The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games

Un forum RPG sur les Arènes de Hunger Games...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milo Oracle

+ District 5 +

Milo Oracle


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeSam 26 Jan - 16:30

Spoiler:
 

Zut. Il fait vachement noir là-dedans, j’y vois quedal. Il n’y a que des formes indistinctes, sombres et effrayantes. J’aime pas me déplacer dans le noir. En fait, je préfère voir où je mets les pieds. Imaginons que je marche sur une mine sans m’en rendre compte ? BOOM ! En plus, j’ai un sérieux point de côté et ma respiration est saccadée. J’ai l’impression d’avoir couru des heures et, pourtant, ça n’a duré que quelques secondes ! On perd la notion du temps dans cette arène, c’est un truc de dingue. Me tenant le flanc, je m’appuis contre une paroi, tout en jetant des coups d’œil furtifs dans toutes les directions, histoire de ne pas me faire avoir. J’inspire, j’expire, tentant de reprendre ma respiration. Même si je l’ai échappé bel au bain de sang, c’est maintenant que les choses se corsent. Ce n’est pas le moment de faiblir. Autant, à la Corne, on savait où étaient tous les Tributs (ils étaient tous en train de se taper dessus), autant maintenant, ils peuvent se trouver n’importe où. Et ça, c’est assez problématique. J’aime pas ça. Pas du tout. Un léger bruit à ma droite me fait sursauter. Un tribut ? Déjà ? Laissez-moi tranquille, s’il-vous-plait… Immobile, je fixe l’endroit d’où le son m’est parvenu. Tétanisé. Aucun mouvement. Hum, bizarre. On en devient vite parano. Fin, de toute façon, je doute qu’ils engagent le combat maintenant. La plupart sont terrifiés, tandis que d’autres doivent être épuisés par la course qu’ils viennent de réaliser. C’est, du moins, ce que je me dis pour me rassurer. Je ne suis pas dans leur tête. C’est peut-être préférable, d’ailleurs. Le vide me fait peur. Contre moi, ils ont toutes leurs chances de l’emporter, car ce n’est pas moi qui vais véritablement poser problème. Je suis en danger. Mais bon, j’imagine que c’est le cas de tous. Les Hunger Games ont commencé et chacun voudra sauver sa peau. Quel qu’en soit le prix à payer. Logique.

Bon, ne restons pas là à attendre bêtement en plein milieu du chemin. Mes yeux s’habituent petit à petit à l’obscurité, si bien que je parviens à distinguer trois milieux : à ma gauche, une sorte de végétation ; à ma droite, une espèce de lac ; et en face, des pics, qui ressemblent à s’y méprendre à des rochers. Par expérience, je sais que les étendues d’eaux sont truffées de piège. Elles sont là pour que de malheureuses âmes égarées s’y réfugient, pensant trouver le réconfort donc elles ont besoin. Hélas, généralement, c’est tout l’inverse qui se produit. Vous ne m’aurez pas ! Enfin, pas tout de suite. Je crois que je vais surveiller l’endroit et si je vois qu’un tribut s’y abreuve, sans trépasser par la suite, je l’imiterai plus tard. Un cobaye, en quelque sorte. En attendant, méfiance. Mon regard se tourne ensuite vers la végétation. Je n’ai pas confiance non plus. Ça serait trop… facile. Sans compter le genre de bestioles qu’il peut y avoir à l’intérieur. Fin, faut bien que je trouve un lieu où m’abriter et c’est le meilleur endroit. Cela me permettra de fouiller mon sac. Peut-être recèle-t-il quelques trésors ? Je vais voir ça. Soudain, au moment où je me dirige vers un petit buisson, un bruit de pas retentit. Je dresse l’oreille, alerte. Mon cœur s’emballe. Un bruit de pas qui court. Un soufflement. Quelqu’un vient vers moi, là maintenant ! Affolé, je pose mon sac sur le sol et tente d’y dénicher une arme. Pitié, faites qu’il y en ait une ! Rah, mais pourquoi il s’ouvre pas celui-là ! Vite, vite ! Saletés de mains, arrêtez de trembler comme ça ! Je sens que le Tribut se rapproche. Je n’aurais pas le temps de sortir quoi que ce soit. La fermeture ne veut pas s’ouvrir. Paniqué, je me redresse, saisis mon sac et m’apprête à m’enfuir.

BOOM. Un violent choc me projette par terre. Ouille, l’inconnu m’a rentré dedans ! Quel crétin ! Je me relève péniblement, tout en gardant mon sac au niveau de la nuque, dans le cas où il voudrait me décapiter. Je reprends ma course. Faut pas que je reste près de lui. Là-bas, des rochers. Je m’y précipite, mais un mauvais mouvement me fait trébucher. Le sol n’est pas droit. Me revoilà sur le sol. L’étranger est sur moi. Je ne peux plus rien faire. Je place mes bras au-dessus de moi :

« Me tuez-pas, s’il-vous-plait... » lui lancé-je d’une voix apeurée.


Dernière édition par Milo Oracle le Dim 3 Mar - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Parker

+ District 5 +

Elina Parker


Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeSam 26 Jan - 17:45

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Tumblr_mftw6nyHAC1rhenmfo1_500

Rp précèdent:
Spoiler:
 

Rah bordel, il a fallu que je fonce sur quelqu'un pendant ma course. Il ne faut plus que je bouge, reste immobile Elina. J'ai pas envie qu'il me tue, pas maintenant. Les jeux viennent à peine de commencer, ça serait vraiment pas juste, je n'aurais même pas eu le temps d'en profiter. J'essaie de récupérer mon souffle le plus discrètement possible, pour pas que l'autre tribut entend que je suis encore là. En plus, dans cette sorte de grotte, il n'y a pas de lumière, on y voit rien. Je plisse les yeux pour essayer de m'habituer à l'obscurité. Imaginez, c'est Kelly, la tribut du six. Elle n'hésitera pas à me tuer, sauf si je suis plus rapide. Mais je n'ai pas d'armes, vu que l'arc a été prit sous mes yeux par l'autre tribut nulle et égoïste ! Peut être qu'il y a un couteau, un canif ou une dague dans mon sac mais je ne peux pas fouiller dans mon sac, pas maintenant. Puis c'est si calme que j'ai envie de rigoler, mais je me retiens du mieux que je peux en mettant ma main sur ma bouche. J'allais exploser quand j'entendis un bruit, juste à coté de moi. Oh non. Il ne faut plus que je bouge, plus un geste. Vu la rapidité des pas, l'autre personne doit être en train de courir, tant mieux. Mais d'un coup, un bruit. Comme si quelqu'un était tombé. C'est la goutte qui a fait déborder le vase, je ne pus me retenir de rire cette fois et j'explosais, pensant à ce tribut qui s'est écrasé au sol comme un idiot. Je me tenais le ventre, morte de rire.

« Me tuez-pas, s’il-vous-plait... »

Je me calmais direct à l'entente de la voix. Elle est bien trop familière et les seules personnes à qui j'ai parlé depuis que je suis arrivée au Capitole sont Kelly et Milo. Aurais-je pris la même sortie qu'un des deux ? Au moins je serais pas toute seule, c'est un avantage mais je doute que Kelly me laisse tranquille surtout suite à notre discussion aux entraînements. Ça serait l'occasion de redevenir copines toutes les deux non ? Je pourrais m'excuser et tout ça puis après on ferait une partie de trois petits chats pour faire passer le temps, c'est une bonne idée non ? Mais la voix est plutôt masculine donc je suppose qu'il s'agit de Milo. Ça serait génial si c’était lui. Le hasard aurait fait qu'on a prit la même sortie après avoir échappés au bain de sang.
Maintenant, j'arrivais à distinguer quelques formes. Au loin, il y a un point d'eau, une sorte de lac, un peu de végétations et quelques rochers, l'idéal pour se cacher. Puis je regardais au niveau du sol, en effet il y avait bien une masse à terre. L'envie de rire me reprit mais c'était pas le moment de rigoler. Je m'approchais doucement et avec méfiance de la personne.

« Mi...Milo ? » Demandais-je doucement. «  C'est toi ? Ou alors tu es Kelly ? Ou un autre tribut... » Lâchais-je pensive. Si c'est un autre tribut il me tuera. «  Je suis gentille, il ne faut pas me tuer. Je suis inoffensive et pas armé. » Dis-je en mettant mes mains en l'air.

C'est le moment de partir en courant non ? Ou alors je reste et on tape discute, on fait connaissance et tout le tralala ? Non, je suis persuadée que c'est Milo qui est là, allongé à terre. Imaginez il est tombé parce qu'il a fait une crise ! Mon cœur s'emballa directement. Oh mon dieu, ça serait horrible. Je sautillais sur place, cherchant une solution. Je me souviens du jour où je lui ai sauvé la vie. Heureusement que j'étais là sinon personne ne serait venu le voir, tout le monde passait et le regardait, sans rien faire. Il était allongé au sol, inconscient mais les gens s'en foutaient. Ses parents me sont très reconnaissant et lui aussi depuis ce jour là. Maintenant, je le considère comme mon ami même si c'est le petit frère de ma meilleure amie, ça ne m'empêche pas de passer des après midi à jouer avec lui. Alors je m'approchais lentement de la personne à terre, puis je m'accroupis à ses cotés.

«  Milo ?! Si c'est toi, dis quelque chose ! » Dis-je apeurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Oracle

+ District 5 +

Milo Oracle


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeSam 26 Jan - 23:12

Je ferme les yeux. Si je dois mourir, je préfère encore ne pas voir le coup arriver. D’ailleurs, j’espère que le tribut, considérant mon jeune âge, ne sera pas trop sadique. Je ne veux pas souffrir. L’an dernier, un cinglé a torturé une pauvre fille, lors du Bain de Sang. C’était vraiment horrible à regarder. Le Capitole n’a même pas pris la peine de censurer ce genre d’images. Ils s’en fichent que des gamins puissent observer ce genre de monstruosité, c’est loin d’être leur priorité. Eux, ne veulent que lire la souffrance et la mort dans les yeux de leurs victimes. Je revois encore le martyre de cette adolescente, ses larmes inonder son visage. Je ne veux pas mourir de la sorte… Je ne veux pas infliger ça à ma famille. Vous croyez que c’est douloureux de mourir ? Je ne vais pas tarder à avoir ma réponse. En rentrant dans cette arène, je savais que je n’en ressortirai pas vivant. Je l’ai su dès que je me suis porté volontaire, voire même avant en fait. Je n’ai pas la carrure. Que puis-je faire face à de grands gaillards, montés comme des bœufs ? D’un claquement de doigts, ils peuvent me briser la colonne vertébrale. Bon, certes, il y a des plus jeunes (la fille du Un et celle du Quatre, je crois), mais elles ont été mieux préparées que moi, ça ne fait aucun doute. Donc oui, je vais mourir. Pourtant, j’aurais souhaité aller plus loin dans l’aventure, notamment pour respecter la promesse que je m’étais faite. L’un de mes plus grands regrets.

Cependant, plus le temps passe et plus je m’étonne de ne pas me faire attaquer. Intrigué, je risque un coup d’œil aux alentours, quand soudain, une voix retentit dans l’obscurité. Elina ? Au début, je ne réagis pas. Après tout, j’ai peut-être rêvé. On dit que, lorsqu’on désire vraiment quelque chose, on peut croire qu’elle se réalise, alors qu’en fait, il ne s’agit que de notre imagination. Je reste donc méfiant. Peu que je m’avance et qu’il s’agit d’un autre tribut, j’aurais l’air fin. A moins qu’il ne s’agit d’une ruse des juges ? Ils sont prêts à tout. Et hors de question que je leur facilite la tâche. S’ils veulent me tuer, il leur faudra beaucoup plus d’audace. Lorsque la voix résonne de nouveau, je ne peux plus l’inventer. Elle est bien réelle. Et c’est la fille que je cherchais.


« Elina ? Oui, c’est moi ! Oh je suis content de te voir ! » m’exclamé-je d’un ton rassuré. Je me lève et me précipite vers elle. Même s’il fait sombre, je parviens désormais à reconnaître ses longs cheveux. C’est bien elle. Je me réfugie dans ses bras et m’effondre en larmes : « J’ai eu si peur… J’ai… j’ai… peur de cet… cette arène » bégayé-je en pleurant. « Il fait… no-noir et j’y vois rien du…du tout. Ça m’énerve ! ». J’enfouis mon visage dans ses bras et oublie momentanément l’endroit où nous nous trouvons. Je me fiche de tout ça, je veux juste être avec Elina. Elle me rappelle ma mère, lorsque celle-ci me prenait dans ses bras avant que je m’endorme. Je pense qu’à l’époque, elle avait peur que je ne me réveille pas le lendemain. Dans ces moments-là, je me sentais en sécurité, capable d’affronter le monde et de le vaincre si nécessaire. Au bout de plusieurs minutes, je consens à relâcher mon étreinte. La fatigue et la peur sont passées. Maintenant, je suis prêt.

