The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James F.Lane

+ District 12 +

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Lun 3 Déc - 20:43


Spoiler:
 

J'avais réussi à m'échapper du sable mouvant. J'avais complètement oublié que les créateurs mettaient des pièges dans l'arène et donc j'avais baissé ma vigilance face à ça et maintenant je regrette. Ça m'avait épuisé plus qu'autre chose, j'étais allongé sur le sable et mon cœur battait si vite qu'on pourrait croire qu'il allait s'échapper de ma poitrine et ma respiration était saccadée, me remettant petit à petit de cet incident. Pour la seconde fois, j'avais évité la mort. La mort, cette chose qui me fait si peur. La mort, l'inconnu. Personne ne sait ce qu'il y a après la vie et ça me terrorise, je pencherais pour un trou noir mais comment on fait si on a peur du noir? Je me mis à rigoler tout seul suite à mes réflexions complètement absurdes puis je me positionnais en position assise, ouvrant mon sac et m'étalant un peu de crème solaire sur le visage ainsi que sur les bras. La chaleur était de plus en plus insupportable. Quelle idée de nous jeter dans un désert.

Pendant quelques instants, je pensais à me laisser décomposé au soleil. Je n'avais plus envie de rien. Il s'est passé beaucoup trop de chose à mon goût en une journée et encore elle n'est pas terminée. A croire que tous les malheurs du monde s’abattent d'un seul coup sur moi et pourtant je n'ai rien fais de mal pour mérité ça. Enfin si, j'ai tué un humain, un jeune garçon et sa famille doit me haïr plus que tout à l'heure qu'il est, ils veulent ma mort à coup sur. De toute façon c'était lui ou moi, évidemment j'ai choisi de sauvé ma propre vie. Je prenais d'une main mon épée et de l'autre ma lance pour me préparer à une éventuelle attaque car il vaut mieux être trop prudent que pas assez. J'avais la chance d'avoir deux armes et beaucoup de provisions. Avec ça, j'espère pouvoir m'en sortir.

" Je devrais peut être bouger, me lever et partir avant que quelqu'un me trouve et décide de me tuer. " Me murmurais-je pour me motiver.

J'essayais de me lever mais je retombais aussitôt. Je décidais de voir deux, trois gorgées de ma gourde et d'attendre encore quelques secondes avant de bouger en faisant attention de ne pas tomber une nouvelle fois dans le sable mouvant qui se trouve à seulement quelques mètres de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Lun 3 Déc - 21:19

Spoiler:
 


Je marche encore et toujours. A croire que dans cette arène, je n'ai que ça en tête : marcher. Le paysage reste infiniment identique. J'ai cette horrible impression de ne pas avancer ! A vrai dire, je suis sur le point de m'arrêter pour de bon quand je vois, au loin, les dunes disparaitre petit à petit. Cette simple vue me donne l'effet d'un coup de fouet. Ma fatigue laisse place à l'envie de changer de décor et ce, au plus vite ! Je transpire à grosses gouttes, mais je n'en ai cure. Avancer. Oui voilà ! Peut être que là, je vais enfin rencontrer quelqu'un ou quelque chose ? Une vie, qu'importe sa nature. Parce que depuis ma fuite de la corne d'abondance - ce nom est mal trouvé, je trouve... Quand on sait qu'une corne d'abondance est un lieu où il se trouve des richesses INÉPUISABLES et qu'ici, c'est l'inverse, je trouve que ça a de quoi faire rire ! - je n'ai, pour ainsi dire, croiser personne ! Chose qui, étrangement, commence sérieusement à me faire peur. Na pas savoir où sont les autres, armés au poings, prêts à verser le sang sans vergogne, ça a de quoi être horrifiant, n'est-ce pas ?!

Bref, je passe la dernière dune, plus éreintée que jamais. La dernière me semble la plus difficile ! La montée est impitoyable ! J'ai mal aux jambes... J'ai mal à la nuque... J'ai mal partout. Et j'ai soif ! Je trouve ma gourde et le me mets à boire une gorgée, deux, trois... Oula, Nat ! Pas plus !!! L'eau me fait du bien. Je la sens descendre dans ma gorge après avoir rafraichi ma langue pâteuse. Je la sens descendre en moi jusqu'à l'estomac ! C'est bien la première fois que l'eau a un tel pouvoir sur moi ! J'en reste presque choquée. Mais je n'ai pas que ça à faire. Dans l'arène, le temps est comme un grain de sable : il vole au gré du vent comme nous, tributs, vivons au gré des créateurs.

C'est en remettant ma gourde au fond de mon sac que je le vois. Il est là, en bas, à environ une centaine de mètres. Il est allongé paresseusement sur le sable, la tête en l'air. Que diable fait-il ? Je ne le reconnais pas d'où je suis - non, je n'ai pas une vue d'aigle ! Comme mue par un sentiment plus fort que moi, je m'élance vers cette forme que j'espère être Michou. Le sable vole derrière moi, je glisse presque, me rappant contre ces grains si dure et si brûlant. Je suis une idiote. Une idiote imbécile ! Et si ce n'est pas Michou ? Si c'est un carrière qui me tend un piège ? Bah, je prends le risque, et puis qui vivra verra !

Je tourne le dos aux dunes et à cette marche sans fin pour m'avancer vers ce jeune homme qui me semble mal en point. Ce n'est que quand je ne suis plus qu'à quelques mètres de lui que je le reconnais : James
Aux entrainements, il se faisait discret. Et j'étais bien trop occupée à m'amuser à embêter les unes, surveiller les autres que je l'ai complétement oublié. Je ne sais pas si je peux me fier ou non à lui. Mais bon, je suis là. Je n'ai pas l'intention de tuer qui que ça soit. Et puis, sans doute sait-il où est allé Michou ?

"Salut." Fis-je d'une petite voix. "Je ne vais pas te tuer, hein ! Mais tu as besoin d'aide ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James F.Lane

+ District 12 +

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Ven 7 Déc - 19:57



JOUR 2

On était passé au deuxième jour. J'avais réussi à survivre au premier malgré les deux attaques et j'en suis plutôt fier. J'ai pu y découvrir des nuits très fraiches et des journées étouffantes de chaleur. Sur douze nous sommes plus que sept, mais j'y crois, que je serais le survivant, que je gagnerais, que je rentrerais chez moi et que je retrouverais ma famille attend mon retour en vainqueur avec hâte.
J'avais suffisamment de provisions pour tenir au maximum une semaine et assez d'eau pour tenir trois voir même quatre jours. Hier, après avoir réussi à m'échapper du sable mouvant de justesse, j'ai fais la connaissance de Nat, la cadette des Hunger Games. Cette petite est adorable mais je n'oublies pas qu'elle peut me tuer à tout moment, que derrière sa bouille d'ange peut se cacher un petit démon. On s'aide mutuellement et on a tous les deux le même objectif. On a passé la nuit, à parler, à veiller sur l'un et l'autre si jamais on venait à se faire attaquer.

