The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une alliance ? Après tout, tout est possible ... ~ Saralyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josh Moore

+ District 11 +

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 21
Localisation : BOUH !

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Une alliance ? Après tout, tout est possible ... ~ Saralyn   Dim 14 Avr - 23:26



I. Une alliance ?
| Saralyn et Josh |


Ce matin là, quand j'ouvris les yeux, je restais un moment sans bouger, les bras croisés derrière la nuque. Me remémorant les évènements qui m'avaient conduit ici. Tout d'abord la moisson, la troisième à laquelle je participais et celle qui avait été la mauvaise. Celle où le nom qui était sorti d'un de grands bocaux n'étaient autres que le mien. Ensuite, mes adieux à mes parents et à Luke et le voyage jusqu'au Capitole. Ce voyage durant lequel j'avais vraiment pris conscience que le Capitole était riche. Mais quand je dis riche … Vraiment très riche ! Je n'étais pas habitué à tant de luxe et j'avais un peu de mal à m'y faire. Chez moi, il m'arrivait de ne pas manger tout les jours, devant me contenter d'un bout de pain. Et voilà que je me retrouvais devant une table qui pourrait nourrir ma famille pour une semaine ! Puis la cérémonie d'ouverture, où je l'espérais, quelques personnes s'étaient intéressé à moi. Mouais … Fallait pas trop espéré non plus. Tout ça en quelques jours seulement. Et tout ça pour finalement arriver dans une arène où je risquais de mourir. J'ai toujours cette manie de prendre les choses à la légère. Je vais aller dans l'arène, je vais me retrouver face à vingt-trois autres tributs qui n'auront tous qu'une envie : Tuer pour survivre. Je devrais être inquiet, angoissé, stressé, mais non, rien de tout ça. Je suis juste … Impatient. Oui, ça peut paraître étrange, mais je ne suis pas impatient de rentrer dans l'arène, juste pressé que tout cela se termine. Que je meurs ou que je gagne. Je veux juste que ça s'arrête, c'est tout. Mais il ne faut pas croire que je vais me laisser mourir sans rien faire ! Je me battrais, comme tout le monde. Tant que j'aurais la force de courir et que mes jambes me porteront, je n'abandonnerais pas.

Perdu dans mes pensées, je ne vis pas le temps défilait. Je jetais un coup d’œil au cadran du réveil à ma gauche. 9H15. Les entraînements commencent à dix heures, ce qui me laissent encore un peu de temps. Je pris mon temps pour sortir de mon lit et me dirigeais vers la douche. L'eau coulant le longs de mon corps finit de me réveiller et je me surpris à chantonner sous la douche.

« Josh ! Ouvre la porte ! »

Je sursautais légèrement en entendant la voie de mon mentor. Je grommelais et me séchais rapidement avant d'aller lui ouvrir la porte avec juste une serviette autour de la taille.

« Oui ? »

Quand elle me vît, juste couvert de la serviette, elle sembla gênée et elle appela ma styliste qui accouru. Elle pénétra dans la chambre en refermant la porte derrière elle, une tenue sous le bras. Elle posa les vêtements en vitesse sur le lit et me jeta un regard.

« Aujourd'hui ce sont les entraînements, tu es donc obligé de porter cette tenue. Pour tes cheveux …, elle se tût face à mon regard noir et mon froncement de sourcil. D'accord, je te laisse »

Elle sortit de la chambre et je me retrouvais de nouveau seul. Je ne sais pas ce qu'elle avait avec mes cheveux ! Elle avait demandé à ce qu'on les coupes quand j'étais arrivé ici, mais fasse à mes nombreux refus, elle avait finit par laisser tomber, comprenant que je ne changerais pas d'avis, mais elle continuait tout de même ! Je m'approchais de miroir et me détaillais. Ils étaient très bien, je ne voyais pas du tout où était le problème ! Je m'approchais alors du lit sur laquelle elle avait déposé la tenue. Simple, sobre. Comme j'aimais ! Un tee-shirt bleu marine avec le numéro de mon district sur l'épaule gauche, un pantalon de couleur identique et des chaussures confortables. Tout en m'habillant, je regardais de nouveau l'heure, 9h40. Bon d'accord, là il fallait que je me dépêche un peu ! Je me regardais rapidement dans la glace pour observer le résultat et essayer d'aplatir un peu mes cheveux pour faire plaisir à ma styliste, mais bien évidemment, ça ne marcha pas. Ils étaient décidés à rester frisé et à résister à n'importe quelle brosse où gel ! Satisfait, je me rendis dans la pièce principale et prit un rapide petit déjeuner avant de me rendre au centre d'entraînement.