« Désolé… » lui dis-je en me frottant les yeux. « Ça va mieux. Je te remercie. Bon, il faut qu’on élabore notre stratégie. J’ignore combien de tributs sont morts au bain de sang mais il en reste un bon paquet à éliminer. Tu as un plan ? Je pense qu’on devrait aller là-bas et voir un peu ce que contiennent nos sacs. Ensuite, on avisera. » Je lui désigne le lac. Entre la paroi de la grotte et l’étendue d’eau, je crois discerner un ou deux mètres de largeur, ce qui nous offrira une petite cachette. De ce fait, ceux qui veulent nous affronter, à moins de traverser le lac à la nage, devront passer soit par la droite, soit par la gauche. Et là, nous les verrons arriver. Je ne me reconnais plus dans ce que je suis en train de dire. Les larmes que je viens de verser m'ont libéré. L'innocence de jadis a disparu. J'ai un objectif, et je m'y tiendrai. Quoi qu'il m'en coûte. Milo rentre dans l'arène, et il ne va pas se laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Parker

+ District 5 +

Elina Parker


Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeDim 3 Fév - 13:22

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Tumblr_mftw6nyHAC1rhenmfo1_500

Je plissais mes yeux en espérant que j'arriverais à mieux voir qui est la personne allongée à terre. C'est un peu suicidaire ce que je fais quand même. Si ça se trouve c'est un carrière qui se fait passer pour Milo tout ça pour me tendre un piège. En plus, quelle idée de faire la moitié de l'arène plongée dans l'obscurité ? C'est vraiment pas pratique pour s'orienter et en plus je n'aime pas trop être dans le noir... Mes copines du District cinq m'ont trop raconté d'histoires sur les monstres qui venaient t'attaquer quand il faisait noir, quand tu ne pouvais pas les voir et depuis j'ai peur. Un frisson me parcouru. Brrr, imaginez l'arène est remplie de monstres et en fait ce n'est pas les tributs qui vont nous attaquer mais eux et en fait ils sont là pour arracher nos membres un par un et finir par nous manger tout cru. J'allais m'éloigner de la personne allongée à terre pour partir en courant mais le tribut se mit à parler et je fis demi tour.

« Elina ? Oui, c’est moi ! Oh je suis content de te voir ! »

Milo me sauta au cou et se réfugia dans mes bras. J'étais toute aussi heureuse que lui de le voir. Je commençais vraiment à avoir peur toute seule. Je le serrais encore plus fort contre moi, maintenant rassurée. Je voulais lui demander s'il allait bien, s'il n'était pas blessé mais il s'effondra en larmes. Je l'ai vu pleurer plus d'une fois, il a beau jouer le petit garçon fort, il reste quand même quelqu'un de sensible. Mais je pense surtout qu'il a tellement eu peur qu'il n'a pu s'empêcher de pleurer.

« J’ai eu si peur… J’ai… j’ai… peur de cet… cette arène. Il fait… no-noir et j’y vois rien du…du tout. Ça m’énerve ! »

Il enfouit son visage dans mes bras tout en continuant de pleurer. Je tentais de le calmer par quelques petits « Shhht, ça va aller. » ou encore par des « C'est fini, je suis là maintenant. » et ça semblait marcher puisque sa respiration était moins saccadée et reprenait un rythme régulier. Mais l'envie soudaine de rigoler revint, quand je repensais à la façon dont il était tombé, c'était vraiment trop drôle mais ce n'était pas vraiment le moment de penser à ça.

«  Allez c'est tout, c'est fini. Tu vas finir par tremper mon t-shirt. » Lâchais-je en rigolant doucement pour essayer de détendre l'atmosphère.

Il avait l'air si fragile quand il se mettait à pleurer comme ça. Il aurait été bien mieux chez lui que dans cette arène. Je lui en veux encore un peu de s'être porté volontaire pour m'accompagner aux Hunger Games. C'était mon édition, pas la sienne. Je m'en voudrais à mort s'il venait à mourir. Bon d'accord, dans tous les cas sa seule issue est la mort mais j'aurais préféré qu'il meurt tranquillement dans sont lit aux cotés de sa famille plutôt que dans la souffrance des mains d'un carrière qui ne pense qu'à assoupir sa soif de sang et de tuer. Mais bon, je me force à me dire que c'est de l'histoire ancienne et que maintenant le mal est fait.

« Désolé… Ça va mieux. Je te remercie. Bon, il faut qu’on élabore notre stratégie. J’ignore combien de tributs sont morts au bain de sang mais il en reste un bon paquet à éliminer. Tu as un plan ? Je pense qu’on devrait aller là-bas et voir un peu ce que contiennent nos sacs. Ensuite, on avisera. »

Ce qui est bien avec Milo, c'est qu'il a toujours de bonnes idées. Je suis certaine qu'on ira très loin ensemble. Il est vrai que je n'avais prêté aucune attention aux coups de canon donc on ne sait pas combien de tributs sont morts au bain de sang puis mis à part retourner à coté du volcan en action, on ne verra pas les morts apparaître dans le ciel puisque dans les souterrains on ne peut pas le voir. Au pire c'est pas grave, le plus important c'est que Milo est sain et sauf et qu'on soit ensemble. J'imagine que Shaé et mon père doivent être en train de nous voir à travers leur télé et qu'ils doivent déjà être plus rassurés de nous voir faire équipe.
Sans attendre plus longtemps, je suivais mon partenaire de District vers sa petite cachette. Je repensais à l'arc que je n'ai pas su prendre à temps, il nous aurait été bien utile. Je m'assis en tailleur aux cotés de mon ami tout en restant silencieuse et avec curiosité j'ouvrais mon sac. J'ai de la nourriture, suffisamment d'eau pour le moment et même une dague et trois pointes de lance en métal. Et quelques bâtons bizarres pour nous éclairer, heureusement ils ont pensé à ça. Puis je sortais le fil de pêche et le paquet d'hameçon que je regardais avec attention.

« Dis Milo, tu as déjà pêché toi ? Tu sais comment ça marche ce bidule truc muche? » Lui demandais-je en prenant un hameçon et sans faire attention je me piquais avec. «  Aie ! Mais ça pique ce machin ! » Puis j'apportais mon doigt à ma bouche en faisant une moue boudeuse. «  C'est pas juste, ils mettent des trucs cool et on sait même pas s'en servir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Oracle

+ District 5 +

Milo Oracle


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeLun 4 Fév - 18:50

La présence d’Elina m’a redonné du courage. En me portant volontaire, je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait. Certes, je savais que j’allais droit à la mort, mais j’ignorais qu’il me faudrait progresser sous terre. Il fait tellement noir dans cette arène… Je fais attention où je mets les pieds. Pas envie de me prendre un piège. Mes sens en alerte, j’ai l’impression que tous les autres tributs sont là, à m’observer. Je perçois leur regard. Dingue, hein ? En fait, je crois que les Hunger Games rendent légèrement parano. On se sent épiés, traqués. Angoissant. J’évite de penser à ce que me réserve l’obscurité. Pour l’instant, je suis là. Pas ailleurs. En scrutant les horizons, je remarque que mon plan a néanmoins une faille : en étant ici, si des Tributs décident de nous encercler, nous ne pourrons pas nous enfuir. Il nous faudra forcément combattre. Un sourire se dessine sur mes lèvres. Qu’ils essayent, ah ah ! Une autre idée me vient en tête mais, pour l’instant, je décide de ne pas la révéler à mon amie. Elle risquerait d’être contre ou, du moins, de me faire changer d’avis. Non. Je l’étonnerai. Et ces Tributs regretteront d’avoir voulu nous piéger. Ils comprendront leur douleur. Je vais me servir de cette faille pour élaborer une contre-stratégie de sorte que les autres puissent penser que nous avons fait une erreur. Trop sûrs d’eux, ils se présenteront à nous en baissant leur vigilance. Généralement, les alliances sont de quatre maximum, ce qui impliquera deux tributs de chaque côté. Et, au moment où ils s’y attendront le moins, BIIM. Je me surprends à saliver d’avance. Que suis-je devenu ? Me suis-je transformé en cette créature du Capitole ? Ai-je perdu mon âme en désirant éliminer mes concurrents ? Je ne me reconnais plus. Elina me sort de mes pensées.

« Ah ah, m’esclaffé-je, ce sont des hameçons ! Il y a pas mal de bouquins là-dessus dans la bibliothèque de l’école, tu aurais dû y jeter un coup d’œil, ajouté-je en lui lançant un regard faussement accusateur. En fait, il faut les accrocher solidement au bout d’un fil, mettre une sorte d’appâts – ici ça risque d’être difficile d’en trouver, d’ailleurs – puis le jeter dans le lac. Une canne à pêche en fait. Fin, j’imagine. Par contre, je n’ai jamais pêché, tout relève de la théorie. »

Je laisse Elina faire mumuse avec ses hameçons. Elle aura eu le mérite de me faire rire ! Je vois qu’elle a déjà regardé ce que contenait son sac. Je décide d’en faire de même. D’un geste vif et précis, je déroule la fermeture et y plonge ma main. Oh, y a un truc pointu là-dedans. Délicatement, je saisis ce qui semble être un grand couteau. La lame semble coupante. Le peu de lumière qu’il y a dans cet endroit me permet d’en distinguer la forme. Je pense que ça va m’aider à me procurer à manger. Des animaux, hein ! Je n’ai pas l’intention de découper les autres tributs pour les faire cuire par la suite. Je doute que le cannibalisme soit très bien vu par nos amis de Panem. Je dois avouer que ce genre d’arme me fait un peu peur. Et si mes adversaires en avaient des semblables ? Rien que d’imaginer ce couteau me rentrer dans l’abdomen me fait frémir. Je pose l’arme à côté de moi et reprends mon inspection à l’aveugle. Une gourde, à peu près remplie, je crois. Sans réfléchir, je dévisse le goulot et m’en abreuve d’une bonne gorgée. La course effrénée que j’ai réalisée quelques minutes plus tôt m’a épuisé. J’espère qu’on ne viendra pas nous attaquer, je serai bien incapable de me défendre. Je poursuis vite fait mon inspection, histoire de ne pas perdre trop de temps. Bon, encore des hameçons (même si j’ignore à quoi ils vont nous servir), des petits gâteaux (je résiste à l’envie d’en manger), une boite de petits poissons (enfin, je crois) et, oh, c’est quoi que ça ? Des bâtons qui brillent ? Je n’en avais jamais entendu parler. J’en prends un de couleur jaune, que je dirige vers Elina :

« Tiens, c’est drôle comme truc, m’exclamé-je d’une voix enjouée. Difficile de passer inaperçu avec ça, en fait. Je pense qu’on ne devrait pas les utiliser tout le temps. Les tributs qui passeraient par ici auraient tout fait de nous repérer. En revanche, je crois que j’ai une idée… »

Oserai-je ? Ça serait géant ! Je sais ce que je vais en faire de ces petits bâtonnets lumineux ! J’ignore quand, mais ils me seront utiles, d’une manière ou d’une autre. Afin de respecter mes dires, je les range au fond de mon sac. Il fait suffisamment clair pour que je perçoive les formes d’Elina. Mes mains rentrent en contact avec un fil. Ah, nickel, du fil de pêche. Je sais déjà ce que je vais en faire. Le tout étant de voir si c’est réalisable mais, normalement, ce devrait être le cas. Mon exploration s’achève en contact de trois piques de métal. Tout ce qu’il me fallait. Ah, non, il reste aussi une sorte de duvet. Mouais, vu la chaleur de cet endroit, je doute que ça me soit très utile en fait. Mais bon, s’ils nous ont été donnés, c’est qu’il y a forcément une raison. Ça ne m’étonnerait pas que les juges baissent la température durant la nuit afin de tuer les malheureux qui ne se seraient pas protégés. Sadiques comme ils sont… Je range tout d’une manière ordonnée, ne gardant qu’avec moi le couteau, le fil de pêche (dans ma poche) et mes piques de métal (dans mon autre poche). Que vais-je en faire ? Vous le saurez bien assez tôt.

