule s’est écartée pour me laisser m’avancer vers l’estrade. On aurait cru que j’avais attrapé la peste et que plus personne ne voulait être en contact avec moi. Eh, bande de loosers, être Tribut n’est pas contagieux hein. Bref. Je n’ai pas pleuré. A quoi bon ? On m’envoie au combat ? J’ai toutes mes chances, mais ça me saoule. Ça me saoule d’être un pion dans leur jeu pourri, tout simplement.

Puis, je suis arrivé au Capitole. Mon styliste, un homme excentrique à l’outrance, m’a fait découvrir mes tenues. En fait, durant la cérémonie, j’étais limite à poil, je n’avais que quelques parcelles de tissus pour cacher les parties les plus intimes de mon anatomie. Le reste, c’était vraiment un truc en rapport avec la pêche. Je ressemblais plutôt à un gros poisson pris au piège dans un filet, c’était horrible. D’ailleurs, j’ai aperçu quelques filles du Capitole me faire des clins d’œil. Dans un sens, je préfère ne pas gagner. Je n’ose pas imaginer ce qu’elles me feraient subir. Bref. Ensuite, les entrainements. Simples, rapides et pratiques. Cela m’a permis d’analyser les autres Tributs. Y en a des costauds, ça c’est clair. D’autres paraissent un peu plus faibles, mais je ne les sous-estime pas. Toujours sur mes gardes. Lors des exercices, j’ai évité de toucher aux épées ou aux machins de ce genre-là. Je ne voulais pas montrer aux autres que je ne savais pas vraiment les utiliser. Il y avait un fouet, d’ailleurs. Pareil, je n’y ai pas touché. Cela ne m’a pas empêché de m’en servir face aux juges et d’obtenir une note correcte. En fait, j’ai préféré me concentrer sur les ateliers de survie, tels la chasse, les plantes etc. Le reste, vu que je l’ai déjà testé ne m’était que peu d’intérêt. Et puis, je n’ai pas réussi à manier l’épée en 4 ans, donc ce n’est pas en trois jours que j’allais devenir un redoutable gladiateur.

Enfin, les interviews. Classiques. Je pense avoir répondu le plus simplement du monde à toutes les questions que Mr Wigherman me posait, mais je voyais bien qu’il était déçu par mes réponses. Désolé, mon vieux, t’auras qu’à me suivre dans l’arène si tu veux savoir de quoi je suis capable. Ma camarade de district semble s’en être mieux sortie que moi, d’ailleurs. Bref. Puis les dernières heures sont passées, ma déchéance s’est rapprochée et me voilà désormais prêt à affronter l’arène des Hunger Games. La routine, quoi. Perdu dans mes pensées, je ne vois pas mon styliste débarquer dans la pièce. Il me règle les derniers détails de mon « déguisement », puis m’indique que cette fois-ci, les règles ne sont pas les mêmes que d’habitude. En effet, il semblerait que je sois lié à une autre tribut et que si elle meurt, je meurs également. Cool. Comme si j’avais pas suffisamment de chances de mourir tout seul. Encore sous le choc face à une telle révélation, je n’entends pas tout de suite la voix mécanique qui m’invite à rejoindre le gros tube transparent au fond de la pièce. Je m’y dirige d’un pas vif. Allez, hop, quand faut y aller, faut y aller. Une fois à l’intérieur, je me sens soulever dans les airs. Au bout d’un moment, la lumière éclatante du soleil me fait cligner des yeux. Une fois accommodé de cette atmosphère, j’en profite pour regarder autour de moi. Et là, surprise. Il n’y a personne, excepté une fille. Tiens, apparemment, c’est elle qui va être mon binôme, j’espère qu’elle est dégourdie, sinon ça promet.

Le chrono défile. Un peu trop vite à mon goût, en fait. Je tourne ma tête de tous les côtés pour tenter de comprendre le fonctionnement de l’arène. Bon, alors, on est sur du sable, donc une plage. Face à nous, la Jungle. Derrière, un océan infini. Okay, une île. Si nous sommes là, cela signifie que les autres tributs sont répartis de la même façon que nous autour de l’île. Je les cherche des yeux mais n’en vois pas d’autres. A une dizaine de mètres de moi, un sac. Je suis rassuré qu’il n’y ait pas de bain de sang cette année. Soudain, le compte à rebours arrive à zéro et, sans réfléchir, je me rue sur mon sac. Je farfouille dedans quelques secondes. Trop bien, un fouet ! Et une dague, en plus de cela. J’agrippe mon sac, que je place sur mon dos, puis saisis d’une main mon fouet, et de l’autre ma dague. Voilà, je suis prêt. Je me tourne vers ma coéquipière. Et dire que nous sommes liés par ces « magnifiques » bracelets bleus. J’ai l’air d’une gonzesse avec ce machin-là, nan mais allô. Je me rapproche de mon alliée pour ne pas à subir les décharges électriques dues à la distance. Ce serait dommage de mourir alors que les jeux viennent à peine de commencer. Je vais pour dire quelque chose, lorsqu’une fusée éclate dans le ciel, à des lieux de nous.


