The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire d'embêter le monde ♫ [Jour 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milo Oracle

+ District 5 +

avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Histoire d'embêter le monde ♫ [Jour 3]   Sam 30 Mar - 18:41

Spoiler:
 

Nous marchons. Dans le noir, bien sûr. Sans un mot. Depuis mon réveil, je me suis montré peu loquace, encore préoccupé par les propos que j’ai sortis hier soir avant de partir m’isoler dans mon coin. Je ne me suis pas excusé mais, bizarrement, je n’en ai pas du tout l’intention. Si je me suis énervé, c’est qu’il y avait une raison. Point. Je me doute qu’Elina ne l’a pas vraiment bien pris – c’était la première fois que je lui hurle dessus de cette façon – mais pour être franc, je m’en contre-fiche. Si mes remontrances lui ont permis de voir la réalité en face, alors je m’en félicite. En attendant, elle n’a pas fait le premier pas et ce ne sera certainement pas moi qui le ferai. Elle a sa fierté. Moi aussi. Et la fierté d’un mec est encore plus grande que celle d’une fille, ah ah. Quoi qu’il en soit, lorsque les filles m’ont demandé si j’avais un plan, j’ai pris l’air de celui qui ne comprenait pas. En fait, je ne comprenais vraiment pas. Moi, avoir un plan ? Quel plan ? Lorsqu’enfin je me suis souvenu de mon idée originelle, une voix s’est mise à résonner dans la grotte. Une voix forte, puissante, qui m’a donné instantanément la chair de poule et qui m’a cloué le bec sur le champ. Un festin ? Oula, ça ne m’attire pas des masses… Ce doit être un piège. Le Capitole s’ennuie et il veut du sang. Notre sang. J’ai tenté de dissuader les filles, de leur dire que je ne le sentais pas, mais rien à faire. Elles voulaient bouger, ne serait-ce que pour voir. Vaincu, je me suis plié à la majorité. Nous avons pris nos affaires (même si j’ai fait exprès de traîner) et nous sommes partis, dans un silence de mort. Mort ? Enfin, sans mauvais jeux de mots bien sûr. Ce n’est pas comme si nous le serons dans quelques heures. Ce festin, c’est vraiment pas une bonne idée. En plus, je n’ai rien besoin moi. J’ai bu vite fait en partant (d’ailleurs, il faudra que je remplisse ma gourde avant ce soir sinon je risque d’être un peu juste) et mangé deux trois gâteaux. Que pourrais-je avoir besoin ?

Nous sommes donc partis vers la zone deux. En fait, on ignore où elle se trouve exactement, puisqu’il n’y a pas de panneaux dans cette arène. C’est donc un bon à l’aveuglette que nous nous déplaçons. Pour ma part, je sais que ce sera mon dernier voyage. Je n’en peux plus. Je n’aurais pas la force de me battre si on m’attaque. J’espère juste que ce ne sera pas trop sanglant, ne serait-ce que pour ma famille. Fin, j’imagine que chaque tribut espère avoir une mort rapide et indolore. Pourquoi échapperai-je à la règle ? Je me prends à penser à mon assassin. Qui aimerais-je ? Le mec du Un ? Oh non, lui il me découperait les viscères pour s’en faire un collier. Kelly ? Elle, elle danserait sur mon cadavre sans la moindre hésitation. Quant aux autres, je ne sais même plus à quoi ils ressemblent. Cette arène me lasse, j’ai hâte que tout ceci se termine. Je marche sans trop vraiment voir où je mets les pieds, blasé par tout ce qui m’entoure. Un long tunnel. Encore. Puis, des rochers. Encore. Plein de rochers. Trop de rochers, d’ailleurs.