Flashback

J'étais allongé sur le sol me remettant de mes émotions tout doucement, je venais d'échapper une seconde fois à la mort, c'était comme mon jour de chance sans vraiment en être un. Participer aux Hunger Games n'est pas une chance.

"Salut. Je ne vais pas te tuer, hein ! Mais tu as besoin d'aide ?"

Suite à l'entente de cette voix féminine, je sursautais et me retrouvais debout en une fraction de seconde, épée dans une main et la lance dans l'autre prêt à tuer la petite fille qui se trouvait devant moi. Je restais sur mes gardes quelques secondes avant de me détendre, remarquant qu'elle ne me ferait aucun mal pour le moment.

" Je... Non, j'ai pas besoin d'aide, tout va bien dans le meilleur des mondes. J'ai juste failli mourir deux fois depuis le début de la journée." Dis-je avec ironie et un sourire crispé. "Fais attention à quelques mètres de toi il y a du sable mouvant, fais pas la même erreur que moi en t’enfonçant dedans."

Suite à ça la nuit est vite arrivée, on s'était un petit nid douiller avant de s'endormir après cette longue journée.


Flashback

J'avais veillé l'autre moitié de la nuit. Je regardais Nat dormir, elle était si adorable. Je ne comprends pas qu'une petite fille comme elle puisse mourir, qu'on la lâche dans une arène en sachant très bien que c'est la plus vulnérable d'entre nous. J'attendais qu'elle se réveille avec impatience, ne supportant plus cette solitude et ce silence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Ven 7 Déc - 21:02

Je meurs... Je me vois en train de me vider de mon sang, blanche comme un linge. J'ai ce sentiment d'être enfin en paix qui m'envahit. En mon fort intérieur, je sens que cette émotion me déplait ! Je ne veux pas mourir ! Je ne veux pas !!! Mais je me sens partir... Adieu...

Je me réveille en sursaut. Mes yeux s'ouvrent instantanément et se posent sur James. Je met un petit moment avant de me réveiller complétement. Hier soir... Je l'avais rencontré et étrangement, nous nous entendions bien. Je me frotte les yeux et baille avec bruit pour signaler à James que je suis réveillée.

"Salut..." je murmure en étouffant un autre bâillement. "Pas trop fatigué ?"

J'ai mal partout. La nuit a été fraiche, pourtant là, je crève de chaud ! Je sors de mon sac de couchage que je replis de sitôt. Tout les deux, nous n'avons pas dormi des masses, mais suffisamment pour être "frais" et sur le qui-vive ! Je m'approche tout doucement de là où se tient mon allié après avoir pris deux biscuits. J'en tends un à James, tout en m'asseyant, le regard tourné vers l'endroit opposé d'où regarde le jeune homme.

Mon esprit s'envole tandis que je grignote mon gâteau avec faim...

----------------------------Flash-back----------------------------

Bien que désarmée, le garçon se redresse rapidement et me menace d'une épée et d'une lance. Je sursaute avant de lui montrer mes mains vides et bredouillant en vitesse :

"Non, non... Me tue pas. Je ne ferai rien !"

Je ne sais pas ce qui le fait changer d'avis, mais il baisse ses armes et me répond avec cynisme. Il me parle ensuite des sables mouvants... Bon sang ! Je ne m'en été même pas doutée une seule seconde ! J'aurais pu mourir comme ça : ensevelie sous les grains de sable, à jamais introuvable...

"Merci de me prévenir." le remercié-je avant de lui demander : "Deux fois ? Tu t'en sors plutôt bien !"

Je ne sais pas pourquoi, mais je lui fais confiance. Aux entrainements, il semblait bon. Je sais qu'il serait capable de me tuer n'importe quand mais je préfère lui faire confiance ! Lui, il me fait moins peur que ces carrières ! Rien que d'y penser, j'en ai des frissons...

"Dis, tu n'aurais pas croiser les autres ? Genre... Comme Michou ? Tu sais, le garçon dont les carrières se moquaient aux entrainements ?"


La question m'a échappée avant même que je ne m'en rende compte. Je rougie violemment. Après tout, pendant les entrainements, je n'étais jamais allée voir Michou. Non... Je l'observais de loin, sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James F.Lane

+ District 12 +

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Dim 9 Déc - 18:23


"Salut... Pas trop fatigué ?" Dis Nat de sa petite voix.

Je sursautais sur le coup, j'étais parti dans mes pensées, repensant aux cauchemars de ma courte nuit. Je me revoyais tuer Jack et je repensais que j'avais lâchement abandonné Mikhael, je l'ai laissé mourir seul mais j'avais bien trop peur qu'il fasse un dernier mort avant de partir dans un autre monde.

" Hey! Non ca va, je tiens le coup. " Lui dis-je avec un sourire timide. " Tu as bien dormi?"

Je remarquais seulement après que ma question était complètement stupide. Puis je repensais à notre discussion d'hier.

Flashback

J'avais vite remarqué que Nat ne me ferait aucun mal, qu'elle n'était pas du genre à tuer mais elle peut très bien cacher son jeu derrière sa bouille d'ange. Je préfère rester méfiant, ça pourrait me sauver une nouvelle fois la vie.
Je me souviens qu'aux entrainements, elle aimait bien blaguer et taquiner les autres tributs. A ce moment là, j'avais préféré rester Discret et dans mon coin pour observer leurs capacités et repérer les tributs dangereux mais aussi les plus vulnérables. Je suis certain que je pouvais faire confiance en la petite Nat, mais je préférais en être sur avant.

"Dis, tu n'aurais pas croiser les autres ? Genre... Comme Michou ? Tu sais, le garçon dont les carrières se moquaient aux entrainements ?" Lacha t-elle avant de rougir.

La voir rougir tout de suite après m'avoir posé sa question me faisait rire. Mais mon rire se stoppa aussitôt en remarquant que le Michou dont elle parle est Mikhael, le tribut du cinq qui est mort quelques heures plus tôt sous mes yeux, celui que j'ai essayé de sauver mais il a succombé suite à ses blessures.
Je la regardais puis je me mordais la lèvre, gêné. Comment lui dire que le garçon dont elle parle est mort, qu'elle ne le reverra pas? Est ce qu'elle était proche de lui?

" Je... Euh... Oui j'ai croisé d'autres tributs. " Je m’arrêtais quelques secondes avant de reprendre. " J'ai croisé Jack, il a essayé de me tuer mais j'ai été plus rapide. Je l'ai surpris en train d'essayer de tuer Mikhael... Enfin Michou comme tu dis donc j'ai voulu lui sauver la vie mais Jack avait... Enfin il lui a coupé la jambe et Mik' a succombé suite à sa blessure, j'ai rien pu faire pour l'aider... "

Suite à cette révélation je baissais la tête, je n'avais pas envie de voir le visage de cette petite fille se décomposer. Elle est trop jeune pour vivre ce genre de chose.

" Je suis désolé. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Dim 9 Déc - 19:12

Sa question fait mouche. Il a dormi aussi bien que moi, je m'en rends compte à sa mine fatiguée et sombre. Je croque dans mon biscuit à nouveau, le réduisant à moitié.

"Comme toi, non ?" je lui réponds en repensant à la veille.