Quand j'arrivais dans la salle, la plupart des tributs étaient déjà là. Il fallait bien évidemment que j'arrive dans les derniers, ce qui me permît de me faire remarquer. Un entraîneur nous présenta les différents atelier et chacun se dirigea de son côté. Des groupes commençaient déjà à ce former, notamment entre les carrières qui s'étaient dirigés vers les ateliers destinés au combat. Bien sur, vous ne verrez jamais un carrière qui essaye de comprendre quelle plante peut guérir quelle blessure ou comment filtrer l'eau. Pour ma part, je me dirigeais vers un atelier où seul deux tributs étaient présents. Je ne savais pas vraiment quel nom donner à cet atelier … Escalade ? Agilité ? Quelque chose du genre en tout cas, à la vue des filets sur lesquels on pouvait grimper, aux barreaux auquel on pouvait se suspendre et traverser et des murs d'escalade avec de nombreuses prises. Je m'avançais vers les barreaux et sautais pour en saisir un à deux mains. Un bon exercice pour échauffer les muscles. Je traversais assez rapidement et recommençais une deuxième fois, n'attrapant qu'un barreau sur deux. Cet exercice n'était pas très compliqué, il nécessitait juste de la force dans les bras et le dur travail dans les champs m'avait beaucoup musclé.

Je regardais un étalage d'arme. Sur celui-ci j'avais remarqué une faux et j'hésitais à m'en servir. D'ailleurs je m'étonnais qu'il y en est une étant donné que c'était plus un outil de travail qu'une arme. Mais à bien regarder, il y avait de tout ici, allant de l'épée aux poignards et passant par l'arbalète, l'arc où les machettes. Tout ce qui est coupant ou pointu peut-être utilisé comme une arme, après tout … Mais si j'hésitais, c'était parce-que je ne savais pas s'il valait mieux que j'expose mes capacités ou bien que je les cache et que je montre de quoi je suis capable uniquement aux entraînements privés devant les juges ? Je finis par choisir de ne pas y toucher, pour le moment du moins, et je préférais me diriger vers les ateliers destinés aux plantes et à la survie. La faux, je savais la manier et cela me procurait un avantage car en général, les autres ne s'attendent pas à se retrouver face à un adversaire qui se défend et se bat avec ça. De plus, je suis gauché, ce qui peut perturber aussi. Et puisque je sais manier ça, je ne vais pas chercher à m'améliorer encore plus avec. De toute façon, en deux jours on ne peut pas s'améliorer ou apprendre à manier une autre arme. C'est juste pour donner de l'espoir aux tributs.

Je me dirigeais vers l'atelier destinés aux nœuds. Ça pouvait toujours être utile après tout. Un seul tribut s'y trouvait. Une jeune fille qui devait avoir à peu près mon âge, de longs cheveux bruns tombant dans son dos. Elle était concentré sur un nœud et elle avait l'air de bien se débrouiller. Je m'approchais et un homme me tendit un bout de corde que je passais dans un anneau. Il me montra ensuite un nœud assez complexe, il fallait l'avouer et m'expliqua à quoi il servait. Je me concentrais donc, essayant d'imiter les mouvements qu'il avait effectué avant. En vain. Je n'y arrivais pas ! Et pour ne rien arranger, la patience n'était pas mon point fort, mais alors pas du tout. Si bien que, perdant le peu de patience que j'avais, je finis par tirer d'un coup sec sur les deux bouts de cordes en grommelant. Résultat ? Je me retrouvais avec un tas de nœuds impossibles à démêler !

« Super … »

Je me rendis alors compte que la jeune fille à mes côtés me regardaient du coin de l'oeil. Amusée ? Etonnée ? Surprise ? Aucune idée, mais je lui adressais un sourire et pris la parole.

« Salut ! Je m'appelle Josh, et toi ? »

Je jetais un coup d’œil à son épaule, ce qui me permit de voir de quel district elle venait. Le six. Au moins ce n'était pas une carrière …

« Euh … Tu peux peut-être m'aider ? »

Même si nous étions dans les Hunger Games, ce n'était pas une raison pour être aussi froid qu'une pierre ! Du moins, pour le moment j'estimais qu'il n'y avait aucun mal à parler avec un autre tribut. Surtout que si je voulais faire une alliance, il faudrait forcement que je parle.Il ne fallait tout de même pas que je m'attache trop aux gens car je ne voudrais pas me retrouver dans l'arène face à quelqu'un avec qui je me suis rapproché et que je doivent le tuer. Car dans l'arène, c'est la règle. Tuer, ou être tué …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une alliance ? Après tout, tout est possible ... ~ Saralyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Après l'effort, le réconfort ! :: Rp's Libres :: Flash-Back :: Edition Cinq [Spéciale] :: Capitole-