« Youhou, encore des cailloux », lancé-je avec amertume. « On est encore loin ? Qu’on en finisse une bonne fois pour toute. J’ai mal aux pieds, j’ai mal aux dos et en plus, j’ai faim. Si ma mort pouvait me délivrer de ces maux, je lui en serais extrêmement reconnaissant. N’empêche, ça serait beaucoup plus simple de me tuer directement, ça m’éviterait tout ce chemin. »

Quoi, je suis désagréable ? Ah ah. Je laisse les filles en arrière et j’avance d’un pas vif. Autant les filles sont excitées à l’idée d’aller tuer du bon monde, autant moi, je suis excité à l’idée de sentir mon sang couler et la vie m’échapper. C’est glauque pour un gamin de douze ans, non ? Fin, puis-je me considérer encore comme un gamin ? J’ai vécu plus de choses qu’un adulte de quarante ans, de toute façon. Cette fichue maladie, ces morts lors du bain de sang qui basculaient dans la lave… Et là, je m’apprête à mourir. La routine, quoi. Un peu trop prévisible à mon goût. Et là, je réalise. Si je suis trop méchant, les filles ne voudront plus aller au festin. Seraient-elles capables de me laisser ici ? Au pire, tant mieux, j’aurais pas à les voir crever. Du coup, je m’arrête. Puis, je m’assis. Ravi de mon coup, j’attends que les filles me rejoignent. Je sais qu’elles ne seront pas des plus contentes, mais je m’en contre-fiche. Si mon caprice peut leur sauver la vie, ça en vaut le coup, non ? Une fois postées à mes côtés, je lève la tête vers elles, puis m’exclamé-je dans un bâillement :

« Moi fatigué. »

Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Parker

+ District 5 +

avatar


Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Histoire d'embêter le monde ♫ [Jour 3]   Dim 31 Mar - 22:03

Ça faisait maintenant un petit bout de temps qu'on était en route pour la zone deux mais on a tous les trois aucune idée d'où elle est située. En plus, marcher dans le noir n'est vraiment pas pratique et pour se repérer c'est loin d'être facile. Personne ne parlait sur le trajet, on entend juste le bruit de nos pas sur le sol. Ça n'avait rien d'amusant, c'était plutôt ennuyant. Je pensais que Milo serait de meilleur humeur aujourd'hui, qu'il aurait presque oublié l'incident d'hier et qu'après une bonne nuit de sommeil, il serait passé à autre chose mais non, rien. Il ne s'est même pas excusé de m'avoir crier dessus et c'est sûrement pas moi qui vais aller m'excuser alors que j'ai rien fait. Même si ça doit durer des jours et des jours, je n'irais sûrement pas le voir en première. En plus il a fait semblant de ne pas avoir de plan quand Elenei lui a demandé, il a fait genre qu'il ne comprenait pas alors qu'il savait très bien qu'il en avait un mais il a préféré le garder pour lui tout seul. Moi qui pensais qu'on était allié, est ce que ça veut dire que bientôt se sera chacun pour soi ? Que Milo m'abandonnera pour continuer l'aventure tout seul pour avoir une meilleure chance de gagner sans moi ? Et Elenei, est ce qu'elle m'abandonnera elle aussi ? Qu'est ce que je ferais si je me retrouve toute seule face à Kelly ? C'est peut être pour ça que mon partenaire de District ne me parle plus, pour faciliter nos adieux... J'ai envie de retrouver mon père, de le prendre dans mes bras. Les jeux ne m'amusent plus, peut être qu'en faite, ils n'ont jamais été amusants.


« Youhou, encore des cailloux. On est encore loin ? Qu’on en finisse une bonne fois pour toute. J’ai mal aux pieds, j’ai mal aux dos et en plus, j’ai faim. Si ma mort pouvait me délivrer de ces maux, je lui en serais extrêmement reconnaissant. N’empêche, ça serait beaucoup plus simple de me tuer directement, ça m’éviterait tout ce chemin. »