Je ne le tiens pas pour responsable de la mort de Michou. Mikhael... J'ai les yeux qui picotent mais ce n'est plus la même tristesse qu'hier. Les larmes ne viennent pas. De toute façon, je les ai toutes épuisées ! Hier... Toute la nuit, je me suis posée LA question : comment James a-t-il pu ne pas vouloir me tuer ?

-------------------Flash-back-------------------

A la suite de ma question, James est secoué de tremblements. Le temps que je comprenne la raison, il avait arrêté de rire. Son visage, rieur quelques secondes plus tôt, était désormais fermé... Je le regarde se mordre la lèvre - presque jusqu'au sang - sans rien dire. Mon cerveau va à cent à l'heure. Que se passe-t-il dans son esprit ? Pourquoi ne rit-il plus ? A-t-il vu Michou ? Si oui, va-t-il bien ? Quand il parlait d'avoir réchappé par deux fois à la mort, était-ce parce qu'il s'était fait attaquer ? Par Michou ? James a tué Michou ? Quoi ? Qui ? Quand ? Où ? Pourquoi ? Comment ?...

De l'intérieur je boue. De l'extérieur je suis zen. Je transpire même la gaieté. J'ai peur. Là, j'ai véritablement peur des mots que James va prononcer sous peu... J'aimerais lui dire de se la fermer ! Qu'il devienne muet pour un coup ! J'aimerais partir en courant ! M'enfuir et ne rien savoir !... Mais je veux savoir. Je reste là, clouée au sol. Mon regard pénétrant celui de James. Tentant en vain de dissimuler ce qu'il sait mais qu'il ignore la façon de me le dire. J'ai peur.

"Je... Euh... Oui j'ai croisé d'autres tributs."

Il s'arrête dans sa lancé. C'est si horrible que ça ? Je sens mon cœur battre de plus en vite. Je suis suspendue aux paroles de James.

"J'ai croisé Jack, il a essayé de me tuer mais j'ai été plus rapide. Je l'ai surpris en train d'essayer de tuer Mikhael... Enfin Michou comme tu dis donc j'ai voulu lui sauver la vie mais Jack avait... Enfin il lui a coupé la jambe et Mik' a succombé suite à sa blessure, j'ai rien pu faire pour l'aider..."

Je ne le vois pas baisser la tête. Je ne l'entends pas me dire qu'il est désolé. Mon esprit tente d'appréhender ses révélations. Ses mots s'insinuent en moi avec douleur. Chacune de ses paroles me poignarde plus profondément à chaque fois. Michou ? Tu es mort...?
Ce n'est pas comme si nous étions amis, mais je l'apprécie - je l'appréciais... Je suis une idiote ! Je suis triste. Je suis profondément affligée par la nouvelle ! Et pourtant, lui et moi, nous n'étions rien ! Pas amis ! Pas confidents... RIEN. Alors pourquoi suis-je comme ça ?

Mes larmes coulent d'elles-mêmes... Elles glissent sur mes joues rosées par le soleil. Je suis parcourue de violents tremblements. J'ai besoin d'air, mais je n'en trouve pas ! Je suffoque, m'étranglant à moitié. Je me sens si démunie, si vide. Je suis une idiote ! Une pauvre petite conne ! Pour moi, les hunger games c'étaient un jeu ! Un putain de jeu !!! Certes, je le savais qu'il y aurait des morts. Ça oui... Mais entre le savoir, et vivre la disparition de quelqu'un qu'on a côtoyé quelques heures pendant toutes une semaine, ça a de quoi bouleverser !

Je manque toujours d'air... Comme essayant de me consoler, je me recroqueville, agenouillée, ma tête dans mes mains. Ce qui est positif dans l'histoire, c'est qu'au moins je ne crie pas ! On ne nous entendra pas ainsi... Mais, je me sens vide. Michou, mort, à jamais. L'idée se fraye un chemin dans mon esprit embrumé. Et ma crise s'arrête toute seule. Je suis fatiguée... Mes larmes coulent toujours. J'ai un goût salé dans la bouche... Je ne sais combien de temps je reste ainsi... Je laisse la tristesse quitter mon cœur. Je dois être forte ! Et je me lève, face à James que je regarde dans les yeux :

"Tu as laissé Jack et Michou s'entre-tuer ?!! Jack avait un bon fond !!! Nos seuls véritables ennemis sont les carrières ! JAMES, TU LES AS LAISSE SE TUER ?!!!"

Je sais que je suis injuste. Je sais ce qu'il m'a dit : qu'il a voulu le sauver. Mais là, j'ai besoin de sortir ma colère. Mes larmes me brouillent la vue tandis que je m'approche de James. Il pourrait me tuer de peur, je n'en ai que faire ! Je vais jusqu'au contact et là, je le frappe de mes poings. Forts au début puis doucement... Finalement, je me met à pleurer comme une madeleine. Jack... Michou... Je ne les aurais pas connu réellement mais ils auront été dans ma vie. Je suis certaine que même si les carrières venaient à mourir, je les pleurerai...

"C'est injuste..." dis-je tout en continuant à pleurer.

------------------Fin Flash-back------------------

Vraiment, j'aurais été à sa place, je pense que je l'aurais tué de peur... Je le regarde un instant avec interrogation. Je lui fais confiance. Je ne le tuerai jamais ! Il a essayé de sauver Michou... Alors j'ai une "dette" envers lui. Enfin, c'est ce dont je me dis. C'est ce dont j'éprouve. Je sais que c'est ce que je dois faire ! C'est ce dont je veux faire, tout simplement.

"On fait quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James F.Lane

+ District 12 +

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Lun 10 Déc - 20:01


Je croquais également dans un de mes biscuits, soudain prit par la faim. On avait tous les deux une triste mine et pourtant ce n'est que le début des jeux. Au fond, j'avais envie de pleurer, d'en finir avec ce cauchemar. J'ai du mal à croire qu'il y a seulement quelques jours, je vivais une vie à peu près normale.

"Comme toi, non ?"

Je me retournais de manière à voir le visage de Nat et je pouvais voir qu'elle avait les yeux rougis, surement à propos d'hier. Un des pires moments de ma vie.

" Exact... " Dis-je en soupirant.

Flashback


Je venais de tout lui révéler, j'avais fait en sorte de tout lui annoncer d'une voix neutre, sans montrer le moindre sentiment, mais c'était tellement dur. Je n'avais aucune envie de voir sa réaction, de voir comment elle va réagir suite à cette révélation.
Elle pleurait, doucement et en faisant le moins de bruit possible mais je réussissais à l'entendre. Elle est triste, c'est de ma faute. Je fais du mal à tout le monde de toute façon. J'ai abandonné Mikhael et j'ai tué Jack, en plus de faire du mal aux gens, je ne suis qu'un horrible meurtrier. J'aurais les mains sales toute ma vie pour ce que j'ai fais. J'aurais du laisser Jack me tuer au moins je ne vivrais pas avec sa mort sur ma conscience.
Elle m'en veut j'en suis sur, elle m'en veut de n'avoir rien pu faire pour sauver Mikhael mais il était tellement mal en point. Comment va t-elle comprendre que je n'y suis pour rien? Que j'ai essayé de le sauver comme j'ai pu?
Maintenant je l'entends suffoquer. Qu'est ce que je fais? Je la console? Je la prend dans mes bras comme un grand frère chercherait à rassurer sa petite sœur? Je m'en veux tellement que je me mors la langue jusqu'à sentir le goût du sang dans ma bouche et je grimaçais de douleur.
D'un coup, la petite Nat se leva et me regarda fixement avec ses yeux remplient de larmes.