« Ça doit être là-bas que se trouve la Corne d’Abondance. Je suis d’avis que nous n’y allions pas, qu’en penses-tu ? » lui demandé-je d’un ton appuyé. « Au fait, moi c’est Milo ». Bon, bah l’aventure est lancée, à nous de tout mettre en œuvre pour la réussir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saralyn C. Jackson

+ District 6 +

avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 10/04/2013
Localisation : District six.

MessageSujet: Re: Allons-y let's go, c'est parti les amis ♫ [Avec Saralyn]   Mer 24 Avr - 19:31



Saralynn attendait patiemment sur la table métallique de la pièce où on l'avait laissée avec sa styliste personnelle. Revêtue d'un simple débardeur noir et d'un jeans en toile de couleur kaki, ainsi que de chaussures de randonnées, la jeune fille attendait que la femme du capitole termine la longue tresse qu'elle avait entamée. « Et n'oublie pas, trésor, vous êtes en binôme. T'éloigner trop de lui vous fera exploser tous les deux. De plus, si l'un de vous deux meurt, l'autre est entraîné avec lui... Protégez-vous mutuellement. » Saralynn hocha positivement la tête, tout en luttant pour ne pas tomber dans les pommes. Non seulement elle n'allait jamais survivre plus d'un jour, mais en plus, elle causerait la mort d'un autre tribut. Nala, sa styliste noua sa tresse longue tresse épaisse avec un élastique, puis lui donna la main pour l'aider à sauter au sol. « Prête ? » La jeune fille à la peau matte secoua négativement la tête en guise de réponse. Non, elle n'était pas prête. Certes, elle avait appris à manier le lancé de couteaux lors des entraînements, mais c'était loin d'être aussi parfait que quelqu'un qui s'était entraîné à ça depuis son enfance, comme le fait un carrière. « Tu ne seras pas seule. Allez, maintenant vas-y. » Poussée dans le tube de verre, Saralynn n'eut pas le temps de dire un seul mot qu'elle se sentait déjà hissée vers l'arène.

Tandis que le chrono défile, le regard de l'adolescente se pose sur le jeune homme, non loin d'elle qui lui aussi la regarde. Ainsi donc, le tribut du quatre sera son allié. Elle l'avait déjà aperçu aux entraînements, mais sans lui prêter plus attention qu'à un autre potentiel adversaire. Le point positif qui lui servait très souvent était le fait qu'elle n'oubliait jamais un visage, ni rien d'autre en fait. Elle était beaucoup plus cérébrale qu'autre chose. Le chrono diminue rapidement. Beaucoup trop rapidement. 5, 4, 3, 2, 1... Aussitôt le chrono arrivé à zéro, la jeune fille saute de sa plate forme et cours en direction du sac posé à quelques mètres d'elle, à peine. Une gourde d'eau et plusieurs autres choses indispensables à sa survie. Elle en sort par la même occasion une sorte de gilet contenant cinq couteaux de lancer. Les juges avaient donc du trouver sa prestation satisfaisante. « Ça doit être là-bas que se trouve la Corne d'Abondance. Je suis d'avis que nous n'y allions pas, qu'en penses-tu ? » Elle sursaute et relève la tête en direction de la fusée qui s'éteint rapidement. « Au fait, moi c'est Milo » Le détaillant du regard, la jeune fille referme le sac, sortant tout de même le gilet contenant la panoplie de couteaux et l'attache par-dessus son t-shirt. « Enchantée, je suis Saralynn. » Elle s'avance dans sa direction, soupirant légèrement. « Elle doit se situer à au moins un jour de marche. De plus, je trouve ça trop risqué... Dans quelle direction allons-nous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Kyte

+ District 4 +

avatar


Messages : 20
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Re: Allons-y let's go, c'est parti les amis ♫ [Avec Saralyn]   Jeu 25 Avr - 9:32