« On fait quoi ? demandé-je à Elina d’un air perplexe. Je n’ai pas vraiment envie de bouger, mais attendre m’est insupportable. Je réfléchis à la confection d’un piège, donc si tu as une idée, je t’écoute. » Je m’appuis contre la paroi de la grotte, prenant garde à ne pas toucher l’eau du lac. On ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Oracle

+ District 5 +

Milo Oracle


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeMer 13 Fév - 10:46

Elina reste silencieuse. J’imagine qu’elle doit songer à une stratégie. Ça fait des mois qu’elle me parle de l’arène. Maintenant qu’elle y est, je crois qu’elle a envie d’en découdre. En plus, elle paraît bien préparée – même si elle ne sait pas se servir d’hameçons. Je la regarde du coin de l’œil. Je ne l’ai jamais connu violente. D’ailleurs, j’ai du mal à imaginer qu’elle puisse l’être. Lorsque je la voyais, c’était souvent pour jouer ou pour discuter. Pas pour se battre. Mais, désormais, ce n’est plus un jeu. Fin… si, pour le Capitole. Après tout, n’est-ce-pas Hunger Games, le nom de ce massacre ? Et, son regard a changé. Ce n’est plus le même qu’autrefois. Ses yeux brillent d’une lueur de détermination, à m’en donner la chair de poule. Je me fais peut-être des idées. Cette arène nous changera tous, de toute façon. Le survivant ne sera plus jamais le même. Il aura, dans la tête, ces souvenirs et ces peurs, peu importe de qui il s’agit. Et je sais que ça ne sera pas moi. Donc, à quoi bon quitter cette Terre en laissant derrière moi des actes qui ne me ressemblent pas ? Pourquoi tuer, alors que je sais très bien que je ne survivrai pas à ce volcan ? Pour Elina ? Oui, certes, je veux qu’elle rentre dans le district Cinq. Mais, en serai-je capable ? Pourrai-je, de sang-froid, assassiner un autre gamin ? Je ne sais pas. Des doutes m’envahissent. Il y a cinq minutes, j’étais prêt à tous les massacrer. Mais maintenant ? Je secoue la tête. Non. Je ne pourrai pas les tuer de mon poignard. En revanche, je compte bien poser quelques pièges ici et là. Au moins, je ne les verrai pas mourir s’ils tombent dedans. Il n’y aura qu’un seul vainqueur. Et si je veux que ce soit Elina, les autres devront mourir. C’est aussi simple que cela. Les heures passent, inlassablement et aucun de nous ne lâche un mot. Parfois, un coup de canon retentit. Puis, le silence. Encore et toujours le silence. Un silence de mort.

« Je vais me dégourdir les jambes, lancé-je d’une voix rauque à mon amie. »

D’un bond, je suis sur pieds. Je prends soin d’avoir avec moi mon poignard et mon fil de pêche. Il faut que je fasse un peu de repérage, histoire de voir ce que je peux utiliser ou non. Car, c’est bien beau d’avoir tout un tas de pièges dans la tête, mais encore faut-il pouvoir les poser. Et, vu le terrain dans lequel nous sommes tombés, ça risque d’être un peu compliqué. Je longe silencieusement les parois de la caverne, tout en prenant garde à ne pas toucher l’eau. Je m’en méfie. C’est trop… tentant. Les juges seraient capables d'y planquer une mutation génétique. Une fois arrivé au centre de la zone, je jette un coup d’œil aux alentours. Il ne faudrait pas que je me fasse buter à cause d’un moment d’inattention. Je n’entends rien. Soudain, je sursaute et manque de me rétamer. Un coup de canon. Un tribut vient de mourir. J’ignore combien ont trépassé en ce premier jour. D’ailleurs, je ne sais même pas quelle heure il est et ça, c’est assez embêtant. J’aime savoir. C’est psychologique, je crois. Fin, j’imagine qu’il ne fait pas encore nuit, sinon, nous aurions vu le récapitulatif des morts. Je sens que mes larmes vont couler lorsque je verrai leur visage. Même si je ne les connais pas, je les ai croisés lors des entraînements ou des interviews et ça, ça laisse des traces. Je n’ai échangé que quelques mots avec certains, mais cela suffira à les inscrire dans mon esprit jusqu’à la fin de ma vie (donc jusqu’à dans quelques jours). Je reverrai leur sourire, leurs yeux. Cette pensée me serre le cœur. Il ne faut pas que j’y pense. Pour l’instant, c’est à moi que je dois penser, et non aux autres. Je prendrai le temps de me recueillir ce soir, avant de m’endormir.

J’observe le terrain qui me fait face. Un endroit boisé et des rochers. S’il y a un tribut caché, je ne donne pas cher de ma peau. Quelle idée de m'éloigner d'Elina ? Non, j'ai bien fait. Je ne pouvais plus supporter de ne rien faire et d'attendre qu'on me tombe dessus. C'est à moi d'agir. Il fait sombre. Je ne distingue que quelques formes. Pourtant, il faut que j’aille voir. Je décide d’inspecter les rochers, à la recherche notamment de quelques éléments qui pourront m’être utiles pour la confection de mon piège. Le poignard à la main, j’avance à pas furtifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Parker

+ District 5 +

Elina Parker


Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeJeu 14 Fév - 19:31

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Tumblr_mftw6nyHAC1rhenmfo1_500

Je continuais de fixer mon doigt avec une moue boudeuse, d'où une goutte de sang perlée suite à la piqûre que m'a provoqué l'hameçon. D'après mes souvenirs de l’entraînement, c'est pour pêcher mais je n'ai aucune idée de comment on pêche, je n'ai jamais eu l'occasion d'apprendre. Les tributs du District quatre ont un avantage sur nous, ils pourront manger du poisson et pas nous, c'est pas juste. Je commençais à m'adapter à l'obscurité de cette grotte, je pouvais presque apercevoir chaque formes qui m'entoure. Je suis contente d'avoir retrouvé Milo. Il est vraiment de bonne compagnie puis à deux contre tous les autres, on va déchirer à coup sur. Enfin, je crois. Je ne sais pas de quoi mon ami est capable, est ce qu'il arriverait à tuer d'autres enfants ? Parce qu'il est jeune et si insouciant. Il est le genre de garçon à monter sur un arbre sans réfléchir aux conséquences mais au fond je sais qu'il est très intelligent. J'avais envie de pleurer en repensant à sa maladie. Il me l'avait annoncé quand on était dans notre appartement au Capitole, il mérite de vivre, pas de mourir. En tout cas, je garderais un œil sur lui, ça c'est sur.

« Ah ah! Ce sont des hameçons ! Il y a pas mal de bouquins là-dessus dans la bibliothèque de l’école, tu aurais dû y jeter un coup d’œil En fait, il faut les accrocher solidement au bout d’un fil, mettre une sorte d’appâts – ici ça risque d’être difficile d’en trouver, d’ailleurs – puis le jeter dans le lac. Une canne à pêche en fait. Fin, j’imagine. Par contre, je n’ai jamais pêché, tout relève de la théorie. »

Je ne suis jamais allée à la bibliothèque, les livres c'est trop ennuyant. Je sortais alors le bout de ficelle de mon sac et je prenais délicatement l'hameçon en faisant en sorte de ne pas me blesser une seconde fois parce que ça fait vraiment mal comme truc. J'essayais d'attacher la ficelle à l'hameçon, mais je suis loin d'être agile pour faire ce genre de chose et ça me prend rapidement la tête et j'abandonne. Je range tranquillement les hameçons dans mon sac puis je continue de jouer avec le bout de ficelle lançant un coup d’œil du coté de Milo. Son sac contient les mêmes choses que moi. Il restait lui aussi fixé sur les bâtons bizarres, les trucs qui font de la lumière.

« Tiens, c’est drôle comme truc Difficile de passer inaperçu avec ça, en fait. Je pense qu’on ne devrait pas les utiliser tout le temps. Les tributs qui passeraient par ici auraient tout fait de nous repérer. En revanche, je crois que j’ai une idée… »

Du coup, curieuse d'examiner ces bâtons de plus prêt, je les sortais rapidement de mon sac. Quelle idée peut-il avoir en tête avec ces machins ? Il compte éblouir les tributs avec ça ? Je ne pense pas que ce genre de truc puisse éclairer assez fort pour éblouir une personne. Il doit sûrement avoir une autre idée bien plus intelligente en tête, je lui fais confiance de ce coté là. J'avais envie de lui demander à quoi il pensait mais je préférais rester silencieuse pour le moment même si ce n'est pas dans mon habitude. Milo continuait de fouiller dans son sac, et moi je rangeais délicatement les bâtons lumineux dans mon sac tout en gardant la ficelle dans mes mains pour continuer à m'amuser avec. Puis je posais le poignard juste à coté de moi, pour avoir une arme à porté de main en cas d'attaque et je fermais calmement mon sac.

« On fait quoi ? Je n’ai pas vraiment envie de bouger, mais attendre m’est insupportable. Je réfléchis à la confection d’un piège, donc si tu as une idée, je t’écoute. »

Je restais silencieuse, je n'avais aucune idée de ce qu'on pourrait faire pour passer le temps et je n'ai aucune envie de bouger non plus. Mon père me manquait déjà, je regrette de l'avoir laissé tout seul à la maison et en ce moment il doit me regarder à travers son écran. J'ai envie de le prendre dans mes bras pour qu'il me rassure, j'aime vraiment pas me retrouver dans le noir. J'espère qu'il est fier de moi, car je vis ma passion après 3 ans d'attendre. J'espère aussi que maman de là haut est aussi contente pour moi et qu'elle me protégera ainsi que Milo. Je n'ai pas envie de voir mon partenaire de District mourir sous mes yeux. Je soupirais doucement, je m'ennuie déjà. Que faire ? Faire un cacahe-cache ? Oh non ! Il fait bien trop sombre, je risquerais de me perdre et Milo aussi, hors de question. Un loup glacé ? Trop dangereux, on risque de tomber et de se faire mal, c'est déconseillé. Bon bah... S'amuser à faire des acrobaties ? Celui qui fait la plus belle figure gagne le droit de... Non en fait non, ce n'est pas une bonne idée non plus.

« Je vais me dégourdir les jambes. »

Mon ami me sortit de mes pensées. Il va se balader ? Ça m'en a tout l'air puisque sans attendre il sauta sur ses jambes, prit son poignard et le voilà presque parti. J'avais envie de lui dire de faire attention mais il était déjà trop loin et crier n'est pas une bonne idée. Je devrais peut être le suivre non ? J'espère qu'il ne se fera pas attaquer. J'ai pas envie qu'il tombe sur les carrières ou sur Kelly qui est prête à tuer n'importe qui pour gagner e retourner chez elle. Il vaut mieux que je l'accompagne. Je me lève d'un bond, je prends mon poignard et me met à sa poursuite. Par où est-il parti ? En plus il y a des rochers un peu partout, je vais finir par me perdre. Au bout d'à peine deux cents mètres, j'étais en train de me perdre dans cette grotte. La meilleure solution serait de rester à coté du lac, à garder les sacs et ça serait plus prudent.
Sur la route pour retourner à notre cachette, un coup de canon résonna et ça avait eu le don de me faire sursauter et de lâcher un petit cri. Je portais rapidement ma main à ma bouche, prions pour que personne ne m'est entendu et je cours vers les sacs, prenant la même place que tout à l'heure tout en gardant mon poignard dans la main et en restant attentive au moindre bruit. Milo, revient vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenei Sword

+ District 12 +

Elenei Sword


Messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeDim 17 Fév - 13:41

Elenei Sword
“ En sécurité ? Peut-être pas. „

Milo Oracle & Elina Parker



RP précédent

Je rangeais ma bouteille d’eau avant de la finir entièrement. Cette petite course avec la chaleur du volcan m’avait assoiffée. J’avais encore la bouche sèche et pâteuse. Bon, maintenant, qu’allais-je faire ? Derrière moi se trouvait Milo et son amie, Elina. Je ne savais pas si j’allais les voir tout de suite ou si j’attendais un peu. Ce qui était sûr, c’était qu’à un moment, j’irais les voir et resterais avec eux le plus longtemps possible. Protection rapprochée de faibles et en même temps… Autre chose peut-être ? Quelque chose que je ne savais pas vraiment définir. Une autre raison à cette alliance. En tout cas, ils ne pourraient pas refuser. Le petit Milo avait l’air tellement perdu durant les entraînements… Enfin, si on pouvait appeler ça des entraînements. C’était plutôt une formation accélérée pour apprendre à mourir en beauté pour le plus grand bonheur de ces salauds de Capitoliens. Ma mâchoire se contracta à cette seule pensée. Je respirais un grand coup pour me calmer. La vengeance arrivera sans aucun doute à un moment ou à un autre.

L’écho de leur conversation me parvenait toujours. Finalement, je vais y aller tout de suite. Peut-être qu’ils ne souvenaient pas de moi. J’allais me relever et partir à leur rencontre quand j’entendis de minuscules pas de souris. Quelqu’un arrivait. Je me relevais d’un bond en récupérant ma dague. Je suis revenue en quelques bonds sur le haut de mon rocher. Heureusement que celui que j’avais choisi n’était pas le plus près du lac. De cet observatoire, je pourrais distinguer un minimum – si le peu de lumière me le permettait – la personne qui avance vers moi. Le bruit se fit de plus en plus proche. Quand je le sentis tout près, en dessous de moi, j’ai sauté à côté de l’endroit où je présumais qu’il était.