"Tu as laissé Jack et Michou s'entre-tuer ?!! Jack avait un bon fond !!! Nos seuls véritables ennemis sont les carrières ! JAMES, TU LES AS LAISSE SE TUER ?!!!" Me cria t-elle au visage.

C'était lui ou moi, ma vie était en jeu. J'ai préféré sauver la mienne c'est normal non? Elle va me faire regretter d'être rester en vie. Puis je tentais de me lever à mon tour, de lui dire de parler moins sinon on va se faire repérer mais je retombais aussitôt sur les fesses et elle me frappa de toutes ses forces avec ses poings. Je la laissais faire, je la laissais lâcher toute sa colère. Je sais très bien qu'à ce moment là, elle aimerait me voir mort. Je restais tout de même méfiant, mais est ce qu'elle serait capable de me tuer?

"C'est injuste..." Dit-elle en larmes.

Je prenais ses deux mains et les serraient très fort dans les miennes, tentant de la calmer. J'essayais de chercher son regard rougit par les larmes qui ne cessent de couler mais j'essayais de la rassurer du mieux que je pouvais.

" Il était déjà trop tard quand je suis arrivé! Je savais très bien que Jack était quelqu'un de gentil et tout ce que tu veux, mais il a aussi tenté de me tuer, je n'ai fais que me défendre. Évidemment que je sais qui sont nos ennemis, je ne suis pas si idiot. " Dis-je calmement. " Mais Jack n'était plus dans son état normal quand je suis arrivé, il réagissait comme un carrière, c'était carrément flippant!"

Puis je la prenais rapidement dans mes bras, je voulais qu'elle cesse de pleurer.

Fin flashback


La journée d'hier me revenait à chaque fois en tête, je serais hanté par ces images pour le restant de mes jours, c'est certain. Puis la petite voix de Nat me sortit de mes pensées.

"On fait quoi ?"

Je la regardais puis lui souriais. Elle était loin d'être méchante, je pense qu'arrivé à ce stade je peux lui faire confiance. Je finissait vivement le reste de mon biscuit avant de réfléchir à une idée. Je n'avais aucune envie de bouger, d'aller autre part pour le moment. Enfin peut être plus tard mais pas tout de suite, Nat vient seulement de se lever.

" Il faudrait qu'on rassemble nos provisions. Tu me laisses regarder tes armes? "

Sans attendre sa réponse, je me jetais calmement sur son sac et j'ouvrais celui ci. Mes yeux s'écarquillèrent à la vue des couteaux qu'elle possédait. Je suis un AS des couteaux, c'est l'arme parfaite pour moi.

" Tu as des couteaux?! " Lachais-je comme un enfant heureux de découvrir son cadeau de Noel. " Je te propose un deal. Je prends quelques uns de tes couteaux et je t'en laisse un au cas où et en échange, je te donne ma lance. Ça marche? " Dis-je avec une grand sourire.

Si j'ai ces couteaux en possession, il y a peut être moyen que je nous sauve la vie, que je tue ces carrières car n'oublions pas que nous avons aussi une épée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Lun 10 Déc - 21:00


--------------------Flash-back--------------------

Son explication me percute de plein fouet. Il me tient les poignets mais je n'ai plus envie de le frapper de toute façon. J'en ai plus la force... Il n'y est pour rien. Il a fait ce qu'il a pu. Les seuls responsables sont eux ! Ces gens qui nous regardent nous entre-tuer avec un sadisme non dissimulé ! Je les hais ! Tous autant qu'ils sont... Tellement ! James me sert contre lui comme pour m'apaiser. Et ça fonctionne ! Mes larmes se tarissent, mon cœur se calme. Je ferme les yeux, me laissant réconforter comme une petite enfant qui a fait un terrible cauchemar. Sauf que ça n'en est pas un. Je suis dans la vraie vie. Et dans cette dernière, on lance 12 petits gamins âgés entre 11 et 18 ans dans une arène où le but du jeu et de tuer les autres jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un. Bienvenue dans la réalité !

Je n'arrive plus à dire quoi que ça soit. Les mots restent bloqués dans ma gorge. Elle est serrée, ça me fait mal. Mais tant pis. Je voudrais m'endormir et me réveiller à la maison. Me rendre compte que TOUT ça n'est qu'un rêve...
Combien de temps restons-nous ainsi ? Je ne saurais le dire. Je sais juste qu'à la fin, je murmure un merci. Je ne sais s'il m'a entendu ou non.

Le soleil décline rapidement. Il est temps d'installer notre camps, aussi je prends sur moi. Je sèche mes larmes et je me détache de la douce sécurité des bras de James. Je lui souri faiblement avant de me mettre au boulot. Nous surveillons à tour de rôle, instaurant ainsi un tour de garde. Quand c'est mon heure de dormir, je m'y love avec complaisance, sans aucune pensée négative qui ne vient m'importuner. Et quand je dois rester éveiller, je lutte tellement contre la fatigue que je ne pense à rien d'autre si ce n'est à ne pas m'endormir...

-------------------Fin Fl'ash-back-------------------

Ma question rhétorique reçue une réponse. Ouais, je tape dans le mille... Je lance un regard à la dérobée vers James. Il est soucieux, tout comme moi.
Je m'en veux. On a tout les deux les événements d'hier en tête... Heureusement, je détourne nos pensées par une question des plus importante : que faisons-nous ? Je profite du laps de temps où James réfléchi pour terminer mon maigre déjeuner. A peine l'ai-je entamer, que mon estomac se met à gronder. Comme pour le faire taire, je le tape doucement en chuchotant un "chut, tais toi !" qui peut faire penser que je suis schizo... Même à moi, je me fais peur, c'est pour dire !

James me sort de mes pensées. A peine sa question posée qu'il saute sur mon sac. Je me met à rigoler... Sa précipitation à de quoi me faire rire ! On dirait un affamé qui se jette sur un moelleux au chocolat - une pure merveille ! Là, il trouve trois de mes quatre couteaux - le dernier étant accroché à ma ceinture. Son exclamation me surprend. Un as du lancé de couteau ? Sérieux ??? Si je n'ai pas de la chance !

"Va-y prends-les. J'en garde juste un, si je dois me défendre."
répondis-je en m'approchant de James.

En même temps que je prononce cette phrase, James me dit :

"Je te propose un deal. Je prends quelques uns de tes couteaux et je t'en laisse un au cas où et en échange, je te donne ma lance. Ça marche? "

Nous sommes vraiment sur la même longueur d'ondes, c'est bon à savoir ! Je me met à rire : j'ai vraiment l'impression d'être plus âgée que James pour le coup ! Il regarde les couteaux avec une lueur dans les yeux. Et il attends ma réponse avec une impatience telle qu'elle me fait réitérer ma réponse :

"Prends-les grand bêtas !"