Ah tiens, il a décidé de parler, enfin. Je commençais presque à me demander si quelqu'un ne lui avait pas couper la langue pendant la nuit pour le rendre muet. Je l'ai jamais vu aussi râler. Ses paroles ont eu pour l'effet d'une gifle. Il nous avoue ouvertement qu'il veut mourir et moi je devrais rien dire ? Je me mordais la lèvre, me retenant de lui crier dessus à mon tour mais le voilà qu'il avançait d'un pas vif et qu'il prit le devant. Est ce qu'il parlait sérieusement ou il disait ça pour nous embêter ? C'est vraiment pas amusant de dire des choses pareilles. Je regardais rapidement mon alliée qui marchait juste à coté de moi, aucune expression sur son visage. Super. Dépêchons nous d'arriver au festin, tuer le plus de monde possible et à nous la victoire. Le Capitole ne pourra pas trancher entre nous trois et on en ressortira tous gagnant en espérant que Elenei ou Milo ne fassent pas la même erreur que la petite fille de la première édition qui a laissé sa vie pour James, pour qu'il puisse rentrer chez lui et sortir de l'arène gagnant. Je continuais de marcher machinalement, pensive, en suivant Milo. Sûrement qu'il connaît l'endroit du festin pour marcher d'un pas décider comme ça. Je gardais ma dague à la main au cas où on croiserait un autre tribut, vaut mieux être trop prudent que pas assez.
D'un coup Milo s'arrêta. Quoi ? Il a vu quelque chose ? Un piège ? On ne tarda pas à le rejoigne avec Elenei et en fait il s’assoit à terre. Je le regarde, interloquée avant de me poster à coté de lui.

« Moi fatigué. » dit-il dans un bâillement.

Alors c'est juste ça ? Il se fout de nous, non ? Et le festin alors, il y a pensé ? Il va pas nous attendre toute la journée. Déjà, il ne nous a pas adressé une seule fois la parole sauf pour se plaindre et voilà que maintenant il s'assoit et attend parce que Monsieur Milo est fatigué. C'est la goutte qui fait déborder le vase. Je me mis à soupirer bruyamment, à bout. On est tous fatiguée ici mais le festin est notre seule chance d'arriver vainqueur à la ligne d'arrivée. Hors de question qu'on reste ici. Je jette un coup d’œil vers notre alliée qui est aussi étonnée que moi et avec ne pointe de colère dans son regard. Le pire c'est que Milo reste à nous regardé avec un air satisfait sur son visage. Je pourrais rentrer dans son jeu, comme je fais la plupart du temps, mais pas maintenant, pas quand on est si prêt du but. Ce festin va nous sauver la vie, il faut qu'on bouge au plus vite. Je reste là, à fixer Milo d'un regard noir tout en croisant les bras.

«  Tu comptes rester là combien de temps au juste ? Parce que le festin va pas rester là à attendre qu'on arrive ! » Je soupire à nouveau, je suis sûre qu'il joue la sourde oreille et il sait très bien que son comportement nous met en colère toutes les deux. Je veux bien être mignonne, gentille, tout ce que vous voulez mais il y a des limites. «  Mais à quoi tu joues depuis hier ? Tu nous parle plus, c'est limite si tu nous ignore et puis la, d'un coup, parce que Monsieur l'a décidé, tu as l'intention de rester assis là parce que tu es soit disant fatigué ? On est tous fatigués Milo! » Lâchais-je en commençant à hausser la voix. « Alors maintenant tu vas lever tes grosses fesses et on va aller à ce festin parce que c'est notre seule chance de survie, dans les sacs il y a un truc qui pourra nous sauver la vie à tous les trois ! On pourra tous rentrer à la maison alors maintenant lève toi avant que je vienne te chercher par la peau des fesses et ça sera pas agréable du tout ! Et Elenei n'hésitera pas à m'aider, pas vrai ? » Lancais-je en m'adressant à elle. «  Moi non plus je veux pas te voir mourir Milo, qu'est ce que je dirais à Shaé quand je rentrerais au District cinq ? » Dis-je d'une voix qui se brisée à la fin. Je m'avançais un peu plus de Milo et lui prit le bras en le tirant vers moi pour le lever. « S'il te plait lève toi, allons chercher notre sac et on partira tout de suite après, je te le promets mais viens avec nous, je te laisserais pas tout seul ici. » Terminais-je en pleurant et en le suppliant.