Dans un ample mouvement circulaire, j’ai mis le plat de ma lame sur ce que je présumais être le cou du visiteur en plaçant ma main sur son menton. Mais, emportée par l’absence de jugulaire, je ne fis que couper quelques cheveux. Oh. Pourquoi n’y avais-je pas pensé plus tôt ? J’avais tout de suite cru que quelqu’un m’avait suivi et voulait maintenant m’avoir par surprise, alors que c’était juste Milo. C’est terrible comme le noir vous cache bien des choses… Le petit a eu l’air de me remarquer, car j’entends un bruissement de tissu. S’est-il retourné ? Heureusement, vu le bruit qu’a fait ma dague en fendant l’air. C’est ce genre de bruit en général qui ferait flipper n’importe quel môme. Et même le choc sourd qui a résonné lorsque j’ai atterri sur le sol attire obligatoirement l’oreille. Je n’ai pas été fine sur ce coup-là…

« Milo ? C’est Elenei, Elenei Sword, du district 12. Ne t’inquiète pas, je ne te veux pas de mal. En tout cas, pas à toi… Ça va ? Je ne t’ai pas fait trop peur ? Je suis désolée, je croyais que tu étais quelqu’un d’autre. Tu es avec Elina, c’est ça ? »

J’ai débité cette tirade très rapidement. Trop peut-être. Cet instinct protecteur qui était en moi pourrait me trahir à tout moment. J’avais vu de ces horreurs pendant les jours sombres que je ne voulais absolument pas que ça se reproduise dans cette arène. Encore, il y avait peu de gamins ici. La plupart avaient la quinzaine et n’étaient plus très innocents. Repenser à tous ces petits que j’avais passés en fraude dans le district 13 pendant la guerre et qui étaient morts pendant son bombardement ça me mettait dans une colère pas possible. Se dire aussi que leurs morts étaient de ma faute passait presque de l’ordre du supplice. Mais qu’est-ce que j’avais bien pu faire durant cette période ? Je me re-concentra sur Milo et lui dit ces derniers mots :

« Tu veux qu’on retourne la voir ? »

@Swan


Une magnifique rose d'Olympe :3
Une autre de Nathouniniou <3 Like a Star @ heaven
Encore une de Swanouninounette Amour
Et puis une autre de Pipiiii ! Banane
Et encore une d'Ozzynouninet ! Bizarre
Pis en v'la une autre Jojo ** Shandris
~ San a ressuscité !

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] 13041305541314181411081379
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Oracle

+ District 5 +

Milo Oracle


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeDim 17 Fév - 21:45

En fait, il n’y a pas grand-chose entre ces rochers. La plupart sont aiguisés comme des rasoirs. Plusieurs fois, je manque de m’écorcher le bras sur l’un d’entre eux. Quelle idée que j’ai eue de venir m’aventurer ici. Je crois que je ferais mieux de retourner auprès d’Elina. Même si je ne pourrai pas lui être d’une grande utilité si on se fait attaquer, il vaut mieux que nous affrontions nos potentiels ennemis ensemble plutôt que séparément. Rah mais non, je ne peux pas revenir les mains vides, elle risquerait de se moquer de moi ! Faut que je trouve une bricole. Tiens, ce petit caillou ? De la taille d’une noix, peut-être qu’il pourra m’être utile, non ? Ça me servira, j’en suis sûr. Genre pour assommer quelqu’un ou faire une diversion. Oui, oui, voilà ! Prenez garde à Milo, le lanceur de cailloux ! Je m’étonne de mon ingéniosité. J’en ramasse quelques-uns, les plus gros atteignant 5 centimètres de diamètre, puis je les fourre dans mes poches arrière. Ce n’est pas beaucoup mais, au moins, ça a le mérite de ne pas être trop lourd. Une fois ma réserve établie, je me redresse et observe les environs. Tout est calme. Si calme. Ça en est presque flippant. Je n’aime pas ça. Je me sens épié de toutes parts. D’ailleurs, c’est sans doute le cas. Le Capitole et les gens de mon district doivent avoir un gros plan sur ma détresse. J’entends d’ici les imprécations de mes parents. Oui, oui, je ne reste pas tout seul, maman. Je m’apprête à redescendre de cet endroit terrifiant. Et là, tout s’accélère.

Un courant d’air m’envahit. Une chute lourde à mes côtés et un sifflement au-dessus de mon crâne. Un souffle. Quelqu’un. J’entends sa respiration, je sens l’odeur de sa lame. Je pousse un gémissement avant de pivoter sur moi-même, prêt à m’enfuir. Il veut ma mort. Je ne dois ma survie qu’à ma petite taille, sinon j’aurais été décapité cul-sec. Cette pensée me fait frémir autant qu’elle me répugne. Il m’aurait tué lâchement, sans affrontements. Est-ce ça les Hunger Games ? Doit-on tuer coûte que coûte ? Hélas, j’en ai bien peur. On s’en tape de l’honneur. Tout ce qu’on veut, c’est rentrer chez nous, en un seul morceau. Les méthodes pour y parvenir importent peu. Oh, mais attends voir, j’ai une arme, non ? Pourquoi fuir ? Si ce tribut veut ma peau, qu’il vienne. Je n’ai plus peur. Mourir pour mourir, de toute façon. Je me retourne de nouveau. L’ombre ne me permet pas de distinguer son visage, mais il est là, à deux mètres de moi. Je sors ma dague, prêt à le recevoir. Je m’attendais à tout, sauf à ça.
« Milo ? C’est Elenei, Elenei Sword, du district 12. Ne t’inquiète pas, je ne te veux pas de mal. En tout cas, pas à toi… Ça va ? Je ne t’ai pas fait trop peur ? Je suis désolée, je croyais que tu étais quelqu’un d’autre. Tu es avec Elina, c’est ça ? ». Elenei ? Ce nom me dit vaguement quelque chose. Ce n’est pas vraiment une fille qui m’a marqué durant notre séjour au Capitole. Fin, elle est classique quoi. Je crois que je l’ai croisé quelques minutes lors des entraînements. A moins que ça ne soit la fille du Six ? Je ne sais plus. Quoi qu’il en soit, je reste sur mes gardes.

« Elenei ? m’exclamé-je d’une voix mal assurée. Oui, ça va… Pour… pourquoi tu ne me tues pas ? »

Oula, niveau question idiote, je crois que j’ai atteint le fond. Non mais, c’est vrai. Elle est là, je suis à sa merci, elle peut me bouffer en trente secondes, et elle ne le fait pas ? Je ne comprends pas. A moins qu’elle n’ait besoin de moi pour atteindre Elina ? Que me veut-elle exactement ? Quoi, elle veut qu’on retrouve Elina ? Pour quoi faire ? Mon cœur s’accélère. Oula. Calme-toi. Si elle ne m’a pas tué, c’est que je lui suis utile, donc relax et inutile de s’affoler. Je reprends ma respiration et tente de m’exprimer d’une manière intelligible, cette fois-ci.

« Désolé, j’étais un peu pris de court, ajouté-je en tentant de reprendre contenance. J’aimerais bien retourner la voir, mais il faut que je ramasse quelques… trucs. Ça fait longtemps que tu es ici ? Tu as vu d’autres tributs ? Cet endroit est vraiment angoissant. Il y a un lac là-bas, t’as vu ? On y est juste de l’autre côté. Tu veux venir avec nous ? »

Et voilà. C’est plus fort que toi, hein ? On est dans l’arène et toi, tu racontes ta vie. Nan mais génial. Je rougis. Heureusement, l’obscurité masque ma gêne. Je ne sais toujours pas si je dois m’enfuir en courant, la tuer par surprise ou lui accorder ma confiance. Mais, d’un autre côté, avoir une alliée en plus, dans cette arène terrifiante, ne serait pas un luxe. Par contre, j’ai peur qu’elle et Elina ne s’entendent pas vraiment. Deux filles, du même âge, avec cette même soif de sang. Mmh. Je connais ça, mes sœurs se disputaient tout le temps quand j’étais à la maison. Et j’ai pas envie que ça recommence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenei Sword

+ District 12 +

Elenei Sword


Messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeMar 19 Fév - 20:17

Elenei Sword
“ En sécurité ? Peut-être pas. „

Milo Oracle & Elina Parker



Le bruissement de vêtement de Milo résonnait encore un peu. Ces grottes, aussi grandes soient-elles, étaient assez terrorisantes. Elles renvoyaient n’importe quel bruit au centuple, exagérant chaque décibel perçu. Additionné à ce noir permanent, le décor devenait vite effrayant. Même pour moi qui d’habitude n’avais pas peur de grand chose. J’avais plutôt œuvré vers le douze et le treize, mais dans cette période, j’étais plus que téméraire. Mais bon sang, qu’est-ce qu’il s’était passé en quatre ans pour que je me ramollisse à ce point ? À moins que ce soit l’arène tout court… Je n’avais sûrement pas perdu mon envie de justice par contre. Je ne devais pas. Au début, j’étais quand même là pour ça. Milo se décida enfin à parler. Je l’avais tant effrayé que ça ? C’est vrai que moi, on a jamais failli me tuer de la sorte, aussi…

« Elenei ? Oui, ça va… Pour… pourquoi tu ne me tues pas ? »

La question me fit sourire. J’ai failli laisser échapper un petit soupir d’amusement, mais la situation n’était peut-être pas bien choisie pour rire. Je ne ferais que le faire angoisser encore plus, j’imagine. Il aura une réponse, mais pas maintenant. Et puis expliquer toutes mes motivations serait assez long et compliqué. Je me préparais à partir en direction du lac. Je remis ma dague dans ma ceinture, et mon sac sur mon épaule. Je n’attendais que Milo pour y aller. À côté de moi, le petit essayait tant bien que mal de calmer sa respiration. Il commençait même à y arriver plutôt bien.

« Désolé, j’étais un peu pris de court, ajouta-t-il. J’aimerais bien retourner la voir, mais il faut que je ramasse quelques… trucs. Ça fait longtemps que tu es ici ? Tu as vu d’autres tributs ? Cet endroit est vraiment angoissant. Il y a un lac là-bas, t’as vu ? On y est juste de l’autre côté. Tu veux venir avec nous ? »

Là, je ne pus retenir quelques hoquets. Et moi qui me plaignais de mon débit. J’aurais imaginé un gamin mon bavard dans l’arène. Milo était décidément un drôle de phénomène. Au moins, je ne risquais plus de m’ennuyer, avec lui. Vite, fallait que je me calme, il allait commencer à prendre peur. Et il allait rater une superbe protection rapprochée, sans vouloir me jeter des fleurs. Il fallait que je dise quelque chose, là.

« Dans leur ordre d’apparition, c’est pas grave, désolée de t’avoir attaquée, moi. Tu veux qu’on ramasse tes… trucs avant d’y aller ? Sans parler de la corne, oui, vous êtes les premiers, et non, je ne suis pas là depuis très longtemps. Le lac, je l’ai remarqué en même temps que je vous ai vus vous et oui, je veux venir avec vous. Sinon, je pense que tu serais déjà mort. Et, sans vouloir te faire peur, depuis longtemps. »

Bon, on va faire quoi, maintenant ? Il devait aller ramasser ses « trucs ». Je me demandais d’ailleurs qu’est-ce que ça pouvait bien être. Mais bon, tant que ce n’était pas des fleurs…

@Swan


Une magnifique rose d'Olympe :3
Une autre de Nathouniniou <3 Like a Star @ heaven
Encore une de Swanouninounette Amour
Et puis une autre de Pipiiii ! Banane
Et encore une d'Ozzynouninet ! Bizarre
Pis en v'la une autre Jojo ** Shandris
~ San a ressuscité !

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] 13041305541314181411081379
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Oracle

+ District 5 +

Milo Oracle


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeMer 20 Fév - 13:10

Cette fille doit déjà regretter de m’avoir laissé en vie. Il faudrait que j’apprenne à être un peu moins bavard, ça pourrait me jouer des tours, un de ces jours. Surtout dans cette arène où la moindre incartade peut me conduire directement au cimetière. Je reste silencieux quelques instants, toujours envahi par des doutes au sujet de la personne qui se tient à quelques centimètres de moi. Je ne lui fais pas totalement confiance. Enfin, pas confiance du tout, plutôt. C’est certain qu’il y a anguille sous roche. Cependant, il vaut mieux avoir un tour d’avance sur elle. Okay, j’accepte sa présence, mais je reste sur mes gardes. Et, si elle nous la fait à l’envers… elle en subira les conséquences. Tout se paye un jour, de toute façon. Lorsqu’elle répond à mes questions, je ne peux que décocher un léger sourire. Certes, il ne se voit pas, mais bon. Cette fille est étonnante, elle est parvenue à répondre à toutes mes interrogations. Je n’en espérais pas tant. Au moins, elle s’excuse d’avoir voulu me décapiter. Dans d’autres circonstances, je lui aurais dit en rigolant que ce n’était pas grave etc. Mais là, ça l’est tout de même un peu. Je préfère ne pas relever. On ne sait jamais, elle pourrait s’énerver et revenir sur sa décision. Et, si je peux gagner quelques heures de plus, ce sera déjà ça. Tiens, elle veut m’aider à ramasser mes « trucs » ? Je ne sais même pas ce que je cherche exactement, ça serait un peu idiot de l’embarquer là-dedans. Tout ce que je désirais, en m’aventurant ici, c’était de trouver quelques machins pour mes pièges. Mais, à part des cailloux, je ne vois pas ce que je peux récolter. Bientôt, les carrières nous tomberont dessus. Autant retourner auprès de mon amie pour y élaborer une stratégie. Laquelle ? Je crois avoir une petite idée. Il faudra que je leur expose.