Là, je regarde la lance qu'il me propose en échange du set. Je pense que je m'en tirerai mieux avec ça qu'avec ces fichus couteaux que je ne sais même pas utiliser !

"Je peux ?" demandé-je, timide. Mais comme lui, je n'attends pas sa réponse. J'empoigne la lance et la soupèse. Ouais, nickel ! Je suis sûr que je me débrouille ! Aux entrainements, j'arrivais à atteindre une cible sur deux, donc théoriquement, ça devrait le faire !

"Tu as une idée d'où aller ensuite ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du Jeu

+ Admin +

avatar


Messages : 134
Date d'inscription : 12/11/2012

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Jeu 13 Déc - 9:55

Une tempête de sable, venant du nord, se lève et balaye tout sur son passage. Trouvez vite un abris, sinon vous risquerez d'être ensevelis. Puisse le sort vous être favorable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-cornucopia.forumactif.org
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Jeu 13 Déc - 19:10

J'attends une réponse, sans vraiment l'attendre. Mes yeux ne quittent plus les doux reflets du soleil qui se projettent sur la lance. Je ne saurais l'expliquer, mais ça me rassure. C'est comme si, au final, le monde tourne rond. Je me sens en sécurité. Inouï, n'est-ce pas ? Encore plus, en vue de ma mort prochaine très probable ! Ne me parlez pas des probabilités ! Les miennes sont faibles, je le sais parfaitement ! Je n'ai peut-être que 13 ans mais je ne suis pas idiote ! Enfin bref, du coup je me sens, pour la première fois depuis que j'ai été jetée dans l'arène, sereine et plutôt calme. Tout à fait étrange...

C'est m'éblouissant toute seule que je m’aperçois qu'il y a un problème. Sans doute James l'aura vu avant, d'où sa passivité quant à répondre à ma question. Je n'en sais rien et je ne me retourne pas vers lui, trop obnubilée par cet amas noir qui arrivent du nord droit sur nous. De loin, je ne distingue pas de quoi il peut s'agir. Je reste juste choquée, totalement paralysée. Le nuage, en se rapprochant de nous, me semble GI-GAN-TES-QUE !!! Je me cache la tête quand il nous survole avec fracas. Bon sang... Une nuée d'insectes en tout genre nous survole avec rapidité. A peine je relève la tête que le nuage ne devient plus qu'un point au loin. Bon sang, mais il se passe quoi ici ?!! Je vais pour me tourner vers James et lui demander s'il était plus avancé que moi quand une masse au loin capte toute mon attention. Je n'ai pas besoin de me tourner vers mon compagnon de route pour comprendre de quoi il en retourne. Autant pour la masse sombre qui n'était autre une nuée d'insectes où je n'ai su ce que c'était qu'au moment où ils étaient au-dessus de notre tête, là je le sais d'avance ! Et le vent qui semble se lever tout autour de nous, n'indique rien de bon.

Je ne lance pas un seul regard à James. J'empoigne mon sac de ses mains avec force. Je sors le sac de couchage dont j'avais pris le soin de ranger et de bien ficeler une demie-heure auparavant. Je le défais en deux-deux, me râpant la main avec les maillons de la fermeture éclair. Le laissant tomber à mes pieds, je cours vers les affaires de James. Je les lui mets dans ses mains et je lui crie :

"Fais comme moi ! BOUGE !!!"

Et je retourne comme une folle à l'endroit où j'ai laissé mes affaires. Je lui montre mon duvet et là, je pointe le sien tout en regardant la tempête de sable foncer sur nous à une vitesse affolante. Le ciel est d'un rouge étonnant. Il est comme embrasé. Je ne distingue plus les dunes. Le vent fait voler mes cheveux, les faisant fouetter sur mon visage. Je sens dans tout mon être cet accablement qui m’oppresse. Le temps semble s'être figé. Je comprends mieux désormais mon calme de tout à l'heure : le calme avant la tempête...

Nat ! Pas le temps d'être pensive ! Réactive, sois réactive ! Je me sermonne intérieurement. J'ai le cœur qui bat à tout rompre... Mais pas le temps ! Je saute sur le deuxième sac que James a dû récupérer sur le corps de Jackouille ou de Michou... Michou... Nat, BORDEL !!! Arrête de penser ! Concentration !... Je ne sais pas s'il y a un sac de couchage mais j'espère. Bingo ! Je le sors, le défais comme le mien et j'accroche les deux ensemble avec la fermeture éclair. N'allez pas me demander d'où me vient ce reflex, je n'en ai pas la moindre idée ! La tempête se rapproche. Le sol semble vibrer sous mes pieds, où bien est-ce par que les grains de sable semblent se retirer ? Je ne sais pas. J'ai d'autres préoccupations que le sable ! Je vais pour aider James...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James F.Lane

+ District 12 +

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Sam 15 Déc - 19:14


Sans attendre plus longtemps, Nat se jeta à son tour sur ma lance. Ma proposition avait l'air de lui plaire. Maintenant que je suis en possession de couteaux, je me sens mieux, il me sera plus facile d'attaquer ou même de tuer les autres tributs pour sauver nos vies.
Le couteau est mon arme de prédilection depuis toujours et en plus grâce au set que Nat a réussi à se procurer à la corne d'abondance, j'ai hérité de trois couteaux de différentes tailles et j'ai pris le soin de lui en laisser un en plus de ma lance au cas où.
Alors que je m'amusais avec les couteaux, heureux de pouvoir faire joujou avec, la petit Nat me sorti de mes pensées.

"Tu as une idée d'où aller ensuite ?"

Où aller? Très bonne question, j'en ai aucune idée et elle aussi. Puis on ne peut pas se permettre de rester ici trop longtemps surtout qu'aux alentours il n'y a rien pour se cacher ou se protéger en cas d'attaque, juste une étendue de sable. Le mieux serait de continuer d'avancer vers l'ouest en espérant trouver un oasis d'eau car avec cette chaleur, nos gourdes ne vont pas rester éternellement remplies.
Je mangeais un dernier gâteau tout en y réfléchissant. On est au deuxième jour. Les carrières ne doivent pas être très loin donc il faut bouger rapidement puis je ne veux pas mourir maintenant, j'ai encore l'espoir que je vais gagner ces jeux, que je vais rentrer chez moi et que je reprendrais une vie à peu près normale auprès de ma famille et dans ma District, en sécurité loin de ce cauchemar.