C'est bien la première fois que je craque devant eux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenei Sword

+ District 12 +

avatar


Messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Histoire d'embêter le monde ♫ [Jour 3]   Jeu 4 Avr - 20:06

Elenei Sword
“ Histoire d'embêter le monde „

Milo Oracle & Elina Parker



« Chers tributs, vous êtes invité à un festin dans la zone deux. Chaque tribut disposera d'un sac contenant un objet qui vous sera utile. Bonne chance et puisse le sort vous êtres favorable! »

Oh, un festin… Ça donne envie d’y aller. Pas seulement par ce qu’on allait nous donner quelque chose, mais aussi parce tous les carrières, pigeons comme ils sont, y seront. Par contre, je vous jure que si je me retrouve avec quelque chose de complètement inutile, je râle. Mais alors, je plains les personnes qui seront en face de mon chemin. Après une assez brève discussion pour savoir si on y allait ou pas, on a quitté la zone. Milo avait l’air assez distant, presque ronchon. Etait-il toujours sur ce qu’il s’était passé la veille ? On ne savait même pas où aller vraiment, mais on y allait. Toujours dans cette même lenteur exagérée pour ne pas troubler le silence environnant. J’en avais marre, tout le monde y allait à ce buffet, je pense. Alors pourquoi devoir se rendre invisible ?

Déclencher la finale, voilà ce qu’ils voulaient.
Pas de problème, je suis là.

On a traversé une zone (car c’est comme ça qu’ils appelaient les cavernes, visiblement), nouvelle. Celle-là était pleine de rochers, semblables à ceux dans lesquels je m’étais cachée au tout début et que j’avais surpris Milo. Je crus entendre un soupir, venant de lui. « Youhou, encore des cailloux ! On est encore loin ? Qu’on en finisse une bonne fois pour toutes. J’ai mal aux pieds, j’ai mal aux dos et en plus, j’ai faim. Si ma mort pouvait me délivrer de ces maux, je lui en serais extrêmement reconnaissant. N’empêche, ça serait beaucoup plus simple de me tuer directement, ça m’éviterait tout ce chemin. » Il avait dit ça avec un ton tellement amer que je ne reconnaissais plus le gamin aimable et presque timide que j’avais rencontré il y a deux jours. Et il nous disait qu’il voulait mourir… Non, mais là, c’est moi qui vais l’étriper ! Je ne me suis pas bougée pour l’aider et essayer un minimum de le protéger pour rien, non ? Mais avant même d’attendre une certaine réponse, il est parti en marchant assez vite. Nous n’avions qu’à le suivre et à essayer de le rattraper. Et moi, je devais essayer de me retenir d’exploser tout de suite. Autant dire à un mec qui a le ventre ouvert de ne pas saigner… C’est sur cette colère qu’on s’est vite remis en route, presque au pas de course.