« Dans ce cas, je suis ravi que t’accueillir parmi nous, lui lancé-je en m’approchant d’elle pour qu’elle puisse voir mon visage. Je crois qu’on ferait mieux de retourner auprès d’Elina en fait… Je n’aime pas trop la laisser seule. Et puis faut qu’on trouve un plan pour concurrencer les carrières car il arrivera un moment où nous les rencontrerons. Et il faudra que nous soyons prêts à les affronter. »

Je me souviens de ses dernières paroles. Apparemment, Elenei semble être plus douée que moi au combat. Dans un sens, ce n’est pas plus mal. Elina, elle aussi, est douée. En fait, c’est moi le boulet. C’est à peine si je sais me servir d’un couteau. Même si j’ai l’avantage dans ce genre de terrain où la dissimulation est propice, ça ne fait pas de moi quelqu’un de très dangereux. C’est pour ça que je comptais un peu sur mes pièges pour au moins servir à quelque chose. Va falloir y remédier. En silence, Elenei et moi décidons de retourner près du Lac. En plus, j’imagine qu’il va bientôt faire nuit, même si c’est difficile à dire dans ce genre d’endroit. Et j’ai faim. Et soif aussi. Je crois que, dès que je serais arrivé au camp, je commencerai à entamer dans mes réserves. En redescendant de la zone montagneuse, je m’arrête à la limite du petit bois. Il y fait sombre et je n’ai pas vraiment envie de m’y risquer. Néanmoins, on aura sans doute besoin d’un peu de bois. Je ramasse quelques branches (plutôt des brindilles en fait). Une fois que j’ai ce qu’il faut pour faire un petit feu, j’indique à Elenei qu’on peut y aller. Nous retournons donc près d’Elina. Lorsqu’elle me voit en compagnie d’une autre jeune fille, elle se lève d’un bond et brandit son arme d’un air menaçant. Je lève les mains en signe de paix :

« Ce n’est que moi, Elina. Elenei est de notre côté. Elle aurait pu me tuer, mais elle ne l’a pas fait. On aura besoin d’aide… »

~~~

Nous sommes assis, tous les trois, près du lac. Depuis mon retour, nous n’avons pas échangé beaucoup de mots, chacun d’entre nous étant perdu dans ses propres pensées. Pour ma part, je repense à mon district. Mes parents me manquent. Même mes sœurs me manquent et Dieu sait que j’avais régulièrement envie de les étrangler celles-là, surtout lorsqu’elles me faisaient tourner en bourrique. Combien de fois se sont-elles moquées de moi en me promettant de jouer avec moi, alors que c’était juste pour que je ne sois pas dans leurs pattes ? Aujourd’hui, je donnerai tout pour retrouver ces chamailleries. Si je regrette d’être ici ? Je ne sais pas en fait. Lorsque je me suis porté volontaire, je pensais qu’il s’agissait de la bonne solution, autant pour ma famille que pour moi-même. Je n’aurais pas supporté de voir leurs larmes lorsque, la maladie me rattrapant, j’agoniserai au fond de mon lit. Je préfère mourir d’un coup plutôt que de devoir attendre plusieurs semaines avant que l’ange de la mort ne daigne venir me chercher. Une mort simple, rapide et efficace. Au moins, mes proches pourront faire leur deuil avant l’heure fatidique. Mais, d’un autre côté, j’ aurais aimé les serrer dans mes bras avant le grand final. Un dernier baiser, une dernière étreinte, un dernier sourire. Je redresse mes genoux au niveau de mon menton, puis j’y enfouis mon visage afin d’y verser quelques larmes. Je ne veux pas que mes coéquipières me voient dans cet état.

Soudain, l’hymne de Panem retentit, me faisant sursauter. La grotte s’illumine, nous dévoilant le visage des tributs qui sont morts aujourd’hui. Je ne veux pas les voir. J’en profite pour observer les alentours, m’imprégnant des dimensions de la zone, des éléments qu’on peut y trouver etc. Je vois au loin le petit bois, ainsi que les rochers. Et, bien sûr, ce lac d’une eau limpide. Okay, donc maintenant je connais cet endroit comme ma poche. Je suis peut-être nul au combat, mais j’ai l’avantage de connaître le terrain. Et ça, en temps et en heure, je suis sûr que ça aura de l’importance. Puis, l’hymne baisse en intensité et l’obscurité revient. J’ignore combien sont morts, je ne veux pas le savoir. J’en profite pour jeter un coup d’œil à mes deux « amies » (enfin, à défaut d’un meilleur terme). Je crois deviner qu’Elenei vient de perdre son compagnon de district. Que dire ? Je ne suis pas très doué dans ce genre de situation. Je me contente de me taire et d’essuyer les traces de larmes qui inondent mon visage. Je ne sais pas comment je réagirais si je perdais Elina. C'est pour elle que je suis là, donc hors-de-question qu'elle me laisse. Je me tourne ensuite vers mon sac, y pioche mon paquet de gâteaux et l’ouvre d’un geste machinal. Mon ventre ne gargouille plus. Il a dû comprendre qu’il ne pourrait pas être satisfait correctement et que ce n’était pas la peine de gronder. Je mange un gâteau puis en propose aux filles. Je sais que je devrai économiser mais je ne suis pas quelqu’un d’égoïste. Et puis, je me sentirai mal de manger tout seul. J’en donne donc un à Elina et un à Elenei, insistant pour qu’elles le mangent.


« On ne refuse pas un cadeau donné de bon cœur, m’exclamé-je avec un sourire. Mangez, autant que ça serve à quelqu'un, je ne ferai pas long feu de toute manière

Enfin, je bois plusieurs gorgées de ma gourde. Je ne lésine pas sur les moyens. Après tout, n’y-a-t-il pas un lac à nos pieds ? Fin, on ne sait pas si l’eau est vraiment potable, c’est vrai. Une fois rassasié, je m’adosse sur la paroi de la grotte. Le sommeil me gagne, mais j'ignore si j'arriverai à dormir.

« Je crois que je vais dormir pour être en forme demain. Je suis trop fatigué pour parler stratégie, par contre. Je pense qu’il vaut mieux ne pas allumer nos petites lumières, ni un feu, pour l’instant. On fait des tours de garde ? Vous pouvez me réveiller lorsque ce sera mon tour, s’il vous plaît ? Demain, je vous dirai l’idée que j’ai eue. »

Je laisse planer le mystère. Je m’installe ensuite confortablement, laissant à porter de main mon arme et mes branches. Je me sens un peu plus en sécurité maintenant. Et puis, les filles sont là pour veiller sur moi. Donc, normalement, je devrais pouvoir me réveiller demain. Enfin, espérons. Je ferme les yeux et m’enfonce dans les limbes de la nuit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Parker

+ District 5 +

Elina Parker


Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeJeu 28 Fév - 15:30

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Tumblr_mftw6nyHAC1rhenmfo1_500

J'entourais mes genoux à l'aide de mes bras, j'étais recroquevillée sur moi même en attendant Milo. Ça faisait un bout de temps déjà qu'il est parti, je pensais qu'il ferait vite mais je me suis trompée apparemment. Je soupirais longuement et bruyamment avant de poser ma tête sur mes genoux, tout en continuant d'attendre. C'est horriblement ennuyant en fait les jeux. Enfin, toute seule, c'est nul. Si ça se trouve Milo est parti parce qu'il ne voulait pas rester avec moi. Mais alors pourquoi a t-il laissé ses affaires ? En tout cas, c'est long, très long. Je m'amusais à faire des dessins sur le sol à l'aide de ma dague, c'est le seul truc passionnant que j'ai trouvé à faire le temps que mon compagnon de District ait fini de se dégourdir les jambes. J'ai déjà dessiné un nuage, un soleil et là, je dessine une fleur, comme ma mère m'avait apprit avant qu'elle s'en aille au paradis. De temps en temps, elle me manque, comme maintenant. J'ai envie de la serrer dans mes bras. Elle me manque à chaque fois que je suis seule. Et si Milo avait eu une crise ? C'est pour ça qu'il ne revient pas, c'est à cause de sa maladie qui lui a encore joué des tours. Je savais que j'aurais pas du le laisser partir tout seul, on est une équipe après tout, non ? Mais quelque part, au fond de moi, quelque chose me disait de lui faire confiance, de ne pas m'inquiéter. Il a peut être juste perdu son chemin et ne va pas tarder à arriver.

Au loin, je pouvais entendre des bruits de pas. Il y a quelqu'un dans cette zone, ça doit être Milo, enfin j'espère. Vous croyez qu'il y a des monstres dans cette grotte ? Des montres mangeurs d'hommes. Brrr, rien que d'y penser j'en ai des frissons. Ça me fait penser à l'histoire que j'ai inventé pour faire peur à Milo quand on était coincé dans une vieille cabane lors d'une tempête, au final, je m'étais fait peur toute seule. Ce n'est peut être pas une bonne idée de repenser à tout ça.
Je commençais à avoir la gorge sèche, je pris la bouteille qui se trouvait dans mon sac et décidais de boire un peu, ça ne me ferait pas de mal. Puis encore des bruits de pas, ils sont plusieurs j'en suis sure. Ça doit être les carrières. Je me dépêchais de ranger ma bouteille et de sortir au plus vite ma dague. Et deux personnes se postèrent en face de moi, de l'autre coté du lac. D'un bond, je me levée prête à les attaquer.

« Ce n’est que moi, Elina. Elenei est de notre côté. Elle aurait pu me tuer, mais elle ne l’a pas fait. On aura besoin d’aide… »

«  Mi... Milo ?! Mais tu m'as fais une de ces peurs ! Ne pars plus tout seul aussi longtemps d'accord ? »

~~~

On est assis, autour du lac et personne ne parle. Milo m'avait présenté Elenei, elle fera équipe avec nous, c'est notre alliée. Je ne la connaissais pas encore, mais elle ne m'inspire pas confiance. J'en sais rien en fait, je la connais pas voilà. Et si elle venait nous trahir hein ? Il n'a pas pensé à ça Milo, il a encore foncé tête baissée mais je n'ai rien dit, je voulais pas mettre de tensions entre nous. En tout cas, elle est très jolie c'est sûrement pour ça que mon allié l'a prise avec nous. Je lui jetais quelques regards de temps en temps, pour la surveiller au cas où. Je continuais de jouer avec mon bout de ficelle, celui que j'avais trouvé dans mon sac et que je trouvais amusant. Puis l'hymne retentit pour la première fois. Je regardais les visages défiler en silence, douze tributs sont morts déjà dont le compagnon de District d'Elenei, c'est triste. Je la regardais discrètement à ce moment, est ce qu'elle le connaissait bien ? Ce n'est pas mes affaires en fin de compte. Milo sortait les gâteaux de son sac et nous en proposa gentillement un morceau. Ça tombe, je commençais aussi à avoir faim.

« On ne refuse pas un cadeau donné de bon cœur. Mangez, autant que ça serve à quelqu'un, je ne ferai pas long feu de toute manière.»

A l'entente de ses dernières paroles, mon cœur rata un battement. J'aime pas quand il dit ce genre de chose, j'ai envie de lui mettre une petite claque derrière la tête et lui dire d'arrêter. Puis il a pas le droit de dire ça. Rien que d'y penser j'avais envie de pleurer. J'ai pas envie de le voir mourir, j'ai pas envie de rentrer à la maison sans lui car ça sera plus pareil.

« Merci, c'est gentil de ta part. » Lâchais-je simplement dans un soupir.

Je continuais de manger mon gâteau en silence, ce qui est loin d’être dans mes habitudes. Habituellement avec Milo, on est de vraies pipelettes mais pas ce soir. On avait déjà passé une journée dans cette arène. Je savais très bien que Milo était venu ici pour me faire gagner, que dans tous les cas il est condamné mais cette idée ne m'enchantait pas du tout, j'aurais préféré qu'il ait une mort tranquille entouré de sa famille.