Je levais mon visage de façon à regarder Nat, mais elle était préoccupée à regarder l'horizon et son visage était crispé. Je suivais son regard, au loin un amas noir s'approchait rapidement de nous. Qu'est ce que c'est que ça? Une attaque géante de gros moustiques? Je restais fixé dessus, me demandant ce que ça peut bien être. Le plus inquiétant dans tout ça, c'est que ce nuage s'approche dangereusement de nous, il vient droit en notre direction. Est ce que ce truc est dangereux? Tout en regardant ce truc noir, je rangeais doucement mes couteaux, ma gourde et mes gâteaux dans mon sac puis je le fermais, prêt à partir loin de ce machin qui est loin d'être innocent.
Le vent commence à se lever autour de nous, cette chose commence vraiment à me faire peur et je reste tétanisé, incapable de bouger.
Nat commençait à s'agiter autour de moi mais je ne prêtais aucune attention à ce qu'elle était en train de faire. On va mourir, cette chose va nous tuer. On rentrera pas chez nous, c'est fini, on est tous mort. Puis Nat s'approcha de mon sac et le jeta dans mes mains, me sortant de mes pensées.

"Fais comme moi ! BOUGE !!!"

Quoi bouge? Qu'est ce que je dois faire? Je me levais d'un bond et je regardais Nat faire, elle m'ordonna de faire la même chose. Le vent était de plus en plus fort, et le sable commençait à nous piquer les yeux. Je sortais aussi mon duvet. La tempête de sable était à seulement quelques mètres de nous, le ciel était rouge, tout est fini.
Je regardais Nat courir partout, qui s'affoler. Elle sortit mon deuxième sac de couchage de mon sac et elle accrocha les deux ensemble de façon à faire un abri plus grand. Je fermais quelques secondes les yeux, remettant mes idées en place. Je peux pas rester là à rien faire à attendre ma mort, non je ne veux pas mourir. La mort me fait bien trop peur, je veux vivre. D'un coup je devins réactif, je plaçais mon foulard sur mon visage pour me protéger des grains de sable puis j'accrochais mon sac de couchage aux deux autres.
Le sol se mettait à trembler, il ne manquait plus que ça. Moi qui pensais que ça serait une journée tranquille, je crois que je me suis trompé.

"On fait quoi maintenant avec tout ça?! " Criais-je complètement paniqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Mer 26 Déc - 0:26

"On fait quoi maintenant avec tout ça ?"

La question aurait dû me désarçonner. Mais, dans les circonstances dans lesquelles nous nous trouvions tous les deux jeté, elle ne me choque pas outre mesure ! James a fait exactement ce que j'attendais qu'il fasse quand je lui ai crié dessus. Il a tout compris en peu de temps. Mon idée, comment faire et hop, il s'est mis en action. Pile ce qu'il faut ! Nous avons désormais un abri suffisamment grand pour nous deux. Bien qu'étant petite, je prends quand même de la place, mais moins que mon ami... Alors, si nous voulons survivre, il faut se serrer les coudes nan ?

"Là, tu prends tes affaires et tu me rejoins !" je réponds en montrant l'exemple.

Je récupère mon sac tout en remettant mon foulard sur mon nez et ma bouche et en maintenant nos duvets ne faisant plus qu'un. Et oui... Le vent n'est que bourrasque ! Presque il me fait m'envoler ! C'est peu dire. En combattant le déchainement de la nature - ou de je ne sais qui derrière ses écrans - j'avance vers un coin qui me semble assez éloigné des sables mouvants. Il ne manquerait plus que le vent nous y pousse !

Là, je m'agenouille avant de m'assoir sur un bord des duvets. Puis, je le rabat sur moi, comme une couverture que je repliais sur moi les soirs de tempêtes et où mon imagination me jouait des tours. Aujourd’hui, je n'ai pas peur. C'est juste une façon comme une autre de sauver sa peau !

"Vite !!!" je hurle de dessous mon abri à James.

Et oui, la tempête est pratiquement sur nous. Et si James se fait enterrer vivant, je n'irai pas le sauver ! Enfin si, mais j'y resterai en gros...

En plus, l'abri est presque parfait ! Le vent le fouette avec ses nombreux grains de sable mais il ne défaille pas. Tout au moins, pas pour l'instant ! Quand je me dis qu'il y a de cela quelques minutes nous étions tranquillement à bavarder, j'hallucine ! C'est fou comme ici, dans l'arène, tout peu changer en l'espace de quelques secondes... A noter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James F.Lane

+ District 12 +

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Sam 29 Déc - 16:12


Le fait d'avoir ce foutu foulard sur le visage me donnait encore plus chaud, je transpirais à grosse gouttes et le fait que je panique et cours dans tous les sens, ça n'arrange rien. Comment Nat faisait-elle pour garder son sang froid? Elle est plus jeune que moi et elle s'en sort mieux que moi. Je regardais le nuage s'approcher dangereusement de nous, je pense que là, on est foutus, c'est fini. On va mourir à cause d'une tempête de sable. Je survis à un attaque mais pas à une tempête de sable.
Nat me sortit de mes pensées négatives.

"Là, tu prends tes affaires et tu me rejoins !"

Je la regardais faire et je m'exécutais aussitôt, pas de temps à perdre. Je pris mon sac et tentais de me rapprocher des duvets, le vent était si fort qu'il pourrait nous emporter avec lui. Je faisais attention de ne pas tomber dans le sable mouvant une seconde fois car il n'est a seulement quelques mètres de nous. Nat s'installait dans les duvets, je la regardais faire. Est ce que c'est une bonne idée? Roh puis zut, c'est notre seule issue de toute manière mais il faut avouer que son idée n'est pas mauvaise du tout.

"Vite !!!" Me hurla Nat.

Puis je la suivis sans plus attendre, avant de lui hurler dessus à mon tour, complètement paniqué.

"Oui, oui, c'est bon j'arrive, deux secondes!!"

J'y déposais rapidement mon sac et refermais à mon tour le duvet sur moi, pour me protéger du vent et du sable qui commençait à me piquer les yeux. Maintenant ils nous restent plus qu'à espérer que notre abri fonctionne et qu'on survivent à cette tempête de sable..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Mer 2 Jan - 17:08

Le vent qui souffle.
Le sable qui se lève.
Deux âmes perdues au milieu d'une tempête...

La situation aurait pu être plus terrible encore. Si j'avais été seule. Je ne le suis pas, c'est un fait ! Sa respiration s'apaise à mes côtés tandis que notre abri résiste aux aléas de la nature. Lui, James, mon unique allié en cette arène mortuaire. Je ne suis pas idiote. C'est ici que je mourrai... C'est ici que je lâcherai mon dernier souffle avant de rejoindre le monde de la nuit. C'est ici que je mourrai, peut-être pas seule, j'espère... Bien que jeune, je n'ai pas peur de ce qui adviendra d'ici peu. Je me suis faite à l'idée... Mourir sera une délivrance ! Je ne me vois pas gagner ! Je suis bien trop jeune, comme je l'ai dis plus tôt. De quel droit devrais-je survivre quand d'autres seront enterré ? Aucun.

S'il devait y avoir un survivant, ça devrait être James. Oui oui, ce jeune homme qui se trouve à mes côtés là maintenant. Ce jeune homme avec qui j'affronte cette tempête. Ce jeune homme qui a tenté de le sauver, lui, Michou... Ce gamin qui semblait si peu sur de lui même. Si fragile. Si inoffensif ! Ma tristesse à laisser place à de la détermination. A moi de tout faire pour que mes espoirs deviennent réalité !