Jusqu’au moment où il s’est arrêté net, s’est assis dans le même élan, attendu que nous soyons à ses côtés pour bayer et dire « Moi fatigué. » Alors là, j’allais parler et tout lui dire mais Elina prit la parole avant moi après un soupir. « Tu comptes rester là combien de temps au juste ? Parce que le festin va pas rester là à attendre qu'on arrive ! Mais à quoi tu joues depuis hier ? Tu nous parles plus, c'est limite si tu nous ignores et puis là, d'un coup, parce que Monsieur l'a décidé, tu as l'intention de rester assis là parce que tu es soi-disant fatigué ? On est tous fatigués Milo! » Elle commençait à crier mais j’étais bien d’accord avec elle. « Alors maintenant tu vas lever tes grosses fesses et on va aller à ce festin parce que c'est notre seule chance de survie, dans les sacs il y a un truc qui pourra nous sauver la vie à tous les trois ! » Ça à sa place, je ne m’avancerais pas. « On pourra tous rentrer à la maison alors maintenant lève-toi avant que je vienne te chercher par la peau des fesses et ça sera pas agréable du tout ! Et Elenei n'hésitera pas à m'aider, pas vrai ? » Bah non, justement. « Moi non plus je veux pas te voir mourir Milo, qu'est ce que je dirais à Shaé quand je rentrerais au District cinq ? » Sa voix se cassa sur le dernier mot. Qui était Shaé ? Elle tendit le bras vers Milo, attendant sûrement qu’il l’attrape pour l’aider à se relever. « S'il te plait lève toi, allons chercher notre sac et on partira tout de suite après, je te le promets mais viens avec nous, je te laisserais pas tout seul ici. » Puis elle a craqué et s’est mise à pleurer. Je la pensais plus forte que ça.

Toutes ces larmes cassèrent un peu ma colère. Je n’avais plus envie de leur balancer leurs quatre vérités en face. Quand je disais que je m’étais attendrie… « Bon, c’est fini, j’arrête là. Je pensais que toi, Milo, u t’accrocherait plus à ta propre vie. Mais apparemment, je me suis trompée. Dommage, je voulais que tu ailles plus loin. Mais malheureusement, pour toi, c’est fini. Et si tu ne veux plus t’accrocher, je ne peux pas t’aider. Je ne te tuerais pas, mais je te vengerais. Enfin, si Elina ne l’a pas fait avant. D’ailleurs, toi, Elina, j’espère que tu vas te retrouver en finale, et peut-être gagner, rentrer chez toi, et parler à cette Shaé. Bonne chance, je vous quitte ici. Juste, les roses blanches ont des épines, j’en sais quelque chose. » Sur ce, j’ai remis bien mon sac sur les épaules et je suis partie en courant doucement, à une allure sur laquelle je ne m’épuiserais pas trop vite.

Festin, me voilà. Carrières, faites place à votre mort.


@Swan


Une magnifique rose d'Olympe :3
Une autre de Nathouniniou <3 Like a Star @ heaven
Encore une de Swanouninounette Amour
Et puis une autre de Pipiiii ! Banane
Et encore une d'Ozzynouninet ! Bizarre
Pis en v'la une autre Jojo ** Shandris
~ San a ressuscité !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Oracle

+ District 5 +

avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

MessageSujet: Re: Histoire d'embêter le monde ♫ [Jour 3]   Ven 5 Avr - 12:07

Je suis tout seul. Adossé à un rocher, j’attends seul dans le noir. Tout s’est passé si vite que j’ai encore du mal à réaliser ce qu’il nous est arrivé. Il y a une heure à peine, nous étions en route vers la zone deux pour y participer au festin, et ainsi en découdre avec les autres tributs. Même si je n’étais pas forcément des plus ravis, j’étais entouré et nous étions forts. Très forts. Mais, tout a été bouleversé lorsque j’ai fait mon petit caprice. Ne voulant plus faire un pas, je me suis assis sur le sol. Et je ne l’ai plus quitté depuis. Tout d’abord, j’ai eu droit à des remontrances d’Elina. Je sais que je les ai méritées car, en agissant ainsi, je mettais leur vie en danger. Elles, elles veulent gagner, c’est compréhensible et ça se voit dans leurs yeux. Moi, rien ne me retient. Que je gagne ou non, l’issue sera la même au final, donc à quoi bon m’entêter et ôter des vies quand on peut s’en passer ? Autant laisser quelqu’un qui pourra vivre longtemps. Quoi qu’il en soit, les deux filles n’ont pas apprécié mon attitude. Si j’avais été à leur place, j’aurais agi de la même façon. Je crois que j’ai eu de la chance de ne pas m’en prendre une au passage. Je suis certain qu’elles m’auraient donné une baffe si elles en avaient eu la force. Sur le moment, j’ai éprouvé un immense sentiment d’autosatisfaction. C’était amusant de les voir en colère. En revanche, ça l’était nettement moins lorsqu’Elina a éclaté en sanglots. Je ne l’avais jamais vu comme ça. Sous sa carapace de dure à cuire se trouvait une âme fragile. Au fond, même si elle ne l’a jamais montré, je n’en ai jamais douté. Ensuite, Elenei nous a fait ses adieux et elle est partie. Sans un regard en arrière. Il ne me restait plus qu’à convaincre Elina de la rejoindre. J’ai regardé Elenei s’éloigner, le cœur serré, puis je me suis adressé à mon amie :