« Je crois que je vais dormir pour être en forme demain. Je suis trop fatigué pour parler stratégie, par contre. Je pense qu’il vaut mieux ne pas allumer nos petites lumières, ni un feu, pour l’instant. On fait des tours de garde ? Vous pouvez me réveiller lorsque ce sera mon tour, s’il vous plaît ? Demain, je vous dirai l’idée que j’ai eue. »


Milo qui a une idée, c'est pas à prendre à la légère ! Il va nous sauver la vie avec son intelligence. En deux minutes il s'était endormi, j'ai même pas eu le temps de lui souhaiter bonne nuit. Je me retrouvais seule avec Elenei, c'était le moment où jamais de commencer à lui parler. Autant ne pas la détester tout de suite, sans la connaître et sans aucune raison non ?

« Hmm... Elenei, c'est bien ça? Je peux commencer à faire la garde de nuit si tu veux, je ne suis pas fatiguée et ça ne me dérange pas. » Dis-je timidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du Jeu

+ Admin +

Le Maître du Jeu


Messages : 134
Date d'inscription : 12/11/2012

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeSam 2 Mar - 21:24

Vous avez un nouveau message :

• Tribut : Milo Oracle
• Objet donné : Une grosse part de moelleux au chocolat encore chaude.
• Par qui ? Bowie Adcock
• Petit mot ? : Accroche-toi mon chou. Dans le noir, il reste les yeux du coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-cornucopia.forumactif.org
Elenei Sword

+ District 12 +

Elenei Sword


Messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeDim 3 Mar - 1:19

Elenei Sword
“ En sécurité ? Peut-être pas. „

Milo Oracle & Elina Parker



Décidément, ce petit me faisait rire. Sa motivation et l’énergie qu’il mettait dans ce qu’il faisait étaient absolument charmantes. Je ne regrettais pas le fait que mal lame ait raté sa gorge. Ça aurait été dommage de perdre un petit garçon si plein de vie. Il s’approcha un peu de moi en me souhaitant la bienvenue dans son duo. Milo rajouta aussi qu’il voulait plutôt retourner voir Elina, car il n’aimait pas trop la laisser seule. Ses deux dernières phrases me surprirent, le petit garçon avait de l’idée. Il voulait survivre longtemps. Mais affronter les carrières tout de suite n’était sûrement pas la meilleure idée qu’il puisse avoir. Non, à mon avis, il fallait leur tendre un piège pour les affaiblir et peut-être en tuer quelques-uns. J’ignorais s’ils s’étaient tous réunis en une grande alliance ou s’ils avaient fait de petits groupes. De toute façon, je ne comptais pas aller les chercher tout de suite. Ç’aurait pu être bien, mais maintenant que j’étais avec Elina et Milo, je ne dirigeais pas toute seule. Un point négatif aux alliances… Mais bon, je n’allais pas non plus tout décider pour eux à leur place, je ne les connais même pas. J’espérais seulement que son amie soit un minimum débrouillarde en ce qui concernait les combats.

Milo avait commencé à rebrousser chemin parmi les rochers. Il se dirigeait vers le lac et je l’y suivis. Aucune parole ne fut échangée pendant ce court laps de temps. Nous étions tous deux concentrés sur notre marche, essayant d’éviter pour ma part au maximum les pics. Ma longue marche dans le noir total m’avait, je crois, assez épuisée. Je ne rêvais que de m’asseoir et de manger un bout. Je ne savais absolument quelle heure il était et je trouvais ça d’un désagréable ! Ils auraient quand même pu nous mettre une horloge ou un trucs, s’ils n’étaient pas aussi sadiques. En plus, j’avais entendu quelque part que, sous terre, notre notion du temps était déformée. Qu’en général, nos journées normales passaient de 24 à 18 heures. Ils n’en tiendront pas compte, c’est évident. N’avoir aucun moyen de savoir quelle heure il était me révulsais. Sûrement parce que je n’avais pas l’habitude de ne pas pouvoir tout contrôler… Pendant notre traversée, nous nous arrêtâmes tout près d’une forêt miniature que je n’avais pas remarqué du haut de mon rocher. Milo ramassa quelques branches, d’après le bruit qu’il fit. J’espère qu’il ne veut pas faire de feu, c’est une mauvaise idée, à mon avis. Sûrement parce que dans cet océan de noir, il suffit d’une étincelle pour te faire repérer. Comme quand tu es dans une chambre après un bombardements et que tu veux qu’on te retrouve… Quand il se relève enfin, nous nous redirigeons vers le lac. D’après ce que je vois et le bruit qu’elle fait, elle s’est levée rapidement avec une arme à la main. À côté de moi, Milo a levé les bras au ciel. Je l’imite, autant ne pas commencer cette relation sur de mauvaises bases…

∞∞∞

Nous nous sommes assis au bord du lac. Après les quelques mots du petit garçon pour nous annoncer, presque rien n’a été dit. Juste des phrases banales du genre « j’ai un peu de bois » ou « je t’ai attendu, ça va ? ». L’eau était la seule qui faisait un peu de bruit. Mais si peu. Un clapotis, de temps en temps, qui me faisait frémir un peu. Depuis, chacun s’est plongé dans ses pensées. Personnellement, pour meubler le silence, mon cerveau avait choisit tout seul de me repasser un boucle les bruits de je ne sais quel bombardement. Il est bizarre, parfois, celui-là. Je savais ce qu’il y avait dans mon sac et ce n’était pas la chose que je voudrais faire dans l’instant. Je ne voulais pas non plus interrompre le fil de leurs pensées. J’aurais aimé engager la conversation, pour mieux les connaître. Mais dans ce silence plus cette pièce voûté qui vous renvoyait n’importe quel son en l’amplifiant au maximum, ce n’était pas la chose la plus discrète. Même un chuchotis devait s’entendre… Je restait donc, seule avec mes pensées. Réfléchir à la manière par laquelle j’allais tuer Liam pouvait être une bonne chose. Calme, déstressante et ludique. J’aimerais bien lui casser un bras. Ou lui déboîter une épaule, en général, ça soulage. Non pas que je sois violente, c’est juste que ce mec m’a tellement énervée que je ne peux plus le voir en portrait. Mais peut-être qu’en cadavre, ça passerait. Non, je pensais que je mériterais bien de le tuer de mes propres mains. En parlant de morts…

L’hymne de Panem déchira le silence. Comme Milo, mais pas Elina. Elle resta calme en levant juste la tête vers le ciel, où s’affichaient les portraits des morts de la journée. Il était si tard que ça, finalement ? J’avais bien raison de dire que le temps n’était pas perçu de la même manière… Une grande lumière venant de l’hologramme ultra-sophistiqué made in Capitole éclairait toute la grotte. Comme je l’imaginais, elle était assez grande. Silencieusement, et sous cette musique absolument horripilante, je comptais les tributs morts. Ils étaient douze. Au bain de sang, déjà réduits de moitié ? Ça promettait. Comme je m’y attendais, mon ami le tétanisé en faisait partie. Tué par qui, je ne le saurais peut-être jamais, mais qu’importe ? Il était mort, comme je le supposais depuis le début. La peur l’avait à moitié assassiné, aussi. Puis l’hymne s’arrêta enfin pour le plus grand plaisir de mes oreilles qui devaient saigner abondamment - je rigole, j’avais juste l’impression que mes tympans étaient en feu et qu’ils se consumaient de l’intérieur – mais il flotta encore longtemps dans la grotte. Milo sortit quelques gâteaux, me rappelant ma faim à moi. Milo m’en tendit un, accompagné d’une phrase à glacer le sang. Alors comme ça il ne voulait pas survivre ? Non mais oh ! Il va le rester, en vie avec moi. Je grignotais doucement son petit biscuit en hésitant à sortir mon paquet à moi. Mais mon ventre ne grognait plus, ces petits trucs sans goût calaient apparemment bien. À moins que ce ne soit moi qui n’avais en fait pas tant faim que ça. Avais-je trop mangé à la capitale ? Ma gorge, elle n’était pas assoiffée. Sans doute que la gorgée que j’avais prise durant ma pause au pied du rocher avait été utile pour ça.

« Je crois que je vais dormir pour être en forme demain. Je suis trop fatigué pour parler stratégie, par contre. Je pense qu’il vaut mieux ne pas allumer nos petites lumières, ni un feu, pour l’instant. On fait des tours de garde ? Vous pouvez me réveiller lorsque ce sera mon tour, s’il vous plaît ? Demain, je vous dirai l’idée que j’ai eue. »

Heureusement que finalement, il ne pensait pas faire de feu, ni de mettre de la lumière… Et quelle était cette idée ? J’avais hâte qu’il me, qu’il nous en fasse part. Le seul fait qu’il ai pensé à quelque chose me fit sourire. Il déroula ensuite son duvet et plaça son arme de telle façon qu’il puisse l’attraper en cas de besoin et s’endormit presque aussitôt. Sa respiration se fit plus régulière et le peu que je pouvais apercevoir de son visage paraissait plus calme et détendu. Nous n’étions maintenant plus que deux. Un tête-à-tête avec Elina. J’avais envie de la dévisager, d’observer ses traits et de déchiffrer son regard. Mais en général, je faisait ça aux personnes que je voulais intimider, ou simplement pour essayer de récolter quelques renseignements. Mais en général, ils se barrent en courant. Je me doutais bien que j’avais un regard de tueuse psychopathe. J’allais parler avant de lever les yeux sur Elina, quand elle a ouvert la bouche, me coupant presque la parole. Cela me fit esquisser un faible sourire.

« Hmm... Elenei, c'est bien ça? Je peux commencer à faire la garde de nuit si tu veux, je ne suis pas fatiguée et ça ne me dérange pas. » Elle avait dit ça d’un tout timide, presque tremblotant. Pourtant, elle m’avait paru sur pleine d’assurance, tantôt. Étonnant comme certaines personnes changent. J’aurais bien pris moi le premier tour de garde mais bon. J’aurais aimé engager la conversation aussi. Une simple ok ne suffirait pas. Je voudrais bien rester un peu éveillée avec elle, le temps que le tour de garde se fasse. Mais bon, normalement, ce genre de choses ne se font pas. Un quart, ça se fait tout seul, ou en binôme décidés à l’avance. Sauf que là, nous sommes trois. « Hésite pas à me réveiller si jamais il y a le moindre soucis, mais en général, j’ai le sommeil léger ». J’avais utilisé mon ton le plus doux, presque maternel, pour qu’elle ne me croit pas hautaine, ce qui était absolument faux. J’ai sorti mon duvet de mon sac et me suis allongé dedans. Ce soir là, j’ai facilement trouvé le sommeil. J’avais beau savoir qu’autour de moi, à une grande échelle il y avait des meurtriers à la pelle, la présence de ces deux personnes me calmait. Je m’endormis presque en sursaut, malgré l’inconfort du sol.

Sûrement quelques heures plus tard, un bruissement de tissus me réveilla d’un bond. Mes yeux prirent le temps de se réhabituer au noir avant de remarquer que c’était juste Elina qui s’était sûrement endormie. Je sortis de mon duvet et lui tapota l’épaule pour la réveiller doucement. « Je prends le tour de garde, si tu veux, maintenant ».


@Swan


Une magnifique rose d'Olympe :3
Une autre de Nathouniniou <3 Like a Star @ heaven
Encore une de Swanouninounette Amour
Et puis une autre de Pipiiii ! Banane
Et encore une d'Ozzynouninet ! Bizarre
Pis en v'la une autre Jojo ** Shandris
~ San a ressuscité !

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] 13041305541314181411081379
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Oracle

+ District 5 +

Milo Oracle


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeDim 3 Mar - 11:04

Elina ? Elenei ? Où êtes-vous ? Pourquoi suis-je tout seul ? Je me lève, tremblotant. Une atmosphère inquiétante se fait sentir dans la grotte, comme si l’on me compressait de l’intérieur afin d’en faire sortir tous mes viscères. Mon arme ! Où est-elle ? Ce n’est pas normal. Lentement, ma tête pivote de droite à gauche. Je sens une présence, pas loin. Qui est là ? Que s’est-il passé ? M’ont-elles abandonné ? Conscientes du poids mort que je représentais, ont-elles décidé de me laisser crever et de vivre leur aventure, main dans la main ? Je sens ma gorge se nouer. Il m’est impossible de crier, les sons restants bloqués au fond de moi. Je suis seul et je n’ai plus rien. Je tâtonne frénétiquement la paroi. J’ignore où je mets les pieds, où je vais. En tout cas, j’avance. J’ai la tête qui tourne. Et une autre sensation. Je suis là, mais je me regarde de l’extérieur. Comme si mon âme se dissociait de mon corps. Soudain, je trébuche sur quelque chose, me rattrapant in-extrémis sur un gros rocher. Qu’est-ce-que cette masse qui traîne sur le sol ? Je m’approche pour mieux la distinguer. Et là, je retiens un cri d’effroi. C’est Elina ! Morte ! Du sang, du sang partout ! Non, c’est pas possible ! Je m’agenouille près d’elle, tentant de la ranimer en vain. Elina, réveille-toi ! Me laisse pas ici tout seul ! Puis, une voix résonne dans mon dos : « A ton tour, Milo ». Je me retourne, mon visage crispé par la souffrance, mais incapable de témoigner des larmes. Que m’arrive-t-il ? Là, devant moi, se trouve Elenei, arborant un rictus féroce. Non, ce n’est pas possible… Pas elle. Je n’ai le temps que de pousser un cri avant qu’elle ne se jette sur moi.