Saralyn ? Connais pas. Ah, à moins que… Si ma mémoire est bonne, ce n’était pas une fille qui cherchait à se faire remarquer lorsque nous étions au Capitole. Ça change de ces crétins du Un et du Deux qui se proclamaient déjà grands vainqueurs de cette cinquième édition. Les gens discrets comme ça, moi ça me plaît. Il faut toujours se méfier de l’eau qui dort. Ce proverbe a été créé exclusivement pour notre binôme. A quelques siècles près, évidemment. Je préfère de loin me retrouver avec une fille comme ça, plutôt qu’avec un arrogant prétentieux qui cherche à tuer tout le monde. C’est souvent eux qui crèvent en premier. Il n’y a qu’à voir les éditions précédentes, ce n’était jamais les mieux préparés qui l’emportaient. Après, faut voir de quoi notre demoiselle ici présente est capable, car c’est clair qu’on n’est pas là pour constituer des bouquets de fleurs. En voyant la rapidité avec laquelle elle s’est armée, je doute que j’aurai à me plaindre. Des couteaux ? Intéressant. J’espère en tout cas qu’elle sait mieux s’en servir que moi, sinon ça promet. Bref, quoi qu’il en soit, ma nouvelle alliée ne semble pas très partante pour aller à la Corne, ce qui m’arrange, je dois l’avouer. On aurait eu un problème si cela avait été le contraire. Je suis sûr que les Carrières s’y sont rendus et ça m’embêterait de tomber sur eux dès le début. Autant profiter un minimum de cette arène, non ? En plus, il fait bon, il fait chaud, on a la mer à côté, que demander de plus ? Une version un peu plus glauque de mon district, en somme.

« Yep, une bonne journée de marche, sans compter le fait que les autres Tributs sont sans doute en train de s’y précipiter », ajouté-je d’un air crispé. « Et, perso, plus je suis loin d’eux et mieux je me porte. Déjà qu’on a deux fois plus de chances de passer l’arme à gauche, donc si on pouvait éviter de tenter le diable, ce ne serait pas plus mal ».

Dans quelle direction allons-nous ? Hum. Ce qui est sûr, c’est qu’on peut pas aller au Sud. Je doute que la jeune fille sache nager et puis, même moi, je serais incapable de parcourir plusieurs lieux dans l’eau. Surtout avec mon sac sur le dos. La jungle ? Pas vraiment pour car, si mon hypothèse est exacte, la plupart des autres Tributs vont la traverser pour se rendre du côté de la Corne, ce qui fait que nous aurions d’autant plus de chances de les rencontrer. Et si on longeait la plage ? On finirait bien par déboucher quelque part, non ? Et puis, c’est souvent dans les endroits les plus exposés que l’on est le plus en sécurité, étant donné que les autres ne penseront même pas à nous y chercher. Je fais part de mon idée à Saralyn :

« Ça te dit de poursuivre sur la plage ? Je ne pense pas qu’on y risque grand-chose. Et puis, si on a chaud, on pourra toujours aller se baigner » ironisé-je en montrant l’étendue salée qui nous entourait.

Je m’accroupis en écoutant sa réponse, histoire de voir ce que mon sac peut bien contenir. Car ouais, je le mets sur mon dos, mais je ne sais même pas ce qu’il y a dedans. Oh, une brosse à dent et du dentifrice. C’est qu’ils ont de l’humour, les juges. Au moins, je pourrai me vanter de mourir en ayant l’haleine fraîche. Le reste de mon équipement n’a pas vraiment d’intérêt, excepté peut-être le fil de pêche qui pourra sans doute me servir. Vu que c’est assez solide comme truc, je suis sûr de pouvoir lui trouver une utilité toute autre de celle qui lui a été assignée. Je me relève, près à partir, le fouet toujours dans une main, et la dague dans l’autre. On est jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du Jeu

+ Admin +

avatar


Messages : 134
Date d'inscription : 12/11/2012

MessageSujet: Re: Allons-y let's go, c'est parti les amis ♫ [Avec Saralyn]   Sam 4 Mai - 12:24

Etant restés inactifs pendant plus d'une semaine IRL (sans justification pour une personne), le binôme Milo/Saralyn a déclenché un piège. Des vers de sable d'environ 30 centimètres les attaquent, dévorant tout sur leur passage. Les tributs concernés ont deux jours pour répondre, sans quoi ils décéderont tous les deux.

Edit : A l'aube de ce Jour 2, les deux Tributs Milo et Saralyn sont décédés, l'une sauvagement dévorée par de petits vers aux dents acérées, l'autre via la décharge électrique qui a stoppé son coeur. BOOM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-cornucopia.forumactif.org
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Allons-y let's go, c'est parti les amis ♫ [Avec Saralyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allons-y let's go, c'est parti les amis ♫ [Avec Saralyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2013 - L'hymne de nos campagnes [Présentation et réservations]
» Après Lavalas le parti 'Louvri Baryè' de Renaud Bernadin dans la tourmente
» Sans FAD'H, nous allons perdre cette guerre contre RD en moins de 24 h
» Le coordonnateur du parti MPH assassine
» Un Parti Politique Flambeau neuf!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Tropicae [5ème - Spéciale] :: Zone 1 :: Sud-