« Non, Elina, ai-je commencé d’un air triste. Nous savons tous les deux que nous ne pourrons pas rentrer à la maison ensemble. Le Capitole ne le permettrait pas. Et, il vaut mieux que ce soit toi qui gagne, plutôt que moi ». Je l’ai vu prête à répliquer, mais je ne lui en ai pas laissé l’occasion : « Non, laisse-moi parler s’il-te-plaît. Tu connais ma situation, tu sais que même si je gagne, je mourrais dans l’année. Je suis en phase terminale, de toute façon, donc à quoi bon prendre la place de quelqu’un d’autre ? Non, il vaut mieux que je meure dans cette arène et, au fond de toi, je suis sûr que tu l’as compris depuis longtemps. Tu ne pourras pas sauver tout le monde et certainement pas moi. » Mes yeux se sont remplis de larmes, que j’ai refoulé le temps de finir ma tirade : « Il faut que tu ailles au festin avec Elenei. Elle n’est pas encore loin, tu peux la rejoindre. Tu as tes chances de gagner, surtout si vous êtes deux. Si je viens, je serais un fardeau pour toi car, je te connais, tu voudras sans cesse me protéger et ça pourrait te mener à ta perte. Et je ne veux pas de cela. » J’ai pris une bonne inspiration, puis j’ai terminé : « Vas-y. Je crois en toi et en tes capacités. Mets toutes tes chances de ton côté pour remporter cette édition. Quant à moi, je ne bouge pas d’ici. Je suis vraiment fatigué et j’ai vraiment mal à la tête ».

Je lui ai souris tout en séchant les larmes qui perlaient aux coins de mes yeux. Finalement, après quelques secondes, Elina est partie, me promettant par ailleurs de faire au plus vite. Je l’ai regardé s’éloigner à son tour. Triste ? Non, je ne sais pas. Je suis content qu’elle m’ait écouté. Elle a ses chances de gagner, je n’en ai jamais douté. Quant à moi, je l’attendrai ici. Si elle revient. Non pas que je doute de ses promesses (je sais qu’elle les tient, elle les a toujours tenu jusqu’à lors), mais j’ai peur qu’elle tombe dans un piège. Et s’il lui arrivait malheur ? Non, ça n’arrivera pas ! Elina va tous les écraser ! Pour ma part, je crois que je vais me reposer un petit coup. Rah et cette tête qui me fait si mal… J’ai l’impression qu’elle va exploser, que mon cerveau tape contre ma boite crânienne pour essayer d’en sortir. Tiens, je crois que j’ai de la fièvre. Et les mains moites, aussi. Il fait froid dans cette caverne. Je me couvre du mieux que je peux, ma dague toujours à proximité de mes doigts. Pourtant, lorsque j’essaye de la soulever, mes forces m’abandonnent. Je n’y arrive pas. Je ferme les yeux pour tenter d’avoir moins mal, pour tenter d’oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Histoire d'embêter le monde ♫ [Jour 3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire d'embêter le monde ♫ [Jour 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nyx, Déesse de la Nuit.
» Un jour, les sucreries domineront le monde et je serai leur plus fidèle serviteur [en cours]
» La plus grande fraude de l'histoire?
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)
» Le monde de l'Obscure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Vesuva [3ème] :: Zone Cinq-