Et je me réveille en sursaut, incapable de retenir ce hurlement qui me vient du cœur. Mes yeux virevoltent aux alentours. Elina est là, en train de dormir, tandis qu’Elenei sursaute et me regarde, intriguée. Tout se passe bien. Ce n’était qu’un cauchemar. Un cauchemar si réel, pourtant… Serait-il possible qu’il soit prémonitoire ? Aurait-il été envoyé par les gens du Capitole ? Il faut s’attendre à tout avec eux. Ce serait bien leur genre de manipuler les esprits des gens. Je suis en sueur. Je reprends peu à peu mon souffle, sous les paroles réconfortantes de notre nouvelle alliée. J’ignore quelle heure il est, ni si j’ai dormi longtemps ou pas. En tout cas, ce mauvais rêve m’a revigoré. Je n’ai plus sommeil. Ou, plutôt, j’ai peur de me rendormir et de me replonger dans mes angoisses. Car ce rêve-là, il n’est pas très difficile à interpréter. Même si je ne pense pas qu’Elenei puisse nous faire ça, notre nouvelle alliance pourrait faire échouer la mission que je me suis donné, à savoir de faire gagner Elina. Cette nouvelle alliance pourrait tous nous tuer. Et puis, je ne la connais pas tant que cela. J’essaye de me rendormir, mais après quelques phases très courtes de sommeil, je décide de monter la garde à mon tour. Je n’arriverai plus à rejoindre Morphée, de toute façon. Je me lève donc et m’adresse à Elenei d’un ton calme : « Je m’en occupe, maintenant. Je ne suis plus fatigué. Tu peux te rendormir ». Sans attendre sa réponse, je m’assois près d’elle et perds mon regard dans les profondeurs du lac.

~~~

J’ignore combien d’heures sont passées avant que les filles ne se réveillent toutes les deux. Je n’aime pas ne pas savoir quelle heure il est, ça me désarme. Ça tombe, on vit totalement en décalé. Peut-être n’est-il que cinq heures du mat ? Ou midi ? Je ne sais pas. Ce que je sais, en revanche, c’est que j’ai faim. Un peu trop faim à mon goût. Je me retiens de piocher dans mes réserves. Si je commence, j’ai peur de ne plus m’arrêter, ce qui risquerait d’être un peu handicapant pour le peu de temps qu’il me reste à vivre. J’échange quelques banalités avec mes coéquipières. Aujourd’hui, il est temps de mettre mon plan en application. Je vais pour leur en parler lorsqu’un truc me tombe sur la tête. On m’attaque ! Ah, nan, ce n’est qu’une sorte de boite accrochée au bout d’un minuscule parachute. J’allume l’un de mes bâtons de lumière afin de voir de quoi il s’agit. Je reconnais la marque des sponsors. « Les filles, je crois que l’une d’entre vous a un cadeau, lancé-je tout enjoué. C’est pour… ». Milo Oracle. Euh, je crois qu’il y a erreur sur la marchandise. Je n’ai besoin de rien, moi. C’est plutôt à elles qu’il faudrait envoyer quelque chose. Je relis le nom pour être sûr de ne pas rêver. Non, non. C’est bien pour moi. Je ne comprends pas. Pourquoi m’envoie-t-on quelque chose alors qu’on sait tous que je vais crever d’ici peu ? Curieux de savoir ce que la boite contient, je l’ouvre d’un geste tremblotant. Oh, je sens une délicieuse odeur ! Un gâteau ?! Un vrai gâteau au chocolat ! Je lâche un soupir d’exclamation. On m’a offert du gâteau ! A moi, Milo ! En plus, c’est encore chaud. Troublé, je ne sais comment réagir. Un petit morceau de papier est accroché à l’étiquette. Je plie les sourcils afin de lire ce qui y est écrit : « Accroche-toi mon chou. Dans le noir, il reste les yeux du cœur ». Mon chou ? Les yeux du coeur ? Une énigme ? Je ne parviens pas à retenir les quelques larmes qui perlent au coin de mes yeux. On a pensé à moi… On a misé sur moi… Comment est-ce possible ? Je tremble, agité de soubresauts à m’en faire mal à l’estomac. Une crise nerveuse ? Je ne sais pas. J’ai envie de rester ici et de pleurer. Toutes les larmes de mon corps. Je me fiche du regard des filles, ou de celui du Capitole. Je ne veux pas d’aide, je ne peux pas en avoir… Je ne la mérite pas, faut pas m’aider, pitié. Laissez-moi mourir ici, ne misez pas sur moi…

Il me faut plusieurs minutes pour que je me calme. Je renifle bruyamment et sèche mes larmes du coin de ma manche. Lorsque je suis finalement en état, je me lève et me tourne vers mes deux alliées. « Un morceau de gâteau ? ». Je me saisis de ma dague. Bon, okay, c’est pas censé servir à ça, mais faute de meilleur moyen… Je coupe trois parts égales (tout en faisant gaffe à ne pas me couper !), que je tends ensuite à mes coéquipières. Le chocolat chaud coule sur mes doigts, que je lèche avidement après, bien entendu. Je ne veux rien perdre de ce délicieux cadeau. J’ignore si mon sponsor sera ravi que je partage. Mais, je ne peux pas décemment me goinfrer comme ça. Autant que ça profite aux autres aussi, non ? J’adresse une prière silencieuse à l’âme charitable qui croit en moi, tout en espérant qu’elle comprendra mon geste. Je lève les yeux vers le plafond de la grotte, lève ma main droite, puis la pose sur mon cœur en signe de remerciement. Merci, merci mille fois. Hélas, je devrai vous décevoir. Car je ne peux pas remporter les Hunger Games. Ce ne sera pas moi le vainqueur. On le sait tous. Puis, je reporte mon attention sur le gâteau, que je dévore en deux trois mouvements. Et moi qui avais faim, là, ce n’est plus le cas du tout. Cette pâtisserie tombait à pic ! Une fois rassasié, je m’adosse sur la paroi et prends la parole d’une voix enjouée : « Vous avez bien dormi ? Je crois avoir perçu du mouvement cette nuit. Je crois que nous ne sommes plus seuls. Et... ». Comme pour répondre à mon appel, un cri résonne dans l’obscurité. Oui, donc, nous ne sommes plus seuls. Une fille, pas loin. Elle est là. Nous l’avons tous entendu. Qu’allons-nous faire ? Nous ne pouvons pas l’intégrer avec nous, à quatre, même si on serait plus forts, on risquerait de se faire repérer. Je me tourne vers mes alliées : « Euh, on fait quoi ? Elle doit être seule, mais est-elle dangereuse ? Aujourd'hui, il faut qu'on bouge, sinon les gens vont nous avoir par surprise. A moins, qu'on ne les attende. SI c'est le cas, j'ai plusieurs idées. En revanche, si vous voulez bouger, je pense pouvoir apporter ma contribution à l'expédition. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elina Parker

+ District 5 +

Elina Parker


Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 15 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeDim 3 Mar - 17:44

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Tumblr_mftw6nyHAC1rhenmfo1_500

Ma nouvelle alliée accepta que je fasse le premier tour de garde sans broncher, c'était pas plus mal car je n'avais vraiment pas sommeil. On aurait pu le faire à deux mais ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux, autant faire comme ça. En attendant, je me retrouve toute seule, à veiller en espérant que personne ne viendra pertuber le sommeil de mes deux coéquipiers. C'était tellement calme que s'en était presque flippant, le seul bruit qu'on pouvait entendre sont les clapotis de l'eau, ça donnait presque envie de faire pipi. Je repensais à ceux qui sont morts des le premier jour. Plus de la moitié se sont fait tuer déjà, ça va vite. Elenei vivait plutôt bien la perte de son partenaire de District, enfin je ne l'ai pas vu ni entendu pleurer. Si je venais à perdre Milo, je serais au plus mal puis imaginez, je verrais sa famille tellement triste d'avoir perdu leur fils quand je rentrerais au District, je serais même pas comment réagir face à eux. Puis je pense à Shaé, je lui ai en quelque sorte sauvé la vie. Les jeux ne sont pas fait pour elle, ils sont fait pour des personnes comme moi. Prête à se battre et à tuer.

Mes yeux commençaient à me picoter un peu. Je n'ai aucune idée de l'heure qu'il est, c'est perturbant. Tout ce que je sais c'est qu'on doit être en plein milieu de la nuit et qu'il y a toujours aucun bruit. Je continuais de jouer avec mon bout de ficelle, à faire pleins de nœuds que je m'amusais à démêler. Je regardais quelques secondes mes alliés dormir paisiblement ce qui me fit sourire. Je me mettais ensuite à bailler, je tiendrais plus très longtemps. Tant pis, je prends mon sac et sort doucement le duvet qu'il contient avant de rentrer dedans et en seulement quelques secondes je m'étais endormie. Mais quelqu'un me tapota l'épaule.

« Je prends le tour de garde, si tu veux, maintenant ».

Je lui répondais d'un simple hochement de tête et d'un petit sourire avant de retourner dans les bras de Morphée. Je rêvais de mon père et de ma mère, de l'époque où il étaient encore ensemble et qu'on était une famille heureuse et soudée. On était une famille riche et couronnée par la gloire car j'avais remporté la troisième édition des Hunger Games. Cela faisait maintenant un mois que j'étais de retour à la maison, plus souriante que jamais. J'avais réussi petit à petit à m'habituer à l'absence de mes alliés pour qui j'avais créer un lien fort d'amitié, malheureusement je n'avais pas pu les sauver. Milo me manquait de temps en temps, ça c'est certain. Il m'arrivait même de pleurer mais c'était vite oublié. Il est mort pour moi et je lui serais toute ma vie reconnaissante. Quant à Elenei, je l'avais considéré presque comme une seconde mère, on s'était si vite bien entendues toutes les deux. Aujourd'hui, je leur dédis ma victoire.
Je me réveillai tout doucement. Au début, je ne savais plus trop où j'étais avant de voir Milo et Elenei se réveiller en même temps que moi. Je m'étirais longuement avant de m'extirper de mon sac de couchage et de le ranger dans mon sac. On parlait de tout et de rien jusqu'au moment où Milo reçut une sorte de boite sur la tête. Un cadeau d'un sponsor !

« Les filles, je crois que l’une d’entre vous a un cadeau...»

On était tous excités par ce cadeau. Il est pour qui ? Qu'est ce qu'il y a dedans ? Ça vient de qui ? J'avais hâte de le découvrir. Quelqu'un croit en nous, c'est trop super !

« C’est pour… ».

Rah il est obligé de laisse du suspens à ce moment là ? Je meurs d'impatience de savoir moi. En lisant le papier, le visage de mon ami se transforma. Bah alors ? C'est quand il veut pour nous dire à qui il appartient ce cadeau venu tout droit du Capitole. J'essayais de lire ce qui était écrit par dessus son épaule. « Milo Oracle ». Wahouu ! Milo a un sponsor ! Je ne disais rien, je me contentais d' applaudir doucement pour lui montrer mon enthousiasme. En plus, il a le droit à un bon bout de gâteau... Au chocolat vu l'aspect et l'odeur qu'il dégageait. Puis d'un coup, Milo eu comme une petite crise. Il va pas nous faire une crise maintenant quand même ? Je le regardais, inquiète. Des larmes roulaient le long de ses joues, il est juste ému. Mon ventre se mit à gargouiller.

« Un morceau de gâteau ? »

En plus ce gâteau a l'air si bon. En deux, trois mouvements je l'avais déjà fini. Je remerciais Milo de nous en avoir donner un bout avant de m'asseoir en tailleur, à attendre que quelque chose se passe. On pourrait faire un jeu en attendant non ? Parce qu'ici le temps est vraiment long. Est ce qu'il fait jour ? Est ce qu'il fait nuit ? On en a tous aucune idée. Mon partenaire de District nous avait dit qu'il avait une idée avant de s'endormir, il serait peut être temps de nous en parler non ?

« Vous avez bien dormi ? Je crois avoir perçu du mouvement cette nuit. Je crois que nous ne sommes plus seuls. Et... »

Un cri le coupa. Un cri de fille quelqu'un n'est pas loin. Je prenais ma dague en main, prête à la tuer si elle venait nous attaquer. On entre dans l'action. Et si c'était Kelly qui était venue pour me tuer ? Oh non, pas maintenant, c'est pas le moment.

« Euh, on fait quoi ? Elle doit être seule, mais est-elle dangereuse ? Aujourd'hui, il faut qu'on bouge, sinon les gens vont nous avoir par surprise. A moins, qu'on ne les attende. SI c'est le cas, j'ai plusieurs idées. En revanche, si vous voulez bouger, je pense pouvoir apporter ma contribution à l'expédition. »

Je regardais mes alliés un par un. Il fallait faire quelque chose et vite. J'ai pas l'intention de me faire prendre au piège et tuer comme un lapin. Notre petit endroit à coté du lac était bien en plus, j'y serais bien restée un peu plus longtemps mais bon la, on a pas vraiment le choix il faut bouger.