Je ne sais combien de temps nous restons ainsi, muré dans un silence oppressant que seul le vent vient rompre. Une heure ? Deux ? Quatre ? A vrai dire, le temps m'est devenu étranger depuis que je me trouve dans cette foutue arène qui causera ma fin ! Et là, avec cette tempête limite apocalyptique, nous n'avons plus aucun repère : le soleil est caché parla masse compacte et obscure du sable. Je hais le sable !

"Désolée pour t'avoir crié dessus, tout à l'heure." je murmure avec une voix bien trop rêche à mon goût.

Je retire mon foulard de devant ma bouche tout en récupérant ma bouteille d'eau. Je constate qu'il ne m'en reste même pas un tiers de sa contenance initiale. Tans pis, c'est la vie...

Mes lèvres gercées trouvent le goulot avidement. L'eau - même tiédie par la fournaise environnante me donne une impression de fraicheur. Ça me fait du bien. J'en laisse un peu pour plus tard. Il faudra que nous allions nous approvisionner en eau. Ça devient urgent !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James F.Lane

+ District 12 +

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Jeu 3 Jan - 13:44


Le vent soufflait si fort que j'avais presque peur qu'on s'envole avec notre abri. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à attendre, mais attendre pendant combien de temps ? Les juges seraient capable de nous faire attendre une journée entière dans ces conditions, juste histoire qu'ils rigolent un peu. En tout cas cette tempête de sable aura fait un mort, tout à l'heure à travers le bruit du vent j'ai pu entendre un coup de canon. Ce qui fait que sommes plus que six, que la moitié d'entre nous sont morts. Six morts en seulement deux jours et j'ai failli en faire partit. Je commence à croire que j'ai des chances de gagner, de revenir vivant dans mon District. J'espère juste que ce soit un carrière qui ait succomber dans la tempête, ça en fera un en moins à tuer. J'espère juste que c'est Nathan. J'ai aucune de me retrouver en face de lui, après avoir vu de quoi il est capable aux entraînements, ce carrière me fait carrément flipper.

Au bout d'un certain temps, ma respiration s'apaisa. Je me sentais comme en sécurité sous cet abri. Je sentais toujours la présence de Nat à coté de moi. Elle avait eu une super bonne idée, elle nous aura sauvé la vie. Enfin, ne parlons pas trop vite, on est pas encore sorti d'affaire et la tempête continue de s'abattre sur nous. Quelle heure est-il ? C'est encore le matin, ou la nuit va commencer à arriver ? J'en ai aucune idée et je pense que Nat ne doit pas en savoir plus non plus, inutile de lui demander. Habituellement je me repère à l'aide du soleil mais là, ça risque d'être assez compliqué.
Il faisait une chaleur insupportable en dessous de ces duvets, je décidais d'enlever mon foulard, de toute manière pour le moment il me sert à rien, il me donne juste encore plus chaud..
Je commençais à en avoir marre de rester là, j'avais envie de bouger. Je suais à grosses gouttes. Cette chaleur devenait presque une torture. Je décidais de boire et je remarquais que je venais de terminer une de mes bouteilles d'eau. Tant pis.

"Désolée pour t'avoir crié dessus, tout à l'heure."

Nat buvait à son tour, je tournais la tête vers elle et constatais que sa bouteille était pratiquement vide aussi. Il nous fallait vraiment trouver un point d'eau, ça devenait presque urgent. Puis je repensais à ma deuxième bouteille, presque pleine. Celle du tribut du District onze que j'ai tué hier.

« J'ai encore une deuxième bouteille d'eau, on pourra toujours se la partager le temps de trouver un point d'eau. » Dis-je calmement.

Puis je repensais à ce qu'elle venait de me dire quelques minutes plus tôt. Je ne pouvais pas lui en vouloir. Je devais être pathétique à regarder la tempête de sable s'approcher sans rien faire. Elle a bien fait au contraire.

«  Oh ne t'inquiètes pas, tu as bien fait. Il fallait vraiment que je me bouge. En tout cas ton idée à l'air de super bien fonctionner, j'y aurais jamais pensé. » Dis-je en souriant.

Combien de temps allons nous devoir encore attendre là ? Le temps commençait vraiment à devenir long.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Jeu 3 Jan - 23:58

Le vent se fait de moins en moins violent. Je ne peux m'empêcher d’espérer une hécatombe du côté des carrières. L'espoir, voilà ce à quoi je me raccroche désespérément. Cela ne fait que deux jours. Seulement deux petits et malheureux jours que nous nous trouvons tous embarqué dans ce jeu suicidaire et meurtrier ! La chance a sans doute une quelconque importance dans la survie des tributs... Sans doute. Mais moi, si j'ai de la chance, ce sera parce que je serai morte ! Ne croyez pas que je ne désirerai pas rentrer au bercail, retrouver mes proches, embrasser ma mère et mon père... J'aimerais plus que tout. Mais je sais que cela est impossible ! Ce n'est qu'un espoir déjà mort à peine né.

La vie nous mène en bateau. C'est ce dont je viens de faire le constat en à peine deux jours de survie... La vie : qu'elle perfide amie ! Tantôt de notre côté, si vite ennemie... Je me recroqueville sur moi-même, mes pensées s'envolant très loin d'ici.

Le vent tombe pour de bon. Les duvets nous tombent dessus de tout leur poids, étouffant de par leur chaleur. Dans un élan, je sors de ma torpeur en rejetant les duvets loin de moi. J'étouffe.

Je regarde James tandis que le soleil décline derrière les dunes...

"J'avais chaud" m’excusai-je.

Je me lève avec souplesse tout en m'étirant.

"Bien, on a encore un peu d'eau..." je commence d'une petite voix. "Mais on en aura plus pour très longtemps."

Ma voix se brise dans le silence du désert. Voilà, la nuit est tombée... Bientôt nous saurons qui a succombé !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James F.Lane

+ District 12 +

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Ven 4 Jan - 16:41


Le vent soufflait de moins en moins fort. Je commençais à croire que cette tempête ne s'arrêterait jamais, que les juges n'attendaient que ça, qu'elle nous emporte avec elle. Je n'avais aucune idée de combien temps elle a duré mais nous n'allons pas tarder à le savoir. Encore quelques minutes et nous pourrons sortir de nos abris.
Deux coups de canon avaient résonné dans toute l'arène aujourd'hui soit deux morts. Je faisais un compte rapide dans ma tête, nous sommes cinq survivants. Seulement cinq petits tributs sont encore en vie. Au fond de moi ,j'espérais vraiment que les deux morts étaient des carrières, ça nous rendrait la tache plus facile. J'eus une lueur d'espoir, je vais peut être pouvoir rentrer chez moi, retrouver ma famille.

Ça faisait seulement trois petits jours que sommes dans l'arène et plus de la moitié des tributs n'ont pas survécu. A vrai dire, je ne pensais pas que ça serait aussi rapide. Après tout tant mieux, je ne me vois pas rester dans cette arène encore trois jours de plus. Cette chaleur est tellement insupportable qu'elle finirait par me rendre fou.
Au bout d'un certain temps, le vent ne soufflait plus, enfin. J'eus à peine le temps de souffler que Nat se précipita hors des duvets à une vitesse folle et je ne pus m'empêcher de lâcher un petit rire avant de sortir de cet abri à mon tour.

"J'avais chaud" S'excusa t-elle.

Le soleil commençait déjà à se coucher, nous avons passer pratiquement une journée sous ces duvets à fuir la tempête.

"Bien, on a encore un peu d'eau... Mais on en aura plus pour très longtemps."

Elle n'avait pas tord. Nous n'allons pas aller loin avec 1L d'eau pour nous deux. Il nous fallait trouver un point d'eau et vite.

" Je propose que demain, nous continuons à avancer vers l'ouest à la recherche d'un point d'eau. de toute façon c'est tout ce qu'il nous reste à faire."

La nuit était rapidement tombée. L'hymne retentit et c'est dans un soulagement que je découvris les deux tributs qui avaient succombé aujourd'hui. L'alliance des carrière a été détruite. Il ne reste plus qu'un seul carrière en jeu, Nathan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden E. Milroch

+ District 5 +

avatar


Messages : 138
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 26
Localisation : Juste devant toi ♪

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans tout juste
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Sam 5 Jan - 17:24

"Non, maintenant !" dis-je en lui coupant la parole. "Il commence à faire nuit : marcher dans l'obscurité et dans le frais est mieux qu'en plein jour sous la cagna !"

Nous n'avons presque plus d'eau. Certes, de quoi tenir encore une journée maximum mais pas de quoi faire l'idiot ! S'il nous en manquait en pleine journée, nous serions dans la merde ! Et bien profonde et puante si vous voulez mon avis ! Je sais que mon idée semble idiote, mais là, nous n'avons réellement que cette option. Au frais, nous consommons moins d'eau !

Je prends donc mes affaires puis je défais les duvets, tandis que le soleil darde ses derniers rayons sur nous. Je ne me reconnais pas. Depuis quand suis-je devenue si autoritaire ? Ça me fait limite peur, mais bon... Faut croire que l'adrénaline et l'envie de vivre encore un peu me donne des ailes. L'espoir... Toujours lui !

"Et puis, la direction est simple !" m'esclamé-je. "là" j'indique les sables mouvants "c'est le Sud. Et ici, c'est l'Ouest. On est donc au Sud-Ouest. Donc, théoriquement, si on va par là" je lui montre les dunes "nous devrions tomber vers un point d'eau ! Je suis sur qu'il y a un oasis quelque part entre ces dunes... Il n'y a plus qu'à tomber dessus ! Et si on monte suffisamment en hauteur, peut être l’apercevrons-nous !".

Oui, l'espoir fait bon vivre... Mais je suis convaincue de l'existence d'un point d'eau ! Il y en a un, forcément !

Une fois les duvets pliés et rangés, je récupère mon sac que je mets dans mon dos. Je repositionne mon keffieh et je lance à James :

"Moi, en tout cas, j'y vais ! Fais comme bon te semble, mais je serai triste qu'on se sépare maintenant..."

Là, je me tourne vers le centre des dunes, et je commence à marcher doucement. J'espère qu'il me suivra... Je l'espère de tout cœur ! Et au pire, je resterai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James F.Lane

+ District 12 +

avatar


Messages : 116
Date d'inscription : 23/11/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 17 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    Sam 5 Jan - 17:41


"Non, maintenant ! Il commence à faire nuit : marcher dans l'obscurité et dans le frais est mieux qu'en plein jour sous la cagna !"

Quelque part elle avait raison mais marcher en pleine nuit, il faut être complètement taré. En plus on a besoin de repos, demain sera une grosse journée à mon avis, nous ne sommes plus que cinq, tout va s'enchainer très vite à mon avis. Mais c'est vrai que ça sera plus agréable que de marcher sous une chaleur insupportable.
Nat commençait déjà à prendre ses affaires, elle est donc vraiment sérieuse? Surtout qu'elle venait d'avoir cette idée sur un coup de tête, je pense que nous devrions y réfléchir un minimum avant de se mettre en route.

" Wow, attends un peu. Réfléchissons deux secondes et calmement avant de nous mettre en route d'accord? Parce que sur ce coup là, ton idée n'est pas à prendre à la légère et puis comment veux tu t'orienter dans un désert en pleine nuit hein? On va pas sortir nos lampes de poche quand même, enfin personnellement je ne suis pas suicidaire, je tiens trop à la vie pour faire une chose pareil! " Dis-je en tentant de calmer Nat.

En tout cas, elle avait l'air vraiment déterminée à partir, maintenant sans même réfléchir à un plan, ça nous prendrait que cinq minutes.

"Et puis, la direction est simple !" s'exclama t-elle. "" en montrant du doigt les sables mouvants "c'est le Sud. Et ici, c'est l'Ouest. On est donc au Sud-Ouest. Donc, théoriquement, si on va par là" en me montrant les dunes "nous devrions tomber vers un point d'eau ! Je suis sur qu'il y a un oasis quelque part entre ces dunes... Il n'y a plus qu'à tomber dessus ! Et si on monte suffisamment en hauteur, peut être l’apercevrons-nous !".

Je passais mes mains sur mon visage deux minutes, ce qu'elle pouvait être têtue quand elle a une idée en tête. J'étais fatigué à cause de cette tempête, je voulais me reposer quoi.. Au moins une heure avant de me mettre en route mais Nat ne voulait rien entendre.
Une fois qu'elle avait fini de ranger son duvet, elle prenait son sac et le positionné sur son dos, prête à partir. Elle est en plein délire ouais!

"Moi, en tout cas, j'y vais ! Fais comme bon te semble, mais je serai triste qu'on se sépare maintenant..."

La voilà déjà partie, sans même m'attendre. Je peux pas la laisser partir toute seule, il est hors de question.

"Nat! Tu peux pas attendre deux secondes?" Criais-je avant de réaliser que c'était une mauvaise idée, qu'on pourrait attirer l'attention sur nous. " rah puis zut, je vais pas rester là tout seul à regarder Nat partir." Me marmonnais-je.

Je pliais à mon tour mon duvet que je rangeais immédiatement dans mon sac avant de rejoindre Nat en courant, la nuit va être longue.


- Fin RP JOUR 2 -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞    

Revenir en haut Aller en bas
 

Continuer à vivre comme un meurtrier. James F.Lane ∞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Viva España ♥
» Confie moi tes rêves, qu'ils puissent continuer à vivre dans mes yeux si un jour ils s'éteignent dans les tiens.
» « On a pas besoin de courage pour se tuer. Le vrai courage c'est de continuer à vivre. » - Nénuphar d'Hiver ★
» Ne pas pouvoir vivre comme je l'entend CA c'est l'enfer - Lilith Andersen
» LEVI - « Les fous ce sont ceux qui acceptent de vivre comme du bétails » Felinae, sous-chef

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Alpha [1ère] :: Zone Ouest-