«  C'est peut être Kelly, il faut bouger ! Elle veut me tuer alors... Euh... Il ne faut pas rester là. » Lâchais-je d'un traite. « Puis attendre n'est pas la meilleure solution, on va être fait comme des rats donc je propose qu'on parte maintenant. Tu nous diras ton idée en chemin. Puis on pourra toujours faire un loup glacé sur la route pour s'amuser un peu, non ? » Dis-je avec un grand sourire.

Sans attendre, je me levais et plaçais mon sac sur mon dos, prête à partir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenei Sword

+ District 12 +

Elenei Sword


Messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 18 ans
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeVen 8 Mar - 16:26

Elenei Sword
“ En sécurité ? Peut-être pas. „

Milo Oracle & Elina Parker



Peu de mouvement. Enfin, pour ne pas dire pas du tout. Peu de bruits, l’eau qui clapote un peu. Mais si peu. Tant de silence pour si peu de lumière. C’était subjuguant. Tu te savais pas ce que tu avais au-dessus de ta tête, si ça pouvait te tomber dessus à tout moment. Mourir écrasée par un rocher n’est pas glorieux. Mes pensées défilaient, l’idée de réfléchir à une stratégie commençait à s’installer dans ma tête. Mais ce silence était dérangeant. Mes oreilles ne le remplaçait plus par des bruits de bombardements. Dommage. Je n’avais toujours aucune notion du temps. Je pouvais veiller depuis des heures comme seulement quelques minutes. Quand Milo prononçait quelques mots derrière mon épaule, il me sortit de mes rêveries. « Je m’en occupe, maintenant. Je ne suis plus fatigué. Tu peux te rendormir ». Ne pas l’avoir entendu arriver me fit froid dans le dos. Arrête de te relâcher… J ‘ai changé de place dans mon sac de couchage et je me suis rendormie tout de suite. D’un sommeil sans rêves ni cauchemars. Un sommeil aussi noir que ce qui nous entourait. J’avais un petit pincement au cœur en pensant à l’ennui que devaient ressentir mes yeux à fixer comme ça mes paupières.

Quand je fus enfin reposée, je me réveillai toute seule. Milo tenait toujours son tour de garde. On ne savait pas si on avait veillé pendant le même nombre d’heures et cela nous était assez égal, je crois. Le réveil fut silencieux. Et je commençais à en avoir marre, justement, de cette absence de bruit. Quand soudain, presque exauçant ma prière silencieuse s’est déposé sur la tête de Milo un petit parachute. Passé la première surprise, le petit garçon sauta dessus, déballant d’une main experte le petit mot. Il était excité comme une puce. Ce genre de parachutes, j’en avais déjà vu dans les rediffusions des autres jeux. Un sponsor envoyait un cadeau à l’un de nous. « Les filles, je crois que l’une d’entre vous a un cadeau, dit-il d’un ton enjoué. C’est pour… ». La surprise se lisait sur son visage enfantin. Il avait l’air de le relire plusieurs fois. Quand il ouvrit nerveusement le parachute, je compris qu’il lui était destiné. Il en sortit un gâteau au chocolat qui avait l’air succulent. Plus ébahi que ravi, il resta un moment bouche bée. Il avait l’air triste, étonné qu’on lui ait envoyé quelque chose. Il devrait se réjouir, pourtant. Et puis il se met à pleurer et à trembler. J’aurais aimé faire quelque chose…

Mais quelques minutes plus tard, il va mieux et à part ses yeux rouges, on ne peut pas voir qu’il a pleuré. S’emparant de sa dague, il nous demande « Un morceau de gâteau ? ». Et sans même attendre notre réponse, il commence à le découper en trois parts égales. Il est vraiment très partageur ce Milo. Un bon gars. Je le remercie de la tête quand il me tend mon tiers. Si un jour, je reçoit de la bouffe, il sera le premier à en profiter. Lentement, je savoure la chaleur et le bon goût de chocolat dans ma bouche. Mes papilles sont comblées et moi, je suis enfin rassasiée par quelque chose de délicieux. Quand il eût fini sa part, il repris la parole. « Vous avez bien dormi ? Je crois avoir perçu du mouvement cette nuit. Je crois que nous ne sommes plus seuls. Et... ». Un cri lui coupa la parole. Rappelez moi son nom de famille ? Oracle, c’est ça ? Ça rend la chose plus compréhensible. D’un bond, je m’empare de ma dague et saute sur mes pieds, avec le buste en direction du cri. Derrière moi, aucun mouvements. « Euh, on fait quoi ? Elle doit être seule, mais est-elle dangereuse ? Aujourd'hui, il faut qu'on bouge, sinon les gens vont nous avoir par surprise. A moins, qu'on ne les attende. SI c'est le cas, j'ai plusieurs idées. En revanche, si vous voulez bouger, je pense pouvoir apporter ma contribution à l'expédition. » Bouger ? Pour quoi faire ? On va la tuer. Crier comme ça est la meilleure façon de se faire repérer. Puis Elina bougea et parla très vite. « C'est peut être Kelly, il faut bouger ! Elle veut me tuer alors... Euh... Il ne faut pas rester là. Puis attendre n'est pas la meilleure solution, on va être fait comme des rats donc je propose qu'on parte maintenant. Tu nous diras ton idée en chemin. Puis on pourra toujours faire un loup glacé sur la route pour s'amuser un peu, non ? ». Même Milo n’aurait pas osé dire ça, je pense. Pourquoi ne pas attendre un peu ? Ils étaient tous deux à cran.

Au loin retenti finalement des bribes de conversation. Une voix masculine cette fois-ci. Puis un rire bien sadique qui fait froid dans le dos. Un autre avait décidé de l’attaquer. Je me tournais vers mes alliés et déclara d’un grand sourire « Si on se cache et que l’autre ne vient pas nous voir, on a aucune raison d’avoir peur. Tout le monde à couvert avant que le canon ne retentisse, s’il vous plait ». Toujours armée, je suis allée me glisser contre le mur et le bord du lac. J’avais remarqué cet espace pendant que les tributs morts défilaient sur le ciel. À ce moment, la lumière avait été intense, aveuglante, même. Mais passé le premier temps d’habituation, y voir quelque chose avait été un soulagement. J’en avais profité pour détailler la zone à proximité. Et cet espace entre le lac et la paroi m’avait marqué. En se collant bien à mur, on devait pouvoir passer inaperçu. Avec un peu de chance…



@Swan


Une magnifique rose d'Olympe :3
Une autre de Nathouniniou <3 Like a Star @ heaven
Encore une de Swanouninounette Amour
Et puis une autre de Pipiiii ! Banane
Et encore une d'Ozzynouninet ! Bizarre
Pis en v'la une autre Jojo ** Shandris
~ San a ressuscité !

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] 13041305541314181411081379
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Oracle

+ District 5 +

Milo Oracle


Messages : 234
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 26
Localisation : Dans l'arène, évidemment.

Feuille de personnage
Âge du Tribut : 12
Inventaire du tribut:
Liens dans l'Arène:

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitimeMar 12 Mar - 18:17

Trop bien, un loup glacé ! Ça fait un bail que je n’y ai pas joué. Quoi que, j’ai l’impression d’être impliqué dans les Hunger Games depuis des mois, alors que ça ne fait qu’un peu plus d’une semaine. Ou un peu moins ? Toute notion du temps est relative. Je ne saurais pas dire exactement depuis combien de temps j’ai quitté ma maison. Depuis combien de temps j’ai quitté mon enfance. J’adorerais retrouver l’innocence que nous avions dans le district Cinq. Ne pas se soucier de mourir au détour d’un chemin, ne pas rencontrer des gens qui veulent à tout prix nous égorger. Une belle époque, oh oui ! Une époque qui me manque terriblement. S’il n’y avait pas eu ces jeux… Ma famille aussi me manque. J’y pense à chaque minute passée dans cette arène effroyable. Que doit-elle penser de moi ? Me trouve-t-elle faible ? Courageux ? Tout ce que je veux, c’est qu’ils soient fiers de moi, peu importe la façon dont je vais mourir. Qu’ils gardent le souvenir de la personne que j’étais, et non pas le souvenir de la personne que je suis devenue ici. C’est tout ce qui compte. Bref, laissons là ce chapitre. Ce n’est pas le moment d’être nostalgique ou de me poser trop de questions. Une fille vient de hurler à quelques mètres de nous et, comme l’a dit Elina, s’il s’agit de Kelly, on a plutôt intérêt à filer en quatrième vitesse. Et, pour être tout à fait franc, ce lac ne m’inspire pas vraiment confiance. Je me souviens des arènes des deux éditions précédentes. Tout décor, aussi paisible soit-il, peut s’avérer être un piège mortel. Et tant d’eau, ça en est presque trop tentant. Je serai plus rassuré lorsque nous nous en éloignerons. Très bien, s’il faut partir, qu’à cela ne tienne. Mais, euh, pour aller où ?

Une voix masculine retentit alors, suivie d’un rire particulièrement effrayant. Oh non… Si on reste là, on va se faire tailler en pièces, surtout s’il s’agit d’un carrière. Et qui dit carrière, dit personne trop forte à mon goût. Surtout que ses copains ne doivent pas être bien loin. Et en plus, ils sont méga sadiques ces gars-là ! Si c’est eux qui me tuent, je suis sûr de souffrir. Et je veux pas souffrir… Je préfèrerais encore que ce soit une de mes camarades qui me tue dans mon sommeil. Au moins, je ne sentirais rien. Et ces carrières me font froid dans le dos, surtout les deux filles qui doivent avoir à peu près mon âge. Ça tombe, ils nous ont déjà repérés. Une bouffée d’angoisse s’empare de moi. Je me mets à trembler, malgré moi. La voix d’Elenei me ramène aussitôt à la raison. Oui, il ne faut pas avoir peur. Les filles me protégeront. Et puis, je sais me battre moi ! Enfin, un petit peu. Mais ce sera suffisant ! Il suffit de leur jeter deux trois cailloux sur la figure et de leur planter ma dague dans le ventre. En théorie, ça n’a pas l’air si compliqué que ça. En théorie. Notre nouvelle alliée nous propose de nous réfugier dans une sorte de petite crevasse. Même si l’idée est bonne, je reste assez sceptique. Et s’ils venaient à notre rencontre ? Nous serions pris à notre propre piège et là, ce serait la catastrophe assurée. Au loin, une lumière nous indique la position des deux tributs, dont le combat doit faire rage actuellement. Ils sont dans les rochers, là où j’ai fait la connaissance d’Elenei. C’est-à-dire pas si loin que ça. J’ai peur. Peur qu’après ce soit notre tour. En silence, je décide de suivre mes deux amies. Nous allons à l’endroit indiqué et nous patientons quelques minutes. Cependant, nous nous apercevons qu’attendre ainsi est encore plus angoissant. Et c’est long.


« Je pense vraiment qu’on devrait partir, lancé-je d’une voix mal assurée. Ce n’est pas tant ce garçon qui m’inquiète. C’est… cette zone. Je doute que les juges nous laissent tranquilles comme ils l’ont fait jusque maintenant. Cet endroit est trop paisible. Vous ne croyez pas ? Et si nous allions ailleurs ? Nous sommes trois et même si je ne pèse pas beaucoup dans la balance, ça découragera les tributs isolés de nous attaquer. Vous ne croyez pas ? »

Après délibérations, nous décidons de quitter discrètement cette zone. L’estomac bien rempli par le gâteau au chocolat que l’on nous a donné – je ne remercierai jamais assez l’âme charitable qui nous est venue en aide – je bois quelques gorgées de ma gourde. Il n’en reste plus beaucoup (à peine un tiers). Je vais devoir économiser. Je pourrais, certes, me resservir dans ce lac, mais je ne préfère pas. On sait jamais. Je ceins ma dague à ma ceinture (histoire de l’avoir toujours à portée de main), vérifie que mes cailloux sont dans ma poche, ainsi que mon fil, puis je m’empare de mon sac. Quelle direction prendre ? Nous chuchotons en silence pour pas que le tribut sadique nous repère. Par-là ? Okay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Empty
MessageSujet: Re: En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]   En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

En sécurité ? Peut-être pas. [Jour 1 et 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» de L'insécurité en Haiti ou Insécurité provoquée ?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» 5 fruits par jour
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cornucopia : Forum RPG Hunger Games :: Corbeille :: Anciennes Arènes :: L'édition Vesuva [3ème] :: Zone Quatre-